• - Deux curieux personnages -

     

     

     

    Connaissez-vous les contes Zen ? 

    Ils sont le plus souvent assez étranges.

    Ainsi celui-ci qui met en scène deux Samouraïs. 

     

    - Deux curieux personnages -

     

     

    Cela se passait sur un lac, il y a bien longtemps, au Japon.

    Des radeaux le traversaient à des heures régulières.

    Et voici que passait le dernier radeau de la journée.

    Parmi les passagers se trouvaient deux Samouraïs.

     

    L'un d'eux, qui était prétentieux à l'extrême, n'arrêtait pas  de vanter ses exploits et sa parfaite maîtrise du sabre. A son avis il était le champion toutes catégories du Japon. Et c'est ce que semblaient croire tous les autres voyageurs qui l'écoutaient avec une admiration ... mêlée de crainte.

     

    Pas vraiment tous les voyageurs. Car se trouvait là un autre voyageur qui était lui aussi un Samouraï, le célèbre Tsukahara Bokuden, qui était resté à l'écart, et ne semblait pas du tout impressionné  par toutes les sornettes débitées par le premier Samouraï.

    Ce dernier s'en aperçut et s'en vexa. Il s'approcha alors de Bokuden et lui dit : " Toi aussi tu portes une paire de sabres, tu es donc un Samouraï. Pourquoi ne dis-tu pas un seul mot ? "

    Bokuden répondit calmement : " Je ne suis pas concerné par tes propos. Mon art est différent du tien. Il consiste non pas à vaincre les autres, mais à ne pas être vaincu ". L'autre Samouraï se gratta le crâne, et finit par demander : " Mais alors, quelle est ton école ? "

    " C'est l'école du combat sans arme. - Mais dans ce cas, pourquoi portes-tu des sabres ? - Cela m'oblige à rester maître de moi pour ne pas répondre aux provocations " . Exaspéré le premier Samouraï répliqua : " Et tu penses vraiment pouvoir combattre avec moi sans sabre ? - Pourquoi pas ? Il est même possible que je gagne !  ".

    Hors de lui le Samouraï cria au passeur de ramer vers le rivage le plus proche. Mais Bokuden suggéra qu'il serait préférable d'aller sur une île, loin de toute habitation, pour ne pas provoquer d'attroupement et être plus tranquille. Le Samouraï accepta ".

    Quand le radeau atteignit une île inhabitée, le premier Samouraï sauta aussitôt à terre et dégaina son sabre, prêt au combat. Bokuden, lui, enleva soigneusement ses deux sabres, les tendit au passeur, et s'élança comme pour sauter à terre. Mais soudain, saisissant la perche du batelier, il dégagea rapidement le radeau pour le pousser dans le courant.

    Bokuden se retourna alors vers le Samouraï, qui gesticulait comme un diable sur l'île déserte, 

     

     

    - Deux curieux personnages -

     

     

    et il lui cria : 

    " Tu vois, c'est cela vaincre sans arme ! ".

     

     

     

     

     

    " Et bien ...

    dit Bingo

     

     

     

    - Deux curieux personnages -

     

     

    ( Ah , Bingo, c'est mon nouvel ami )

     

     

    je les trouve bien bizarres tous les deux,

    ces Samouraïs ! "

     

     

    ***

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    22
    Mardi 8 Septembre à 20:26

    ... bonsoir Kasimir, je n'aime pas les Samouraï ne le sabre ni les guerrier du Japon ou d'ailleurs! Par contre je pense on peut beaucoup plus tuer et blessé par les paroles...

    Une caresse à Bingo aux yeux bleu.

    Gros bisou

    Monika

      • Mercredi 9 Septembre à 06:48

        Réponse à    Monika - - ---

        Vrai, amie ! Les armes tuent, mais les paroles aussi, ou du moins peuvent blesser cruellement, exciter et préparer le pire. Il nous faut donc être vigilants en permanence pour que nous soyons des acteurs de la paix et du partage de la fraternité humaine, et non pas des acteurs de plus de haine et de rancoeurs.

        C'est le problème qui est activé en ce moment par le terrible procès de la tuerie de Charlie Hebdo. Bien sûr la liberté de dessiner ce qu'on veut, d'écrire ce qu'on veut, doit être  défendue. Mais comment tenir compte de toutes les conséquences de nos actes , y compris paroles, écrits, dessins ? Ce sont de terribles questions.

        Merci pour Bingo.

        Mais là je me sens un peu coupable de tromperie ! Car mon Bingo est purement informatique !

        Bisous, Monika.

         

    21
    Lundi 7 Septembre à 18:52

    Bonjour pinson, 

    Les contes Zen ne me sont pas inconnus mais j'avais oubliés comme beaucoup de choses d'ailleurs.

    Les vantards, les imbus de leur personne passionnent toujours ceux qui les écoutent passionnément, moi c'est le contraire, ils ne m'intéressent pas du tout et si parfois il m'arrivait de les écouter c'était sans intérêt et pensais bien des choses au fond de moi. 

    C'est étonnant d'ailleurs ce samouraï vantard car les samouraïs d'après ce que je sais sont des hommes qui parlent très peu. Vaincre sans arme, oui mais dans les contes car en réalité c'est tout autre chose. 

    Je vois qu'il y a de la philosophie " Il consiste non pas à vaincre les autres, mais à ne pas être vaincu "  Et pour moi c'est la phrase la plus "importante" (Je ne trouve pas le mot exact)  dans le texte. La philosophie, je n'y comprends pas grand chose, je trouve que c'est de l'imposture. Du coup, je me dis que le second samouraï est dans un sens pareil que le premier enfin pas vraiment mais je n'arrive pas à écrire ce que je veux dire.

    J'adore les samouraïs, j'en ai un beau qu'une de... "mes filles" m'avait offert et tu me donnes l'idée de le mettre sur mon blog dans un module. Bien sûr ce sont des guerriers mais voilà...

    Bingo est beau, j'aime ses yeux et là il est en pleine réflexion sur ces deux samouraïs. 

    Bises pour toi pinson et je te souhaite une bonne soirée. Caresses ou bisous à Bingo et pourquoi pas les deux.

      • Lundi 7 Septembre à 19:45

        Réponse à    Mari jo 21  - - ---

        Tu adores les Samouraïs ? 

        Ohlala...... je n'aimerais pas, quant à moi, fréquenter ce genre de bonhommes dressés à manipuler des lames faites pour égorger les gens. Et  qui tirent vanité de penser et de proclamer que ce sont eux qui ... tuent le plus.... 

        Ce qui m'a amusé dans ce conte est la façon dont cet homme prétentieux à l'extrême s'est fait avoir.

        Mais j'avoue que tout cela n'est pas très moral.

        Bises pour toi aussi, Mari jo.

    20
    Lundi 7 Septembre à 16:56

    Un petit malin qui ne veut pas affronter le provocateur!!! On pourrait le traiter de lâche,,NON?? Bisous Fan

      • Lundi 7 Septembre à 19:31

        Réponse à    ISIS  - - ---

        Je partage votre impression ! 

        Disons que cette tromperie est amusante, mais cela ne retire pas le fait que ce Bokuden est aussi un tueur.

        Bisous pour vous aussi, ISIS.

    19
    Lundi 7 Septembre à 16:06

    qu'est-il advenu du Samouraï trompé?

    Bingo c'est ton compagnon ?

      • Lundi 7 Septembre à 19:27

        Réponse à    LMPT73  - - ---

        Je suppose qu'il a passé la nuit sur l'île en attendant que le service des radeaux reprennent le lendemain. Mais ça c'est moi qui l'ai inventé car je voulais qu'il ait le réfléchir à sa manie de se vanter !

        Bingo est mon compagnon numérique, et sa niche est sur mon disque dur. 

    18
    gazou
    Lundi 7 Septembre à 11:01

    "vaincre sans arme" voilà une belle proposition à laquelle j'adhère.

    Bonne journée !

      • Lundi 7 Septembre à 14:35

        Réponse à    gazou  - - ---

        Une belle intention en effet.

        Mais au fait, pourquoi faut-il vaincre ? 

    17
    Simone
    Lundi 7 Septembre à 10:43

    La jalousie est un vilain défaut happyhappyhappy

    Bisous Mr K 

      • Lundi 7 Septembre à 14:32

        Réponse à    Simone  - - ---

        Je sais, snifff !

        Et même l'un des pires peut-être.

         

    16
    lenez o vent
    Lundi 7 Septembre à 08:27

    Conte Zen pas si zen que cela.

    Révèle  un samouraï imbu et l'autre malin.

    Bingo est sympa, un chouette compagnon d'écriture.

    Douce semaine Pinson

    Bisous

      • Lundi 7 Septembre à 14:28

        Réponse à    lenez o vent  - - ---

        Tu as raison Armel, et même pas Zen du tout, car le Zen n'est pas compatible avec le fait de porter à la ceinture deux sabres dont la vocation est de tuer.

        Bonne semaine avec la fraicheur revenue et le soleil qui demeure !

        Et bisous de pinson.

    15
    Cybèle
    Lundi 7 Septembre à 08:12

    Bonjour Pinson
    Ce que m'inspire ce conte?  Une chanson de RAYMOND LÉVESQUE, "Quand les hommes vivront d'amour" (1956)  interprétée de façon sublime par 3 GRANDS HOMMES québécois :  Félix Leclerc / Gilles Vigneault (que j'ai eu la chance de voir en spectacle 3 fois !) et Robert Charlebois

    https://www.youtube.com/watch?v=cZfDRQ_kKOw
    https://www.youtube.com/watch?v=hO1tVecqO1M Version de Fabienne Thibault

    Bon lundi Pinson

    Cybèle 

      • Lundi 7 Septembre à 14:22

        Réponse à    Cybèle  - - ---

        Oh me voici à nouveau admiratif devant votre capacité à illustrer ce que vous voulez dire par des chansons qui semblent avoir été faites exprès dans ce but !

        Et  voici des chanteurs qui osent utiliser le mot "amour", alors que moi, je dois l'avouer, j'ai hésité à le faire, comme si évoquer "l'amour" pour résoudre les problèmes du monde risquait de paraitre ridicule. Comme si la force appuyée sur des menaces pouvait seule avoir des chances d'y parvenir. 

        Merci les chanteurs d'oser cela, et merci à vous, Cybèle.

        Bonne  semaine, pleine d'amour et de joie.

    14
    Danielle
    Dimanche 6 Septembre à 21:22

    Bonsoir pinson, trop tard pour te souhaiter un bon dimanche smile Les contes que tu nous offres sont vraiment très différents et inattendus. Je crois qu'au Japon les samouraïs incarnent l'honneur et la loyauté, la bravoure. Le premier est orgueilleux et arrogant, faisant complaisamment étalage de ses exploits, c'est un vaniteux qui est persuadé de faire partie de l'élite, un être supérieur ! Le second est un adepte des solutions pacifiques (hum, enfin...) et il prononce une phrase très profonde : "mon art consiste non pas à vaincre mais à ne pas être vaincu". Il a appris à rester en vie différemment, avec une certaine sagesse, une autre philosophie. Bon... il faut reconnaître qu'il prend de gros risques !

    Sympa ton nouvel ami et il a raison : ces deux samouraïs sont vraiment bizarres et certainement un peu dangereux. Des gros bisous pour vous deux, bonne semaine. Danielle 

      • Lundi 7 Septembre à 06:41

        Réponse à    Danielle  - - ---

        Hello Danielle, moi aussi je croyais comme toi que les Samouraïs étaient des hommes d'honneur, etc ...  Ce conte n'en donne pas l'impression, et à sa façon Boduken est lui aussi très provocateur et très orgueilleux. Il semble prôner la non violence, mais c'est une tromperie. 

        C'est pourtant un conte zen parmi les plus connus !

        Bonne semaine Mouette et bisous pour toi.

    13
    Simone
    Dimanche 6 Septembre à 15:16

    Cela Bingo c'est l'insondable mystère de l'âme extrême orientale. Il y a quand même un chouïa de fourberie chez Bokuden, mais l'autre n'était qu'un sot vantard avec un pois chiche dans la tête, alors......bien fait pour lui.

    Question : peut-on être sûr que l'intelligence viendra toujours à bout de la force brutale ?

    Bisous à......Bingo happy

      • Dimanche 6 Septembre à 20:03

        Réponse à    Simone  - - ---

        Insondable mystère en effet.

        Pour dire le vrai je n'aime pas beaucoup les samouraïs, qui me paraissent tous des personnages... dangereux, y compris Bokuden, puisqu'on dit qu'il aurait tout de même tué 212 personnes.

        L'intelligence viendra-t-elle à bout de la force brutale ? 

        Sûrement pas si on ne parvient pas à l'unir à l'amour, ou mieux à comprendre que l'intelligence parfaite c'est d'aimer. Mais ça c'est un challenge énorme .... 

        Je suis jaloux de Bingo !

    12
    nuidra
    Dimanche 6 Septembre à 13:53

    J'adore, à vaincre sans péril on triomphe sans gloire, 

    mais ce qui compte c'est la victoire n'est ce pas. 

    Les canons sont la dernière raison des rois, inscrits sur nos canons pendant la grandeur de la France. 

    Bon dimanche et bonne santé.

    Jean-Pierre Arduin

      • Dimanche 6 Septembre à 19:50

        Réponse à    niudra  - - ---

        Je ne suis pas sûr de partager ton point de vue sur la victoire si elle doit être le résultat de la violence, des sabres les plus coupants, des canons les plus gros.... ou des tromperies...

        Que deviennent alors l'amitié, la loyauté, et osons-le dire l'amour ? 

        Bonne semaine ami Jean Pierre.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :