• - On ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs -

     

     

    Bonjour à vous tous !

     

    Il y a quelques jours j'ai changé le slogan sur la page de mon blog.

    Voici le nouveau : 

     

    On ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs 

     

    Ce proverbe me paraissait jusqu'ici sans grande portée, n'énonçant qu'une banale observation.  

    Puis, l'ayant entendu dans un autre contexte, il  m'est apparu comme vaste et profond, exprimant ce qu'il y a de plus tragique, et de plus magnifique, dans notre vie humaine.

    Je me suis soudain senti interrogé par le symbolisme de ces images.

     

    C'est quoi, casser des oeufs ? 

     

    Il me semble que cela désigne toutes nos tentatives pour créer de la vie, exprimer de l'amour, réaliser des actions bénéfiques pour  notre vie commune, mais aussi l'échec de ces tentatives qui se brisent contre des obstacles inattendus, des rejets inexplicables, ce qui nous rend soudain conscients de la lourdeur du monde, de la force presque invincible de l'inertie qui semble maintenir notre civilisation humaine dans les ornières du passé, ornières où chacun ne semble courir qu'après sa gloire personnelle, sa domination sur les autres, et pour l'accumulation de l'argent. 

    Alors voilà.

    Mille fois, reprenant espoir, nous avons misé à nouveau pour relancer une nouvelle partie, nous disant que cette fois ça allait marcher, que nous allions rejoindre enfin le coeur des autres et nous désaltérer à la source vivifiante de l'amitié ou de l'amour.

    Et puis, patatras, tout s'est brisé à nouveau.

    L'oeuf, symbole parfait d'une promesse de vie, s'est fracassé une fois de plus. Nous en avons conclu que toutes nos tentatives étaient vaines.

    Et la vie passe.

    Elle saute d'échecs en échecs. Avec parfois quelques succès, qui relancent nos espoirs. Mais arrive un jour où ces succès se brisent eux-mêmes contre l'imprévu. Nos grands et petits bonheurs se révèlent tous terriblement fragiles, aussi fragiles que des coupes de cristal.

    Et la vie passe. 

    Et la vie passe.

    Par moment il nous semble que nous avons toujours échoué : que nous avons cassé tous nos oeufs pour rien, ou, en d'autres termes...

    que nous avons raté notre vie !

     

    C'est alors que nous pouvons faire une merveilleuse découverte.

    Nous pensions avoir échoué

    et nous découvrons soudain que nous avons réalisé une omelette !

     

    C'est quoi cette omelette ?

     

    C'est notre vie elle-même, dont le parcours se présente à nos yeux dans son  étonnante réalité. Et sa spécificité absolue. Un sourire peut alors détendre notre visage. Car nous comprenons que nos échecs ont tout autant de valeur que nos "succès".

    Succès aussi bien que ratages  se sont d'ailleurs évanouis dans un passé unique et de plus en plus lointain. Certes beaucoup de nos espoirs, alors même qu'ils sortaient tout juste de leur bourgeon, furent douloureusement brisés. Mais tout cela, succès provisoires, échecs cruels, sont les pas que nous avons fait sur le chemin.

     

    Souvent nous avons pensé que le monde était bien dur, que nous n'avons pas eu de chance, que nous n'avons pas eu en main les bonnes cartes que d'autres ont reçues, que le sort s'est acharné contre nous, que les autres ne nous ont pas aidé, se sont montrés pleins d'égoïsme, alors que nos désirs étaient, eux, si purs, si généreux...

    Mais même cela se révèle faux. Certes les autres ne sont pas de petits anges soucieux seulement de notre bonheur. Chacun est solidement tourné vers son nombril. Mais nous aussi ! Et c'est cela qui est drôle !!! Nous nous pensions nous seuls être bons, mais nous découvrons que nous n'étions pas meilleurs que tous les autres. 

     

    Et c'est là où un grand sourire peut éclairer notre visage,

    là où la paix peut venir faire son nid en notre coeur.

     

    Bien peu de NOS désirs se sont réalisés

     

    mais le désir de la vie s'est réalisé en nous. 

     

    Oui, cette omelette était bonne.

    Oui, nous avons réussi notre vie !

     

     

     

    - On ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs -

     

     

     

     

    ***

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    32
    Mardi 25 Avril à 21:41

    Bonsoir pinson,

    Tu as très bien démontré le sens de cette expression: quel travail pour cet article. La vie: un grand et joli mot, certainement le plus beau du vocabulaire.

    Il est vrai que la vie est parsemée d'embûches que l'on trouve ou que l'on nous met sur notre chemin et que l'on peut éviter ou non  ce qui par la suite aboutit à des échecs pour ceux que l'on n'a pas pu ou su éviter et peut-être aussi venant de nos erreurs. Car c'est la vie qui nous apprend. Seulement on croit la comprendre, la connaître et là aussi on se trompe. Je me demande si lorsque l'on arrive à l'hiver de sa vie, on l'a comprise.  Quand je regarde en arrière, je vois mes erreurs et je vois les embûches que l'on a mises sur mon chemin pour que je ne puisse pas réussir. On casse beaucoup d'œufs dans la vie dis donc.

    Tu écris :

    Par moment il nous semble que nous avons toujours échoué : que nous avons cassé tous nos œufs pour rien, ou, en d'autres termes... que nous avons raté notre vie !

    C'est exactement ce que je pense pour moi; que j'aie raté ma vie. Car même si  je prends le positif dans ma vie il n'y en a pas beaucoup et je remercie mes Amis qui sans le savoir m'ont aidé par leur présence, leur gentillesse, leur sourire, leur coup de fil car il y a très peu de temps qu'ils ont su ce que j'avais vécu (je n'en ai jamais parlé ni rien montré). Car lorsque je les voyais ou entendais, ça me suffisait pour me faire oublier les soucis. On se souriait et on parlait de tout est de rien comme l'on dit. Les Amis sont une aide précieuse dans les mauvais moments mais dans les bons aussi. Par rapport au négatif et la plupart des échecs se sont les bâtons que l'on m'a mis dans les roues sournoisement.  Ce qui n'empêche pas que j'aie fait des erreurs aussi.

    De ma vie, j'en  conclu qu'elle m'a forgée, qu'elle m'a fait solide. Mais depuis quelques mois mes forces me lâchent lorsque je fais le bilan de ma vie. Et la conclusion reste la même depuis des années: ma vie ne valait pas le coup d'être vécue. Mais je ne sais pas pour quelle raison, j'ai toujours l'espoir. C'est lui qui me fait continuer à me battre et/ou combattre les obstacles que l'on continue de me mette volontairement sur mon chemin pour me faire tomber/partir.

    Et de ma vie j'ai fait une gigantesque omelette.

    D'ailleurs, je me pose cette question : Qu'est-ce que c'est vraiement réussir sa vie ?

    J'aime beaucoup ton dessin. Petite grand-mère souriante et sereine. Elle est très belle.

    Bonne soirée et bise à toi pinson.

     

     

     

      • Mercredi 26 Avril à 11:20

        - Réponse   à   - Marie jo 21   --

        Bonjour Mari jo. Merci pour ton long commentaire si émouvant.

        Je ne puis te répondre sur tous les points, il faudrait plusieurs pages ! Mais sur un seul ; tu poses la question essentielle  que voici :

        Qu'est-ce que c'est réussir sa vie ?

        Et bien je pense (maintenant alors que ma vie est en un sens terminée) que réussir sa vie ce n'est pas avoir eu beaucoup de succès dans ce qu'on a entrepris, car tous ces "succès" sont transitoires, alors que reste-t-il après ? 

        C'est avoir (enfin !) compris ce qu'est l'amour, ce que c'est que d'aimer, ce que c'est que d'être aimé. A côté de cette découverte, tous les "succès" que l'on voudra ne sont que du pipi de lapin.

        Tu me diras : oui mais si on a échoué dans nos tentatives amoureuses, si on a fait de grosses bêtises, si on a été bafoués, rejetés, ... alors on a tout raté ? 

        Et bien non car d'abord on a été aimé aussi, et c'est cela qu'il faut mettre en valeur, et garder au fond de notre coeur comme un trésor éternel, même si la personne que nous aimions n'est plus là. Cet amour que nous avons reçu brille en nous comme un soleil, et pour toujours. Notre joie présente en est le témoignage.

        Et il y a mieux. Il est bien possible que nous n'ayons pas nous même su aimer en toute plénitude ceux qui autour de nous attendaient de nous cet amour dans sa perfection. Et nous  regrettons aujourd'hui d'avoir si mal aimé. En tout cas c'est ce que je pense pour moi-même. Nous pourrions alors nous désespérer de ne pas pouvoir revivre ces moments que nous avons gâchés...  C'est un peu le drame humain : quand nous réalisons ce qu'est vraiment l'amour, il est ...   trop  tard !

        C'est alors dans le secret de notre coeur que cet amour va se réaliser. Mais là on entre dans le domaine de la foi, qui peut sembler une sorte de folie.

        Je sais. Mais je ne vois pas d'autres sources de joie véritable. 

        Bonne journée Mari jo.

    31
    Lundi 24 Avril à 22:47

    On a beau prendre des précautions : on finit toujours par casser des oeufs, même si avec l’expérience on en prend plus soin.

    Tu es quand même sacrément optimiste

    dominique

     

      • Mardi 25 Avril à 20:39

        - Réponse   à   - LMPT 73--

        Mais les oeufs sont fait pour être cassés

        que ce soit pour une omelette  ou des poussins !

        Et nos vies sont faites pour être vécues, donc pour ... tenter, essayer, et se tromper souvent. Et essuyer des échecs.

        Mon optimisme ? Il me vient peut-être de ce que j'ai retenu du christianisme qui a l'audace de nous dire que... mais tu connais mieux que moi cette question.

        Nos verres, cher Dominique, ne sont pas à moitié vides :

        ils sont à moitié pleins !!!!!!

        Alors réjouissons nous et remercions la vie.

        Je te souhaite de très bonnes journées.

    30
    Dimanche 23 Avril à 16:19

    Bonjour pinson,

    C'est un bel article. Comme d'habitude, il me faut le relire tranquillement enfin disons avec ma version papier. Mais je ne voulais pas repartir sans te faire un p'tit coucou, c'est tellement agréable de retrouver les amis blogueurs. J'aime beaucoup ton fond de page, la Glycine est superbe.

    Je te souhaite un bon après-midi et bise à toi pinson. Je reviens demain pour commenter.

      • Mardi 25 Avril à 20:30

        - Réponse   à   - Mari jo 21 --

        Merci à toi pour ce petit coucou !

        Oui, ça y est , tu as récupéré ton accès, c'est bien.

        Cela nous manque quand ça ne marche plus.

        A bientôt

    29
    Dimanche 23 Avril à 15:40
    Catherine D

    Oui, les araucana... une histoire de bile

      • Mardi 25 Avril à 20:26

        - Réponse   à   - Catherine D --

        Je suis allé voir sur le net : ces oeufs sont très beaux !

    28
    héléne
    Dimanche 23 Avril à 14:12
    Comme mes oeufs ne sont pas tous cassés...je ne puis fabriquer une omelette pleine de joie, surtout si mes amis me quittent ert d'autres me méprisent. Non ma vie, un long déroulement d'éévenements tragiques ne fut pas un sentier bordé d'églantines... Bon jardinage comme tu l'aimes et un bonjour à mes amis les arbres. Hélène
      • Dimanche 23 Avril à 14:57

        - Réponse   à   - hélène --

        Ta vie,  un long déroulement d'événements tragiques ... certes je crois savoir qu'il y en eu, mais si tu ne mémorises que les événements douloureux, alors tu sembles avoir raison ! Mais dis-moi, n'y eut-il jamais d'événement heureux ? Si oui, ne comptent-ils pas ?

        Èt si au lieu de les oublier tu les mettais mieux en valeur dans ton coeur... je pense qu'alors tu pourrais inverser le tableau. Même si les deux visions restent possibles. 

        Amicale pensée de pinson.

    27
    Fan
    Dimanche 23 Avril à 10:30

    ...bonjour Kasimir, un grand merci pour le blog. Bon dimanche¨

      • Dimanche 23 Avril à 14:43

        - Réponse   à   - FAN --

        Bon après-midi FAN

        salue Simone pour moi.

    26
    Danielle
    Dimanche 23 Avril à 09:55

    Bonjour pinson et bon dimanche, tu as raison nos échecs ne sont pas dus à une erreur de notre part (pour la plupart des cas) mais au cours de la vie bien souvent insoupçonné, inattendu. Nous avons cru bon de prendre un chemin qui n'était pas le bon parfois mais nous avons essayé au moment où la situation s'est présentée, tenté de faire au mieux. Et la vie s'est chargée de nous apprendre... car finalement nous ne sommes pas maîtres de notre destin, quand nous empruntons un chemin que nous croyons tracé devant nous, on aboutit parfois dans une impasse inextricable ! Il y a toujours le grain de sable (ou le rocher) qui se charge de nous le rappeler. Puis quand nous regardons derrière nous, avec le recul, on voit les choses différemment... on réalise que c'est la vie qui nous a guidés et non le contraire ! Enfin, c'est difficile à exprimer. Merci pour ce joli dessin qui clôt ton article, cette mémé a l'air d'avoir réussi sa vie, elle est souriante, sereine et exprime la joie de vivre, une joie tranquille... et une certaine malice. Oh mais je viens de réaliser qu'il faut aller voter, n'oublie pas pinson ! Et passe une bonne journée dans ton jardin en pleine transformation. Danielle 

      • Dimanche 23 Avril à 14:40

        - Réponse   à   - Danielle --

        Bonjour mouette. Effectivement, quand dans un lointain passé , nous avons fait tel ou tel choix... nous pensions bien faire ! Ce n'est qu'ensuite que nous nous sommes aperçu que notre tentative a mal tourné, mais c'est bien à tort que nous nous accusons ! Car les choses ont changé et notre vision aussi. Cessons donc une fois pour toutes de nous faire à nous mêmes des reproches !

        C'est la même chose pour le vote : nous votons selon notre jugement du moment. Ensuite... cela ne dépend plus tellement de nous ! Bon après-midi, citoyenne ! 

    25
    Fan
    Samedi 22 Avril à 20:20

    ...une requête, où peut-on voir le blog de Simone???

    24
    Fan
    Samedi 22 Avril à 18:28

    ... je ne sait pas si j'ai réussit ma vie, et si mon omelette est bonne, parfois je met un peu de ciboulette du poivre et la cuit dans une casserole...smile et les oeufs sont classe A très grand et..bio! Mais ta grand-mère, me semble d'un autre siècle,  Kasimir... nous portons plus des bas de laines, ni des grandes pantoufles, les gens "GRAND"font du sport grimpent si ils le peuvent, sur la montagne, voir  "notre"photographe etc. Et je constate, à nouveau, que tu t'es détourne d'une "promesse de hier...eek

    Bon week-end à tous!

      • Samedi 22 Avril à 19:36

        - Réponse   à   - FAN --

        Un peu de ciboulette dans ta vie ? 

        Ah... ciboulette nous était contée, il y en aurait à nous raconter !

        Quoi ? Je me détourne d'une promesse d'hier ? Mai FAN, la graine de la parole est semée : donne lui le temps de germer. 

        Il faut tant de patience pour que la vie fleurisse ! 

        Bon week-end pour toi aussi.

         

    23
    Simone
    Samedi 22 Avril à 16:48

    Eh bien merci Mr K. Grâce à toi je trouve que mon omelette n' est pas si mal, même si j' ai raté des choses et bousillé ma carrière à cause de mon irrépressible besoin de courir le monde. Un zeste de juif errant sans doute. Alors maintenant je n' ai pas de sous, mais tellement de souvenirs et de merveilles cachées au fond. Et surtout le sentiment de ne rien regretter et pire, de recommencer si je pouvais. Eh quoi ! la Terre est tellement vaste !!!

    Bon WE

      • Samedi 22 Avril à 19:30

        - Réponse   à   - Simone --

        Superbe résumé de ta vie, couronnée en effet par la satisfaction que tu as à te la remémorer ! On le voit bien à ton blog où tu le fais revivre, ce passé, avec délectation.

        Heureuse Simone ! 

    22
    Samedi 22 Avril à 11:37
    Catherine D

    Ah oui ? parfois l'oeuf est trop cassé, l'omelette trop cuite...

    Au fait je vois ce matin une race de poule qui fait des oeufs BLEU ! oui... parfaitement
    Bon samedi, bon dimanche !

      • Samedi 22 Avril à 16:08

        - Réponse   à   - Catherine D --

        Remarque, on peut aussi les faire cuire dur, ou à la coque...

        Quant aux oeufs brouillés, ils sont de mauvaise augure.

        Des oeufs bleus ???

        J'espère que leur jaune n'est pas bleu lui aussi ...

         

    21
    Dominique PB
    Samedi 22 Avril à 09:53

    Coucou! Je découvre, ce matin, ta façon très personnelle de comprendre ce proverbe " On ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs". Je la trouve pertinente et riche, plus que la conception commune qu'il a. Elle m'évoque ce conte chinois que je trouve l'un de plus beaux qui soient, du pot fêlé. Ce conte est tellement présent, dans mon esprit, que je ne sais plus si tu l'a mis, dans ton blog ou pas. Si non, tu pourrais peut-être... Je le trouve plus évocateur, encore, que l'image de l'omelette, pour parler de la vie, de la valeur de ses failles et échecs.

                                        Hâte de voir les dernières transformations de ton jardin!

                                                                                                                                                         Dominique PB

      • Samedi 22 Avril à 11:30

        - Réponse   à   - Dominique PB --

        Coucou Dominique ! Ce proverbe peut sans doute être compris autrement, mais c'est ce qui m'est venu à l'esprit cette fois-ci. 

        Ce conte chinois que tu évoques est effet bien plus léger et poétique, et pose d'une façon un peu différente le même problème, celui de comprendre comment nos blessures, nos handicaps, nos limitations, peuvent en fait avoir mystérieusement une fécondité qui pour l'instant nous échappe. Il me semble l'avoir publié sur mon blog il y a longtemps, mais je ne sais si je pourrai le retrouver.  

        Je le publierai volontiers à nouveau.  

        Les transformations  que tu vas découvrir lors de ta prochaine venue... ? Il en est une qui va te surprendre, qui n'est pas encore advenue, mais peut-être cette semaine qui vient. Je ne t'en dis rien, pour voir si tu vas la découvrir facilement ... Suspens ! 

        Bisous pour toi, ma chère fille.

    20
    Danielle
    Samedi 22 Avril à 09:53

    Bonjour pinson-philosophe, cette phrase familière a trouvé sa place sur fond de glycine méridionale sarcastic Oui, cette expression est bien plus profonde que ce que l'on peut penser. Tu as raison, quand on y réfléchit ces mots sont symboliques et profonds. Dans la vie on n'obtient rien facilement et il est nécessaire de faire des expériences, savoir tenir compte de nos erreurs, de nos échecs et des obstacles qui se sont présentés. L'existence n'est qu'une longue suite de joies et de peines, d'espoirs et de déceptions, d'échecs ou de réussites. Alors continuer et repartir sans cesse... oui, mais en tenant compte de nos erreurs et surtout admettre que nous nous sommes trompés même si quelques succès ont pu nous griser parfois : le bonheur est fragile, c'est la réalité de la vie dont nous devons être conscients ! Combien d'oeufs faut-il casser avec de réussir une omelette ??? Avant d'arriver à la paix ? Des  mots très vrais exprimés dans tes lignes... Bonne journée pinson, elle est radieuse chez nous. Danielle

      • Samedi 22 Avril à 11:00

        - Réponse   à   - Danielle --

        Bonjour Danielle. Tout ce que tu dis est juste, et à la réflexion  échouer mille fois dans nos tentatives n'est ni un échec, ni dû à une erreur de notre part, mais le seul chemin qui soit pour apprendre.

        Il faut même aller plus loin et apprendre autre chose : apprendre que le réel ne dépend pas de nous, et ça c'est la chose la plus difficile à accepter. Les croyants traduisent cela par "accepter la volonté de dieu". Nous pouvons rejeter cette soumission à un dieu qui, tel un despote, déciderait à notre place. Mais pourtant nous sommes emportés dans un fleuve qui se dirige selon des lois qui ne sont pas sous notre contrôle. Comment allons-nous réagir à cet état de fait ? 

        J'avoue avoir du mal à formuler ce problème, mais je crois que le chemin de la paix intérieure  ne peut être celui de la révolte. Il est peut-être, ce chemin, dans la compréhension de la mystérieuse intelligence de ce fleuve étrange que nous appelons la vie.

        Hum ... c'est bien difficile, je le reconnais, de faire ce saut dans notre façon de penser.

        Bonne journée au soleil, mouette !

    19
    Aln03
    Samedi 22 Avril à 09:41
    J ai pu accéder à ton blog malgré un probléme d 'ordi.Ton texte appelle à la réflexion.Et je vais essayer de me persuader que j 'ai réussi ma vie.Ton dessin est super.Dommage que je n ' aime pas tricoter. Bon week end Amikas
      • Samedi 22 Avril à 10:30

        - Réponse   à   - ALN 03 --

        Ne cherche pas a t'en persuader !

        Tu n'as pas d'autre vie que celle qui s'offre à toi aujourd'hui, et qui résulte d'une multitude de sources dont pas une seule ne dépend de toi ! Notre volonté nous trompe si elle nous fait croire que c'est nous qui allons gouverner le monde. C'est quand nous abandonnons cette prétention mégalomaniaque que s'ouvre la possibilité de trouver la paix et la joie, la joie de vivre.  

        Joyeuse journée, Nicole. 

         

    18
    Samedi 22 Avril à 08:41

    Bien sympathique la petite dame assise sur sa chaise !

    J'aime bien tes explications

    Nos échecs ont autant de valeur que nos succès, ils les préparent...

    Bon week-end !

      • Samedi 22 Avril à 10:21

        - Réponse   à   - Gazou --

        Ils les préparent parfois, si nous savons les comprendre.

        Mais parfois ils ferment définitivement le chapitre que nous voulions écrire.

        Saurons-nous alors en imaginer un autre, totalement différent, qui tiendra compte du nouveau paysage imposé par la réalité ? .

        Il sera forcément tout à fait autre que celui que nous avions imaginé.

        Bon week-end pour toi aussi.

    17
    lenez o vent
    Samedi 22 Avril à 08:13

    belle page pour débuter la journée, Merci

      • Samedi 22 Avril à 10:11

        - Réponse   à   - lenez o vent --

        Débuter une journée... un moment important.

        Nous sommes comme devant une page blanche.

        Nous avons une idée de ce que nous allons y écrire ou dessiner.

        Mais cela dépend de bien d'autres évènements qui peuvent se produire et vont nous guider vers autre chose, peut-être, que ce que nous avons prévu. Nous marchons donc vers une découverte permanente du monde.

        Nous allons nous marier avec lui !

        Et faire ce que nous pouvons : c'est cela la vie.

        Que ta journée soit lumineuse, A. 

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :