•  

     

     

    Pour vous faire un petit coucou

    voici quelques fleurs dessinées il y a bien des années.

     

     

     

     - Vieilles images -

     

     

     

    A cette époque je faisais de fréquentes balades dans les forêts autour de Paris

    qui sont nombreuses et  très différentes les unes des autres.

     

    On pouvait même se promener en pleine nature  ...

    en passant simplement une "porte" de Paris.

    Et oui !

    car Paris  était alors entouré d'une large zone en friche

    où avaient été construits des forts  militaires

    (par Vauban peut-être, mais cela demanderait à être vérifié)

     

    que l'on appelait " les  Fortifications "

    ou plus simplement " les Fortifs ".

     

    Beaucoup de ces forts étaient certes en ruines  mais bien présents,

    à demi enterrés, et envahis de végétation. 

    C'est dans cette zone à peu près circulaire que l'actuel  " Périphérique " a été installé en...

    ah je ne suis pas fort pour ce qui est des dates !

     

    On pouvait donc à cette époque, avant la construction du périphérique,

    époque qui me semble très lointaine,

    aller se promener en pleine nature dans ce qu'on appelait " la Zone ",

    et en particulier dans les " Fortifs ". 

    Ce que je fis donc un certain 5 avril,

    en passant simplement la " Porte du Pré St Gervais "

    ...

    le lendemain de la naissance de ma seconde fille ! 

     

     

     

     - Vieilles images -

     

     

     

    Certaines de ces balades étaient organisées par la société de mycologie du Jardin des Plantes

    ce qui était très intéressant car elles étaient faites avec des professeurs qui nous apprenaient une foule de choses sur les champignons.

    Apprendre est vraiment l'une des plus belles choses que l'on puisse faire dans sa vie. 

     

     

     

     

     - Vieilles images -

     

     

     

    Que pensez-vous de cette photo que j'ai prise ces jours ci ?

     C'est quoi à votre avis  ?

     

     

     

     - Vieilles images -

     

     

     

    Je vais tenter de l'utiliser comme fond de blog.

     

    Bon printemps à tous.

     

     

     

     

    ***


    25 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

    Les fleurs ne surabondent pas chez moi, pas encore.

    Ces quelques jonquilles se penchent pour bavarder avec les feuilles de l'automne passé,

     

    ici des feuilles de châtaignier, toujours présentes. en voie d'humification :

    la nature prend son temps !

     

     

    - Quelques images du printemps -

     

     

     

    J'ai supprimé la vieille rocaille de la cour Nord

    et avec les plus belles pierres j'ai installé une bordure

    qui limitera un arc fleuri. 

    Comme je ne manque pas d'immodestie, je compare cet arc à Stonehenge ! 

     

     

     

    - Quelques images du printemps -

     

     

     

    Voici un petit étang  (mare ?) plein ras bord,

    dont je ne vous ai pas parlé, car je le laisse dans un état sauvage, peu avenant,

    mais qui plait bien à la faune de la région

    laquelle y trouve un abri sûr.

     

    C'est là où était venu se réfugier une huitaine de jours une cigogne noire.

     

     

    - Quelques images du printemps -

     

     

     

     

    Cette fois ce sont deux oiseaux blancs qui ont fait leur apparition

    et de là  explorent activement tous les points d'eau

    de mon petit domaine.

     

     

     

     

     

     

    - Quelques images du printemps -

     

     

     

     

    Ils n'ont pas l'air farouches,

    simplement prudents.

     

     

     

    - Quelques images du printemps -

     

     

     

     

    Le mâle me parait agréablement dodu...

    Que feriez-vous à ma place ? 

     

     

     

    - Quelques images de ce printemps -

     

     

     

    Hum ...

     

    Bon, ce midi  ...

    je vais me faire de la queue de boeuf, 

    avec des petits oignons, et des pommes de terre vitelottes ....

     

    Bon dimanche à tous.

     

     

     

    ***

     

    J'ajoute une petite vidéo sur laquelle je viens de tomber.

    N'est-ce pas adorable ?

     

     Avez-vous déjà assisté à la naissance de petits écureuils ? Un vrai miracle de la nature. (VIDÉO) 

     

    *** 

     

     


    22 commentaires
  •  

     

    La force de l'arbre.

     

     

    La force de l'arbre  nous la voudrions en nous.

    Une force tranquille, paisible, amicale,

    accueillante.

     

     

     - La force de l'arbre -

     

     

    Heureux sommes nous si nous avons un  jardin.

     

    Heureux sommes-nous si en ce jardin pousse un arbre. 

    "  Auprès de mon arbre, je vivais heureux  "

    chantait notre poète sètois.

     

    Mais heureux sommes-nous tous  !

    Car des arbres vivent autour de nous.  

    Nous pouvons les voir, les toucher,

    parler avec eux

    bénéficier de leur présence

     

    ...

     

    Et si nous en adoptions un chez nous, dans notre habitation  ? 

    Peut-être pas un chêne tout de même    ...

    à moins de connaître l'art du bonsaï    !

     

    Mais pourquoi pas un arbre de Jade   ? 

     

    L'arbre de Jade pousse lentement.

    Il peut vivre de nombreuses années.

     

    Il ne sera jamais très grand.

    Certes dans son pays d'origine l'Afrique du Sud

    (le Cap de Bon Espérance  est sa province de prédilection)

    il atteint parfois trois mètres.

    Dans nos maisons il restera toujours plus modeste. 

     

    Voici un peu plus de 20 ans j'en ai donné un  à mon fils aîné.

    Il l'a toujours, et le voici,

    en pleine forme !

     

     

     - La force de l'arbre -

     

     

     

    En fait ce n'est pas un arbre, mais une plante grasse : 

     une crassula  : " Crassula Ovata ". 

    Mais regardez  son tronc : 

     

     

     - La force de l'arbre -

     

     

    Ne croirait-on pas un arbre véritable ? 

    Je ne me lasse pas de l'admirer.

    Voyez ses branches :

     

     

     

     - La force de l'arbre -

     

     

    On les croirait faites de bronze. 

     

     

     - La force de l'arbre -

     

     

    Les jeunes pousses sont vertes, tendres, 

     

     

     - La force de l'arbre -

     

     

    puis les mois passant, elles prennent cet aspect... inimitable !

    Comme un  métal martelé ?

    Comme un vieux cuir savamment tanné ?

     

     

    Mon plus bel exemplaire  est moins noble que celui de mon fils.

     

    Je l'ai trop malmené.

    Il a, cet hiver, trouvé refuge dans le fouillis de ma véranda, 

    qui en ce moment sert de serre (!).

     

     

     

     - La force de l'arbre -

     

     

    Comme il se bouture facilement, j'en ai de nombreux autres pieds. 

    Vous comprenez pourquoi ma véranda est pleine comme un oeuf !

     

     

     Cette famille ( des "crassulaceae" ) est immense,

    riches de plusieurs centaines d'espèces.

     

    Crassula ovata  est la plus connue.

     

    A l'époque bénie mais révolue où les décharges existaient encore

    il m'arrivait souvent d'y faire de belles trouvailles. 

    J'ai trouvé ainsi une autre crassula, originaire, elle,  de Namibie : 

    Crassula nudicaulis       (pas tout à fait certain).

    Du coup maintenant j'en ai trois de cette espèce!

    Tiens, je vous les montre.

     

     

     - La force de l'arbre -

     

     

     

     - La force de l'arbre -

     

     

    Derrière, vous apercevez une mini-serre chauffante , 

    où je fais mes semis.

     

     

     - La force de l'arbre -

     

     

    Je n'ai pas encore essayé d'en manger,

     

    mais en cas de disette ...

     

     

    L'espèce  Crassula ovata est la plus utilisée

    et c'est elle que l'on désigne sous ce nom accrocheur 

    " arbre de la chance '",  

    et même " arbre d'argent "

    ( ce que tu avais repéré, Simone !)

    mais je préfère cet autre nom :  " arbre de l'amitié ". 

     

     

     

     

     

    Que la force de l'arbre soit avec vous.

     

     

    ***

     

     

     

     

     


    28 commentaires
  •  

     

     

    Comme est long cet hiver !

    La nature n'est pas la seule à lutter pour renaitre à la vie.

    Nous aussi traversons cette même épreuve du froid. 

    Notre esprit lui-même.

    Normal : nous sommes partie prenante de la nature.

     

    C'est pour nous, comme pour elle, le temps de la foi.

    De la foi en la vie.

    Il nous faut savoir lire  les discrètes couleurs du ciel au delà des sombres frondaisons.

     

     

    - Que faire lorsqu'on a reçu une tuile sur la tête ? -

     

     

    Mais en cette période, il faut le reconnaitre, nous sommes plus fragiles.

    Et si en plus nous recevons une tuile sur la tête

    nous pouvons nous sentir en danger.

     

    Arnica 3 DH ou Arnica 30 CH ? 

    Je laisse aux homéopathes le soin d'en débattre,

    pour me demander plutôt qu'elle est la bonne attitude à avoir,

    comment faire pour que cette tuile  reçue devienne l'occasion d'un progrès dans notre vie. 

     

    Il m'arrive de casser une assiette, un vase, une poterie,

    parfois une poterie à laquelle je tiens.

     

    - Que faire lorsqu'on a reçu une tuile sur la tête ? -

     

     

    Et bien j'en ramasse précieusement les morceaux

    et les dispose dans mes chemins qui par endroits se ramollissent dangereusement en hiver.

     

     

    - Que faire lorsqu'on a reçu une tuile sur la tête ? -

     

     

    Combien de fois ma voiture s'y est enlisée !

    Avec à la clé des heures de travail pour me sortir de ce mauvais pas. 

     

    Casser quelque chose peut être très regrettable

    mais c'est aussi l'occasion d'un progrès inattendu ! 

     

    - Que faire lorsqu'on a reçu une tuile sur la tête ? -

     

     

     

    Oui, nos malheurs, les chocs que nous subissons,

    peuvent aussi être pour nous des occasions de progrès.

    Pourquoi ?

    Parce que nous ne sommes pas  construits seulement par ce qui nous a été agréable, 

    mais aussi par nos malheurs, nos blessures, nos souffrances, nos déceptions,

    nos manques, nos frustrations.

    Comme le fer travaillé par le forgeron, ce qui nous heurte nous rend plus fort.

     

    Allons plus loin.

     

    Toutes nos relations ne sont pas parfaites.

    Nous en connaissons plus ou moins clairement les défauts

    mais souvent nous ne voulons pas les voir, afin, croyons-nous, de ne pas les mettre en péril.

    C'est une erreur.

    Un peu comme quand on pousse la poussière sous le tapis.

    Mais un jour ...  c'est l'accident !

    Et ça fait mal.  Oui, il ne faut pas le nier, et même parfois très mal.

     

    Mais voyons les choses autrement.

    Nous n'avions pas la force, le courage, de mettre sur la table ... certaines choses. 

    Ce brutal accident dans notre relation,

    qui s'impose à nous, comme une tuile nous arrive sur la tête, 

    va être l'occasion de mettre à jour, au clair, en pleine lumière, 

    des faits qu'il aurait été nécessaire  d'examiner bien plus tôt,

    mais que nous avons mis de côté... pour ne pas faire de vagues. 

     

    Cet accident va être l'occasion (douloureuse) de purger le passé ! 

     

    Ainsi va se faire au fil des ans un tri dans nos relations. 

    Celles qui étaient trop infiltrées d'hypocrisies, de faux semblants, seront supprimées,

    comme on coupe les branches malades d'un arbre.

     

    Celles qui supporteront l'épreuve du feu : l'épreuve de la vérité,

    demeureront,

    et la tendresse reviendra. 

     

     

    - Que faire lorsqu'on a reçu une tuile sur la tête ? -

     

     

     

    L'amour vrai n'a rien à craindre de la vérité .

     

    Bien au contraire. 

     

    Alors la joie du printemps refleurira.

     

     

     

    - Que faire lorsqu'on a reçu une tuile sur la tête ? -

     

     

     

    Même si ce vieux pot ,

    auquel j'avais donné une forme hexagonale, 

    ira rejoindre un jour la terre argileuse des mes chemins,

    la plante, elle, grandira.

     

     

    Bon courage à tous  : 

    le printemps va venir.

    Il est tout près de nous !

     

     

    ***

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    20 commentaires
  •  

     

    La fin de l'hiver ?

     Voire. 

     

    Le froid s'atténue  ... mais résiste.

    Mon petit étang ne cesse pas de changer d'aspect d'un jour à l'autre.

    Pour l'heure pas encore libéré totalement de la glace. 

     

     

     - La fin de l'hiver ? -

     

     

    Chaque jour il invente des formes nouvelles. 

     

     

     - La fin de l'hiver ? -

     

     

    Et moi je rêve de printemps.

     

    Pas vous ?   

     

    ...........

     

    oh,  je vous ajoute  une autre photo

     

     

     

     - La fin de l'hiver ? -

     

     

     

    Ce n'est pas chez moi, mais dans une ville voisine.

     

    Et tiens, pour terminer, un petit dessin

    onirique ....

     

     

     - La fin de l'hiver ? -

     

     

    ***

     


    22 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires