• - Le parfum de la rue -

     

     

     

    Connaissez-vous le parfum de la rue ? ...

     

    Quoi ?

    Vous ne connaissez pas la rue ? 

    Mais non je ne parle pas des rues de nos villes

    mais d'une plante complètement oubliée et pourtant très précieuse !

     

    Je vous en parle car Tintin m'en a donné un pied cet hiver

    et je viens de l'installer dans un endroit relativement sec de ma rocaille.

    Elle est pour lors bien modeste, 

    la voici : 

     

     

     - Le parfum de la rue -

     

     

    Son nom latin était RUTA 

    d'où son nom botanique : " Ruta Graveolens "

    ce qui signifie " rue odorante " ,

    mais que l'on traduit par "rue fétide" ce qui n'est pas gentil ! 

    Il est vrai que l'arôme qu'émet ses jolies feuilles, finement lobées, d'un vert un peu bleuté, est curieux : c'est une odeur forte que l'on ne peut comparer à aucune autre, et que l'on peut aimer ou pas, de même que l'odeur des feuilles des pieds de tomates, particulièrement de ses pousses, est souvent crainte, alors que je l'adore car il me fait voyager jusqu'aux tropiques en moins d'un quart de seconde !

    La rue odorante, qui semble commune dans les garrigues méditerranéennes (elle aime les sols légers et secs, bien exposés au soleil) et qui forme de petits buissons, que l'on appelle aussi "herbe de grâce", me ferait plutôt voyager dans le temps, et revenir au Moyen Âge, époque où cette plante était célébrée et cultivée dans les jardins, en particulier les jardins des monastères, en particulier à l'époque de Charlemagne.

    On en récoltait l'extrémité des branches avant la floraison.

     

     

     - Le parfum de la rue -

     

     

     

    A quoi donc servait-elle ?

    Sainte Hildegarde, cette très savante et célèbre phytothérapeute du XII me siècle ( Hildegard von Bingen ) , considérait qu'elle calmait les ardeurs excessives des hommes (!) et adoucissait la matrice des femmes. 

    Ses feuilles fraiches étaient utilisées (en petite quantité) dans les sauces, dans les plats de viande. En Italie, elle servait  (et encore maintenant peut-être ?) à parfumer une eau de vie appelée "grappa alla ruta". En Ethiopie on en met dit-on, une brindille dans la tasse du café.

    Plus généralement elle était utilisée comme une plante antiseptique et stimulante, qui tonifie, facilite la digestion, dissipe les flatulences. Son essence fut utilisée en parfumerie. On peut l'utiliser pour chasser les puces, et sur les plantes les pucerons.

     

     

     - Le parfum de la rue -

    un jardin médiéval où l'on cultivait la rue (Wikipedia)

     

     

     

    Pourquoi a-t-on oublié cette plante ? 

     

    Il est vrai qu'elle a acquis une très mauvaise réputation, car elle est toxique à forte dose, provoque de violentes contractions abdominales, ce qui entrainait chez les femmes enceintes l'expulsion du foetus (mais aussi parfois la mort de la femme). Elle fut dès lors considérée comme une dangereuse plante abortive, et en 1921 sa culture dans les jardins fut interdite pour cette raison.

    Que puis-je vous en dire d'autre ?

    Qu'il faut la respecter dans sa noblesse

    ce qui veut dire ne pas faire n'importe quoi avec elle !  C'est une plante puissante. Ainsi sa sève , déposée sur la peau, et celle-ci ensuite exposée au soleil, provoque une violente "photo sensibilisation" , avec l'apparition (douloureuse) d'énormes vésicules : à éviter absolument !

     

    Son nom est à l'origine d'un autre mot, la rutine, qui est un puissant anti-oxydant présent dans cette plante, mais je vous en parlerai une autre fois.

    Je vous parlerai aussi du grand intérêt futur de cette plante... qui va sans doute beaucoup vous étonner ! Nous sommes entourés de trésors, mais dans notre stupidité nous les ignorons, et parfois-même les détruisons...

     

    Curieuse humanité !

     

     

    ***

     

    Comme vous le voyez, je ne vous présente pas ce jour la suite de mes articles sur les fibres alimentaires. 

    Je ne suis pas le responsable.

    Le responsable c'est le jardin qui exerce sur moi une tyrannie insupportable ! 

    Du coup je vous mets quelques photos de lui, le gredin !

     

     

    Je n'ai pas fait que des îles-jardins circulaires. Au début j'en faisais de forme rectangulaire, longues de 5 mètres environ (mais une fait quinze mètres, avec une forme en L) et parmi ces premières, certaines commencent à former quelques plantes.

     

    Celle-ci par exemple

     

     

     - Le parfum de la rue -

     

     

    avec ses douze pieds de batavias

    et devant eux des fraisiers.

     

    Et dans cette autre... barque, quelques pieds d'oseille.

     

     

     

     - Le parfum de la rue -

     

     

     

     

    Oh mon dieu, que mes photos sont mauvaises !

    Mieux vaut que je m'arrête.

    Je vous montre tout de même les deux aigrettes

    accompagnées de leurs hérons cendrés.

     

     

     

     - Le parfum de la rue -

     

     

     

     

    Ils sont là chaque matin .....

    pour le petit déjeuner ? 

     

     

     

     - Le parfum de la rue -

     

     

    A bientôt 

     

     

     

     - Le parfum de la rue -

    Arméria maritime 

     

     

     

     

    ***

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    18
    Vendredi 14 Avril à 21:18

    J'ai cru en voyant le titre  que tu faisais des îles dans la rue happy ou que tu vivais dans la rue !

    Tes îles sont superbes.Je ne connaîs pas du tout cette plante .Mais ne la teste pas trop quand même !

    bonne soirée!

      • Samedi 15 Avril à 12:38

        Réponse        à    ALN 03    --

        Des îles jardins  dans les rues ? Mais que voilà une bonne idée !

        En fait, cela se fait déjà. Mais d'une façon plus classique sans doute. Ce qui serait bien c'est que l'on compose le substrat qui remplit ces volumes urbains de tous ces déchets végétaux qui sont hélas souvent brûlés, alors qu'ils sont des trésors plein de vie potentielle !

        Cela ferait mieux connaître la nature qui ne demande qu'à revenir avec nous, et la rue serait à nouveau dans nos rues.

        Bon week-end Nicole.

         

    17
    lenez o vent
    Jeudi 13 Avril à 12:16

    encore un tire empli de surprises

    plante découverte

    tes oiseaux, ton jardin très agréables

    Merci pour tes enrichissants partages

    Bisous Pinson

     

     

      • Jeudi 13 Avril à 14:04

        Réponse        à    lenez o vent     --

        Bonjour lenez o vent.

        Tu sais, ici, la rue n'existe pas dans la nature, enfin pas à ma connaissance. On ne peut la trouver (très rarement) que dans de rares jardins. Mais dans ta région... c'est sans doute possible.

        Merci A, de tes gentilles paroles. 

        Que ta journée soit belle. 

    16
    Jeudi 13 Avril à 09:35

    La rue, je ne savais pas qu'une telle plante existait...

    J'aime bien ta photo avec les aigrettes et les hérons cendrés

    bonne journée !

      • Jeudi 13 Avril à 10:34

        Réponse        à   Gazou --

        Et pourtant pas impossible que cette plante pousse dans ton coin, en quelques lieux arides. 

        Bonne journée pour toi aussi.

    15
    Danielle
    Jeudi 13 Avril à 09:25

    Bonjour pinson, je me doutais bien que tu allais en consommer de la rue, pourtant rappelle-toi il n'y a pas si longtemps arf, tu n'as pas retenu la leçon... alors pour tester il est préférable que tu essaies dans un peu de café, il serait dommage de gaspiller de la viande si tu n'aimes pas !!!! Une belle touffe d'Arméria Maritime aux jolies fleurs roses clôture ton article, ces plantes n'aiment pas l'ombre et ne sont vraiment pas exigeantes, simples et discrètes, je les aime beaucoup et leur floraison est longue. J'espère que tu as eu les aigrettes et hérons à ton réveil, c'est une image sereine qui donne de la joie pour la journée. Il fait déjà bien chaud en ce début de matinée, un temps qui te conviendrait bien yes Danielle

      • Jeudi 13 Avril à 10:11

        Réponse        à   Danielle --

        Bonjour Danielle. Rassure-toi, Ce ne sera qu'un test, alors que pour le dernier plat de champignons, des clitocybes nébuleux, que j'ai toujours consommés sans problème, mais cuits, il s'agissait de plusieurs jolis spécimens que j'ai eu l'imprudence de consommer cru, pour la première fois et là.... ce ne fut plus du tout la même histoire !

        Enfin je dois avouer que j'en ai déjà mastiqué quelques petites feuilles ! Mais ... chut ! Je suis comme les bébés : je porte à ma bouche tout ce que je trouve.

        Une seule aigrette ce matin. Mais une photo encore ratée. Elle est décidément d'une prudence excessive !

        Ici ciel un peu couvert, et pas bien chaud.

        Bonne journée.

    14
    FAN
    Mercredi 12 Avril à 15:52

    ... un enchantement, ton récit, ton jardin et... les fleurs de ciboulette? Le parfum des rues, je connais seulement ceux d'une ruelle à Roussillon (Luberon) un mélange de lavande et de bois fumée. Mais comme j'aime l'odeur des feuilles de tomates, je pense j'aimerais aussi le parfum de la "rue" de ton jardin... et comme toi, je la goûterai! Ciel bleu ici,  je pense que mes Martinets sont en route, je les attend pieds ferme...belle journée à toi!

      • Jeudi 13 Avril à 09:58

        Réponse        à   FAN --

        Mais oui, les fleurs de ciboulette sont très mignonnes !

        Merci de cette comparaison que tu fais pour son odeur, entre celle de la lavande et celle du bois fumé. 

        Mon bonjour à tes martinets, et pour toi aussi !

    13
    Simone
    Mercredi 12 Avril à 15:29

    Et ruta graveolens est un bon petit remède homéo des rhumatismes des doigts !

    Tes îles jardins sont superbes et j' admire la fidélité de tes grands oiseaux.

    Bonne journée Mr K

      • Jeudi 13 Avril à 09:45

        Réponse        à   Simone --

        Je me souvenais que Ruta graveolens faisait partie de la matière médicale homéopathique, mais j'en avais oublié la pathogénésie. Elle ferait donc partie de ce groupe de plantes qui ont un tropisme particulier pour les souffrances articulaires, comme Rhus toxicodendron et Bryonia ? Merci de réveiller ma mémoire.

        Quant à la fidélité de ces grands oiseaux, je ne me fais pas d'illusion : quand le dernier des petits poissons aura été gobé, je ne les reverrai plus !

        Bonne journée en Aquitaine.

    12
    h2o-
    Mercredi 12 Avril à 13:45

    Ah oui ! mais c'est une très bonne idée que de faire un jardin qui permet de faire la cueillette sans trop se baisser. Je reconnais bien là ton ingéniosité.

    C’est bien dommage de laisser disparaitre ces plantes anciennes, on pourrait en avoir besoin dans l'avenir.

    Bonne journée au jardin ami Kaz

      • Mercredi 12 Avril à 16:48

        Réponse        à   h2o --

        N'est-ce pas !

        On ne pourra plus dire que le terre est basse.

        Heureusement que ces plantes méprisées et finalement oubliées se maintiennent ici ou là dans des lieux eux-mêmes délaissés. Un jour en effet on sera peut-être ravis de les retrouver.

        Bonne semaine h2o.

    11
    héléne
    Mercredi 12 Avril à 10:24
    Oh le doux parfum de la fleur de la rue! Elle me donne envie de me rendormir! Cependant les plantations du jardinier sur les ilôts sont super, Quel choix de légumes Salut au poète...s que j'adore. Un petit grain de poésie avec les aigrettes gourmandes...et les qq fleurs sauvages. Bonne continuation!!!!! Amitiés d'une amie des roses
      • Mercredi 12 Avril à 15:56

        Réponse        à   hélène --

        Je ne sais pas si les fleurs dégagent un parfum. J'espère le vérifier cet été. Mais ce qui remarquable est le parfum que dégagent ses feuilles elles-mêmes. Il suffit de caresser le feuillage et de humer sa main pour la percevoir.

        Oh le choix de légumes dont je dispose est pour l'heure plutôt limité ! Et pour ce qui est des roses  je n'en suis as encore là !

        Bon après midi dans un lieu sans doute plus civilisé !

    10
    Danielle
    Mercredi 12 Avril à 09:38

    Bonjour pinson, OUF ! j'ai eu peur... ton titre m'a surprise et j'ai cru que tu allais nous parler de tout autre autre chose smile La sève irritante pour la peau, une odeur bizarre (Rue fétide n'annonce rien de bon forcément), c'est peut-être joli mais j'espère que tu ne comptes pas en consommer et que c'est juste pour donner une touche colorée à ton jardin  (remarque que j'ai de gros doutes, te connaissant...) Une plante qui a besoin de soleil et qui n'est pas exigeante, il doit donc y en avoir pas mal chez nous mais j'ignorais son nom et son existence, et en plus si elle provoque des problèmes de peau alors non merci, ce n'est pas pour moi, j'ai ma dose régulière entre les insectes et les plantes et même des souvenirs très... vifs !!! Je préfère l'odeur divine des géraniums odorants et des pieds de tomates que je me régale de frôler, j'adore y passer les mains !

    Sainte Hildegarde avait fait des découvertes précieuses !!! Mais même si cette plante présente des vertus intéressantes, son odeur désagréable, sa toxicité à forte dose, sa sève très irritante font que je me contenterai de la regarder prudemment s'il m'arrive de la rencontrer. Il est sûr toutefois que je vais y prêter une attention particulière maintenant ! Les photos de tes îles-jardins sont très belles et ces îlots commencent à te récompenser de tes efforts depuis des mois, mais les clichés des aigrettes et hérons au petit matin sont un ravissement, surtout la grande aigrette tu ne réalises pas ta chance, ce sont des oiseaux magnifiques ! Je te laisse avec ton jardin car ton temps est précieux et te souhaite une superbe journée. Danielle

      • Mercredi 12 Avril à 15:13

        Réponse        à   Danielle --

        Bonjour mouette.Vais-je en consommer ? Bien sûr que    .... oui !

        Mais en toute petite quantité, rassure-toi ! Un peu comme on consomme du poivre ou de la noix muscade. Mais j'attends pour cela que ce pied de rue se développe avec abondance. J'essaierai alors de voir ce que ça apporte à une sauce de viande, ou quelle touche aromatique cela ajoute à une petite tasse de café.

        Mais je garde pour samedi (j'espère) le meilleur : la contribution que peut nous apporter cette plante à notre défense anti-infectieuse. 

        Il faisait encore frisquet ce matin, mais le soleil est bien plus chaud cet apm. Puisse-t-il être chez vous pas trop fort pour te permettre une bienfaisante promenade. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :