• - Chouchous et pommes de terre -

     

     

     

     Le beau printemps se rapproche.

    Déjà les jours s'allongent.

    Youpi ! 

    Et ça me démange de planter des pommes de terre.

    Déjà ? 

    Rassurez-vous, pas dehors, mais en godets et dans une véranda hors gel. 

    Enfin c'est une idée qui m'est venue en voyant certaines de mes pommes de terre germer.

     

     

    - Chouchoux et pomme de terre -

     

     

     

    Il faut croire qu'elles aussi sont impatientes de se développer,

    et leur enthousiasme est sans doute contagieux.

    J'ai voulu les aider dans leur désir.

    Mais ...

    j'avais bien envie, aussi, de les croquer !

    Alors pourquoi ne pas faire les deux ? 

    Voici ce que j'ai fait : 

     

     

    - Chouchoux et pomme de terre -

     

     

    Je les ai coupées en deux :

    les germes en développement d'un côté

    avec un petit chapeau plein de réserves d'amidon,

    et le reste de la patate pour bibi.

     

     

     

     

    Les petits chapeaux porteurs de germes

    qui ressemblent à des capsules spatiales, ou à des Ovnis ...

    je les ai placés sur des godets presque remplis de terre,

     

    - Chouchoux et pomme de terre -

     

     

     

    les ai un peu arrosés

    puis les ai partiellement recouverts d'encore un peu de terre

     

     

    - Chouchoux et pomme de terre -

     

     

     

    Voilà

    j'espère qu'elles vont  développer leur système racinaire

    et tout de même prendre leur temps, car il faudrait que je les garde 2 mois  

    avant de les installer dehors

    le moment où il faut planter les PDT étant "quand fleurit le lilas"

    donc début mai.

     

    Quant au reste, j'en ai fait des petits morceaux, sans même enlever la peau

    (ce qui est l'idéal car tous les sels minéraux, en particulier le potassium, 

    se trouvent en majorité dans la peau

    et dans les parties les plus superficielles du tubercule)

    et les ai fait sauter à la poêle avec un gros oignon

    en petits morceaux lui aussi.

     

     

     

    *

     

     

    Et comme de deux blogueuses du Sud-Ouest (merci à elles)

    j'ai reçu de curieuses cucurbitacées

     

     

    - Chouchoux et pomme de terre -

     

     

     

    appelées  de beaucoup de noms, en particulier :

    Chouchou à la Réunion,

    Christophine aux Antilles, 

    Chayotte en Amérique du Sud,

    la même idée que pour la PDT m'est venue à leur propos !

    (à propos des fruits, pas de mes deux blogueuses !)

    Ni une ni deux, je les ai coupées en deux !

    Enfin non,  une seule pour commencer, il y a 8 jours,

    et une seconde ce jour, dont voici la photographie :

     

     

    - Chouchoux et pomme de terre -

     

     

    Le petit chapeau est porteur de l'amorce d'un germe

    et je l'ai planté de la même façon.

     

     

    - Chouchoux et pomme de terre -

     

     

    Encore un peu de terre, un verre d'eau

    et je l'ai placé dans un lieu chaud.

    Dans ce pot rose se trouve le deuxième chouchou utilisé

    (planté et mangé ce jour).

    Je vais vous montrer le premier, planté et mangé il y a 8 jours : 

    déjà le germe se développe et une jolie plantule commence à apparaitre.

     

     

    - Chouchoux et pomme de terre -

     

     

    quant à l'autre partie

    je l'ai coupée en petits morceaux

     

     

    - Chouchoux et pomme de terre -

     

     

    en gardant tout : la peau (tendre) et le noyau,  donc tout !

    Ce qui, avec un oignon (j'adore !), des morceaux de couenne

    (j'adore aussi, et non je ne suis pas Végan, enfin pas encore)

    et des petits morceaux de morue salée,

    m'a fait une délicieuse petite poêlée   (un Nituké ? ) :

     

     

    - Chouchoux et pomme de terre -

     

     

    La cuisson est très rapide

    ( 10 à 15 minutes je pense, pas plus)

    avec un petit verre d'eau à la fin, pour que ça mijote.

     

    Bon, je sais, je suis un cuisinier un peu bizarre.

     

    Allez, j'espère pouvoir vous donner de bonnes nouvelles de mes bébés !

     

    Bonne fin de semaine.

     

     

     

    ***

     

     

     

     


  • Commentaires

    20
    Simone
    Lundi 25 Mars à 17:20

    Et voilà, je viens de récupérer cet article dans ma boite périmée. mais que se passe-t'il donc. Ah la christophine !!! Miam !Miam ! 

    Quand aux oignons, j'en mets presque partout, et puis il y a plein de quercétine dedans, alors avec ça…….on peut prendre le maquis, on sera costaud pour bien rigoler. Plutôt vers chez moi que vers chez toi Mr K, il y fait plus chaud, et tu sais que je suis une fille du soleil !

    A +

    19
    Fan
    Lundi 11 Février à 13:04

    ... Bonjour Kasimir, juste un bonjour après cette grande tempête, et qui avait bloqué la circulation des TGV entre Paris et Lausanne.  Je te souhaite une belle journée!

    La fan du lac

      • Mardi 12 Février à 20:03

        Réponse   à   -  Fan  - - - -

        Bonsoir Fan. Une tempête à bloquer les TGV, c'est pas ordinaire. 

        Cela nous annonce peut-être un très beau printemps !

        Espérons-le. Bonne semaine Fan.

    18
    lenez o vent
    Dimanche 10 Février à 11:10

    un billet jardinage et découverte très chouette !!

     

    bonne idée pour les patates et ainsi perte nulle

    le chouchou, chayotte, christophine m'attire , pour essayer d'en cultiver un plant

    goût de courgette j'ai lu

    Bon dimanche Pinson jardinier

    Bises

      • Dimanche 10 Février à 13:06

        Réponse   à   -  lenez o vent - - - -

        Bonjour Armel.

        L'idéal serait évidemment de tout recycler ce que sait faire la nature,  idéal que nous commençons seulement à entrevoir comme possible. Mais nous avons encore tout à apprendre !

        Bon dimanche pour toi aussi

         

    17
    Mardi 5 Février à 22:52

    Bonsoir pinson,

    Tu as été pressé de mettre les p'tits  chapeaux de pomme de terre en pot. Je suis certaine qu'elles pousseront car je me souviens d'une fois, j'avais deux trois pomme de terre qui germaient dont une qui était abîmée, j'ai pris ce qui ne l'était pas et côté abîmé qui avait un petit germe, je l'ai mis au le composte. J'ai été surprise un jour en voyante sortir un pied de pomme de terre. J'ai récolté un petit peu de quoi faire pour moi et mon mari. Donc les tiens font forcément pousser.

    Effectivement la peau et le noyau de chouchou sont succulents. Surtout la peau, je lui trouve un petit goût sucré que je préfère à la chair. Donc tout se mange dans le chouchou, tu vois tu ne connaissais pas ce fruit et c'est toi qui m'apprends que la peau et le noyau se mangent, j'avais suivi les conseils mais j'aurai pu aller sur Internet. J'ai fait comme toi un p'tit mélange de pomme de terre et chouchou que j'aie fait revenir dans la graisse d'oie, j'ai ajouté un oignon rouge qui me restait j'ai fait cuire un moment, le temps je ne sais pas je ne regarde jamais, j'avais un morceau de lard dans lequel j'ai fait des lardons que j'ai rajouté un peu avant la fin de la cuisson. Pendant ce temps dans un bol j'ai mis deux cuillères à soupe de crème épaisse que j'aie salée, poivrée, j'ai battu à la fourchette de façon à ce qu'elle devienne liquide. Un p'tit peu avant la fin de la cuisson des lardons, j'ai versé ma crème dessus le tout, ai remué et laissé frémir un petit peu en remuant de temps en temps jusqu'à ça réduise un peu, puis à la fin j'ai mis un peu de noix de muscade et de piment mais très légèrement le piment, vraiment très peu pour qu'il ne couvre pas la goût de la noix de muscade et je me suis régalée. Voilà ma p'tite recette. 

    J'ai goûté des p'tits morceaux de chouchou et de noyau avant de mettre ma crème, j'avoue que la crème couvre un peu le p'tit peu le sucré de la peau. Mais ce n'était pas mauvais quand même.

    Et bien il pousse bien dans son pot mais ensuite il va falloir un grillage, quelque chose sur lequel il pourra courir. Je vais tenter comme toi, car je n'ai pas pu en avoir. Chaque fois que je les ai mis en terre, ils ont commencé à bien partir puis à 10 cm plus rien, les feuilles mourraient. Et je me suis aperçue que les fruits étaient mangés. Il ne restait pas grand chose lorsque je les ai retirés de la terre. J'en avais replanter et ça a recommencé alors à ta façon peut-être que ça le fera. Merci pinson.

    Je te souhaite une bonne soirée et bise à toi pinson.

     

      • Dimanche 17 Février à 18:53

        Seconde réponse à   Mari jo21 - - - -

        C'est gentil à toi de repasser , ça me fait très plaisir, car pourquoi donc ne pas profiter de cette occasion d'échanger et de nous saluer ? 

        Moi aussi j'ai hâte de planter dehors les premières PDT , et toi tu pourras certainement tenter ta première plantation plus tôtque moi, dans un mois peut-être. 

        Pour les chouchous mieux vaut sans doute élever le pied le plus possible à l'intérieur avant de l'exposer aux dangers externes !

         

        Bonne soirée chère Mari jo.

         

      • Dimanche 17 Février à 18:28

        Bonsoir pinson,

        Je passais te faire un p'tit coucou et revoir ton article. 

        Depuis tes plantations ont dû bien évoluer. 

        J'ai mis mes chouchous seulement aujourd'hui dans un pot comme tu m'as dit, je verrai ce que ça va donner. Et oui, il y a aussi des gourmands sous la terre et je les comprends. J'en avais planté quatre une première fois et refait l'essai avec trois, pas un n'a échappé aux p'tites bêtes. Ah ! les canailles. Mais bon, il faut bien qu'elles mangent aussi. 

        Entre nous, je suis cuisinière de métier mais je n'apprécie pas la cuisine d'aujourd'hui ou pour la plupart, je trouve que c'est du n'importe quoi mais bon, ce n'est que mon avis. Je tente bien parfois quelques recettes qui ne sont pas mauvaises mais je reste sur ma position de cuisine l'ancienne.

        Mes p'tites banquettes vont bien.  J'ai hâte d'y planter mes pommes de terre mes tomates...

        Bonne soirée et bise à toi pinson.

         

         

      • Mercredi 6 Février à 15:22

        Réponse   à   -  Mari jo21 - - - -

        Tu m'as l'air d'être une fameuse cuisinière ! C'est vrai que la noix muscade apporte une touche exceptionnelle , mais je ne pense jamais à elle ! Je vais les sortir du tiroir , pour ne plus les oublier.

        Ah... tes chouchous sont mangés dès que tu les mets en terre... ça c'est fâcheux. Que faire ? Il me semble que tu pourrais d'abord les élever dans des pots, loin des petits prédateurs à 4 pattes , qui, comme toi, doivent les trouver succulents ! 

        Puis, le pus tard possible, quand le plant est bien développé, avec une motte racinaire très bien formée, alors et alors seulement le mettre en pleine terre. Même si alors le tubercule est un peu grignoté, ça ne le fera pas mourir. 

        C'est ce que je vais faire aussi, car les petits rongeurs gourmets ne manquent pas chez moi non plus.

        Bonne journée Mari Jo.

         

         

    16
    Fan
    Lundi 4 Février à 20:40

    smile ce matin en faisant des rangement, j'ai retrouver un conte que j'ai écrit pour mon petit fils l'an passé. Son titre, "Madame patate". Donc ma patate de la famille des Bintje, j'aime que cette "race", vivait dans un cagot dans une ferme, et porter des souliers à talons que Karl Lagerfeld, lui créer. Une patate de luxe en somme.

    Pour moi, deux jours sans pomme de terre, c'est difficile. Je les aimes en robe de champs (pendant long temps j'ai cru que cela s'appeler "robe de chambre") avec du sel un peut de beurre, oignons et fromage, etc.... Tes "chouchoux" je ne les connais pas. Enfant on les "brûler" en plein champs quel goût délicieux... encore maintenant, il m'arrive de les laisser brûler sur le feux hélas...

    Après la guerre, dans le Mecklenbourg, on les manger à défaut d'autre, matin, midi et soirs, que ma mère varié en cuissons divers.

    Bonne récolte à toi!

     

     

     

      • Mercredi 6 Février à 15:11

        Réponse   à   -  Fan - - - -

        C'est vrai que la "patate" se prête à une multitudes de préparations

        toutes plus appétissantes les unes que les autres ! C'est même là son principal inconvénient car étant très riche en hydrate de carbone, elle a tendance à nous faire adopter un régime bien trop riche... en sucre (ce qui n'apparaît au premier abord).

        Donc vive la patate, mais en limitant un peu les quantités.

        Mais comme toi,  les pommes de terre me manqueraient si je n'en dégustais pas assez souvent ! 

        Ton commentaire me fait penser aux Bintjes,  et ça me donne envie d'en faire quelques unes cette année !

        Bonne journée Fan. 

    15
    Lundi 4 Février à 10:50
    Catherine D

    Bonjour Robert, mon voisin Lili qui aurait presque  100 ans mle disait que pendant la guerre, sa femme Fernande faisait des grosses épluchures qu'ils replantaient pour avoir des patates...
    J'ai acheté des christophines pour essayer et de les manger, et de les faire pousser. Elles ont tendance à pourrir, il faut juste en poser une sur un pot de terre et attendre, les racines trouvent seules le chemin.
    Une amie qui avait un potager fantastique les faisait grimper sur un treillage et avait une belle récolte...
    Merci pour la recette, et belle journée !

      • Lundi 4 Février à 14:05

        Réponse   à   -  Catherine D - - - -

        Lili et Fernande avaient bien raison. Il arrive d'ailleurs que de simples épluchures, simplement jetées dans un jardin, réussissent à survivre et reforment un pied de pdt.

        Merci de ce que tu me dis des christophines : ça me donne l'espoir d'avoir un résultat positif (que je pourrai vous présenter).

        Bonne semaine Catherine.

    14
    Héléne
    Lundi 4 Février à 10:43

    Un bel éloge rendu à la "patate".... artistique et....gastronomique!    Tu as des idées géniales en temps que jardinier et gastronome, c'est mon légume préfé ré charlotte ou amandine!

    quand aux choux; ils sont comme des bébés à leur naissance, un peu ratatinés.... je ne puis juger de leur goût, mais ta préparatioon me me l'eau à la bouche.. Merci et bonnes plantationss

    u

      • Lundi 4 Février à 13:57

        Réponse   à   -  Hélène - - - -`

        Oh, géniales, c'est trop dire ! Elles ne résultent que de l'utilisation de ce qui me tombe sous la main. Ainsi la poêlée aurait été plus agréable à regarder avec une note colorée comme des petits morceaux de poivrons rouges?

        Bonne semaine Hélène.

    13
    papydompointcom
    Samedi 2 Février à 19:27
    papydompointcom
    Je pense que tu as bien fait pour les pommes de terre mais elles risquent d'être trop développées au moment de les planter
    Les chaillotes je n'aime pas trop mais avec ton accompagnement ça doit être mieux
      • Samedi 2 Février à 20:00

        Réponse   à   -  papydompointcom - - - -

        Comme toi Dominique je crains un peu que le temps soit soit un peu long avant que toute plantation extérieure soit possible. Peut-être pourrais-je les planter dans la serre. En fait c'est un essai sans aucune certitude.

        Ainsi tu connais déjà les chaillotes ?

        Et bien pour moi c'est une découverte complète, et j'ignore si elles vont accepter de fructifier ici.

        Bon dimanche Dominique.

    12
    Danielle
    Vendredi 1er Février à 21:22

    Bonsoir pinson, tu as une façon bizarre de planter des pommes de terre jardinier du Gâtinais ! Simplement avec ces petits chapeaux couverts de germes, il est vrai que ça ne coûte rien de tenter l'expérience et je suis curieuse de savoir ce que ça va donner. Idem pour les chouchous appelés chez nous des chayotes (chayottes ? J'hésite pour l'orthographe). Les recettes "façon pinson" ont l'air très agréables, je n'aurais jamais pensé mélanger la chayote avec des petits morceaux de morue. Pinson-cuisinier est plein d'imagination et d'idées originales. Ces fruits se récoltent en automne, il faut beaucoup de chaleur et normalement la plante doit être palissée (là je ne sais pas si l'expression existe, bref grimper contre un support) Ici on les prépare un peu comme des courgettes ou en soupe (velouté), en gratin également ou alors des fruits jeunes sautés à la poêle mais il faut renforcer le goût comme tu le fais avec de l'oignon ou des lardons. Le problème c'est qu'il est difficile de les peler, tu as trouvé la solution en laissant la peau cool. Merci le Sud-Ouest de nous avoir permis de découvrir cette recette (bisou MJ). Bonne soirée pinson, j'espère qu'il fera assez chaud chez toi pour avoir des chayotes dont tu pourras nous faire suivre la progression. Bon week-end aussi où nous devrions avoir un mistral à 110/120 km/h, aïe aïe aïe, il ne va pas faire chaud dans le Midi ! Danielle

      • Danielle
        Vendredi 1er Février à 22:11

        Ouf, les deux s'écrivent, il est vrai que je ne consulte jamais Wiki ni le dictionnaire quand j'écris, fâcheuse manie chez moi car je n'y pense même pas, je tape "en direct"... Quant aux recettes, j'adore aussi utiliser l'ail et l'oignon, l'huile d'olive mais n'est-ce pas là la base des recettes méditerranéennes ? Par contre je vais introduire le curry dans mes préparations yes ! Quant aux chayottes, je les pèle car les fruits mûrissent plus vite dans notre région et souvent la peau est trop dure lorsqu'on les récolte... à surveiller pour l'automne ! Bonne nuit pinson, il  va faire froid aussi chez toi, n'a-t-on pas annoncé de la neige ? 

      • Vendredi 1er Février à 21:50

        Réponse   à   -  Danielle  - - - -

        Bonsoir Danielle.

        Chayote ou chayotte ? Wiki signale que les deux s'écrivent.

        J'ai été agréablement surpris par la chair de ce fruit, tendre et ferme à la fois. Evidemment il faut des épices. Mon préféré est le curry , dont j'use et abuse, et de l'ail aussi. L'éplucher parait impossible, mais  pourquoi l'éplucher alors que la peau est si tendre ? Même le "noyau" est un délice ! Donc tout se mange. Et avantage considérable : le fruit est ainsi à maturité, alors que les courgettes doivent être consommées  à l'état immature (courgettes) sinon à maturité on a des courges qui ne sont plus aptes à faire autre chose que de la soupe. 

        Quant à savoir si elles voudront murir ici, ça va être  le suspens de l'année 2019 ! 

        Les manger avec de la morue ? Oh la raison en est que c'est la seule chose que j'ai trouvé dans mon réfrigérateur (ayant fini mon poulet).

        Un mistral à 120 ?

        Attention, mouette, de ne pas t'envoler !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :