• - Quand le printemps s'installe -

     

     

     

    Quand le printemps s'installe

    ... ... ...

    il semble avoir du mal pour bien tourner la page

    pour fermer la porte à l'hiver.

    Du moins ici.

     

     

    - Quand le printemps s'installe -

     

     

    Le matin, juste au lever du soleil,

    les températures ne sont pas bien loin de zéro,

    et les arbres conservent encore leurs noires ramures,

    comme s'ils hésitaient à croire aux promesses du soleil qui revient.

     

     

    - Quand le printemps s'installe -

     

     

     

    Il est temps de ramasser et de ranger les tas de bois sciés

    qui encombrent encore le sol.

    Monsieur et Madame Canard, qui ne cessent d'arpenter le terrain,

    semblent s'étonner que ce ne soit pas encore fait,

    se demandant comment l'herbe va pouvoir pousser.

     

     

     

    - Quand le printemps s'installe -

     

     

     

    Ils surveillent aussi l'avancement des îles-jardins

    où j'ai commencé à planter des framboisiers et des fraisiers

    mais il est encore trop tôt pour vous les montrer.

    Ce ne sont pour l'heure que fragiles promesses.

     

     

    - Quand le printemps s'installe -

     

     

    Pour rassurer la famille canard,

    le bois coupé (branches du grand cyprès) sont maintenant rangées.

    Il est vrai que j'ai reçu de l'aide.

    Merci Dominique PB ! 

     

     

    - Quand le printemps s'installe -

     

    Ce bois là est de petite section, il sera donc bien sec pour être utilisé dès l'hiver prochain si besoin est, si le réchauffement climatique n'adoucit pas trop nos hivers.

     

     

     

    Avant de vous quitter, un petit coup d'oeil sur l'étang ou ce qu'il en reste.

    L'aigrette est là tous les matins, avant même que je me lève.

    Et comme je n'ai pas encore réussi à m'en approcher, je l'observe depuis la maison, ce qui est malheureusement un peu loin.

     

     

    - Quand le printemps s'installe -

     

     

     

    Elle semble être toujours accompagnée de deux hérons cendrés, comme s'ils faisaient équipe tous les trois.

     

    - Quand le printemps s'installe -

      

     

    Mais il faut de bons yeux !

    Un peu à droite de l'aigrette se trouve même le couple de colverts.

     

    Sur cet autre cliché on voit bien les deux hérons cendrés.

     

    - Quand le printemps s'installe -

     

     

     

    Un dernier regard sur mes îles-jardins

     

     

     

    - Quand le printemps s'installe -

     

     

     

     

    et je vous dis, pour demain :

    bon dimanche !

     

     

     

    ***

     

     

     

     


  • Commentaires

    22
    Mercredi 12 Avril à 19:49

    Bonsoir pinson,

    Comme j'ai réussi à me connecter, je fais un p'tit tour chez toi. Que tes photographies sont belles avec ce ciel. Je vois que toi aussi tu es dans le bois. C'est bien agréable à faire ses provisions pour l'hiver. Tes p'tits Canards ont beaucoup de place, ils ne doivent pas s'inquiéter et ils profitent petit à petit du changement. J'aime beaucoup des îles-jardin, c'est une idée originale que j'aime beaucoup. Tes oiseaux te sont fidèles aussi; comme j'agrandis toujours les photographies je les vois tous très bien.

    Je suis contente d'avoir pu enfin faire un tour car mine de rien, ça manque les blogs. Si tout se passe bien demain, je serai présente en attendant, je te souhaite une bonne soirée et bise à toi pinson.

      • Jeudi 13 Avril à 10:20

        Réponse        à   Mari jo 21 --

        Bonjour Mari jo. 

        Ma fille était encore là hier pour m'aider à rentrer du bois à l'abri

        et elle me  disait : tu vas en avoir assez pour 10 ans ! Je crois que c'est vrai, d'autant qu'il en reste encore beaucoup à couper et rentrer !

        J'espère que tu vas vite résoudre tous tes problèmes informatiques.
        Bonne journée Mari jo.

    21
    Danielle
    Mardi 11 Avril à 10:16

    Bonjour pinson, avec la construction de tes îles-jardins 100% naturelles, issues uniquement de ton terrain, il est certain que les légumes qu'elles vont produire seront plus "Bio que Bio". Tu recycles tout, tu fais du compostage perpétuel en associant toutes sortes de déchets végétaux, des branches en passant par les feuilles mortes, l'herbe verte etc... avec toi les déchetteries auraient moins de travail ! Je suppose que tes îles seront riches en humus et pour toi elles deviennent l'île aux trésors. Mais avec le temps elles vont se tasser, au fur et à mesure de la dégradation du bois par exemple, donc (c'est toujours une supposition) il faudra faire un nouvel apport de terre chaque année pour maintenir un certain niveau ? Je te souhaite une très bonne journée pinson, ici le mistral souffle et il semble vouloir prendre de la force au moment où je t'écris, l'étang commence à s'agiter avec vigueur, aïe mes fleurs happy Danielle

      • Mardi 11 Avril à 15:08

        Réponse        à   Danielle --

        Oui Danielle  ces îles jardins  sont super riches en humus, ou plutôt il va se faire en continu, progressivement, et le processus de transformation  (humification) va bien s'étaler sur une dizaine d'années. Au fur et mesure va se produire une sorte de tassement  qu'il faudra en effet compenser par des apports annuels de terre. Les alliés dans ce processus sont essentiellement les vers de terre, et une foule de bactéries (là aussi !). Plus besoin du moindre engrais, plus de bêchage. Et plus besoin de se baisser !!!

        Elle est pas belle la vie ?

        Bon weekend, Mouette languedocienne. 

    20
    h2o-
    Lundi 10 Avril à 20:45

    Bonsoir ami-Kas

    Ici nous passons de 2° le matin à 26° l'après-midi. C'est vraiment un drôle de printemps, mi-hivernal, mi-estival... un peu fatigant.

    Ces îles-jardins toutes rondes, c'est vraiment joli  ! C'est un compost aux débris de bois ?

     

      • Mardi 11 Avril à 05:41

        Réponse        à   H2O -

        Bonjour oxyde d'hydrogène.

        C'est l'un des charmes de nos latitudes moyennes, de connaître ce conflit entre les masses d'air glacial venu du pôle nord et les remontées de l'air équatorial, mais les évolutions actuelles du climat semblent rendre cette confrontation bien plus énergétique.... ça promet pas mal de.... bulletins météo un peu stressants !

        La base de mes îles-jardins ? C'est en effet du bois, soit carrément de vieilles souches, ou des troncs en voie de dégradation avancée, puis du bois raméal qu'il faut simplement entasser, puis de l'herbe, des feuilles vertes ou mortes, bref : de la cellulose, autrement dit du carbone, et de l'azote. 

        C'est tout simplement l'avenir post-chimique de l'agriculture. Mais nous sommes encore très loin de le voir triompher à l'échelle planétaire !!!

    19
    Danielle
    Dimanche 9 Avril à 09:56

    Bonjour pinson, Paix et Douceur aurait pu être le titre de ton article et je viens m'imprégner de cette sérénité... Ce lever de soleil et ses teintes multiples, ce ciel tout coloré où se découpent les arbres nus ont quelque chose d'irréel, comme un tableau né de l'imagination d'un peintre avec ces couleurs dorées, roses, mauves, promesses d'une belle journée. Ces colverts tranquilles doivent penser que leur route est bien encombrée. Les îles-jardins se multiplient, le paysage change, il va falloir mettre des panneaux de déviation comme sur les grands chantiers, Madame canard suit docilement Monsieur qui ouvre la route smile ! Que de bois à ranger, l'aide efficace de Dominique est la bienvenue. Le problème est celui-ci : si tu utilises aussi peu de bois que l'hiver passé pour te chauffer, tu vas être contraint de t'installer sur le bord de la route avec une pancarte joliment décorée par tes soins "Ici... vente de bois". L'étang rétrécit et pourtant se peuple : aigrettes, hérons cendrés, colverts... ils savent que cet endroit est paisible et accueillant, c'est magnifique l'instinct de ces oiseaux ! Je te souhaite un dimanche tranquille. Danielle

      • Dimanche 9 Avril à 13:11

        Réponse        à   Danielle --

        Bonjour Danielle. Oui, petite canne suit toujours son mâle. C'est par prudence que ça se passe ainsi : lui marche en premier pour s'assurer qu'aucun danger ne se présente. Elle , elle porte l'avenir dans son corps, aussi doit-elle prendre le moins possible de risque.`Ce matin j'ai réussi à photographier deux aigrettes sur l'étang, et elles étaient entourées de 3 hérons cendrés : je suis étonné de cette affluence !

        Journée de plein soleil : un beau jour pour jardiner !

        Bon dimanche.

    18
    simone
    Samedi 8 Avril à 17:38

    Ah quand même il était temps ! Elle a du s' inquiéter la famille Canard.

    Aujourd'hui j' ai vu tous les volatiles qui hantent ton étang. Depuis que j' ai décidé d' appliquer la méthode de Bates, j' ai l' oeil vif. Qu'est-ce que ça sera quand je me mettrai à l' appliquer ....... si je n' ai pas la flemme ! mais je crois que chez toi, c' est le printemps qui est un peu flemme !!!

    Dominique est sympa de venir t' aider. 

      • Samedi 8 Avril à 19:31

        Réponse        à   Simone --

        Par rapport à ta région c'est certain !

        Vous êtes nettement dans le Sud, petites veinardes.
        Pendant quelques années ma soeur a habité à Grézillac près de Libourne, et je me souviens de son grand figuier qui donnait des quantités d'excellents fruits.

        Profite bien de ta chance !

    17
    Samedi 8 Avril à 13:30

    bonjour 

    Je n'ai pas encore lu ton article précédent car nous faisons du vide -armoires, cave et grenier dans la maison de mes parents .Que de choses entassées depuis 1980, époque où ils avaient acheté cette petite maison. 

    Ton terrain, tes îles, ton étang tout est beau ! Avec ta fille, vous allez pouvoir créer une entreprise quand vous aurez terminé dans ton terrain.Bon courage aux deux jardiniers-complices du Gâtinais .

    Bon week-end Amikas!

      • Samedi 8 Avril à 14:29

        Réponse        à   ALN 03 --

        Quand nous aurons terminé avec le terrain ?

        Pas avant 2027, peut-être seulement en 2047. 

        Ensuite j'envisage de prendre ma retraite

        si existent encore des caisses de retraite. 

        Bon courage pour ton opération vide-grenier.

    16
    héléne
    Samedi 8 Avril à 10:27
    Quel jour de sérénité tu nous apporte avec tes superbes photos de la nature! Les 2 premières sont pleines d'émotion...et l'étang , j'en rêve....Les grues et canards sont à la fête et les glycines donnent le parfum subtil de leurs fleurs....même en images! Un peu de Symphonie pastorale peut-être! Ton bois rangé pour l'hiver...grâce à l'aide de ta fille chérie, cela mérite un bon repas de réconfort.... Bonne journée à ces jardiniers de la nature. L'hyper..de service.........
      • Samedi 8 Avril à 12:14

        Réponse        à   Hélène --

        Ces levers de soleil m'impressionnent beaucoup également. En ce moment encore les chênes sont nus, tendent vers le ciel leurs branches torturées et, au lever du jour, d'un noir presque inquiétant. Alors, dans les meilleurs jours, le ciel choisit pour se parer les couleurs les plus chaudes : il fait tout ce qu'il peut pour nous dire que la vie va revenir ! 

        Oui, rassure-toi, mon ouvrière apprécie en même temps que moi un repas oh combien nécessaire et agréable : c'est un des moments les plus précieux de la journée.

        Bonne journée sous le ciel du sud.

    15
    Fan
    Samedi 8 Avril à 10:18

    ... alors merci pour les glycines de Danielle, leurs parfums est enivrante. Les îlots m'enchantent. Et les oiseaux...

    Oui, les monstres sont parmi nous, quel cruautés poursuivent ces homes là? Ce dictateur à pourtant aussi des

    enfants. Et merci encore pour ton dernier article, un travail fou, qui me semble manquer des commentaires...

    Bon dimanche  à tous et vive l'amour entre les êtres humaines.!

      • Samedi 8 Avril à 11:57

        Réponse        à   FAN --

        Le parfum de ces fleurs ? Une effluve divine qui pénètre jusqu'à notre âme !

        Ces îlots me font rêver aussi, mais je suis curieux de savoir comment les plantes que je vais y placer vont se comporter durant le plus chaud  de l'été... C'est un essai un peu risqué.

        Ce dictateur ? Une image incarnée dans une personne des forces de destruction qui sont en chacun de nous. Ces forces ne triomphent pas en nous, ouf ! Mais elles existent cependant et un des problèmes que nous devrions résoudre est de comprendre ce travail de sape multiforme par lequel elles attaquent nos vies.

        Peu de commentaires ? Oui. Mais cela ne me perturbe pas : ce que j'écris n'a qu'un but : essayer de donner à ma compréhension fragile de ces petits mystères une formulation la plus claire possible, et ce pour ma propre satisfaction, et pour pouvoir transmettre cela  à ceux qu'y voudront bien faire ce voyage avec moi. Peu m'importe que ces personnes soient très peu nombreuses : je n'ai rien à vendre !

        Oui, vive le dimanche, et fêtons ce jour là notre fraternité.

    14
    Samedi 8 Avril à 09:57

    J'ai bien vu l'aigrette et les colverts en agrandissant l'image

    Bon dimanche et déjà bon samedi Khaz !

      • Samedi 8 Avril à 11:32

        Réponse        à   Gazou --

        Un bien curieux petit couple de jours formé du ça me dit et du dit " Manche".... Une sorte d'atterrissage qui met fin à notre traversée de la semaine. Moment de paix ? De récapitulation ? 

        J'aime bien ce ouic ainde !

        Qu'il te soit paisible, et pour tous aussi.

    13
    Danielle
    Samedi 8 Avril à 08:39

    Bonjour pinson-poète, très bel article et les illustrations sont magnifiques. Chez nous le printemps est installé depuis longtemps et l'hiver n'a pas réussi à percer dans la ronde des saisons, pourtant aujourd'hui le froid est dans mon coeur et je viens chercher un peu de réconfort dans tes lignes. Et j'y trouve en fond d'écran la sublime glycine que nous aimons tant, merci ! Il faut que je m'en aille très vite, j'ai l'impression d'avoir des boulets aux pieds et je n'arrive pas à avancer. Et pourtant... Bonne et douce journée pinson. Danielle

      • Samedi 8 Avril à 09:06

        Réponse      à    Danielle --

        Oui, les événements dramatiques que vous traversez vous mettent à rude épreuve, et la chaleur du soleil n'efface pas la détresse. Le contraste même entre une vie de la nature qui repart dans toute sa splendeur, et les vies humaines qui touchent à leur terme à quelque chose de profondément déroutant.

        Comment comprendre, dans cette douleur,  que tout cela s'inscrit sur une même page ? 

        Je n'ai pas la réponse.

        Courage !

        Ma pensée vous accompagne.

    12
    lenez o vent
    Samedi 8 Avril à 08:28

    Un havre de paix  !!

    Quel travail tu fais et l'aide c'est formidable

    les ilots jardin belle idée

    tu as remplacé le mimosa par la glycine, c'est la voie printanière déjà sur ton blog

     

    Merci pour tes enrichissants partages

    Bisous Pinson

     

      • Samedi 8 Avril à 09:07

        Réponse        à   lenez o vent --

        Bravo, A, tu es maintenant la première !!!!!

        Emotion ce matin : pour la première fois il y avait sur l'étang deux aigrettes et 2 hérons, aussi j'ai adopté des ruses de sioux  pour sortir de la maison. Je n'avais pas fait quinze pas  que les quatre se sont envolés : les deux hérons rapidement d'un vol ascendant presque rectiligne, les deux aigrettes dans un vol plusieurs fois circulaire pour s'élever lentement avec leurs immenses ailes blanches qui les font ressembler à des anges. 

        J'étais partagé entre admiration et frustration ... d'être dans l'impossibilité de fixer la moindre image. 

        La glycine ?

        Oui, c'est pour fêter le retour en puissance de notre étoile,

        mais je n'ai pas de glycine (faut pas trop rêver !) , c'est la glycine du jardin de Danielle qui elle vit au pays du perpétuel soleil !

        Bonne fin de semaine, amie A.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :