• - Grand chambardement d'automne -

     

    Chambardement ?

    Chambardement ?

    Vous avez dit  chambardement ?

     

     

      C'est avec hésitation que je vous montre les présentes photos,

    car je connais vos âmes sensibles : pitié pour les arbres !

    Mais voilà : depuis que je les ai plantés

    (ou ai laissé grandir ceux qui apparaissaient sans autorisation)

    j'ai pris conscience que peu à peu je vivais presque dans une forêt.

     

    Or je ne suis pas un écureuil.

     

    - Grand chambardement d'automne -

     

     

    J'ai donc décidé de supprimer une centaine d'arbres.

    J'ai débuté les abattages nécessaires

    et ça commence à se voir

    mais ...

    ça ne va pas très vite,

    car certains arbres me posent des problèmes insolubles,

    ils sont trop gros, trop hauts, ou placés dangereusement :

    impossible de m'en occuper tout seul.

     

    Alors j'ai fait venir 2 forestiers, avec un petit engin.

     

     

     

     

    - Grand chambardement d'automne -

     

     

    .... Pour les pins sylvestres, pas vraiment de problème.

     

     

    - Grand chambardement d'automne -

     

     

     

    Pour divers cyprès (Leylandii) le problème est que leur souche est énorme, 

    4 fois plus large que n'est longue la lame de ma tronçonneuse.

     

    Et pour les peupliers blancs

    que j'ai eu l'imprudence de planter voici une quarantaine d'années

    en un rang serré aux limites du terrain, 

    le problème est leur hauteur impressionnante

    et le fait qu'ils penchent souvent dangereusement.

     

    L'important est de diriger leur chute.

     

    - Grand chambardement d'automne -

     

     

    Parfois c'est assez simple.

    Et les troncs sont chargés dans la remorque.

     

     

    - Grand chambardement d'automne -

     

     

    Le tout est de ne pas se trouver au mauvais endroit lors de la chute.

    Au fracas des branches s'ajoute un bruit plus grave  : le sol tremble un peu !

    Le tronc lui-même semble rebondir et toute la ramure fouette le sol. 

     

     

    - Grand chambardement d'automne -

     

     

     

    C'est plus impressionnant quand on assiste simplement, passivement. 

    Quand on est soi-même actif, on est pris dans l'action

    et l'émotion est moindre, étant dominée par l'attention.

     

    Certains peupliers posent un problème particulier.

    Par exemple celui-ci est tout près de tomber chez le voisin.

    On fait comment ? Semblent se dire mes deux gars. 

     

     

     

     

    - Grand chambardement d'automne -

     

     

     La même question s'est posée pour d'autres 

    et voici la réponse.

     

     

    Il faut une échelle

    et fixer un filin d'acier le plus haut possible sur le tronc

    pour tirer sur celui-ci avec le tracteur. 

    Sous cette traction puissante, le tronc va se redresser

    et finalement tomber dans le sens opposé de son inclinaison. 

     

     En voyant ça, j'étais fasciné ! 

     

    - Grand chambardement d'automne -

     

     

     

    La remorque se remplit de plus en plus.

    Et quand elle est pleine les troncs sont emmenés .....  

     

     

    - Grand chambardement d'automne -

     

     

    vers un lieu de stockage

    qui lui aussi se remplit d'une inquiétante façon ...

     

     

    - Grand chambardement d'automne -

     

     

    Les deux derniers peupliers sont les plus penchés

    et leurs branches touchent déjà le toit du garage.

    Il est vraiment temps de les couper.

     

     

    - Grand chambardement d'automne -

     

     

     

    Aller les attacher aussi haut...

    ça je ne saurais pas faire ! 

    (N'étant pas un écureuil !)

     

     

    - Grand chambardement d'automne -

     

     

     

    Mon "forestier" passe le filin d'acier autour des deux troncs !

     

     

    - Grand chambardement d'automne -

     

     

    Et les deux... obéiront.

     

    Bravo l'artiste !

     

     

    Reste un tas de branches .... 

    qui me laisse plus que songeur . 

     

     

    - Grand chambardement d'automne -

     

     

     

    Il faut maintenant nettoyer le terrain libéré

    et désormais à nouveau ensoleillé.

     

    J'ai pour lui des projets

    dont je vous parlerai l'an prochain.

     

     

    ***

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    28
    Dimanche 8 Octobre à 21:02

    Je revient  voir l' article que vous m'avait conseillé. Oui c'est des petits engins rien avoir avec matérielle de mes fils. Bon ils ne fond pas de petits travaux. J'aime votre fond de blog. Bonne semaine   

      • Lundi 9 Octobre à 16:00

        - Réponse   à   - mon joli jardin -  -

        Et bien ... vos fils doivent avoir un fameux matériel  !

        Il est vrai que les grandes forêts abritent des arbres qui doivent paraître des géants par rapport aux miens, dont les plus anciens ont 42 ans. J'ai quelques chênes de plus de 150 ans , mais ceux là, je n'y toucherai pas ! 

        Bonne journée.

    27
    héléne
    Samedi 7 Octobre à 09:16

    Bravo pour l'écureuil, tres  sympa....Joli coup de crayon de l'interpréte! Amicalement et beau soleil.

      • Samedi 7 Octobre à 10:20

        - Réponse   à   - hélène -

        Je transmets ton comm à l'écureuil sympa qui m'a servi de modèle !

        Bon week-end.

    26
    Mardi 3 Octobre à 22:51

    Bonsoir pinson,

    Moi c'est contraire, je voudrai en planter des arbres mais chaque fois, on me les a volés et avec les tuteurs quitte à faire alors j'ai abandonné. Pourtant ils étaient très bien partis surtout le Noisetier. Bref.

    Chambardement, il y avait longtemps que je n'avais pas entendu ce mot. Et il est bien approprié car tu chamboules tout. Quelle clarté tu vas avoir sans ses arbres. Mais des oiseaux devaient y nicher. Du coup tu vas vivre dans un nouvel endroit. Mais trouves-tu les temps de te poser un peu car tu en amasses du travail. Bien que lorsque l'on est partit on ne se rend pas compte du temps passé.

    Tu décris très bien lorsque l'arbre touche le sol et c'est vrai que le sol tremble et le bruit de branches et feuilles. Moi, je coupe ceux qui sont très près du sol car c'est tout un art, un savoir faire. C'est aussi un travail de titan mais qui est très dangereux comme le montre tes photographies et puis il faut être raisonnable et se dire qu'à un certain âge la grimpette c'est fini de toute façon, ils faut être des pros où vraiment bien s'y connaître comme les personnes qui sont venues pour les deux sapins J'avoue que la première fois que je me suis servie de la tronçonneuse, je n'étais pas fière même encore maintenant. Mais tous ces troncs à débiter ce n'est pas toi qui vais le faire quand même ? Il va te falloir une machine ? 

    C'est marrant sur ta 2ème photographie, on a l'impression que la maison est sur la remorque mais en agrandissant, on voit que non.  Joli pile de bois qui je suppose va s'agrandir. Ca m'est arrivé souvent de penser en regardant les tas de branches car c'est un peu décourageant et puis on se dit qu'il faut quand même le faire et puis on le fait. 

    J'aime beaucoup les photographies 10, 11 et 12. Car la 10 nous montre bien les deux arbres qui penchent et sur les photographies 11 et 12 le travail que le bûcheron effectue sur ces deux arbres.

     Je te souhaite une bonne soirée déjà bien avancée et bises à toi pinson.

    J'ai bien relu plusieurs mais suis un peu KO j'espère ne pas avoir oublié de fautes.

      • Mercredi 4 Octobre à 06:50

        - Réponse   à   - Mari jo -

        Bonjour Mari jo.

        Tu n'as fait je crois aucune faute, super !

        Ne t'inquiète pas pour les oiseaux, les arbres touffus de toutes tailles et genres ne manquent pas, et je leur ai fait en plus pas mal de nichoirs. 

        Bien sûr que travailler avec une tronçonneuse est impressionnant, et il le faut d'ailleurs, pour avoir l'attention éveillée à son maximum. C'est également très fatigant car c'est un outil assez lourd qu'il faut souvent tenir dans des positions difficiles. Mais cela permet une certaine autonomie pour entretenir une propriété boisée.

        Quant à ces gros troncs, non  , cela dépasse de beaucoup mes possibilités, et je devrais à nouveau faire appel à des pros.

        Bonne journée, Mari jo d'Aquitaine.

         

    25
    Danielle
    Mardi 3 Octobre à 16:56

    Ouf ! je suis rassurée... tu ne te moques pas de moi et tu ressens la même impression ! Mais pourquoi avoir pensé à éliminer cette photo ? Bien au contraire !!! J'ai bien aimé cet étrange ressenti né de l'imagination. Cette illusion d'optique beaucoup la recherchent volontairement par des astuces plus ou moins réussies et toi tu la fais naître d'un simple clic que je qualifierais de spontané et innocent, d'involontaire. Bravo pinson... même si tu ne l'as pas fait exprès, le résultat est là ! Bonne fin d'après-midi, je remplis mon regard de cinq petits nuages très blancs et lumineux dans un ciel si bleu qu'il semble rejoindre la mer. Danielle

      • Mardi 3 Octobre à 18:37

        - Réponse   à   - Danielle -

        Ah non alors , je ne l'ai pas fait exprès, et l'effet est cocasse

        or tel n'était pas mon but, mais celui de montrer la machine qui allait multiplier  par cent mille la force d'un seul homme. Mais porter une maison... faut pas pousser !

        Voici quelques minutes j'admirais le ciel justement , d'un bleu assez doux, mais barré d'une ligne parfaitement verticale, celle du tronc d'un cryptomère du japon (ce tronc fin, élancé, de 20 à 25 M de haut, ressemble au mât d'un navire) et d'un ligne blanche parfaitement horizontale tracée à 10 KM de hauteur par un jet dont le bruit grenu me parvenait encore. Une croix aérienne en quelque sorte, venant cocher un jour parmi les jours, précieux comme sont tous les jours. Bonne soirée.

    24
    Danielle
    Mardi 3 Octobre à 10:09

    Bonjour pinson-forestier, depuis que je regarde tes photos j'ai envie de faire une remarque un peu absurde mais je n'y résiste pas, tu sais que j'aime dire ce que je pense yes ! Sur la première photo on dirait que la remorque a embarqué... ta maison et la déplace, autrement dit que la bâtisse soulevée par le bras de l'engin est chargée sur le plateau, c'est un effet d'optique assez curieux. Bon je sais... mais non je t'assure que je suis lucide même si tu vas en douter un instant !!! Bonne journée qui ne sera pas inoccupée. Danielle

      • Mardi 3 Octobre à 14:46

        - Réponse   à   - Danielle -

        Bonjour mouette. Alors il faut que j'avoue quelque chose : j'ai eu immédiatement la même impression en voyant cette photo ! Et à cause de cela je l'avais éliminée. Mais je n'en ai trouvé aucune autre pour présenter l'engin, alors je l'ai remise (faute de grive ...). J'avais pris pourtant plusieurs photos, mais très peu sont acceptables. Je fus rassuré par le fait que personne ne m'avait fait ta remarque à propos de cette photo. Mais ... si ... elle t'a interloquée ! Tant pis, trop tard pour la supprimer !

        Bonne après-midi mouette.

    23
    Fan
    Dimanche 1er Octobre à 19:48

    ... bonsoir Kasimir, ou pinson ou Buchfink der Buchfinke, comme toi, comme tous, j'aime les arbres, mais je les respecte encore plus depuis je lis un livre sur les hêtres. Elles, les parents protègent leurs progénitures en leur laissent la place et du soleil... mais je comprends aussi qui tu as besoin de la place et de  la lumière.

    Avec des branches que je vois sous des arbres coupé, je ferais  un immense nid, tu pourras tous nous mettre dedans, quand on viendras pour un séjour dans tes arbres, qui restent.

    Belle soirée à toi, homme infatigable, mais j'admire!

     

     

     

      • Mardi 3 Octobre à 14:36

        - Réponse   à   - FAN-  -

        Bonjour FAN. Ah oui toutes ces branches feraient un joli nid pour permettre à une famille d'ours d'hiberner. C'est d'ailleurs dans mes projets : les broyer, mais ça ne sera pas pour hiberner mais pour nourrir le sol et ainsi assurer sa fertilisation maxima pour les plantes. 

        Bon... il est vrai que ça va faire beaucoup de travail !

        Bonne semaine FAN.

         

    22
    Dimanche 1er Octobre à 15:02

    Quelle énergie !

    notre jardin est bien , bien plus petit et nous avons de la peine

    Et tu as plein de projets, dis-tu, c'est magnifique!

      • Mardi 3 Octobre à 13:49

        - Réponse   à   - Gazou -

        C'est très curieux, mais un jardin quelle que soit sa taille exige un travail jamais terminé . C'est d'ailleurs un se ses charmes. Et par l'imagination on se projette dans un futur ... enchanteur. 

        Autrement dit c'est un pur bonheur !

    21
    héléne
    Dimanche 1er Octobre à 10:27

    J'aime trop les arbres pour applaudir ton hécatombe. Mais je comprends ton besoin d'espace ensoleillé, et de te chauffer l'hiver. Bon dimanche.

      • Dimanche 1er Octobre à 10:41
        khaz

         Éditer

        - Réponse   à   - Hélène. -

        Abattre un arbre sans motif serait du sadisme. L'abattre pour cultiver des légumes et des fleurs, c'est faire un choix entre des formes différentes de la vie végétale. C'est le travail de base du jardinier ! Bon dimanche Hélène. 

    20
    Danielle
    Dimanche 1er Octobre à 09:21

    Bonjour pinson en ce premier jour du mois d'Octobre, oui vivre dans une forêt c'est très agréable, cette impression de paix et de solitude est appréciable, cette tranquillité... Mais voilà, peu de soleil et de lumière et il arrive un temps où on en ressent le besoin, l'humain comme les plantes ! Tu as envisagé là un travail gigantesque, je dirais insoluble car ces arbres sont immenses et tellement nombreux mais il est vrai que certains présentaient un réel danger imminent. La menace était évidente dans un délai très proche. Reste le nettoyage du terrain ce qui est loin d'être une mince affaire, je crois que ça va être... assez complexe. Ton aide-bûcheronne va t'aider, heureusement, mais même si vous formez une équipe efficace ce tas semble assez coriace !!! Beaucoup de courage pour tous les deux en espérant qu'il ne pleuvra pas sur le Gâtinais smile Bonne longue journée, vous débutez ce mois d'automne sur les chapeaux de roue ! Danielle

      • Dimanche 1er Octobre à 10:34
        khaz

         Éditer

        - Réponse   à   - Danielle -

        Bonjour mouette. Dans un jardin, le travail ne cesse jamais. Mais ce que j'ai entrepris là est un changement de visage de ce jardin, un changement de direction à  180°: faire reculer la forêt, élargir et protéger la clairière. La campagne française est née d'un déboisement. Je retrouve maintenant l'esprit de mes ancêtres qui étaient à la fois bûcherons et paysans : les deux  étant intimement liés. Et me voici porté par la joie de faire naître toute une vie nouvelle à la terre ! Merci de ton encouragement . Bon dimanche.

    19
    Simone
    Samedi 30 Septembre à 20:14

    Eh bien Mr K. quelle hécatombe ! Je déteste voir mourir des arbres. Enfin.....tu pourras te chauffer cet hiver.

      • Dimanche 1er Octobre à 10:22
        khaz

         Éditer

        - Réponse   à   - Simone -

        Cet hiver et même les 50 années qui viennent ! Mais mon but n'est pas de me faire du bois mais de la place , et à donner accès au soleil. Bon dimanche.

    18
    Samedi 30 Septembre à 16:59

    bravo Kasimir pour ce travail et tes futurs projets

    on peut être sûr que ce sera bien

      • Samedi 30 Septembre à 19:42

        - Réponse   à   - Dominique LMPT 73 -

        T'es bien sympa de me féliciter par avance.

        Mais alors me voilà coincé : va falloir que j'assume absolument ,

        toute retraite serait un déshonneur !

        Bon dimanche Dominique.

    17
    Samedi 30 Septembre à 15:31

    C'est quand même plus prudent de faire appel à de vrais bûcherons .

    J'ai deux anciens élèves qui ont choisi ce métier après le BEPC  et ont passé des Bacs pro .

    Tu vas avoir l'impression de vivre dans une autre maison .

    Merci pour ces photos .Bon courage à toi et à la bûcheronne .smile

      • Samedi 30 Septembre à 19:38

        - Réponse   à   - ALN 03 -

        Pour les arbres qui présentent des difficultés importantes, oui.

        Mais tu sais on peut apprendre aussi, et quand je les regarde travailler, je les admire, c'est vrai, mais je les observe aussi, et j'apprends. Je n'ai pas de tracteur puissant  ni un gros cable comme eux (capable d'exercer une traction de plusieurs tonnes), mais j'ai acquis un tire-fort avec un cable d'acier  d'une force d'une tonne, ce qui résout déjà pas mal de situations. Je l'ai déjà utilisé pour un grand pin sylvestre qui menaçait directement la maison. 

        Et puis tu oublies un bénéfice : la petite décharge d'adrénaline au moment fatidique du démarrage de la chute ! C'est une drogue. 

        Bon week-end Nicole.

         

    16
    Dominique PB
    Samedi 30 Septembre à 10:20

     Ah oui!.... Tout ça, quand-même ( de branches à s'occuper )! Quel travail en perspective! C'est un peu décourageant et je me demande si je vais bien venir, demain, finalement... Mais non, j'plaisante! T'inquiète, j'arrive pour un petit coup de main.

                                                                                Do, ta fille bûcheronne

      • Samedi 30 Septembre à 10:54

        - Réponse   à   - Dominique PB  -

        Merci Do (do - mi -...) de venir quand même.

        Ainsi tu ne vas pas démériter ton qualificatif de bûcheronne !!!!

        Tiens, pour te mettre dans l'ambiance, et garder la main, nous abattrons un gros chêne : l'un des trois gros qui se trouvent près du puits.  En effet je voudrais bien régler complètement l'abattage des arbres à supprimer avant le printemps prochain, pour pouvoir alors me consacrer entièrement à ce que je veux réaliser. C'est possible, il n'en reste plus qu'une cinquantaine.

        A demain,

        en espérant que la pluie ne va pas trop nous gêner. Cette nuit il est tombé 18 mm. Le terrain commence à être bien mouillé !

        Bisous de pinson des arbres.

         

    15
    Danielle
    Samedi 30 Septembre à 09:37

    Bonjour pinson des arbres, là on peut dire que tu portes bien ton nom. Que d'arbres, que d'arbres ! Tout d'abord j'en profite pour te dire que je ne peux pas accéder à ma messagerie "Site inaccessible", je me demande si ça va rentrer dans l'ordre, sinon il me faut voir mon doc-ordi. Donc je me demande si ce commentaire va partir convenablement ou si je vais être réduite au silence (j'ai d'ailleurs été étonnée de parvenir à  ton blog, tu sais combien je suis hermétique aux problèmes informatiques). Je crois que tu as employé le bon mot : quel chambardement en effet, ton environnement va en être tout transformé, la forêt va devenir prairie mais tu vas profiter du soleil, de la lumière, de l'espace qui se réduisait peu à peu... et puis des arbres il doit encore t'en rester plusieurs centaines. Par contre après ce travail de titan, il te reste encore une montagne à évacuer et ça... ce n'est pas évident, pourtant les peupliers surtout devenaient dangereux... pour ton garage qui était bien menacé. Mais comment vas-tu arriver à éliminer ce tas énorme qui doit bien faire entre quatre et cinq mètres de hauteur, c'est vraiment impressionnant. Bon je m'arrête car je me demande lorsque je vais tenter "d'envoyer" ce que ça va donner. Bon courage pinson, tu en as besoin... tout en gardant à l'esprit que ça va être très difficile pour toi de venir à bout de cette montagne de branches, je sais que du courage tu en as à revendre, de la volonté aussi mais il faut être réaliste... ça va poser problème ! Bonne journée et surtout fais attention à toi. Danielle qui va tenter d'envoyer ces quelques lignes, j'avoue que j'appréhende !!!!

      • Samedi 30 Septembre à 10:41

        - Réponse   à   - Danielle  -

        Bonjour Danielle

        à vrai dire, depuis le temps que j'en coupe, je dois déjà avoir atteint le chiffre de 100, ce qui fait déjà beaucoup, je sais, mais il en reste encore une cinquantaine (de chênes principalement). Après je m'arrête !  Mais rassure-toi, il en reste encore beaucoup, et mes écureuils vont pouvoir continuer de gambader (j'en vois tous les jours).

        Le tas de branches est énorme en effet, et on devrait plutôt dire un tas d'arbres, car c'est cette pince articulée qui a fait ce tas en entassant là tout ce qui n'était pas les troncs des arbres à proprement parler. Et je crois que pour prélever quoi que ce soit dans ce tas il faudrait en pratique une machine à nouveau. C'est te dire ma perplexité ....

        J'espère que ton ordi, décidément bien fantaisiste, va revenir à de meilleurs sentiments pour ce week-end.

        Bon samedi et bon dimanche, mouette.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :