• - Le triomphe de l’amour -

       

     

     

     Le triomphe de l’amour.

     

     

     

     

    Un jour ci un jour là

    un jour sans le prévoir

    un jour parmi les jours

    un jour t’ai rencontrée ...

     

    Nous nous sommes regardés

    nous nous sommes parlé

    quelque chose est passé

    un soleil s’est levé.

     

    Un soleil de douceur

    un espoir dans le coeur

    un parfum, une saveur

    une promesse de bonheur.

     

    Eut-il alors suffi

    comme une âme sans repli

    de me laisser porter

    par la brise légère ?

     

    Eut-il alors suffi

    faisant taire mes peurs

    de me laisser guider

    par l’élan de la vie ?

     

    Hélas je n’ai pas su

    ou bien je n’ai pas pu

    encombré que j’étais

    d’obstacles invisibles

     

    Hélas je n’ai pas pu

    d’un coeur simple et pur

    m’élever comme l’oiseau 

    sur les ailes du vent.

     

    Pas plus libre qu’une mouche

    ligotée par les fils

    d'une toile tissée

    par l’araignée du temps.

     

    Cette toile maléfique

    renforcée par moi-même

    me croyant, c’est risible,

    un être intelligent !

     

    Que de jours ont passé 

    que d’occasions manquées

    que de jours envolés

    temps perdu à jamais.

     

    Que de paroles vaines 

    que de mots imprudents

    que de fleurs piétinées

    oh, ces précieux instants ...

     

    Dois-je donc me lamenter

    de tout ce temps perdu ?

    sombrer dans la tristesse

    devant l’irréparable ? 

     

    Et bien non, justement !

    car la vie est ainsi

    elle poursuit son chemin

    comme de l’eau sous la mousse

     

    Personne ne la voit

    on la croit disparue

    que l’on a tout raté

    et que tout est perdu.

     

     

     

     

    C’est alors qu’elle jaillit 

    tout soudain d’une roche

    dans toute la plénitude

    de l’amour triomphant ! 

     

     

     

     

    ***

     

     

    Quelques fleurs tout de même !

     

     

     

     

    - Le triomphe de l’amour -

     

     

    - Le triomphe de l’amour -

     

     

    - Le triomphe de l’amour -

     

     

    - Le triomphe de l’amour -

     

     

    - Le triomphe de l’amour -

     

     

    - Le triomphe de l’amour -

     

    - Le triomphe de l’amour -

     

     

    - Le triomphe de l’amour -

     

     

    - Le triomphe de l’amour -

     

     

     

     

    1   poireaux de Solaize

     

    2    carotte de Nantes

     

    3   solanum tuberosum  (pour vous faire chercher !)

     

    4   pied d'alouette  (sauvage )

     

    5      lis d'un jour  (hémérocalle)

     

    6   pavot à fleur double

     

    7   bleuet

     

    8    bétoine    (et quelques autres ! )

     

     

    9     la dernière petite rose qui vient d'apparaitre 

     

    pour vous souhaiter une bonne semaine.

     

     

     

     

    ***

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    22
    Mardi 10 Juillet à 19:16

    Bonjour pinson, 

    Qu'il est bon de te lire et ton petit poème m'a porté à réflexion. J'avais tout bien mon jardinet, ça poussait merveilleusement bien, j'avais des nuées de Papillons de deux espèces différentes. Puis on m'a dit, faut tailler, faire ça faire ci et moi comme une andouille que je suis, j'ai suivi les conseils de ces personnes qui depuis toujours jardinent. Et le résultat a été une hécatombe, ça m'a tout fichu en l'air excepté mes fraises. J'en ai parlé à mon p'tit maraîcher et il m'a dit qu'il n'aurait pas faire ce que l'on m'avait dit et ses explications me l'ont confirmé. J'étais, oui je peux dire dévastée car je me suis donnée beaucoup de peine et le résultat était beau et que l'on m'induite en erreur volontairement. J'en ai pleuré pendant plusieurs jours tout en continuant d'aller si je peux dire "jardiner", d'essayer malgré tout de reprendre les dégâts bien que mon maraîcher m'avait dit que c'était fichu. 

    Je suis donc revenue te lire comme à l'habitude plusieurs fois et là j'ai relu avec encore plus d'attention qu'à l'habitude et quand j'ai lu la partie "dois-je donc me lamenter" et les parties qui suivent c'est là que j'aie médité sur ton texte. Oui, c'est la vie et comme tu l'écris, elle poursuit son chemin.  J'ai eu tes quatre dernières parties souvent qui revenaient dans ma tête et je revenais lire ton texte que j'avais imprimé. Puis, un jour, j'ai regardé autour de moi, j'ai vu toute cette belle Dame Nature et je suis repartie en me disant que j'allais me refaire mon petit jardin, oh ! pas pour cette année mais pour l'automne et que j'allais le faire encore mieux que celui-là. Même là en écrivant je pleure encore et pour une fois je ne l'avais pas encore photographié. J'étais contente de voir comme c'était beau, comme il y a avait de la vie dans ce que j'avais planté. Je ne suis même pas une andouille mais, excuse-moi de l'expression, une conne car je doutais beaucoup sur ces conseils mais je les ai suivis malgré tout. 

    Tes photographies sont magnifiques et le Bleuet, quelle beauté, c'est ma fleur préférée avec le Coquelicot. Chaque fois que je vois ces deux jolies fleurs, je me souviens et revois les beaux champs de blés bien dorés et de ces belles fleurs qui les embellissaient dans ma campagne.

    Par contre, je suis étonnée par la carotte de Nantes car je ne connaissais pas comme ça pourtant c'est un légume, j'ai vérifié sur Internet et je n'ai pas trouvé comme toi. C'est superbe. Ta Rose est, elle aussi magnifique. Toutes tes fleurs sont très belles comme tes photographies et elles méritaient bien ce joli poème qui nous montre que la vie c'est l'amour même si parfois c'est dur dur et bon sang, j'en sais quelque chose...

    Bonne fin de journée et bise à toi pinson. 

     

      • Samedi 14 Juillet à 13:08

        Bonjour pinson,

        Je viens te souhaiter un bon week-end.

        Oui, j'étais à côté de la plaque dans mon commentaire pourtant dans ma tête j'avais bien compris mais pour commenter... oralement ça irait mieux. Et puis ça se bouscule depuis un certain temps dans ma tête mais ce n'est peut-être pas une raison.

        Bonne journée et bise à toi pinson.

         

      • Jeudi 12 Juillet à 08:36

        - Réponse   à   - Mari jo 21 - - -

        Ah tu m'as beaucoup étonné en appliquant les lignes que j'ai écrites à ton rapport au jardinage et à ces difficultés que tu décris. Mon texte  parle du mystérieux cheminement de l'amour humain qui parfois semble perdu, et qui rebondit soudain sans que l'on sache très bien comment il a fait pour poursuivre son chemin et triompher des difficultés.

        Mais c'est vrai que toute la nature a des ressources insoupçonnées, aussi ne te laisse pas démonter par un échec : en reprenant de bonnes pratiques tout sera bientôt réparé et te comblera de joie à nouveau.

        Bonne journée Mari jo.

    21
    Lundi 9 Juillet à 14:27

    de la belle ouvrage que ce poème : du kasimir pur jus

    On pourrait l'attribuer à n'importe quel grand poète des siècles passés

    un bel hymne aux occasions manquées et à l'aveuglement personnel

    dominique, de retour d'Allemagne...

     

      • Jeudi 12 Juillet à 08:23

        - Réponse   à   - LMPT 73 - - -

        Et moi qui te croyais à Venise ...

        Quel grand voyageur tu fais !

        Je vais être beaucoup moins présent sur mon blog  désormais. 

        Bon été Dominique.

    20
    lenez o vent
    Dimanche 8 Juillet à 06:56

    Quelle profondeur cet éloge à la Vie et à l' Amour,

    les mots du cœur !!!

    la carotte de Nantes ressemble tant au sureau, tes fleurs

    diverses et variées avivent ton jardin.

    Merci pour ce beau partage

    Bon dimanche

    Bisous Pinson

      • Jeudi 12 Juillet à 08:17

        - Réponse   à   - lenez o vent - - -

        Merci à toi pour tes gentilles paroles. 

        Il est bien vrai que la nature nous enchante même dans ses fleurs les plus modestes

        Bonne journée.

    19
    Danielle
    Vendredi 6 Juillet à 08:25

    Bonjour pinson, j'ai du mal à démarrer la journée alors je viens lire ton joli poème pour me donner "un coup de fouet" et "l'élan de la vie" comme tu le dis si joliment, même si parfois on se demande comment le garder cet élan bienfaisant ! J'ai oublié de te dire que les hémérocalles ne sont pas revenues cette année, certainement à cause des quelques jours de gel auxquels ces plantes n'étaient pas habituées. Ici en ce moment il y a des Agapanthes en nombre, beaucoup de couleur bleue, peu de blanches, quelle superbe fleur avec ses couleurs tendres !

    A midi je crois que je vais faire "Solanium tuberosum" smile vapeur et du poisson à l'eau sel, je crois avoir retenu le nom oui mais jusqu'à quand ? En ce moment "j'ai la mémoire qui flanche, j'me souviens plus très bien..." (il me semble que c'était Jeanne Moreau qui chantait ça sans en être certaine, j'étais encore toute jeune à cette époque). Et en regardant les pavots à fleur double j'ai l'impression tout à coup qu'ils veillent sur Pivoine... ou le contraire ! Bon là je dévie vraiment, je te souhaite une douce journée, nous on a déjà très chaud, ça va être pénible... Reste à l'ombre pinson sous tes grands arbres. Danielle

      • Vendredi 6 Juillet à 08:47

         

         Éditer

        - Réponse   à   - Danielle - - -

        Bonjour Danielle.  Déjà des agapanthes en fleurs chez toi ? Le seul pied que j'ai ci forme seulement ses premières feuilles ! Il est vrai qu'elles sont parmi les fleurs les plus charmantes que l'on puisse voir dans un jardin. 

        " Solanum tuberosum " est facile  à mémoriser :

        cette plante est une " solanée " typique,

        et elle est " tubéreuse " =  il se forme sur ses tiges souterraines des tubercules comestibles ... délicieux !

        Bon appétit  et bonne journée, mais à l'abri du soleil. 

        Ici fraicheur matinale certaine

        mais le soleil va bientôt nous réchauffer !

    18
    héléne
    Mardi 3 Juillet à 16:51

    Il ya du ferrat et de l'aragonpure tendresse dans les airs;;;;;

      • Mardi 3 Juillet à 19:51

        - Réponse   à   - Hélène - - -

         

        Mazette ... 

        Que du beau monde !

    17
    héléne
    Mardi 3 Juillet à 16:34

    UN POEME JE LLES AIME, DDOUCEUR ET TENDRESSE..

    16
    Simone
    Mardi 3 Juillet à 07:16

    Peut-être bien que les deux se confondent Mr K. Confiance ! mais je suis toujours confiante, trop parfois et cela m'a joué des tours mais c' est la vie.

      • Mardi 3 Juillet à 14:51

         

         Éditer

        - Réponse   à   -  Simone - - -

        En pratique la prudence reste de mise !!!!

    15
    Lundi 2 Juillet à 21:43

    Il y a encore des bleuets par chez toi, chez nous, il n'y en a plus et comme je le regrette

      • Mardi 3 Juillet à 14:47

         

         Éditer

        - Réponse   à   -  Gazou - - -

        il n'y a plus non plus de bleuets ici dans les champs.

    14
    Fan
    Lundi 2 Juillet à 19:06

    ... merci pour ce beau poème, cette hymne à ton Amour, cher Kasimir! 

    Et le bouquet de fleurs mais surtout les bleuets, qui sont à nouveau présent depuis quelques années, dans les champs. Vive l'amour, toi et ton jardin!

     

    Belle soirée à tous!

      • Mardi 3 Juillet à 14:40

         

         Éditer

        - Réponse   à   -  FAN - - -

        Merci pour ton enthousiasme ! Je crois que nous ne louerons jamais assez les forces de vie qui oeuvrent en nous.

        Elles oeuvrent aussi dans les champs, dans les jardins ...

        Tant mieux si les bleuets reviennent : c'est le signe  que les paysans commencent peut-être à réaliser qu'ils ont mieux à faire que de continuer à déverser des milliers de tonnes de poison dans leurs champs... et dans nos assiettes !

        Bonne semaine FAN.

    13
    Danielle
    Lundi 2 Juillet à 17:13

    Bonsoir pinson, une jolie poésie aujourd'hui, comme ça fait du bien car il y a longtemps que tu ne nous avais pas offert ce plaisir ! La naissance d'un amour et le soleil dans le coeur, l'élan de la vie, les obstacles invisibles, et les jours passent, du temps enfui qui ne revient pas et les instants précieux s'envolent... Ton joli poème semble s'achever sur des regrets et puis soudain la vie est là et elle jaillit comme l'eau d'une source ! Ta conclusion est donc que l'amour triomphe toujours ! Tu ouvres des horizons insoupçonnés : la vie et l'amour triomphent des obstacles... comme le printemps renaît après le rude hiver !!! Enfin disons que je viens de lire tes mots juste à l'instant et je te réponds spontanément (!)

    Quant à tes photos, les poireaux de Solaize j'aurais pensé à l'allium. Les carottes de Nantes : superbe et décoratif, ça rappelle un peu le sureau. Le Solanium tuberosum... je croyais des pommes de terre !!! Le pied d'alouette sauvage : je pensais au Delphinium, mais je réalise qu'on appelle aussi pied d'alouette, enfin je ne sais plus ! L'Hémérocalle je connais yes, les pavots à fleurs doubles sont magnifiques et quelle douce couleur, le Bleuet j'en voyais beaucoup dans l'Aveyron, par centaines, mais je n'y vais plus et chez nous ce sont des fleurs rares.

    Bon je suis en train de me mélanger les pinceaux mais je suis un peu bousculée, je te livre en bloc mes impressions, je vais relire le poème... et je te souhaite une belle soirée pleine de douceur pinson-poète ! Danielle

      • Mardi 3 Juillet à 13:28
        khaz

         Éditer

        - Réponse   à   -  Danielle - - -

        Bonjour mouette. Ma poésie est peut-être un peu maladroite car je l'ai  écrite très vite, trop sans doute. Mais voilà, c'est fait ! 

        En apparence l'amour ne triomphe pas toujours, mais il faut peut-être voir au-delà des apparences... Sujet difficile.

        Les fleurs.

        Les poireaux ... ? Mais les poireaux sont des variétés d'ail ! Plus précisément le poireau c'est : "allium porum")

        Les carottes ? J'avais mangé des carottes achetées avec des fanes. Les hauts des carottes, avec le départ des fanes, je les avais planté, et ils ont repris, et fleuri  !

        Solanum tuberosum ? Mais c'est le nom latin de la pdt !!!!!

        Delphinium  ?  Mais oui, c'est aussi le nom latin  du pied d'alouette.

        Bonne journée Danielle.

    12
    Simone
    Lundi 2 Juillet à 16:38

    ravie de te retrouver Mr K. ' aime ce petit poème de vie et ces fleurs dans la rocaille, qui prouve que tout peut pousser n' importe où, même dans les terrains qui semblent arides. Deux choses sont plus fortes que tout, la vie et l' amour. Comme tu as raison!

      • Lundi 2 Juillet à 19:50

        - Réponse   à   -  Simone - - -

        Deux choses , dis-tu : la vie et l'amour

        mais si ces deux choses n'en faisaient en fait qu'une : les deux phases d'un même élan.

        Et bien plus encore : quand s'unissent les quarks ( les "down" et  les "up", les "strange" et les "charm", les "bottom" et les "top" ) et plus tard les protons et les électrons, puis les atomes pour former les molécules, ne sont-ce pas là les prémisses de l'amour ? 

        La force de cet élan, nous ne faisons qu'entrapercevoir sa force . 

        Confiance !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :