• - La douceur infinie de l'automne -

     

     

    Il y a une toute petite poignée de jours

    c'était encore l'été !

    Le vert se maintenait envers et contre tout.

     

     

    - Orange est de retour ! - 

     

    Puis

    soudain

     par surprise

    le froid est arrivé, 

    a brutalement changé la palette des couleurs.

     

    Au ciel uniformément gris

    ont fait écho des couleurs souvent sombres.

     

     

    - Orange est de retour ! -

     

     

     

     Parfois

    Ô divine surprise !

    un flot de lumière est descendu du ciel

     

    flot de lumière dorée

    aussi joyeuse qu'un miel de printemps

    aussi chaude, aussi douce ... qu'un alizé de Martinique

    aussi légère qu'un parfum de jasmin

     

     

    - Orange est de retour ! -

     

     

    Puis

    un jour...

    sans aucun préavis

    une averse de neige est tombée :

    un commando d'énormes flocons qui ont tenté de créer un épais tapis blanc.

     

    Ce fut une réussite...

    pour quelques heures seulement.

     

     

    - Orange est de retour ! -

     

     

    Bref

     

    les jours se suivent et ne se ressemblent pas, 

    le temps d'aujourd'hui ne présume pas de celui de demain, 

    celui du matin n'annonce pas celui de l'après-midi,

    la nuit s'infiltre chaque jour un peu plus tôt.

     

    Tout est détraqué.

     

    Et pourtant

    ...   ...

    jour après jour

    ...   ...

    émerge une impression étrange 

    ...   ...

     

     

     

    La douceur infinie de l'automne.

     

     

    Ah que j'aime de l'automne la douceur infinie

    Qui est celle d'une oeuvre complètement achevée

    Comme peut l'être le final d'une vaste symphonie

    Qui de sa mélodie a su nous rassasier.

     

     

    L'heure n'est plus aux espoirs, aux projets, aux hardiesses,

    L'heure n'est plus à l'action, la tension vers un but,

    Mais celle de la récolte, celle de l'accomplissement,

    De la contemplation, celle de l'apaisement.

     

     

    Oh certes mille ratages blessèrent nos entreprises

    C'est le lot de chacun : nous échouons souvent

    Mais nous avons vécu, de méprises en surprises

    Mais nous avons vécu, c'est cela l'important.

     

     

     

    ***

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    21
    L.N.
    Mardi 22 Novembre 2016 à 09:25

    Tes arbres encore verts incitent à la promenade ....avec un parapluie... En face chez moi, les arbres des impôts  sont rouges et or, un petit aperçu pour  celle qui ne connait que l'intérieur d'un logis. Il faut se contenter de ce qu'on  nous offre, point de révolte, c'était écrit. Je vais rejoindre mes couleurs dansantes comme le village Journée agréable pourun Pinson aux plules mouillées

      • Mardi 22 Novembre 2016 à 13:25

        Réponse        à   L N     --

        Le domaine des couleurs est ton jardin

        et c'est bien que tu t'y promènes en toute liberté.

        Bonne balade dans l'imaginaire sans limite !

    20
    Lundi 21 Novembre 2016 à 20:41

    Bonsoir pinson,

    De bien jolies photographies qui illustrent ton récit. Je le trouve un peu étrange l'automne cette année. Les saisons ne sont plus au rendez-vous depuis quelques années. Mais cette année je trouve que l'on s'en aperçoit encore plus.  L' automne est une belle saison qui nous offre de grandes beautés et nous enveloppe de douceur. Le soleil n'est pas agressif et là, je le supporte. Bien que chez nous, il a été absent pendant un certain temps. Aujourd'hui, il a fait son apparition à certains moments de le journée mais timidement. 

    Dame Nature a dû souffrir  un peu de cette neige mais elle est très forte et reprendra malgré tout sa beauté. C'est un peu comme chez nous, lorsqu'en 2009 il y avait beaucoup de neige et que les bambous pliaient sous elle. J'admirai cette neige et la beauté du paysage qu'elle nous offrait et en même temps j' avais les larmes aux yeux de voir les bambous plier sous son poids ; ils avaient tellement l'air de souffrir et tristes. C'était un triste spectacle. Mais ils ont résistés.

    J'aime beaucoup ton poème qui nous montre bien le bel Automne et ta dernière strophe qui  me porte à bien réfléchir...

    Bonne soirée et bise à toi pinson.

      • Mardi 22 Novembre 2016 à 13:21

        Réponse        à   Mari jo 21   --

        Chez moi aussi les bambous se couchent jusqu'au sol quand se produisent de grosses chutes de neige. C'était une occasion merveilleuse pour mes deux brebis qui raffolaient de leur feuillage ! 

        Mais en tirant sur les branches, la neige tombait et ... les bambous remontaient ! Les agapes ovines étaient brèves !!! 

        Bonne semaine Mari jo.

         

    19
    H2O-
    Lundi 21 Novembre 2016 à 18:15

    Quelle tristesse de voir ces flocons sur les feuilles encore vertes, mais l'automne n'est pas fini et nous avons eu une belle matinée ensoleillée en bourbonnais. Le temps influence nos pensées qui oscillent entre le jour et la nuit, entre l'ombre et la lumière, parfois sans transition, à l'image des saisons.

    Bonne soirée amikas

      • Lundi 21 Novembre 2016 à 18:47

        Réponse        à   H2O    --

        A l'automne, on a l'impression que toutes les cartes sont battues et rebattues. Que va nous offrir la nouvelle donne ? 

        Magnifique incertitude !

    18
    Danielle
    Lundi 21 Novembre 2016 à 12:05

    Bonjour pinson, et oui il y a peu c'était encore le grand beau temps, la chaleur, le soleil lumineux (chez nous) et la verdure, les fleurs partout. Puis l'automne a teinté les arbres de couleurs diverses mais... pas le temps d'en profiter. Depuis hier la tempête se déchaîne, les feuilles brusquement arrachées volent en tous sens, l'étang et la mer sont en furie, les bateaux amarrés sous mes fenêtres tanguent dangereusement et le vent est tellement violent que je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit : le bruit décuplé, les bourrasques incessantes d'une violence inouïe qui secouent les mats et les volets. Pour tout arranger, depuis ce matin nous sommes en alerte orange (!) aux orages et inondations. Toute la France est concernée mais les intempéries après avoir sévi dans le Nord semblent descendre sur le Midi à présent et s'y concentrer ! De ma fenêtre (fermée) je contemple l'étrange ballet d'une centaine de mouettes et goélands qui volent très bas en poussant des cris répétés, il y en a partout et certains passent à moins de trois ou quatre mètres de moi, sentent-ils les orages arriver ? Ils ont un comportement bizarre, inhabituel et ils sont si nombreux qu'on a l'impression qu'ils vont se percuter. Bonne journée pinson, attention à tes petites plumes s'il y a le même vent chez toi happy planque-toi !!! Danielle

      • Lundi 21 Novembre 2016 à 14:39

        Réponse        à   Danielle    --

        Bonjour Danielle. Le temps est d'une extrême variabilité !

        Ce matin pas de vent, air tiède et rempli de soleil : une petite merveille. Cet apm, soudain, un orage violent : j'ai dû tout débrancher. Cela se calme maintenant, je vais pouvoir mettre le nez dehors. Mais c'est vrai : la nature n'est pas un lieu toujours tranquille comme on voudrait se l'imaginer. Alors nous faisons un peu comme les goélands : nous nous affolons un peu. C'est dans l'ordre des choses.

        Bonne soirée tout de même.

    17
    L.N.
    Lundi 21 Novembre 2016 à 09:58

    Bonjour Khaz, je suis bien inscrite sur la newletters et je ne reçois pas l'alerte. Bonne journée vent assuré.

      • Lundi 21 Novembre 2016 à 14:46

        Réponse        à   LN    --

        Encore un pirate qui s'amuse !

        As-tu pensé à faire une prière à St Antoine ? 

        Souvent ça marche.

    16
    Fan
    Dimanche 20 Novembre 2016 à 20:49

    ... j'ai ne pas pu résister... car le poète est revenu! La dernière photo est pour moi, la plus belle, le jaune au fond le vert et le blanc, une symphonie pour l'âme...

     

     

     

      • Lundi 21 Novembre 2016 à 14:30

        Réponse        à   F A N    --

        Je suis enchanté que ... tu n'aies pas "résisté " !!!!

        Tu sais, je ne suis pas poète. Mais parfois des images passent dans les yeux de ma souris et elle se met à écrire toute seule. C'est un phénomène que je ne contrôle pas plus que le glissement furtif d'une étoile filante dans le ciel nocturne.

    15
    Dimanche 20 Novembre 2016 à 20:37

    Très beau poème... qui me fait apprécier encore plus cette belle saison qu'est l'automne

    14
    Simone
    Dimanche 20 Novembre 2016 à 13:49

    Quel retour Mr K. J' aime tes photos, j' aime tes commentaires, j' aime ce poème et sa conclusion.

    Bref, c' est la grande forme. Fais-nous en souvent des comme ça. C' est vrai que l' automne est une saison prodigieuse, et tu l' as superbement glorifiée.

    Bises

      • Lundi 21 Novembre 2016 à 14:22

        Réponse        à   Simone   --

        Mais alors, je suis comme le cochon 

        car dans le cochon, tout est bon !

        Oh pardon, tu n'en manges pas.`

        Chic : je vais sauver ma vie !!!!

    13
    Dimanche 20 Novembre 2016 à 10:15

    Bonjour  Kas: 

    L'automne est encore plus beau avec ton retour à la lumière Orange .Quelle histoire rocambolesque !

    Tes photos sont chouettes.Mais ton poème est merveilleux .

    Merci pour le beau dimanche que tu nous offres .Je te le souhaite le meilleur possible .

     

      • Dimanche 20 Novembre 2016 à 14:40

        Réponse        à   A LN   0 3  --

        Oh oh ! Tu ne vas quand même pas me comparer au retour du soleil quand le voile des stratus bas veut bien s'évaporer ! 

        Un histoire rocambolesque ... oui, mais as-tu vu celle de Papidom ? Elle n'est pas mal non plus. Ce genre d'incident me fait penser aux perturbations atlantiques qui parfois viennent bouleverser notre quiétude, ce qui est le cas aujourd'hui où tous les arbres gémissent sous les rafales ! 

        Mais on va tenir le coup. Bon dimanche.

         

    12
    L.N.
    Dimanche 20 Novembre 2016 à 10:05

    Oui, l'automne, c'est un moment d'apaisement, l'environnement  est au diapason de notre âme, il y a de l'harmonie dans l'air et nous le ressentons profondément. Certes quelques fulgurances d'un rayon de soleil viennent animer ce ciel un peu gris, mélancolique. Je me sens bien en cette saison, comme dans un cocon, seule la musiquie vient troubler le silence  présent partout, car les oiseaux  sont en migration  et ceux  , les fidèles  au pays égrennent quelques trillent pour notre plaisir et nous dire qu'ils sont présents.  Que ta journée soit paix et harmonie., avec l'amitié en fond d'écran.

      • Dimanche 20 Novembre 2016 à 14:31

        Réponse        à   LN    --

        Exact : notre âme est construite (?) sur le modèle de la nature

        et le rythme des jours et des ans  est en quelque sorte repris dans le déroulement de nos vies : le soir est une image de ce que sera notre dernier jour, et l'automne, qui clôt l'année, également, mais d'une façon encore plus solennelle. 

        Alors méditer sur le soir, et méditer sur l'automne, est un excellent exercice philosophique !

        Naitre chaque matin, mourir chaque soir : occasions répétées d'accorder nos violons, sans angoisse, aux lois de l'existence. 

        Bonne journée.

         

         

    11
    Dimanche 20 Novembre 2016 à 09:43

    Réponse        à   Danielle    --

    BonjourDanielle.

    La journée présente est dans les tons gris  mais surtout toute ébouriffée par un vent violent, ce qui n'est pas très photographique, mais très tonique. Ce vent n'est pas froid et pour l'instant sans pluie, aussi  je viens de passer un long moment dehors pour me laisser pénétrer par toute cette puissance, par le chant des branches, le balancement des cimes, le gémissement des troncs !

    Là encore cela me fait penser à une vaste symphonie jouée par une foule innombrable de participants unis dans une même émotion, transportés par une même inspiration. 

    Oh que le spectacle que nous offre la nature est puissant, grandiose, enthousiasmant !

    Bon dimanche.

    10
    Danielle
    Dimanche 20 Novembre 2016 à 09:20

    Bonjour pinson, l'été a duré si longtemps, on aurait dit qu'il ne voulait jamais finir, il jouait les prolongations et on pouvait imaginer que l'automne ne s'installerait jamais. Ces photos à peu près identiques, prises dans une courte période mais sous un ciel très différent sont vraiment étonnantes, on pourrait croire que les saisons défilent sous nos yeux... pour conclure par une averse de neige, c'est assez incroyable !!! Oh oui, les jours se suivent et ne se ressemblent pas, ce qui t'a inspiré un joli poème ! L'automne et la vie, un parallèle très juste dans la dernière strophe de cette poésie... je te souhaite une bonne journée dans ton jardin couleur de miel. Danielle

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :