• - Journées d'hiver, rêves d'été ! -

     

     

     

    L'hiver

    (pas encore là, et pourtant déjà bien installé)

    est une période curieuse.

     

    Toutes les belles réalisations végétales se sont effondrées.
    C'est une période de déconstruction.

    Et dans l'étang, c'est pire !

    Il est devenu comme un chantier.

     

    Vous vous souvenez de la petite mare qui s'était formée devant la bonde.

     

     

    -Journées d'hiver, rêves d'été ! -

     

     

     

    et ne s'était élargie que très lentement

     

     

    -Journées d'hiver, rêves d'été ! -

     

     

     

    Et bien une petite tempête est venue,

    elle a apporté de l'eau en plus grande quantité.

     

    Le vent en a profité pour faire tomber un bouleau.

     

     

    -Journées d'hiver, rêves d'été ! -

     

     

     

     

    Par chance il est tombé au ras de la bonde.

    Il n'était pas bien gros, mais tout de même, s'il était tombé sur la bonde,

    il l'aurait peut-être un peu cassée.

     

     

     

    -Journées d'hiver, rêves d'été ! -

     

     

     

    Il va falloir que je le sorte de là.

     

    Mais comment ?

    Vous avez une idée ?

    Mettre des bottes pour le découper sur place ne m'enchante guère....

    J'attends vos suggestions !

     

     

    -Journées d'hiver, rêves d'été ! -

     

     

     

    Tout cela manque un peu de poésie !

    Et pourtant

    ...

    sur le sol

    se forme un tapis de feuilles mortes

    aussi beau que la palette d'un peintre !

     

     

     

    -Journées d'hiver, rêves d'été ! -

     

     

     

     

    Est-ce pour cela que j'ai commencé à reprendre mes pinceaux  ?

    Il y a peut-être une sorte d'analogie entre peindre et jardiner.

     

    En cherchant un peu par là j'ai retrouvé  un petit tableau

    qui justement  représente un jardinier revenant de son jardin avec un bouquet  de fleurs.

    J'ai peint cela il y a environ trente ans et c'est lié à un souvenir bien précis.

    Ni daté ni signé.

     

     

     

    -Journées d'hiver, rêves d'été ! -

     

     

     

     

    Ce qui m'a fait retrouver aussi un tableau de mon fils Fred

    tableau qui doit être aussi ancien, à peu près.

    ( Ce tableau n'est pas chez moi )

     

     

     

    -Journées d'hiver, rêves d'été ! -

     

     

     

    Peindre des fleurs

    cultiver des fleurs....

    ne trouvez-vous pas que ce sont des démarches voisines ?

     

     

     

     

    ***

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    21
    Jeudi 21 Décembre 2017 à 11:58

    Je trouve très joli ton fond de blog en feuilles mortes avec un peu de verdure .Bravo!

    20
    Jeudi 21 Décembre 2017 à 11:56

    La pluie , l'hiver ont tout transformé .Mais c'est sympa de voir l'étang se remplFred et son papa , 2 Artistes .Sympa de lier ces tableaux aux vues de ton jardin .

    Belle journée pluvieuse , Amikas

      • Jeudi 21 Décembre 2017 à 14:48

        - Réponse   à   -ALN 03 -

        Bonjour Nicole. Ces vues de l'étang sont assez ... presque inquiétantes, tant cette matière (l'argile compactée) semble désolée, inhospitalière, froide, glissante, peu engageante ...

        Alors je ne pouvais pas ne pas me projeter dans un avenir où les végétaux reprendront la possession des lieux et feront éclater la vie et les couleurs dans ce monde par trop minéral.

        Bon après-midi.

    19
    Danielle
    Jeudi 21 Décembre 2017 à 10:58

    Bonjour pinson-jardinier-géologue, tu me demandes si je sais d'où vient la terre alors je vais essayer de te répondre en espérant ne pas dire trop de... sottises (!). Je suppose qu'elle vient de l'érosion des roches depuis des millions d'années, de leur dégradation et s'y ajoutent depuis leur apparition les déchets végétaux qui se décomposent et certainement aussi ceux des animaux. Enfin il me semble ! Je crois que sa couleur varie en fonction des roches qui s'érodent. Tu m'avais expliqué la formation du joli sable doré de chez nous, celui noir des plages d'Agde ou d'autres rougeâtres. Donc pour la terre c'est pareil je suppose puisque sa couleur varie d'une région à l'autre, elle peut être brune, claire ou rouge comme dans la carrière de Bouzigues qui en contraste avec l'eau d'un bleu métallique nous avait ravis et étonnés (enfin toi car j'ai l'habitude de ces paysages contrastés). L'aspect de la terre varie, sa consistance aussi, très dure et sèche chez nous à cause du manque d'eau, souple chez toi, souvent humide et glissante smile, elle est parfois aride et pauvre, inculte sans l'intervention de l'homme qui comme toi l'enrichit pour la rendre fertile. L'homme l'enrichit, la cultive, laboure, plante, ensemence et la terre le remercie de ses efforts. C'est beau cet échange entre la terre et l'homme, ils ont besoin l'un de l'autre. Aimer la terre c'est aimer et respecter la vie ! Et quel bonheur lorsqu'elle se couvre de végétaux, de fleurs spontanément, naturellement ou cultivée. Elle est tellement différente selon les régions : marais, prés ou forêts, régions montagneuses ou plaines... oh que je bavarde, vite je te souhaite une très bonne journée. Danielle

    Et je m'aperçois que mon commentaire n'est pas parti, une fois de plus, j'envoie à nouveau tu pourras le supprimer si déjà arrivé, difficile de savoir...

      • Jeudi 21 Décembre 2017 à 14:37

        - Réponse   à   - Danielle -

        Bonjour mouette. Ton essai est concluant en ce sens que tu cites les différentes causes qui se conjuguent pour que puisse apparaitre cette matière que nous nommons la terre. 

        Mais qu'est-ce qui fait la spécificité de notre planète " Terre " , laquelle est  (pour l'instant) la seule que nous connaissions à posséder de  la "terre" (végétale) ? 

        C'est  pour éclaircir ce seul point que j'écrirai (peut-être) ce que j'ai en tête en ce moment. 

        A moins que ça ne s'évapore, remplacé par d'autres choses.

        Bonne après midi Danielle.

    18
    Fan
    Mercredi 20 Décembre 2017 à 20:04

    bonsoir Kasimir, je serait venue, avec une grosse corde, pour ce tronc, mais hélas les forces me manquent en ce moment. Presque cloué au lit depuis 3 jours, avec vilaine grippe, je peut juste te soutenir moralement.

    Belle soirée à toi!

      • Jeudi 21 Décembre 2017 à 14:21

        - Réponse   à   - FAN -

        Bonjour FAN. Ah merci pour ton idée généreuse. Mais même à deux je ne pense pas que nous pourrions tirer cette masse (sans la diviser). En utilisant un tire-fort qui est une sorte de treuil qui démultiplie le force de celui qui l'utilise, je devrais y arriver.  En fin j'espère !

        J'espère aussi que tu vas vite retrouver la forme, afin de passer de bonnes journées en cette fin d'année.

        Frohe Weihnachtstage !

         

    17
    Mercredi 20 Décembre 2017 à 17:58

    Bonjour pinson,

    Moi ce serait plutôt le contraire de toi, journées d'été rêves d'hiver.

    La bonde a eu chaud. Dommage que l'on soit si éloigné, je serai venue avec mon p'tit tracteur te le tirer de l'eau et te le tronçonner. Mon p'tit tracteur est habitué à ce genre de travail. Le dernier qu'il a tiré faisait plus de 22 mètres. Je les tire avec une grosse corde et fais le nœud de chaise. Ce qui permet de tirer sans que le nœud se serre et une fois le travail terminé, tu défais ton nœud très facilement.  C'est la première fois que je te sens, disons morose.

    Si tu n'a pas envie de le tronçonner maintenant, il ne faut donc pas le faire. Et comme tu as repris tes pinceaux alors peint de jolis tableaux comme tu sais le faire.

    Et bien, père et fils sont doués pour la peinture.

    Peindre et cultiver des fleurs, oui tu as raison, deux démarches voisines.

    Beaucoup d'arbres de tomber aussi dans nos prés. 

    Bonne fin de journée et bise à toi pinson. 

     

     

      • Mercredi 20 Décembre 2017 à 19:26

        - Réponse   à   - Mari jo 21 -

        Bonsoir mari jo.

        Oui elle a eu chaud. Il était dans mon intention de supprimer cet arbre en imaginant sa chute possible, mais j'en avais tant en attente sur ma liste que son sursis demeurait !

        Ah oui, avec ton tracteur, tu détiens la solution idéale. Et je vois que les noeuds n'ont pas de secret pour toi : tu parles du noeud de chaise en experte ! On peut aussi faire dans ce cas  un noeud de cabestan : bien placé il est très simple, ne lâche jamais, et est également facile à desserrer.

        Mais je possède une autre solution, alors je vais la révéler : c'est un tire-fort. Il développe une traction d'une tonne, et je crois que ça suffira pour faire remonter ce tronc sur la digue. Alors le tronçonnage ne posera plus de problème. Mais je crois que je vais l'utiliser comme le suggère Catherine : pour réaliser les bordures d'une platebande ( que je vais créer, de 5 M de long, 1 M 50 de large).

        Réaliser des tableaux en jardinant, mais oui, c'est une réalité. Ce sont certes des tableaux éphémères, un peu comme les mandalas des bouddhistes. Mais la leçon philosophique que l'on y reçoit est somme toute la même.

        Bonne soirée ma consoeur jardinière !

    16
    Simone
    Mercredi 20 Décembre 2017 à 10:32

    J'avoue Mr K. que je ne sais quoi dire pour le bouleau,(sinon des bêtises), car je manque totalement de compétence en ce domaine. Si je fus bucheronne dans une vie antérieure je ne m' en souviens pas, mais je ne le pense pas car, sinon, je serais devenue chirurgienne. Tu vois ma propension aux sottises !!!

    Quand à l' analogie jardinage/peinture de fleurs, je suis plutôt pour.

    Bonne journée

      • Mercredi 20 Décembre 2017 à 12:33

        - Réponse   à   - Simone -

        Bonjour Simone, l'atlantique !

        Ce rapport entre peinture et jardinage devient évident  quand on se promène par exemple dans un jardin Anglais, ou Japonais : on s'y promène comme dans une oeuvre d'art. D'ailleurs l'art , c'est peut-être cela, au moins dans certaines de ses réalisations : la reprise par l'homme d'un minuscule fragment de la création pour en magnifier la beauté. 

        Tout art est difficile, mais quelle joie  quand il nous permet de ressentir la force de la vie qui soutient le monde, même s'il n'est que le plus modeste des jardinages.

        Bonne semaine Simone.

    15
    Danielle
    Mercredi 20 Décembre 2017 à 09:24

    Bonjour pinson du Gâtinais, j'admire ton fond d'écran, il nous présente tous les dégradés des feuilles mortes, c'est beau ces couleurs chaudes où percent parfois les feuilles vertes du lierre. Ce tapis de feuilles est un véritable spectacle à lui tout seul et il va enrichir le sol, ça parait normal mais il y a là un engrais naturel et au printemps les bords de l'étang seront verts, feuillus. En plus, je suppose que cette épaisseur fixe la terre pour éviter qu'elle soit entraînée par le ruissellement de la pluie souvent présente chez toi. Ces feuilles mouillées vont se compacter, isoler le sol puis y pénétrer en se décomposant en le nourrissant, c'est bien une partie de ce que tu fais dans ton jardin finalement ? J'ai essayé de le faire chez moi mais le mistral sèche très rapidement les feuilles entassées et les emporte avec lui, alors j'ai mis des copeaux de bois par dessus et même quelques jolies petites  pierres plates pour maintenir l'ensemble. Ce beau tapis coloré que tu nous montres est l'espoir d'une renaissance aux beaux jours car je suppose que les plantes traverseront cette couche protectrice pour apparaître en pleine forme (les ronces aussi hélas, mais alors l'efficace tandem papa-Domi rentrera en action cool). Ce paillage naturel est finalement très utile... et déjà en place ! J'espère ne pas avoir dit de bêtise dans mon charabia et je te souhaite une excellente journée. Danielle

      • Mercredi 20 Décembre 2017 à 12:19

        - Réponse   à   - Danielle -

        Tu n'as dit aucune bêtise, Danielle. Mais tu touches là à un problème capital  concernant la terre  et à sa capacité  de nourrir tous les êtres animaux, dont nous sommes. L'agriculture moderne est une aberration qui nous conduit tout droit à une véritable catastrophe, et ce dans des délais très courts, pas plus de quelques dizaines d'années. 

        Ce sujet est si important que l'idée me vient de le reprendre dans un article particulier. Il touche à notre alimentation, mais pas seulement : à notre santé aussi, et carrément à notre survie, pas moins !

        Sujet également passionnant , car aucune autre planète (connue) ne possède de "terre", cette substance merveilleuse, magique, de laquelle est pétri notre corps. Sais-tu d'où vient cette matière ? Et pourquoi nous devrions la regarder avec admiration, la protéger comme un trésor ?

        Alors à bientôt mouette, et bonne journée.

    14
    Mercredi 20 Décembre 2017 à 09:05
    Catherine D

    Bonjour Pinson, pas d'idée pour le bouleau , à part un coup de main ? en revanche le tronc ferait une jolie bordure de platebande, c'est la méthode du regretté rosiériste à Pithiviers , André Eve.
    Tu vas avoir des grenouilles, elles viennent toutes seules.
    Bon avant-Noël !

      • Mercredi 20 Décembre 2017 à 12:02

        - Réponse   à   - Catherine D -

        Bonjour Catherine. Oui, les grenouilles vont revenir, et elles aimeraient certainement que je laisse cet arbre dans l'eau. Mais s'il me vient l'idée l'été prochain de faire un petit plongeon, il est assez mal placé. Des iris jaunes leur feront un abri suffisant et plus léger.

        Je retiens l'idée de faire de ce tronc une bordure : elle est géniale !

        Bonne fin d'année pour toi aussi.

    13
    héléne
    Mardi 19 Décembre 2017 à 10:41

    tableaux magnifiques pour des amateurs.Etincelants de vérité chacun dans leur genre.

     

    lE BOUQUET ME PLAIT BEAUCOUP ? PAR SES DIVERSITES DE D2GRAD2S;;;

    lA PUISSANCE DE L'ETE  SE D2GAGE DU SECOND.....on ne sait pas reconnaitre celui du jardinier et   du poète même sensibilité de l'instant....

    J

    ee je trouve que l'hiver a aussi ses charmes, couleurs comme apaisées, comme la paix de l'âme. Amicalement....

     

     

       

     

     et

     

     celui du peintre, le talent es le même.

     

      • Mardi 19 Décembre 2017 à 11:22

        - Réponse   à   - Hélène -

        Òh oui, l'hiver a des charmes bien particuliers

        et par ses austérités il souligne les splendeurs de l'été.

        Je crois qu'en fait c'est pour nous une grande chance que de vivre dans cette zone de la planète où se livre un combat à armes égales entre les masses d'air polaire, et celles venant de la zone équatoriale.

        Cueillons-y la paix de l'âme.

         

         
    12
    Danielle
    Mardi 19 Décembre 2017 à 10:18

    Bonjour pinson, l'hiver n'est pas encore là ? Mais il ne manque que deux jours pour qu'il arrive officiellement même si les températures hivernales sont un peu en avance, froid, neige, vent, les jours sont courts, la nature est en sommeil et tu vas enfin pouvoir ralentir le travail au jardin quoi... que... on peut toujours y croire sarcastic. Quand je vois le bouleau je me demande comment tu vas le sortir de là, ne va pas faire des imprudences et... partir à l'eau avec l'arbre, il est vraiment dans une position particulière et les bords de l'étang si glissants ! Aïe la bonde, c'est une rescapée, "le coup passa si près..." (c'est de Victor Hugo il me semble (!). La solution : le laisser là, il ne gêne personne et à l'occasion te faire aider. En attendant admire le tapis de feuilles mortes, c'est plus sage et tellement agréable ! Que de teintes variées, les feuilles mortes sont un véritable spectacle. Maintenant plus de plantes annuelles, plus de fleurs, plus de feuilles sur les arbres, tout est en repos et tu devrais faire pareil ou du moins rester à l'intérieur, non pas pour hiberner comme certains animaux sleep mais pour te préserver des frimas !!!

    Tableaux père et fils... Fred a hérité de ton talent, c'est une jolie peinture ! Peindre et cultiver... deux thèmes qui se rejoignent et chacun d'eux célèbre la beauté de la nature, des saisons, de tout ce qui nous émerveille. Bonne journée pinson, ton étang va vite se remplir et tu retrouveras la beauté de ton jardin avec son espace d'eau qui accueillera au printemps les oiseaux pour leur plus grand bonheur et le tien. Danielle

      • Mardi 19 Décembre 2017 à 11:11

        - Réponse   à   - Danielle -

        Bonjour mouette. Comment vais-je le sortir de là ? Bien sûr je n'ai pas la force de remonter ce tronc (même si petit) pour ensuite le couper, et descendre dans l'eau avec une tronçonneuse, l'opération est plus que risquée, sans compter que l'eau doit être bien froide !

        Mais j'ai une botte secrète que je ne révèlerai qu'après ! J'espère qu'elle fonctionnera comme je l'imagine.

        J'ai envie de peindre à nouveau, mais tout autant de planter, en particulier sur les bords dénudés de  cet étang, ce qui est une façon de peindre sur le sol lui-même. 

        Pour que les oiseaux se sentent en sécurité, il faut qu'une végétation se reforme, se développe, et leur offre un abri, une cachette. Je pense que des renouées du Japon vont réapparaitre toute seules, sinon j'en implanterai, ainsi qu'un buddleya, peut-être un pied de phytolacca (j'aime bien ces plantes invasives accusées d'être des pestes végétales !).Peut-être aussi des verges d'or du Canada. 

        Bref, au boulot pinson.

        Et toi, bonne journée.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    11
    Mardi 19 Décembre 2017 à 09:58

    pour le bouleau je serais toi, je le laisserais tranquille pour l'instant

    quant aux deux magnifiques tableaux , je dirais que le père et le fils ont beaucoup de talent

    bon Noël et passage en 2018

    dominique

     

      • Mardi 19 Décembre 2017 à 11:13

        - Réponse   à   - LMPT73 -

        Ainsi, en accord avec Lao Tseu, tu prônes le non-agir ? 

        Bien bien, je note, et attends de nouvelles propositions.

        Merci Dominique, et bonne fin d'année pour toi aussi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :