• - Que faire lorsqu'on a reçu une tuile sur la tête ? -

     

     

     

    Comme est long cet hiver !

    La nature n'est pas la seule à lutter pour renaitre à la vie.

    Nous aussi traversons cette même épreuve du froid. 

    Notre esprit lui-même.

    Normal : nous sommes partie prenante de la nature.

     

    C'est pour nous, comme pour elle, le temps de la foi.

    De la foi en la vie.

    Il nous faut savoir lire  les discrètes couleurs du ciel au delà des sombres frondaisons.

     

     

    - Que faire lorsqu'on a reçu une tuile sur la tête ? -

     

     

    Mais en cette période, il faut le reconnaitre, nous sommes plus fragiles.

    Et si en plus nous recevons une tuile sur la tête

    nous pouvons nous sentir en danger.

     

    Arnica 3 DH ou Arnica 30 CH ? 

    Je laisse aux homéopathes le soin d'en débattre,

    pour me demander plutôt qu'elle est la bonne attitude à avoir,

    comment faire pour que cette tuile  reçue devienne l'occasion d'un progrès dans notre vie. 

     

    Il m'arrive de casser une assiette, un vase, une poterie,

    parfois une poterie à laquelle je tiens.

     

    - Que faire lorsqu'on a reçu une tuile sur la tête ? -

     

     

    Et bien j'en ramasse précieusement les morceaux

    et les dispose dans mes chemins qui par endroits se ramollissent dangereusement en hiver.

     

     

    - Que faire lorsqu'on a reçu une tuile sur la tête ? -

     

     

    Combien de fois ma voiture s'y est enlisée !

    Avec à la clé des heures de travail pour me sortir de ce mauvais pas. 

     

    Casser quelque chose peut être très regrettable

    mais c'est aussi l'occasion d'un progrès inattendu ! 

     

    - Que faire lorsqu'on a reçu une tuile sur la tête ? -

     

     

     

    Oui, nos malheurs, les chocs que nous subissons,

    peuvent aussi être pour nous des occasions de progrès.

    Pourquoi ?

    Parce que nous ne sommes pas  construits seulement par ce qui nous a été agréable, 

    mais aussi par nos malheurs, nos blessures, nos souffrances, nos déceptions,

    nos manques, nos frustrations.

    Comme le fer travaillé par le forgeron, ce qui nous heurte nous rend plus fort.

     

    Allons plus loin.

     

    Toutes nos relations ne sont pas parfaites.

    Nous en connaissons plus ou moins clairement les défauts

    mais souvent nous ne voulons pas les voir, afin, croyons-nous, de ne pas les mettre en péril.

    C'est une erreur.

    Un peu comme quand on pousse la poussière sous le tapis.

    Mais un jour ...  c'est l'accident !

    Et ça fait mal.  Oui, il ne faut pas le nier, et même parfois très mal.

     

    Mais voyons les choses autrement.

    Nous n'avions pas la force, le courage, de mettre sur la table ... certaines choses. 

    Ce brutal accident dans notre relation,

    qui s'impose à nous, comme une tuile nous arrive sur la tête, 

    va être l'occasion de mettre à jour, au clair, en pleine lumière, 

    des faits qu'il aurait été nécessaire  d'examiner bien plus tôt,

    mais que nous avons mis de côté... pour ne pas faire de vagues. 

     

    Cet accident va être l'occasion (douloureuse) de purger le passé ! 

     

    Ainsi va se faire au fil des ans un tri dans nos relations. 

    Celles qui étaient trop infiltrées d'hypocrisies, de faux semblants, seront supprimées,

    comme on coupe les branches malades d'un arbre.

     

    Celles qui supporteront l'épreuve du feu : l'épreuve de la vérité,

    demeureront,

    et la tendresse reviendra. 

     

     

    - Que faire lorsqu'on a reçu une tuile sur la tête ? -

     

     

     

    L'amour vrai n'a rien à craindre de la vérité .

     

    Bien au contraire. 

     

    Alors la joie du printemps refleurira.

     

     

     

    - Que faire lorsqu'on a reçu une tuile sur la tête ? -

     

     

     

    Même si ce vieux pot ,

    auquel j'avais donné une forme hexagonale, 

    ira rejoindre un jour la terre argileuse des mes chemins,

    la plante, elle, grandira.

     

     

    Bon courage à tous  : 

    le printemps va venir.

    Il est tout près de nous !

     

     

    ***

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    20
    Jeudi 22 Mars à 20:56

    Bonsoir pinson,

    C'est vrai ce que tu écris. Les tuiles de la vie nous rendent plus fort, du moins pour moi ça a été le cas.  Et depuis plus d'une vingtaine d'années j'en ai déduit qu'il y a toujours du positif dans le négatif. Quand une tuile me tombe sur la tête, j'en tire le positif et du coup elle fait moins mal.

    Pour la nature ben, mes vitamines je les trouve par ce que tous appellent le mauvais temps et moi le soleil il agit comme pour beaucoup qui trouve que l'hiver est trop long, que la pluie les démoralise etc. Peut-être que lorsque je serai beaucoup plus vieille, l'hiver, la pluie je n’apprécierai plus. Mais quand l'été arrive avec sa canicule, c'est dur dur et je me dis vivement l'hiver tout en allant œuvrer dehors et je me dis que le soleil, Dame Nature en a besoin, les jardins aussi et que s'il n'était pas là ben, je n'aurai pas mes bonnes tomates donc il faut accepter et que chaque saison à son utilité.

    Quant aux relations oui nous avons parfois bien des surprises et là oui on prend une fois de plus une tuile sur la tête mais là aussi, il y a du positif dans ce coup dur. Mais j'avoue que je me suis bien souvent fait moi-même du mal moralement avant de m'apercevoir de tous ces côtés positifs et depuis, la vie est beaucoup plus douce, j'encaisse à chaque coup dur très facilement.

    Ta photographie du ciel est magnifique et tu as déjà de bien jolies fleurs et moi je craque à chaque fois que je vois ton pot hexagonal. Il me plait énormément.

    Je te souhaite une bonne soirée et bise à toi pinson. 

      • Vendredi 23 Mars à 10:12

        - Réponse   à   - Mari jo 21 -  -

        Ah tu me donnes envie de me remettre à la poterie !

        Mais je me suis engagé dans un profond remodelage de tout mon terrain et j'ai encore devant moi une petite montagne à déplacer !

        Bonne fin de semaine Mari jo.

         

    19
    Samedi 17 Mars à 10:44

    Un article sympa et plein d'espoir .De jolies photos et un beau symbole sur l'utilisation des tuiles de la vie pour devenir plus fort.Bon week end 

     

      • Samedi 17 Mars à 13:58

        - Réponse   à   - ALN 03 -  -

        Héhé ! C'est dans le vent : il faut recycler, diminuer nos déchets, les valoriser. Une tuile t'arrive ? Garde là précieusement ... pour la mettre sur ton toit !

        Bon week end pour toi aussi.

    18
    Danielle
    Samedi 17 Mars à 09:35

    Bonjour pinson joyeux, lutter pour renaître à la vie, tu as raison de faire le parallèle entre la nature et l'humain car le combat est le même (avec un avantage à la nature : elle est plus forte que nous). Aujourd'hui le ciel est tellement bleu et le soleil si généreux que la  tristesse se fond dans cette luminosité, l'intensité de la lumière semble jouer un rôle fondamental sur notre sensibilité. L'étang lui-même semble rayonner, les mouettes (!) s'ébattent joyeusement (ça remplace l'Arnica smile), alors un joli bouquet de fleurs inattendu  qui illumine la maison où le soleil rentre à flots... oui tu as raison, le printemps c'est le renouveau... malgré les tuiles ! Très belle journée pinson, pleine de douceur ! Danielle

      • Samedi 17 Mars à 10:03

        - Réponse   à   - Danielle -  -

        Bonjour mouette (médite et ranéenne  ... ?)

        C'est une chose à laquelle je ne croyais pas trop, mais qui s'impose à moi de plus en plus : la météorologie joue un rôle important dans notre humeur. 

        La sagesse est peut-être d'accepter cela, sans crispation, car notre nature est une partie de la Nature, et en suit les règles. D'accepter ce rythme, comme la barque accepte de monter ou descendre ... au gré de la houle. Ce serait folie pour le barque de vouloir se rebeller contre cela.

        Un bouquet de fleurs peut jouer cependant un rôle important : il est comme un bourgeon de soleil qui vient se poser devant nous, mais aussi présence de la personne qui a fait ce bouquet pour nous.

        Comme notre monde est beau, et mystérieux !

    17
    Simone
    Vendredi 16 Mars à 18:11

    Eh oui, ce qui ne tue pas renforce. Arnica 30 CH en dose bien sûr, car arnica c' est pour les bleus du corps et les bleus de l' âme. J' en arrive toujours aux mêmes conclusions que toi Mr K.

    Dis-donc, ne serait-ce pas un crassula dans le pot hexagonal ? J' aime beaucoup cette plante. J' en avais un qui un jour a disparu. Dommage, il parait qu' avoir un crassula chez soi met à l' abri des problèmes financiers.

    Bonne soirée !

      • Samedi 17 Mars à 09:27

        - Réponse   à   - Simone -  -

        Une plante pour soigner les bleus de l'âme .... 

        L'homéopathie est d'une hardiesse  admirable,

        en quelque sorte prophétique. 

        Une crassula dans ce petit pot ? Il se peut bien, mais je n'ai jamais réussi à en préciser le nom. Cette plante succulente si sympathique, je l'ai importée du jardin de ma soeur quand elle habitait dans un petit village tout près de Libourne. 

        Mais ce n'est pas  celle dont tu parles (qui est "Crassula ovata") : une plante que j'adore aussi, et qui surabonde chez moi. J'en parlerai bientôt  (peut-être) dans un petit article. 

        Bon shabbat !

         

    16
    Vendredi 16 Mars à 16:40

    Je partage ta conclusion : "L'amour vrai n'a rien à craindre de la vérité, la joie du printemps refleurira"

    Cet hiver a été très dur mais le printemps va bien finir par venir pour de bon,cela ne saurait tarder

      • Samedi 17 Mars à 09:11

        - Réponse   à   - Gazou -  -

                                                                       smile

    15
    héléne
    Vendredi 16 Mars à 11:23

    Que j'ai le coeur triste en te lisant! j'ai reçu tellement de tuiles dans ma vie, que je comprends  combirn on en souffre. Mais j'ai toujouurs relevé la tête en pansant aux autres, tr"s malheureux comme moi. Tu es fort, tu vas te relever, tes amis t'aideront et tu vivras une entrée dans le printemps dans la Joie. Toute mon amitié est avec toi. ......et ,e ne suis pas hypocrite, crois-moi, mes nombreux amis te le diront. , j'ai crû un instant que c'était une vraie tuile que tu avavait sur le crâne!

    le

      • Vendredi 16 Mars à 15:05

        - Réponse   à   - Hélène -  -

        Ne t'inquiète pas pour moi ! J'adore trouver des tuiles.

        Si elles sont cassées, elles viennent durcir mon chemin,  si elles ne le sont pas, je les garde et quand il y en a assez, je fais avec un toit.    

        Proverbe bien connu :

        "On a toujours besoin d'un petit toit chez soi" . 

    14
    Fan
    Jeudi 15 Mars à 21:07

    ...bonsoir Kasimir, Buchfink der Buchfinke ou pinson si tu le veux, ton articles riche en images est réflexions comme dit ta fille! Et tes images, je suis terriblement émues devant la première image, ces branches des arbres, enfin les arbres... entremêlés et cette lueur au fond, m'ont boulversé! Et puis cette délicatesse, la fleurs rose-mauve telle une offrande, un grand merci pour tout cela! Des tuiles sur la tête... mon dieu combien j'ai reçus... mais mais ne peuvent pas vivre sans le "soleil", donc la vérité, j'ai toujours coupé les branches, néfaste définitivement. Parfois ont poussé des bourgeons et petit feuilles tendres par la suite, comme une récompense. Merci et belle soirée à toi, oui ton blog est plus que nécessaire, car si tu arrêtes, nous serions orphelines! 

    Fan

     

     

     

      • Vendredi 16 Mars à 14:54

        - Réponse   à   - FAN -  -

        Bonjour FAN. 

        Couper les branches néfastes pour s'en séparer définitivement est une nécessité vitale. Parfois même il faut se séparer de branches trop nombreuses. Repeuplant mon jardin après un grand "nettoyage", je plante pas mal de nouveaux arbres, ou en transplante d'autres que je déplace, et pour favoriser leur reprise je coupe assez sévèrement leurs branches, non sans un regret de les raccourcir de cette façon. Mais quelle émotion quand les bourgeons conservés commenceront à se développer avec une vigueur accrue !

        La vie de même n'est restriction et limitation que pour mieux atteindre son but : parvenir à la surabondance !

        Bon week-end, FAN.

         

    13
    Dominique PB
    Jeudi 15 Mars à 15:26

    Article aux images originales et riches qui suscitent bien des échos, des interrogations, des réflexions...

                                                                                                                                                                              Dominique PB

      • Jeudi 15 Mars à 19:56

        - Réponse   à   - Dominique PB -  -

        Je le pense aussi

        et des réflexions qui t'ont paru trop vastes et trop nombreuses pour que tu oses les aborder : je te comprends fort bien, et d'ailleurs je me demande si le cadre des blogs  est un lieu idoine pour aborder de tels sujets.

        J'en doute de plus en plus.

        Je continue provisoirement à l'utiliser.

        On verra par la suite. 

        Je t'embrasse ma chère fille.

    12
    Danielle
    Jeudi 15 Mars à 14:57

    Bonjour pinson, après une matinée assez... tumultueuse, j'ouvre l'ordinateur et je vois ce bel article, si vrai, mais à force de traverser des épreuves il arrive parfois qu'on a envie de baisser les bras, l'impression que nous sommes ensevelis par les coups du sort et nos forces s'amenuisent, s'estompent et semblent disparaître... le bleu du ciel paraît plus fade et terne ! Oui nous sommes fragiles et parfois on supporte une tuile, deux... mais pas si c'est le toit qui s'effondre. Les tuiles brisées tu les recycles dans tes chemins qui s'en trouvent renforcés, donc c'est bénéfique ! Et pourtant quelquefois les chocs ressentis assomment, provoquent des souffrances et d'énormes déceptions. On dit que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort pour affronter les épreuves, est-ce que ces tuiles nous endurcissent ? nous ouvrent les yeux sur des illusions auxquelles nous voulions croire car nous en avions besoin ? La vérité est-elle toujours bonne à dire ? Pour moi c'est absolument nécessaire, je déteste l'hypocrisie, les faux-semblants, la dissimulation. Mais comment distinguer si ce qui nous semble faux n'est qu'une façade ou bien l'expression d'une vérité longtemps retenue ? Bon je m'égare, j'évite de me relire et je te souhaite un après-midi paisible. Danielle

      • Jeudi 15 Mars à 19:49

        - Réponse   à   - Danielle -  -

        Bien sûr, quand des épreuves se succèdent à un rythme rapproché

        on finit par penser que l'on va lâcher prise, et vient la tentation de mettre fin au combat, de se laisser aller.

        Deux fois j'ai réellement connu cette situation et cette tentation lors de bains solitaires, une fois à l'île d'Oléron, l'autre fois sur les côtes d'Israël, face à Netanya. Des rouleaux puissants et rapprochés m'avaient saisis dans leurs serres, et le combat très inégal me semblait... fort mal parti.

        Comment ai-je trouvé les forces de résister, je ne sais. 

         

        Mais il n'y a pas que les rouleaux marins .... 

         

        Il y a aussi des combats psychologiques, et je trouve très juste  l'hypothèse que tu soulèves : quand ces situations qui semblent ingérables se produisent, c'est l'occasion rêvée de se demander si nous ne nous accrochions pas à  des illusions auxquelles nous voulions croire car nous en avions besoin ...

        Oui, occasions rêvées qu'il ne faut surtout pas rater.

        Elles peuvent changer notre vie.

        Et l'établir sur les bases de la Vérité. 

        La Vérité est le soleil de nos âmes : il n'y en a pas d'autre. 

        Bon printemps Danielle, c'est pour très bientôt.

         

         

    11
    Jeudi 15 Mars à 14:07

    j'ai eu peur : je pensais que tu avais reçu une vraie tuile, sur la tête.

    Là tes réflexions rassurent : tu as toute ta tête sarcastic 

    et que vive et vienne le printemps !

    dominique

     

      • Jeudi 15 Mars à 19:29

        - Réponse   à   - LMPT 73 -  -

        Pardon de t'avoir inquiété.

        Mais ton inquiétude pour moi me fait tout de même chaud au coeur ! 

        Bon printemps à venir, Dominique 73 !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :