• - Le BRF c'est quoi ? -

     

     

     

    Le BRF c'est quoi ?

     

     

     

    Voici quelques jours  j'utilisais ce terme de B R F

    dans une réponse à notre amie Mari jo, et sans prendre le temps de traduire. 

    Mari jo me demande de l'expliciter.

    Merci beaucoup pour ta curiosité, Mari jo, et pour ta lecture attentive.

    Je t'ai répondu, mais je ne vois rien apparaitre alors j'ai dû faire une mauvaise manoeuvre,

    aussi, plutôt que de refaire ma réponse pour toi seule, je la fais dans un petit article

    que chacun pourra lire.

     

    B R F 

    signifie " Bois Raméal Fragmenté ".

     

    Fabriquer du BRF consiste à prendre des jeunes branches d'arbres 

    ( des " rameaux " )

    et à les broyer finement dans un appareil ad hoc. 

    Il en existe maintenant de nombreux modèles : plus ils sont puissants, plus ils sont intéressants, mais évidemment plus ils sont chers.

    J'en ai acquis récemment un plus fort que mon précédent , lequel ne convenait plus vu la masse des branches dont je dispose maintenant

    et que je me suis mis en tête de transformer en BRF.

     

    Il me fait penser à un jeune vélociraptor !

     

    Le voici :

     

    - Le BRF c'est quoi ? -

     

     

    Quel est donc l'intérêt du BRF ?

    C'est de ne plus brûler (donc détruire) cette matière végétale surabondante

    qui est anéantie chaque jour sur toute la terre

    mais de la transformer en un super engrais naturel

    ce qui non seulement  nous évitera d'acheter des engrais chimiques

    et donc d'enrichir toujours plus les firmes genre Monsento

    qui nous empoisonnent  sans scrupules  avec toujours plus d'engrais et pesticides, 

    mais ce qui surtout va nous permettre de faire naître une nouvelle agriculture !

    Un jour viendra où cette nouvelle agriculture remplacera l'ancienne

    quand la nocivité de celle-ci,  destructrice de vie, sera reconnue officiellement.

     

     

    Savez-vous d'où vient celle qui triomphe encore de par le monde ? 

    De la dernière guerre.

    Des stocks phénoménaux  d'explosifs, de gaz de combat, de poisons pour les chambres à gaz, étaient accumulés. Qu'allait-on en faire ? Les détruire ? Quel désastre financier ! Il fallait trouver un moyen de recycler tout ça et d'en tirer profit. 

    Ce fut fait grâce à l'agriculture. 

     

    On n'allait plus pouvoir tuer des humains ?

    Et bien on allait tuer des insectes, des virus, des microbes !

    Et on allait nourrir les plantes avec des granulés chimiques !

    Ce sont les mêmes molécules, à peine modifiées, qui ont été utilisées.

     

    Et ça a d'abord merveilleusement marché. 

    Maintenant les premières "factures" commencent à apparaitre. 

    Elles sont de plus en plus lourdes, et dans plusieurs domaines. 

     

    L'une des catastrophes en voie d'accomplissement est la mort des sols agricoles. 

     


    Normalement , dans un sol  non agressé par la chimie, une multitude de petits êtres vivent. Le plus connu est le ver de terre, mais il y a une multitude d'autres espèces, visibles ou microscopiques, et tous ces petits êtres que nous méprisons (quelle sottise !) "travaillent" le sol, et ce en permanence et préparent les aliments qui sont nécessaires aux plantes. Or les produits chimiques les tuent tous ! Encore quelques dizaines d'années et la stérilisation des sols soumis à ce régime sera un fait accompli.

    Ce jour là les hommes aussi seront devenus stériles et la santé de nos corps un assez vague souvenir. La raison en est que la vie dans le sol est aussi essentielle à notre vie que le bon état de notre microbiote intestinal. Notre solidarité est totale.

    Pas besoin d'une météorite, ni d'une guerre atomique, pour faire disparaitre l'humanité. 

    Continuons de tuer tout ce qui bouge autour de nous

    et ça sera fait pour nous aussi. 

     

    Mais il faut que je m'arrête , sinon je vais vous en écrire 100 pages ! 

     

    Disons seulement que le B R F  est un des outils

    qui vont nous aider à stopper cette course à l'abîme.

    J'en fabrique des quantités maintenant importantes

    depuis que j'ai cet appareil plus performant.

     

     

    - Le BRF c'est quoi ? -

     

     

    et le tas grossit vite

     

     

    - Le BRF c'est quoi ? -

     

    Que vais-je en faire ?

     

     

    Tout simplement l'étaler à la surface des zones que je cultive.

     

    Je commence à peine à l'installer.

     

    - Le BRF c'est quoi ? -

     

     

    Cela reproduit fidèlement ce qui se passe en forêt : les feuilles mortes et les branches mortes  s'accumulent simplement sur le sol ....  se constitue alors une épaisse couche d'humus, moyennant quoi, sans avoir recours à une quelconque industrie chimique, les arbres grandissent depuis des millions d'années, s'élevant à 20, à 40 mètres au dessus du sol, et certains à plus de 100 mètres !

    Vous connaissez la gelée royale. 

    C'est une nourriture qui, si elle est donnée en permanence à une larve d'abeille, la transforme en reine ! 

    Et bien le BRF (et autres matériaux équivalents que nous utilisons maintenant en permaculture) , le BRF dis-je, est une gelée royale pour les plantes qui poussent alors avec une incroyable vigueur, et dont la santé est tellement assurée que plus aucun "traitement " n'est nécessaire, tout simplement parce que les plantes ne sont plus malades. 

    Et je suis persuadé qu'il en serait de même pour les humains si  ...

    mais c'est une autre histoire !

    Il vaut mieux que je m'arrête tout de suite.

     

    Bonne journée pour vous tous.

     

    ***

     

    Note :

    si vous déposez votre marc de café autour d'une plante

    que vous cultivez chez vous dans un pot ... 

    c'est ce que vous faites, et je vous dis bravo !

    Pensez-y quand vous jetez des déchets de légumes,

    des branches de vos arbres, des feuilles mortes...

    c'est de l'or que vous jetez.

     

     

    ***

     

     

     


  • Commentaires

    24
    Dimanche 26 Novembre 2017 à 20:54

    Bonsoir pinson,

    Merci pour tes explications. En fait c'est du bois broyé tout fin qui va nourrir ta terre. Je le fais aussi avec le giro broyeur. Les jeunes branches d'arbres tombés sont broyées.  Je n'utilise aucun produit chimique puisque je me sers des feuilles et des branchages broyés. Le marc de café aussi je ne le jette jamais, je m'en sers pour mes plantes. Mes épluchures me font du terreau avec les feuilles car j'ai tellement de feuilles qu'elles me servent aussi comme ça. 

    Alors en lisant ton article, je m'aperçois que ce je fais n'est pas idiot du tout et que ceux qui se fichent de moi, feraient bien d'en faire autant. La prochaine fois, je donnerai ton lien afin qu'ils viennent jeter un œil. Mais je pense que les gens pensent qu'en mettant toutes les cochonneries chimiques qu'ils achètent dans leur jardin est meilleur et pourtant j'ai autant de production qu'eux. 

    Il est vrai que touts ces produits chimiques sont une belle et grande source de fric.

    En ce qui concerne les humains, je suis bien d'accord avec toi. Je trouve qu'ils prennent beaucoup trop de médicaments pour un oui pour un non ou comme une personne que je connais avec la pub à la télé va à la pharmacie pour essayer comme elle dit. Mais bon, là je suis hors sujet.

    Je te souhaite une bonne soirée et bise à toi pinson.

     

     

      • Mercredi 29 Novembre 2017 à 19:16

        - Réponse   à   - Mari jo -

        Mais oui Mari jo, tu fais exactement le mieux qu'il soit possible

        et tu as bien de la chance d'avoir un gyro broyeur, c'est un objet puissant avec lequel tu dois faire un super travail ! Grâce à cela tu as une propriété exempte de produits nocifs et cependant en pleine vitalité : un vrai bonheur.

        Bonnes dernières journées de novembre.

    23
    FAN
    Mardi 21 Novembre 2017 à 11:46

    ... bonjour Kasimir. Si, tes articles de santé et médicaux m'ont aider et j'attends d'autres avec impatience. Comme j'ai déjà écrit, je refuse le vaccin contre la grippe depuis 2 ans. Avant je le faisait pendant 3 ans mais j'étais malade avec cette saloperie et je pèse mes mots! Ma nouvelle médecin, est obèse morbide, boit du coca et m'a dit,: ah vu buvait des tisanes? Moi non plus,  je ne comprends pas les futures parents en France... ni le nouveau gouvernement côté santé! Belle journée à toi .

     

      • Mardi 21 Novembre 2017 à 15:40

        - Réponse   à   - FAN -

        Je suis très content, Fan, de savoir que mes articles médicaux t'ont aidée. Mais les personnes qui sont dans ce cas, j'ai trop de doigts sur une seule main pour les compter. Je suis persuadé que mes autres lecteurs pensent que je dis des sottises mais n'expriment pas leurs pensées. Ils ont peut-être raison d'ailleurs, mais se gardent bien de l'exprimer  ( je me demande pourquoi ) , si bien que ça vide le dialogue de tout intérêt  et de tout effet éventuel. Alors continuer à rédiger des articles qui me demandent souvent pas mal de temps pour 2 ou 3 personnes seulement, ça ne me motive plus beaucoup.

        Je le dis sans amertume ni tristesse. C'est comme ça, et prendre la réalité telle qu'elle est, en tenir compte pour régler mon attitude, est indispensable si je veux (mais c'est valable pour tout le monde) être et demeurer en bonne santé (donc heureux, ou inversement) pendant le reste du temps qui me reste à vivre.

        Je ne m'interdis d'ailleurs rien : il est possible qu'un jour j'aurai tout de même envie d'en rédiger un. Je le ferai sous l'impulsion d'un moment, mais pas dans une perspective organisée comme je l'avais un moment envisagé.

        Les futurs parents en  France ? Dans leur immense majorité ils sont influencés par la propagande officielle et  pensent que c'est très bien qu'on les protège de toutes maladies dès la naissance , merci Madame la ministre ! Le résultat sera bien sûr tout à l'opposé de cette illusion.

        Il est plus qu'urgent d'adapter nos cités à la circulation des fauteuils roulants : leur nombre va exploser dans les décennies à venir ! Et nous verrons bientôt des Alzheimer à 30 ans. Quel bel avenir on nous prépare !

        Pessimiste le pinson ? Non : réaliste. 

        Ni toi ni moi n'y pouvons rien.

        Alors.......  promenons nous dans les bois

                            pendant que le loup n'y est pas.

        Bonne semaine FAN. 

    22
    Simone
    Dimanche 19 Novembre 2017 à 19:43

    Je suis autant en colère que toi Mr K. Et je pense à une chose, ces vaccins, que l' on va administrer de force et par chantage à des enfants dont le système immunitaire ne sera à maturation que vers l' âge de 18 mois, contiennent de l' aluminium dont on connaît la nocivité sur le cerveau, et ces statines que l' on donne pour faire baisser un cholestérol indispensable aux cellules cérébrales, (et c'est pour ça, entre autres, que le foie en fabrique ), ces statines donc qui sont dangereuses et qui altèrent, entre autres effets néfastes, la mémoire, quel rôle jouent-ils dans la maladie d' Alzheimer qui est en train d' exploser chez nous et ailleurs ? On nous dit " c'est parce que les gens vivent plus longtemps. On se paie notre tête.

    Les labos ont inventé le mauvais cholestérol qui en fait n'existe pas, mais qui permet de vendre à vie aux patients des médicaments qui sont probablement le prochain grand scandale sanitaire. On baisse drastiquement les chiffres tensionnels, pour vendre à vie des médicaments inutiles dans trop de cas. Il faut maintenant avoir 12/7 pour être dans la norme, et on voit des personnes de 85 ans ne plus tenir sur leurs jambes. Et on parle même maintenant de ramener les chiffres à 11/6 ou 7. Ce n'est pas le cholestérol qui donne des crises cardiaques, mais l' inflammation; dans les fameuses plaques d' athérome il y a 10% de cholestérol, mais 90% de produits venant de l' inflammation : des fibres issues des fibroblastes, des globules blancs, des plaquettes de la fibrine, du fer, du calcium...L' étude qui démontre tout ça, faite par un chercheur russe du nom d' Anichkov a été passée sous silence, et pour cause.

    Et je pourrai en écrire des pages. Tout ça me dégoûte. La médecine est devenue folle !

     

      • Lundi 20 Novembre 2017 à 19:51

        - Réponse   à   - Simone -

        Oui Simone nous pourrions en écrire des pages, et aussi nous laisser envahir de colère, et aussi de désespoir vu notre impuissance devant ce gouvernement qui détient le pouvoir fabuleux (et dictatorial) d'obliger tout un chacun à recevoir dans sa chair grâce à une seringue un produit qu'il refuse de recevoir (lui ou ses enfants) sous peine de prison (et de non accès à l'école pour ses enfants) ! En arriver jusque là est vraiment impensable.

        11 vaccins avant l'âge de un an, c'est de la folie furieuse.

        J'admire le Pr Joyeux et tous ceux qui se battent activement contre cette monstruosité, cette perversité... dont l'unique motif profond est l'intérêt financier des firmes, et pas la santé des citoyens.

        Mais pour moi, je vais te décevoir, je n'ai plus envie de me battre. A mon petit niveau j'ai essayé d'écrire des articles sur ce thème : à des exceptions rarissimes (venant des personnes déjà convaincues) , il n'y a eu aucun écho. Et ce que ce soit pour les vaccins ou d'autres traitements.

        Bon, moi je ne suis rien. Mais regarde dans la rue les manifestations contre ci et contre ça : elles rassemblent des milliers de gens qui hurlent comme des putois, mais en avons-nous vu une seule contre les onze vaccins ? Aucune.

        Alors  j'en conclus ceci : les gens s'en foutent ! Mieux que cela, il sont rassurés que l'état prenne en charge leur santé, ce qui leur évite de la prendre en charge eux-mêmes, un peu comme un troupeau de moutons qui suit le berger pour rentrer dans l'enclos.

        Et bien si le peuple souverain (?) veut les onze vaccins pour ses bébés à naître ......  soit.    De même si les gens veulent se bourrer de drogues chimiques en pilules ou en comprimés pour soigner les maladies imaginaires qu'on leur inventent ou qu'on leur crée, qu'y pouvons-nous ?

        Même chose pour les cancers "dépistés", annoncés (sein, prostate, et autres)  conduisant à des opérations rapides et 8 fois sur 10 injustifiées (ce qu'on appelle des sur diagnostics, et que moi j'appelle... non, j'aime mieux ne pas le dire !) mais ce genre d'opérations rapportent beaucoup de sous.

        Oui, la " médecine " actuelle suit une curieuse pente, plus qu'inquiétante : effrayante. 

        Mais qu'y pouvons-nous ? Jouer les Cassandre ? 

        Je ne m'en sens plus le courage, tant cela me parait inutile. Et même sur mon blog, je crois que je vais éviter de plus en plus les sujets médicaux, de santé : ça ne sert à rien du tout.

        Tu sais quoi Simone ?

        Cultivons notre petit jardin, et laissons les gens ..... faire ce qu'ils veulent (restons polis).

        Allez, bonne semaine.

         

         

         

    21
    Dimanche 19 Novembre 2017 à 17:27

    Merci pour ton article très intéressant et bien expliqué..bonne soirée !

      • Dimanche 19 Novembre 2017 à 17:55

        - Réponse   à   - Gazou -

                                                             smile

    20
    Vendredi 17 Novembre 2017 à 10:38

    j'en ai un aussi chez ma maman, mais beaucoup plus petit et électrique.

    Toi tu as là du matériel très professionnel !!!

      • Vendredi 17 Novembre 2017 à 11:12

        - Réponse   à   - LMPT 73 -

        Les broyeurs électriques sont suffisants pour broyer des petites branches et conviennent donc très bien aux petits jardins. Ils font de l'excellent travail. (mais bourrent souvent ! Il faut apprendre à s'en servir). Mon nouveau broyeur n'est pas encore du niveau professionnel , mais il permet quand même de broyer  des branches plus grosses : jusqu'à 4,5 cm de diamètre. 

        Bonne journée Dominique.

    19
    Danielle
    Vendredi 17 Novembre 2017 à 09:19

    Bonjour pinson, je reviens devant ton article, une tasse de café à la main smile pour mieux apprécier ces explications sur le Bois Raméal Fragmenté mais je ne relirai les commentaires, y compris le mien, qu'après avoir tapé celui-ci, donc j'espère ne pas me répéter. Si on veut résumer, le BRF c'est travailler avec la nature, y réintégrer ce qu'elle nous donne en utilisant des rameaux broyés, concassés, transformés en très petits morceaux (des débris, des fragments) qui vont enrichir naturellement le sol et rendre cette terre plus fertile. Donc en fait ça stimule la terre comme le compost ? Ton nouveau broyeur est plus performant ? Il est plus efficace, plus rapide... je crois que c'était nécessaire vu les monticules de branchages qui s'entassent autour de lui sarcastic On dit qu'il ne faut pas utiliser les résineux pour une question d'acidité il me semble, est-ce que je fais erreur ? Faut-il éviter les épines de pins car nous en avons beaucoup ici. J'ai mis de fins copeaux de bois au pied du mimosa pour le préserver du gel éventuel et aussi pour conserver l'humidité plus longtemps en cas de sècheresse. Je vais en mettre au pied du Cycas (il est vraiment superbe) et aux plumbagos, qu'en dis-tu ? C'est vrai qu'ils sont plein Sud donc très ensoleillés mais par précaution... Et si j'ajoutais des feuilles sèches broyées (avec les mains) est-ce une bonne idée ? Bonne journée pinson, je te laisse "murmurer à l'oreille de la nature" je crois que tu dois y trouver un immense plaisir ! Danielle

      • Vendredi 17 Novembre 2017 à 10:26

        - Réponse   à   - Danielle -

        Bonjour mouette. Pas de tasse de café pour moi ce matin car je fais en ce moment un jeûne de 5 jours et c'est ce matin mon second jour qui commence. 

        Le BRF, c'est une façon de reproduire ce que nous observons dans les forêts : les feuilles et les rameaux et les branches tombent, et parfois les arbres eux-mêmes, et tout cela se transforme en un merveilleux humus qui à la fois protège le sol du gel (et toute la faune qui y vit), qui retient l'eau, et qui nourrit les arbres : on n'a jamais fait mieux que cela !!!

        Bien sûr les arbres n'utilisent pas de broyeur et la transformation en humus des grosses branches demande des années. Si nous les broyons pour faire du BRF, c'est pour que la transformation en humus se réalise immédiatement : dans les semaines et mois qui suivent son épandage sur le sol en couverture de celui-ci : ce point est important : on n'enfouit pas le BRF, on le pose seulement en surface, et c'est la faune du sol qui se charge de l'enfouir en profondeur au fur et à mesure de sa fabrication.

        En permaculture on n'utilise pas de compost et on n'en fabrique pas. 

        On se contente de déposer à la surface du sol les matériaux (que nous donne la nature) et c'est la vie animale du sol qui fait ensuite tout le travail, et bien mieux que nous, ou si tu préfères la faune fabrique elle-même le compost sur place, là où il va être utilisé. On appelle parfois cela du compostage en surface (en non pas en tas). Nous considérons donc que le compostage en tas est du temps perdu, et aussi de l'énergie (les tas de compost chauffent.. ce qui représente la perte d'une énergie qu'il vaut mieux donner au sol).

        Les résineux... Ils apportent en effet des molécules (et des huiles essentielles !) qui, si elles sont en trop grandes quantités, vont inhiber la croissance des autres végétaux. Alors on peut introduire des branches de résineux dans du BRF, mais seulement en petite quantité. Pour l'instant je broie des branches de peuplier, avec de temps en temps quelques rameaux de cyprès : pas de problème. Mais ensuite  je vais broyer une masse énorme de cyprès (5 gros arbres) et de pin sylvestres (6), alors ce BRF là sera un peu toxique  et je ne le mélangerai pas au premier (de peuplier) : je serai cette fois obligé de faire un compost (!) qui va chauffer, et cette fermentation va détruire les molécules toxiques : ensuite seulement ce BRF là pourra être utilisé. 

        Ceci dit, tu peux mettre des aiguilles de pin au pied de toutes les plantes que tu cites sans problème, à condition  que tu n'en mettes pas en permanence, mais que tu mettes le plus souvent possible des feuilles et des déchets de bois de non résineux. 

        Broyer des feuilles avec les mains ??? Pas indispensable : tu peux les mettre sans les broyer ! Mais les feuilles, oui : excellente idée.

        Bon jardinage Danielle, et bonne journée.

          

         

    18
    Jeudi 16 Novembre 2017 à 18:23

    Sympa le BRF .Moi je n'en suis qu'au marc de café dans les plantes .

    Tu dois faire ce qu'on appelle de la permaculture .J'en entends de plus en plus parler dans mon coin d'origine.

    Merci Amikas pour les photos et l'article.

      • Jeudi 16 Novembre 2017 à 19:02

        - Réponse   à   - ALN 03 -

        De la permaculture, j'en faisais sans le savoir depuis plusieurs années, et ce dans le sillage de Jean Pain. J'ai seulement découvert il y a un an, à peine plus, que tout un mouvement d'idées, et de pratiques, avait enrichi et élargi ce sillon rénovateur. Dans quelques années nous verrons peut-être des jardins revenir dans nos villes, dans nos rues, sur nos trottoirs, sur nos toits, comme reviennent déjà les abeilles ou curieusement elles ne sont plus agressées par les pesticides que les agriculteurs dispersent dans presque toutes leurs cultures. Ce serait un renversement complet de la situation ! 

        L'avenir est plein de dangers, mais plein d'espoir aussi !

        Bonnes journées Nicole.

         

    17
    Simone
    Jeudi 16 Novembre 2017 à 16:35

    C' est bien ce que je craignais, c' est un raptor déguisé, ou plutôt réincarné façon XXIème siècle Fais gaffe Mr K.

      • Jeudi 16 Novembre 2017 à 18:02

        - Réponse   à   - Simone -

        Bien d'accord avec toi : je dois faire gaffe.

        Je dirais que c'est un raptor apprivoisé que nous avons su réinventer et mettre à notre service, et justement j'y pensais cet apm , en travaillant avec lui : il est d'une férocité incroyable : il dévore les branches avec une sorte de gloutonnerie et les déchiquette en milles morceaux en quelques secondes.

        Mais voilà, il postillonne !

        D'ailleurs hier soir je me suis couché avec une petite bosse sur le front. Tu m'imagines avec une corne qui pousse, à mon âge ?  Mais rassure-toi il n'y a plus rien ce matin, une vague trace.

        Je crois que lui et moi allons faire une belle équipe.

    16
    Simone
    Jeudi 16 Novembre 2017 à 14:37

    Je crois Mr K que tu es un bienfaiteur de l' humanité, mais........es-tu sûr que cet engin n' est pas un vélociraptor déguisé ? C' est malin tu sais les raptors.

    En tout cas, et plus sérieusement, merci de m'avoir fait connaître le BRF.

    Bonne journée ensoleillée, enfin j' espère pour toi. Mon chien est en train de faire sa cure d' héliothérapie sous l' olivier.

    A propos d' olivier, c' est la 1ère fois que celui-ci nous donne tant d' olives. Quelqu'un sait' il quand on doit les cueillir et qu' en fait-on une fois cueillies ? Y a t'il des choses spéciales à faire ? merci à qui pourra me renseigner.

      • Jeudi 16 Novembre 2017 à 15:49

        - Réponse   à   - Simone -

        Oh arrête ! Là tu pousses fort ... J'ai plutôt souvent l'impression d'être un égoïste qui se fait pousser des petits légumes bio dans son coin et ne s'occupe de rien d'autre.

        Mon engin ? Oh mais il est très dangereux et il faut le manier avec d'impératives précautions, à cause de ses projections.

        Il faut protéger ses mains par des gants, ses yeux par des lunettes, ses oreilles par un casque... et cela ne protège pas le front : hier je me suis pris un petit morceau de bois qui m'a un peu sonné  pendant presque une dizaine de secondes : alors en s'en servant on comprend mieux ce qu'il ne faut pas faire ! 

        Pas d'héliothérapie ici : nous sommes dans un brouillard froid. Encore que le soleil commence à se montrer...

        Pour les olives... ??? Et bien oui, j'espère qu'un de mes lecteurs va venir à ton secours ! 

         

        Bonne journée Simone

         

    15
    FAN
    Jeudi 16 Novembre 2017 à 14:02

    ... oh Kasimir, pinson et les autres, tu n'es pas seulement un guide côté spirituel, mais un écologiste hors pair!

    Je regarde ton "chantier" et ce magnifique engin orange pour le BRF  et l'enthousiasme que tu porte et nous transmet... est fabuleux! Ce qui concerne la bande d'assassins MONSENTO,  et d'autres ou seul le fric compte,  je les laisserai  "bouffé" leur produits soit-disant inoffensives si cela serait dans mon pouvoir. Je ne comprends pas les  jeunes paysans français, d'avoir réclamé à Nicolas Hulot, pouvoir continuer avec ces pesticides... et surtout ne pas vouloir changer de méthode. Et que les élus qui gouvernent l'Europe ne prennent pas des mesures drastiques. Je me souviens que mon grand-père, haché des herbes aromatiques que ma grand-mère utilisé pour la cuisine, avec des oeufs cuites pour ses poussins... des produits chimiques, (?) ils ignorait.

    Le peintre allemand Anselm Kiefer, (qui a aussi un grand atelier en plein nature, en France) exposerai ses oeuvres dans ton jardin. Merci pour ton article! Ici gris de gris aujourd'hui.

     

     

      • Jeudi 16 Novembre 2017 à 15:30

        - Réponse   à   - FAN -

        Bonjour FAN. Tu sais, avec le recul que j'ai maintenant, je vois la médecine d'une façon très différente. J'ai longtemps cru à une science médicale, qui ne guérissait certes pas tout, mais qui allait y parvenir.Il suffisait d'intensifier la recherche et d'inventer un tas de trucs nouveaux. Les maladies allaient plier sous l'assaut de notre intelligence. C'était une erreur grossière !

        La nature en sait bien plus que nous, et ce depuis plusieurs milliards d'années. La nature est infiniment plus intelligente que nous. Il nous faudrait l'humilité de le reconnaître et simplement nous mettre à son école, et à son service.

        Les paysans actuels ? Je ne parle pas des propriétaires des immenses domaines, mais des paysans petits ou moyens. Beaucoup d'entre eux sont guidés par ce qu'on leur  a appris, et n'ont pas encore pris conscience... de ce qu'ils font, des conséquences de leurs actes. Beaucoup d'entre eux aussi sont liés par des emprunts énormes qu'on leur a généreusement accordés, mais qui font d'eux des sortes d'esclaves : il faut que leurs exploitations restent rentables sinon... Ils sont réellement pris à la gorge.

        Se reconvertir en bio ? C'est un processus long, et qui suppose une certaine sécurité financière, et la capacité  d'attendre un peu. Beaucoup ne peuvent même pas l'envisager. 

         

        Ah j'irai voir pourquoi ce peintre Kiefer pourrait venir chez moi !!!

         

        Bonne journée FAN.

         

         

         

         

    14
    Danielle
    Jeudi 16 Novembre 2017 à 13:28

    Bonjour pinson, super, je viens ranger du linge propre et je vois un nouvel article très intéressant car je me demandais, comme Mari jo, ce qu'est le BRF. Donc ce sont ces branches broyées, ce tas qui ressemble à de la  sciure grossière et qui va te servir d'engrais naturel !

    Je reviendrai sur ton article bien entendu car là je te livre à chaud ce que je pense : vive l'arrivée de l'agriculture nouvelle et naturelle (ou le retour à la très ancienne, la vraie que pratiquaient nos aïeux) qui prendra la place des engrais chimiques, des pesticides et autres poisons qui nous détruisent... humains et environnement. Ca viendrait de la dernière guerre ? Bien sûr, détruire tous ces produits très toxiques aurait été une perte financière majeure alors on les recycle pour les insectes et autres... mais c'est la terre qui se meurt et les insectes qui lui sont absolument nécessaire, et notre santé en dépend avec des conséquences incalculables, dévastatrices. Stopper ce massacre, cette destruction progressive ? Oui espérons qu'on y arrivera le plus vite possible car il est déjà bien tard pour que le sol redevienne sain et produise naturellement sans additifs chimiques, il y va de l'avenir de la planète, celui de la nature et de l'humain.. Bannissons ces traitements nocifs, très dangereux, revenons au pur, au vrai, à la vie !!! Merci pinson de tes explications, de ton action ! Bonne journée dans ton jardin sans produits chimiques, des jardins comme on en voudrait tant. Danielle

      • Jeudi 16 Novembre 2017 à 15:08

        - Réponse   à   - Danielle -

        Bonjour mouette. Oui, c'est ça : c'est ce que j'appelais avant le "broyat de broussaille" quand je ne connaissais que les travaux de Jean Pain, mais le terme de BRF est plus large car ce ne sont pas que les broussailles que l'on peut broyer, mais tout simplement  toutes les branches des arbres que nous abattons en permanence ! (Jean Pain cultivait une terre aride dans le Var et il n'avait sous la main que de la broussaille !). Il y a aussi quelques différences importantes entre la méthode Jean Pain et le BRF, mais ce serait trop long de développer !

        L'agriculture moderne repose sur la croyance que la nature est brouillonne, ou même stupide, et que notre science, elle, est toute puissante et va régler tous nos problèmes. Quelle erreur ! Quel orgueil insensé !

        C'est aussi ce qui guide la médecine officielle qui tient le haut du pavé en ce moment et manipule nos politiques comme de véritables marionnettes. Alors les firmes gagnent des milliards de dollars à vendre de dangereuses saloperies pour faire baisser le cholestérol, ce qui est une pure folie. Mais ça rapporte alors on continue. Et on va faire onze vaccins à nos bébés , comme à des veaux en batterie, même si les parents s'y opposent...  pour la même raison : les fabricants de vaccins vont doubler leur chiffre d'affaire.

        Quand il y aura eu 100.000 cas de nouvelles maladies auto-immunes en France, on fera peut-être machine arrière. Mais combien de fauteuils roulants en plus dans nos rues ? 

        Ah il faut que je me taise car je suis furieux quand je pense à ça.

        Bonne apm, Danielle, soigne bien ton petit jardin.

         

         

    13
    Dominique PB
    Jeudi 16 Novembre 2017 à 12:49

    Coucou mon papa BRF, à sa façon (Bûcheron Réfléchi Fantaisiste )

    Ca me fait encore tout drôle de voir l'ex jardin Nord tout vide...

          C'est bien que tu aies un peu expliqué  à tout le monde ce qu'est le BRF. Tu m'avais expliqué aussi que l'avantage de celui-ci est de mélanger azote et carbone, les 2 étant nécessaires pour les cultures. C'est bien ça? Parlant des "petites bêtes" qui travaillent dans la terre, peut-être pourrais-tu expliquer, aussi, pourquoi le labourage est si mauvais,  car il perturbe gravement l'écosystème, tue une grande partie de la faune aérobique et et anaérobique. C'est bien ça?... Tout cela est si important et si triste!

                                                                                                                                         Dominique PB

      • Jeudi 16 Novembre 2017 à 14:34

        - Réponse   à   - Dominique PB -

        Bonjour ma chère fille Dominique, bûcheronne toi aussi !

        Mais à moi également ça me fait drôle : quand je vais dans les parties transformées de mon jardin, j'ai l'impression de débarquer sur une autre planète où tout est à inventer, et à apprendre.

        Oh tu soulèves de nombreux problèmes ! Le ratio carbone/azote et les conséquences désastreuses des labours profonds. Tant que la terre était labourée par une petite charrue tirée par un cheval  (c'était le cas de mon grand-père à Sommes-Vesles) les avantages l'emportaient sur les inconvénients, mais avec les machines modernes surpuissantes on s'est mis à retourner la terre d'une façon presque démente (certains labours sont descendu je crois jusqu'à un mètre !) et cette fois toutes les bactéries du sol trépassent ! Celles qui ont besoin d'oxygène pour vivre (les "aérobies") sont ensevelies et meurent, celles qui vivent sans oxygène (les "anaérobies") se retrouvent en surface et meurent également. Dans  ces types de labour l'intention de supprimer toute vie dans le sol est d'ailleurs consciente ! Le but est de stopper complètement tous les équilibres naturels qui opèrent dans la nature et de tout remplacer par des apports chimiques. Vive l'industrie...

        Oui, je reviendrai peut-être sur ces points. 

        Très bonne journée pour toi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :