• - Quatre proverbes -

     

     

    Assez régulièrement je passe voir un blog  tenu par

    Annick Boidron

    J'aime bien sa façon d'écrire

    d'exprimer son amour pour les plantes, de les soigner.

    Son blog se nomme  : 

     

    " Au jardin des Quatre Moineaux "

     

     

     

     - Quatre proverbes -

     

     

    Or récemment Annick a rapporté des proverbes qu'elle avait trouvés dans un jardin ami.

    J'en ai retenu quatre.

     

     

    *

     

    " Pour faire un jardin il faut

    un morceau de terre

    et l'éternité "

                                                       Gilles Clément  

     

    Super !!!

    J'ai les deux !

    Allons-y.

     

     

    *

     

    " Un bon jardinier

    se doit d'avoir de mauvaises herbes... "

                                                                 Proverbe anglais 

     

     

    Pas de problème !

    J'en ai plein et je les adore.

    Elles aussi m'adorent.

     

     

    *

     

    " N'oublie pas de t'arrêter

    pour respirer les fleurs... "

                                                                Walter Hagen

     

     

    pour les fleurs.....

    va falloir attendre un peu

    mais je n'y manquerai pas, c'est  certain !

     

     

    *

     

    Que tes racines trouvent l'eau

    mais que tes branches soient dans la lumière !

     

     

    Ah ça, ce n'est pas un proverbe

    mais un souhait très fort.

    Je le formule d'abord pour moi

    (charité bien ordonnée  ..... ) 

    Mais je le formule aussi pour chacun de vous.

     

    De l'eau pour vivre,

    de la lumière pour accéder au bonheur.

     

    Qu'il en soit ainsi pour chacun de nous.

     

     

     

     - Quatre proverbes -

     

     

     

    ***

     

    Oh ... une question me poursuit maintenant ...

    vous vous la posez peut-être aussi ..

    ça veut dire quoi   " être dans la lumière  "  ? 

     

    j'ai bien ma petite idée

    vous aussi sans doute.

     

     

     

    *** 

     

     


  • Commentaires

    26
    Dimanche 16 Décembre 2018 à 21:05

    Bonsoir pinson,

    Me voilà enfin. Je voulais revenir sur ta réponse car elle m'a interpellée. On m' appris que l'éternité était après la vie. Pour cela que je trouve ce mot complexe car je me suis demandée comment on n'a pu donner cette définition sachant que personne ne sait ce qu'il y a après la vie. J'espère que tu me comprends car j'ai l'impression de mal m'exprimer.

    Donc à la suite de ta réponse, je suis allée voir sur Internet ce que je pouvais trouver. Oh! Je n'y ai pas trouvé grand chose car la plupart sont des explications des philosophes et je déteste les philosophes qui pour moi sont des imposteurs. J'ai trouvé cette définition : qui est hors du temps --> durée indéfinie. Donc, pour moi c'est si c'est hors du temps, ça ne peut qu' être après la vie. Mais c'est ridicule puisque personne ne sait ce qu'il y a après la vie. Et je pense que ça vient de ce que l'on nous disait au catéchisme. Mais rassure-toi toutes les autres bêtises du catéchisme, je n'y ai jamais cru, d'ailleurs je n'ai aucune religion. 

    Et il y a quelques jours en cherchant encore car ta réponse me turlupinait toujours, j'ai pris tout simplement un vieux dictionnaire et lu les définitions et l'une d'elle est pour la vie éternelle --> la vie future. Et je m'aperçois qu'elle rejoint ce que tu me dis. La vie future nous l'avons devant nous à chaque instant.

    Mais ce mot reste complexe pour moi car une définition dit: qui a ni début ni fin alors que notre vie a un début et une fin même si on ne sait pas quand elle s'arrêtera. 

    Mais c'est difficile pour moi de m'expliquer car en plus il y a beaucoup à dire mais peut-être aussi que je complique le sujet. Car il y a bien des mots qui ont plusieurs définitions et que je comprends très bien mais celui-là, je le trouve complexe.

    En attendant, tu m'as appris quelque chose et j'ai beaucoup appris sur ce mot et je suis sûre de ne pas oublier mais je me pencherai encore sur ce mot car il m'intrigue encore.

    Bonne soirée et bise à toi pinson. 

    Je voulais réduire les photographies du jardin aujourd'hui mais j'ai eu du monde, c'était imprévu, je le fais demain et te les envoie.

      • Lundi 17 Décembre 2018 à 10:58

        Réponse   à   -  Mari jo 21  - - - -

        Bonjour Mari jo.

        Ah tu as vraiment le don de me renvoyer la patate chaude qu'à nouveau j'ai eu l'imprudence de vous présenter !!!!

        L'éternité ! Quel mot immense... Et bien sûr je ne sais pas plus que toi ce que ça peut bien vouloir dire.

        Est-ce "Après" la vie, et même " bien longtemps après" ?

        Mais si l'on dit que c'est "hors du temps", alors des mots tels que "après"  ou " longtemps après" n'ont aucun sens, pas plus qu'avant" ou que ça va durer "longtemps". 

        Conclusion : nous sommes déjà dans l'éternité !

        Pourquoi ne le percevons-nous pas ? 

        Et bien si : nous pouvons déjà le percevoir !!!!

        Quand nous respirons une rose merveilleusement parfumée, quand nous éprouvons soudain la chaleur de l'amour, nous sortons soudain du temps qui saucissonne notre vie en rondelles de temps, et nous nous installons un instant dans une sorte de béatitude qui nous donne un avant goût de ce qu'est l'éternité.

        Ne craignons donc pas la "fin" de notre vie :

        nous sommes faits pour goûter la joie de l'éternité  ! 

        Que cette joie là soit avec toi tout ce jour.

         

    25
    Danielle
    Samedi 8 Décembre 2018 à 08:38

    Bonjour pinson, je viens regarder ton blog et je ne peux m'empêcher de me souvenir d'un proverbe que tu m'avais fait découvrir, tu te rappelles ? "Une fleur ne sèche jamais sans laisser sur le sol un bouquet de semences", et en te lisant je ne peux éviter d'y penser. Lui aussi est noté au dos d'un joli dessin décorant mon bureau qui ressemble à un champ de fleurs sarcastic Bonne journée pinson avec pour nous un ciel bien bleu parsemé de petits moutons très blancs et lumineux. Danielle

      • Samedi 8 Décembre 2018 à 10:14

        Réponse   à   -  Danielle  - - - -

        Bonjour Danielle.

        Je dois t'avouer que je ne me souvenais pas de ce proverbe. Souvent j'oublie les proverbes que je cite moi même, les laissant s'envoler comme des papillons, ce qui me donne le plaisir de les retrouver un jour dans toute leur fraicheur ! Et c'est le cas de celui-ci qui utilise une image venue d'un jardin, et peut donc facilement compléter ceux cités par Annick.

         "Une fleur ne sèche jamais sans laisser sur le sol un bouquet de semences"

        Il est tout d'abord exact sur le plan matériel, et je l'ai constaté encore hier. Devant ma maison j'ai une terrasse un peu vieillissante, avec des fissures entre les carreaux et dans ces fissures de la terre s'est accumulée. Or j'ai cultivé cet été dans des caissettes le long du mur diverses laitues dont plusieurs se sont empressées (es ?) de fleurir et de monter à graines. 

        Or hier, assis sur cette terrasse pour simplement méditer sur le temps qui passe comme le font  dans le ciel les jolis nuages de l'automne, mon regard  s'est soudain arrêté sur une de ces fissures dans laquelle... Ô miracle ! poussait toute une rangée de laitues feuilles de chêne rouges ! Les plants sont déjà  assez forts pour me permettre de les prélever avec précaution  pour aller les repiquer dans la serre. 

        Mais ce proverbe a aussi un sens, symbolique, très fort, dans le domaine de nos relations humaines. Il évoque tous les êtres que nous avons aimés, et qui nous ont aimé, mais qui sont partis... Temps ô combien douloureux de la séparation et de la perte.

        L'histoire s'arrête-t-elle là , négativement : absence inconsolable de l'être cher ? Et c'est tout.

        Non justement ! L'histoire se prolonge par la croissance de tout ce que l'amour de l'autre a semé en nous. Et cela va s'épanouir pendant des années, pendant en fait toute notre vie.

        Ce proverbe est donc très émouvant.

        Merci de me l'avoir rappelé, et bonne journée Danielle.

    24
    Mercredi 5 Décembre 2018 à 09:45

    " Un bon jardinier

    se doit d'avoir de mauvaises herbes... "

    Cette maxime devrait être d'actualité.Mais est ce que notre pays a un bon jardinier pour rendre utile les mauvaises herbes .:-)

    Ton article est bien illustré et me plaît beaucoup .Bravo Amikas et Bravo à Annick .Bonne journée, jardinier du Loiret!happy

      • Mercredi 5 Décembre 2018 à 10:07

        Réponse   à   -  AJN03  - - - -

        Bonjour Nicole. D'où vient ce terme de mauvaises herbes ? Qu'elles se développent là où on en voudrait d'autres ?

        Il est compréhensible de les enlever si elles gênent la culture que nous souhaitons réaliser mais elles ne sont pas pour autant "mauvaises" , bien au contraire !

        Notre vision de ces herbes non désirées change quand nous prenons conscience que la terre riche qui permet la culture de nos savoureux légumes a en fait été crée par ces mauvaises herbes ! Et cette création de terre riche continue de s'opérer sous nos yeux un peu myopes !!!

        Alors laissons les pousser partout où s'est possible.

        Bonne journée.

    23
    Lundi 3 Décembre 2018 à 19:42

    Bonsoir pinson,

    J'ai bien le bout de terre mais l'éternité... En fait je ne me suis jamais posée la question. C'est bien grand mot "l'éternité" et très beau aussi et surtout très complexe je trouve. Mais je m'arrête là car sinon, je vais te mettre beaucoup de lignes à ce sujet et comme la suite est assez longue aussi, je ne voudrai pas t'en mettre trop long car me lire ne doit pas être bien intéressant. 

    Je n'aime pas ce terme de "mauvaises herbes". J'aime voir mon p'tit jardin (je ne t'oublie pas pour les photographies) avec de l'herbe car je me dis que ma terre vit. Bien sûr lorsqu'elle en profite trop j'en enlève un peu. Et si l'on regarde bien, il y a de très belles herbes. Pour ce qui est de penser à respirer les fleurs, mises à part les Roses, Asters et les p'tites Anémones du Japon et bien je n'ai pas grand chose et comme je n'ai pas eu le temps de faire mon p'tit coin dans le pré... mais bon on ne sait jamais, je verrai. Il y a quelques fleurs printanières regarder et sentir ainsi que les tapis de Violettes et Pâquerettes que j'aime admirer, les fleurs des pruniers que j'aime caresser sans compter que je leur parle à toutes ; donc le proverbe me va bien. 

    Lorsque j'ai lu : que tes racines trouvent l'eau, j'ai pensé de suite à la vie car comme tu l'écris, l'eau c''est la vie. 

    "mais que tes branches soient dans la lumière !" Pour moi la lumière c'est la vie aussi car bien que je n'aime pas le soleil nous en avons besoin pour les récoltes qu'elles soient personnelles ou de grandes cultures (je ne trouve pas le mot que je voudrai employer). 

    Ce que je ne comprends est: le "mais" et le point d'exclamation mais bon c'est sans importance.

    Eau et lumière, je pense vont ensemble. La lumière c'est aussi le bonheur nous avons besoin des deux pour vivre bien que moi j'aime quand la lumière est sombre. Le sombre est ma lumière, mon bonheur, je vis et suis heureuse à ces moment-là. La lumière qui est trop puissante et qui parfois aveugle, je n'aime pas. Mais il y a beaucoup de sens du mot "lumière". 

    J'ai des amis du Loiret qui sont très croyants même plus car ils ont la foi et voient la lumière autrement. 

    La lumière est aussi dans les yeux de certaines personnes. J'en ai rencontré et en ai connues qui avaient un regard, des yeux pleins de lumière et là ça rejoint le mot "bonheur" car ces personnes étaient vraiment heureuses.

    En fait moi qui n'aime pas la lumière éclatante du soleil, elle contribue malgré tout à mon bonheur. Celui de voir les fleurs, le résultat de mes plantations. Donc pour moi, l'eau et la lumière vont ensemble pour ceux qui comme nous en avons besoin. Mais il y a aussi comme au Pôle Nord où il y a six mois de nuit et six mois de jours. Ouais c'est idiot ce que j'allais écrire car il n'y a pas de plantation. Je suis niquedouille et nigaude à la fois.

    Bon je crois que je vais m'arrêter là car je commence à me poser plein de questions et puis je vois que je t'en aie mis une longue tartine. 

    Il est très intéressant le blog d'Annick Boidron. 

    Bonne soirée et bise à toi pinson.

      • Lundi 3 Décembre 2018 à 23:02

        Réponse   à   -  Mari jo 21- - - -

        Bonjour Mari jo

        Comment ça ? L'Eternité un truc complexe ?????

        Mais pas du tout !

        C'est sans doute parce qu'on t'a fait croire que ça se passait dans très longtemps,  et que tu n'irais que si tu as été sage, et d'autres conneries du même genre.

        L'Eternité c'est pas ça du tout,

        ça n'est pas loin de toi, car tu y es déjà, comme moi et comme nous tous !!!!

        Nous vivons déjà, Mari jo, dans l'éternité. 

        Quand tu respires une fleur, quand tu plantes une salade, quand tu contemples les nuages qui bourgeonnent dans le ciel, tu es dans l'éternité ! 

        Alors ce n'est pas complexe. 

        Aussi je te dis : bienvenue, Mari jo, dans l'éternité !!!!!

         

    22
    lenez o vent
    Lundi 3 Décembre 2018 à 08:41

      Nous sommes liés  à ceux qui nous entourent ainsi qu'à la nature

    qui nous montre ces liaisons.

     

    Pour la lumière, l'histoire de l'âne au fonds du puits est un guide pour moi,

    quand la vie parait sombre.

    Partager un sourire est une invitation à éclairer les visages, donc la vie

     

    j'aime bien tes photos et ton fonds de blog

    Bonne journée

    Pinson

    Bisous

      • Lundi 3 Décembre 2018 à 10:18

        Réponse   à   -  lenez o vent- - - -

        Bonjour Armel.   L'histoire de l'âne dans le puits est fort instructive car elle souligne notre part pour se mettre à même de recevoir cette lumière.

        L'importance du sourire est grande elle aussi : il est déjà, silencieusement, ouverture à l'autre, affirmation de notre solidarité, de notre interdépendance. 

        Bonne journée, amie. 

    21
    gazou
    Dimanche 2 Décembre 2018 à 19:55

    vivre dans la lumière, c'est relié et en harmonie, en empathie avec tout ce qui vit

      • Lundi 3 Décembre 2018 à 10:09

        Réponse   à   -  gazou - - - -

        c'est une bonne définition 

        bonne journée gazou

    20
    Simone
    Dimanche 2 Décembre 2018 à 17:36

    Et tu me rappelles ce vieux jardinier en Algérie, un contemplatif qui devait savourer sa connivence avec les plantes du jardin et qui m'avait dit un jour, au temps de la bienveillance, " ma fille, n'oublie jamais de regarder pousser les fleurs ". (Je crois avoir fait un article sur lui ). Un autre aussi me disait des choses de grande sagesse, on s'aimait bien, et pourtant, un jour il m'a dit "si on me dit de te tuer, je le ferai ". patatras ! Nous n'étions plus reliés.

      • Mardi 4 Décembre 2018 à 19:03

        Seconde réponse à Simone - - - - - -

        Hélas oui !!!!!!

      • Simone
        Mardi 4 Décembre 2018 à 15:35

        Mais si Mr K c'est possible....il suffit de lire le Coran

      • Dimanche 2 Décembre 2018 à 17:50

        Réponse   à   -  Simone - - - - - -

        ça fait froid dans le dos !

        il existe donc des robots humains

        soumis d'une façon inconditionnelle à "on"

        à une sorte de surmoi,  installé au plus profond de la psyché.

         

        dans une telle "civilisation", les "personnes" ne sont pas encore advenues, il n'y a que des cellules juxtaposées dans le groupe...

        effrayant de penser que c'est possible

    19
    Samedi 1er Décembre 2018 à 14:06
    Catherine D

    Bonjour Khaz, commais-tu la timidité des arbres ?  une réponse  fiorestièere à ta question sur "être dans la lumière"....Merci pour le voeu ! J'avais au fond du jardin quelques citations sur des ardoises, elles finissent par s'effacer. Mais j'en ai retouvé d'anciennes , inscrites à Chaumont pour une animation, peu de temps après la dispartition de ma mère, c'est curieux comme les faits sont liés entre eux ...
    Belle journée !

      • Samedi 1er Décembre 2018 à 16:05

        Réponse   à   -  Catherine D - - -

        Bonjour Catherine. Oui, j'ai découvert cette notion dans mes lectures, car chez moi les arbres ne sont pas du tout timides, et mélangent joyeusement leurs branches.  Ils n'ont pas dû lire "Science et Vie" !

        Faudra que je leur en parle .... 

        Mais oui, Catherine, tous les faits sont liés, ou "reliés" comme le dis Danielle ! Ainsi se forme entre nous comme une toile invisible qui nous rend solidaires les uns des autres. Ce dont nous n'avons habituellement aucune idée.

        Bon week end.

    18
    Fan
    Samedi 1er Décembre 2018 à 12:56

    ... c'est un magnifique jardin, la dernière image, un régal pour les yeux, merci! Je ne pas de proverbe mais un poème, le voici:

     

    pour faire une prairie

    il faut un trèfle et une seule abeille

    et la rêverie

    la rêverie seule fera l'affaire

    si on manque d'abeilles

     

    emily dickinson

     

    et pour être dans la lumière veut dire pour moi, garder toujours l'espoir, être créative être à l'écoute

    mais surtout, siffler et gazouilles comme un oiseau... et les respecter comme toues les créatures¨

    Bon dimanche à tous!

     

     

     

     

     

      • Samedi 1er Décembre 2018 à 15:50

         Réponse   à   -  Fan - - -

        La dernière image :  celle de l'arbre de la connaissance , peut-être ? 

        rêvons avec Emily !

        Être dans la lumière, pour moi, c'est, justement, la connaissance, donc le respect et l'accueil inconditionnel de la vérité , quelles conséquences que cela puisse avoir,

        et au même niveau l'amour... de toutes les créatures

        oui, gazouillons avec les oiseaux dans un chant unanime.

         

        Bon dimanche Fan.

    17
    héléne
    Samedi 1er Décembre 2018 à 10:26

    Proverbes délicieux; tellement vrais, simples, je les adopte quoique je n'ai pas de jardin

      • Samedi 1er Décembre 2018 à 15:31

         Réponse   à   -  hélène  - - -

        Mais tu te promènes tout de même dans un jardin !

        Alors cela vaut aussi pour toi : prendre le temps de respirer les fleurs 

    16
    Danielle
    Samedi 1er Décembre 2018 à 08:51

    Bonjour pinson, je passe en vitesse et en découvrant ton article, je réfléchis. Magnifiques proverbes en effet. "Un bon jardinier se doit d'avoir de mauvaises herbes", alors je dois être un super-jardinier car mon petit jardin est envahi, surtout cette année... si on prend cette phrase au premier degré bien entendu ! "N'oublie pas de t'arrêter pour respirer les fleurs" j'adore ce proverbe et il est noté depuis longtemps au dos d'un joli dessin qui orne mon bureau et auquel je tiens beaucoup... Quant au souhait qui termine ton article, en ce moment mes racines sont dans l'eau certes absolument nécessaire à la vie, mais elles le sont un peu trop car trop d'eau peut noyer (ah que c'est mauvais mais tu sais que je n'enlève jamais rien de ce que j'écris) et la lumière pour accéder au bonheur est bien faible, proche de l'ombre, du crépuscule !!!

    Vivre dans la lumière aura peut-être pour certains une connotation religieuse, pas pour moi ! C'est vivre harmonieusement, dans le bien-être et la sérénité, l'espoir...c'est la nature qui est dans la lumière, elle est dans la terre, les végétaux, les arbres ou les fleurs, l'eau, nourris de lumière pour vivre et prospérer, nous leur ressemblons, nous sommes reliés. Bon tout ça c'est bien confus j'en ai conscience mais ce matin je ne peux pas faire mieux (!), je manque de temps surtout mais je te souhaite une belle journée... dans la lumière ! Danielle

      • Samedi 1er Décembre 2018 à 15:24

         Réponse   à   -  Danielle - - -

        Bonjour Danielle. L'abondance des herbes sauvages dans un jardin, et leur grande variété, c'est d'abord un signe que la vie est présente dans le sol, et c'est déjà un bon point. Reste ensuite à cohabiter avec elles sans les éliminer,  plutôt en faisant d'elles nos alliées, nos amies !

        Puisque tu évoques que l'on pourrait faire une autre lecture de cette maxime, je vais te suivre ! Je sais que tu n'aimes pas les paroles tirées des Evangiles, mais moi si, car il en est de sublimes, ainsi ce passage où Jésus conseille de ne pas arracher, à éradiquer... l'ivraie. 

        Mais cela nous entrainerait trop loin....De même pour ce qu'il en est de la lumière.  Toutes ces notions (eau, lumière, "mauvaises" herbes) ont un sens spirituel .... bien trop compliqué pour mon petit blog  ....

         

        Tu m'amuses quand tu dis : 

        Vivre dans la lumière aura peut-être pour certains une connotation religieuse, pas pour moi !  

        Mais ensuite, parlant de 

        la terre, les végétaux, les arbres ou les fleurs, l'eau, nourris de lumière

         tu écris  : nous leur ressemblons, nous sommes reliés

         Mais c'est ça la vraie religion ! Ce n'est pas telle ou telle religion particulière, mais la prise de conscience que nous sommes reliés et solidaires avec toutes les manifestations de la vie, et aussi entre nous. 

        Mais là encore... je dois m'arrêter, c'est bien trop vaste !

        Bon week end Mouette !

         

    15
    Samedi 1er Décembre 2018 à 08:47

    à appliquer en permanence, même hors saison

    être dans la lumière ou être la lumière, telle est la question

    belle journée à toi

      • Samedi 1er Décembre 2018 à 14:49

         Réponse   à   -  LMPT73 - - -

        Une question à cent mille euros !

        Si déjà nous pouvions refléter un peu de la lumière que nous recevons, ce serait bien. 

        Bonne fin de semaine aussi pour toi, Dominique. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :