•  

    ne rien faire sur cet article !!!

  •  

     

    Ne voyons-nous que ce que nous voulons voir ? 

     

    Je croyais peut-être que plus jamais ne reviendraient les fleurs, les fleurs du printemps puis de l'été, les fleurs de la vie, des fleurs pleines de joie. Je voyais des fleurs sur vos blogs. Mais chez moi ... nenni.

     

    Puis le soleil ayant pris de la force, je me  suis hasardé dehors, et quel n'a pas été mon étonnement de trouver, dans mon jardin dévasté, des fleurs assez nombreuses, toutes  des fleurs  jaunes, comme si le soleil avait semé, de ci de là, ses rayons !

     

    Bon, ce sont surtout des "sauvages", des "adventices".  Ou des plantes que j'avais oubliées. Comme ces Mahonias, de simples boutures que j'avais mises en place voici deux ans (des tiges d'une vingtaine de cm que j'avais enfoncées dans le sol, une trentaine) au même endroit où j'avais alors planté les tubercules de dahlias.

     

    - Merci aux premières fleurs -

     

    Et bien une bonne douzaine ont survécu

    et ce matin... joie de les découvrir,

    chargées par des bouquets de petites fleurs.

     

     

    - Merci aux premières fleurs -

     

     

    Je crois savoir qu'elles ne sentent rien (hé non, ce ne sont pas celles, divines, des mimosas) et elles sont bien trop basses pour que j'y descende mon nez, mais qu'elles sont douces à mes yeux, promesse d'une récolte à la fin de l'été de petites baies pointues !

     

     

     

     

    - Merci aux premières fleurs -

     

     

     

    Ces mahonias sont étroitement entourés d'un tapis de Ficaires,

    avec leurs fleurs composées de huit pétales brillantes (parfois neuf).

     

     

    - Merci aux premières fleurs -

     

     

     

    Plus loin dans le terrain des jonquilles ont ouvert leurs trompettes. 

     

     

     

    - Merci aux premières fleurs -

     

     

    Certaines avec un centre orangé vif,

     

     

    - Merci aux premières fleurs -

     

     

    d'autres d'un jaune plus clair.

     

     

    - Merci aux premières fleurs -

     

     

    d'autres encore ont des pétales plus nombreuses, un peu chiffonnées et qui deviennent blanches.  Ce sont des  ...  "variants" !

     

     

     

    - Merci aux premières fleurs -

     

     

    Car les virus ne sont pas les seuls à muter, tous les êtres vivants mutent, changent, modifient leur façon d'être.

     

    Et nous aussi.

    Vivre, c'est changer.

     

     

    Et puis il ne faut pas oublier les pissenlits.

     

     

    - Merci aux premières fleurs -

     

     

    Certes ceux là sont un peu durs pour faire de la salade, mais avec une ou deux pommes de terre, ils feront une soupe (mixée) délicieuse !

     

     

     

    Terminons cette petite promenade avec cette touffe de Primevères,

    un peu sur le déclin.

     

     

     

    - Merci aux premières fleurs -

     

     

    Bon printemps pour vous tous et toutes.

     

     

    ***

     

     

     

     


    30 commentaires
  •       

     

    C'est quoi, vivre ?

     

     

     

    Ouvrir les yeux sur le monde, le découvrir,

    et, dans l'étonnement d'un rire clair,

    l'admirer, s'en réjouir infiniment,

     

    ouvrir son coeur aux autres,

    les aimer, être aimé,

     

    marcher dans le grand courant des êtres,

    inondé par la joie du partage, de la communication,

     

    porté comme un fin duvet

    dans le nuage doux, léger et lumineux du bonheur,

    uni à ce bonheur,

    perdu en lui,

    non pas distinct de lui, comme une partie dans un tout,

    mais étant lui dans sa totalité ?

     

    Alors bravo !

     

     

     

    - Vivre -

    un tableau de Fred

     

     

    Mais c'est aussi, parfois, 

    échouer en cette tentative,

    dépérir devant un inébranlable mur d'indifférence,

    jusqu'à en mourir de faim, de soif,

    de désespoir,

    dans l'antichambre de la mort qu'est le non-amour

    ou la privation d'amour.

     

     

    Le temps s'est avancé pour moi,

    il n'est plus celui de l'action, mais celui du bilan : 

    quel est le bilan de ma vie ?

     

     

    Il n'est pas UN

    mais se présente à moi comme Janus,

    deux visions s'opposant l'une à l'autre,

    comme la nuit semble vouloir chasser le jour de la totalité du ciel,

    comme semble repoussée par le froid mortifère des jours gris

    la douce chaleur du printemps qui tente de revenir,

    toute chargée de chants d'oiseaux.

     

     

    Et quand enfin je découvre que ce mur de glace,

    sans cesse renaissant,

    inébranlable et sans pitié,

     n'est pas l'oeuvre des autres

    comme j'ai pu le croire,

    mais qu'il monte du plus profond de mon "MOI",

    comme un monstre d'avidité,

     

    alors je m'interroge sur la justification de mon existence,

    de son utilité ou de sa nuisance.

     

    Dans ce flux et ce reflux

    je tente de diriger mon fragile esquif,

    me reposant sans cesse cette question : 

     

    c'est quoi, vivre ? 

     

     

    Le savez-vous ?

    Alors dites-moi le.

     

     

    ***

     

     

     

     

     

     


    25 commentaires
  •  

     

     

     

    Si en ce moment j'entends

    le beau son de ta voix,

     

    si en ce moment je vois

    ton si charmant sourire,

     

    si en ce moment je respire

    l'air léger du matin,

     

    n'est-ce pas, avec grande certitude,

    l'un des plus beaux jour de ma vie ?

     

     

     

    - Dimanche 21 février 2021 -

     

     

     

    ***

     

     

     

     


    26 commentaires
  •  

     

     

    Réunir les deux carrés de même couleur ?

     

     

     

     - Circulation rétablie : paix revenue dans le territoire ! -

     

     

    Voyons cela.

     

    Les deux carrés bleu clair semblent très proches.

    Un lien direct semble probable.

     

     

     - Circulation rétablie : paix revenue dans le territoire ! -

     

     

     

    Mais ensuite ? 

     

    Après plusieurs essais infructueux, où des croisements se produisent, vous allez peut-être imaginer qu'il serait astucieux d'essayer d'utiliser des trajets le plus possible éloignés du centre (où justement se produisent des croisements).

    Le carré jaune en bas et à gauche est de tous le plus extérieur. 

    Comment pourrions-nous le réunir avec l'autre carré jaune, tout en se tenant le plus possible à la périphérie ?

    Si vous vous posez cette question, vous êtes sur la bonne piste !

     

     

     - Circulation rétablie : paix revenue dans le territoire ! -

     

     

    Vous allez alors pouvoir appliquer la même idée pour tenter de relier les deux carrés rouges

     

     

     - Circulation rétablie : paix revenue dans le territoire ! -

     

     

     

    et les carrés verts.

     

     

     

     

     - Circulation rétablie : paix revenue dans le territoire ! -

     

     

     

    Bravo !`

    Vous êtes toujours sur la bonne piste !

    Les liaisons au centre vous devenir évidentes : 

     

     

    les deux carrés oranges

     

     

     - Circulation rétablie : paix revenue dans le territoire ! -

     

     

     puis les deux carrés bleus foncés

     

     

     - Circulation rétablie : paix revenue dans le territoire ! -

     

     

     

    et ça y est, tous les couples sont reliés entre eux !

     

     

     

     - Circulation rétablie : paix revenue dans le territoire ! -

     

     

     

    Restent quelques carrés libres (7)

    où les liens centraux pourraient chercher des variantes

     

    pourquoi pas ?

     

     

    Comment pourrions-nous établir de tels liens entre nous ? 

     

    C'est une question que je me pose souvent.

     

    Bisous de khaz.

     

     

    ***

     

     

     


    16 commentaires
  •  

     

     

    En ces. temps de populations déplacées, déchirées, éclatées, les personnes qui se recherchent, êtres aimés, parents et enfants, sont nombreuses. Comment font les gens qui les aident à se retrouver ? 

     

    Je ne sais, mais voici un jeu (que m'a envoyé JL) qui m'évoque cette recherche, laquelle parfois doit être très compliquée.

     

     

    - Réunir ceux qui sont séparés -

     

     

    Pouvez-vous relier les deux carrés de même couleur par un parcours direct, sans jamais croiser un autre trajet de liaison ? 

     

    Oui, je sais, je suis un casse-pied ... mais pourtant ce ne sont pas des maths ! Seulement des couleurs, et un chemin à trouver.

     

    Trouvez un cahier d'écolier, et faites-vous quelques grands carrés de 9 X 9 petits carrés, reportez-y les carrés de couleurs , et cherchez. 

     

    Cherchez et vous trouverez !

     

    Et portez-vous bien.   

     

    ***

     

     

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique