• - Santé-Bien être - 13 - Le gluten : un déclencheur de maladies auto-immunes -

      

     

    Le gluten :

    un déclencheur de maladies auto-immunes

     

     

    La muqueuse qui tapisse notre intestin a un rôle de barrière, mais se doit de laisser passer tout ce qui est nécessaire à notre vie. Une seule couche de cellules la constitue, ce qui veut dire qu'elle est si fine (quelques centièmes de millimètres, bien plus fine qu'un papier à cigarette) qu'elle est presque invisible ! Cette barrière vivante ultra fine, ultra fragile, doit cependant accomplir un tri permanent : laisser passer ceci, empêcher de passer cela.

    Ce travail de tri sélectif est essentiel, absolument vital.

    Mais il n'est correctement fait que si les intestins sont dans un état parfait.

    Si ce n'est pas le cas la muqueuse intestinale va "laisser passer" des molécules qu'elle devrait arrêter : on dit que l'intestin est devenu trop perméable, poreux (Les anglophones parlent du " leakey gut syndrome ").

     

    Or chaque être vivant a des protéines qui lui sont propres, et qui ne peuvent pas être admises dans le corps d'un vivant d'une autre espèce... sous peine de mort ! 

    Le gluten est formé par un groupe de protéines propres au blé, c'est très bien,

    mais ... nous ne sommes pas des épis de blé :

    les protéines du blé sont pour nous des protéines étrangères, donc toxiques (pour nous) .

    Logiquement elles ne devraient pas pénétrer dans notre corps vivant mais être divisées en leurs constituants, les acides aminés : c'est le rôle de la digestion.

    Ensuite, avec ces briques que sont les acides aminés, nous recomposerons des protéines propres aux humains.

    Pourquoi certaines de ces grosses molécules (de gluten) parviennent-elles à traverser intactes (non digérées) la muqueuse qui tapisse nos villosités ? 

    Pourquoi les entérocytes (c'est le nom des cellules qui forment cette muqueuse) laissent-ils passer des molécules de gluten, et en particulier des gliadines ? Ces protéines trompent-elles leur vigilance ? 

    Cela me fait penser au cheval de Troie !

     

    - Santé-Bien être - 13 - Le gluten : un déclencheur de maladies auto-immunes -

     

     

    Vous vous souvenez : ça c'est très mal terminé pour les Troyens.

    Et bien là aussi cette intrusion va semer un belle pagaille en attirant vers le point d'entrée des cellules de combat, des lymphocytes, qui vont secréter des produits toxiques pour détruire ces molécules aux allures inquiétantes. Le sang va affluer en masse : il afflue toujours vers le tube digestif  lors de chaque digestion, mais là encore plus, et les intestins vont rester congestionnés durant des périodes de plus en plus longues.

    Telles sont les phases initiales de la maladie coeliaque.

    Une redoutable maladie inflammatoire se met en route

    Jusqu'où ira-t-elle ? 

    Parfois jusqu'à l'abrasion des villosités, et c'est alors une grave maladie coeliaque qui commence : une vraie catastrophe où les entérocytes vont véritablement exploser sous l'attaque des lymphocytes ! 

     

    Mais comme les molécules de gluten vont se balader ailleurs, elles peuvent attirer la riposte immunitaire sur d'autres organes, et en fait partout : dans le corps entier ! C'est une sorte de guerre civile, avec des incendies qui peuvent se déclarer ici ou là.

    Le mot gluten vient de " glu ", une colle végétale puissante, et une autre image me vient, celle du capitaine Haddock  qui ne peut pas se débarrasser  de son sparadrap !

     

     

    - Santé-Bien être - 13 - Le gluten : un déclencheur de maladies auto-immunes -

     

     

    Comment allons-nous nous débarrasser de cette molécule de gluten ?

    Pas facilement : le prix à payer risque d'être très élevé.

    Il n'est pas un organe de notre corps dont on puisse dire qu'il ne risque pas être englobé dans la tourmente :  pris comme la cible d'une autre maladie auto-immune, c'est-à-dire d'une autre maladie inflammatoire causée par notre système immunitaire lui-même.

    Je ne vais pas essayer de vous faire une liste complète de ce qui peut se produire. Ce serait trop long et ennuyeux. Mais même si je veux faire très court, cela va demander de l'attention, or je crains que vous ne soyez déjà un peu fatigués.

    Alors ce sera pour un prochain article. 

    Portez-vous bien.

     

     

    ***

     


  • Commentaires

    24
    lenez o vent
    Mardi 14 Février à 18:10

    est-ce pour réduire la faim dans le monde que le blé a été modifié génétiquement  ?

    Encore une histoire de profits au détriment de la santé ;;;

    Merci de nous éclairer à manger autrement

    Bisous Pinson

      • Mardi 14 Février à 18:47

        Réponse        à         lenez o vent          --

        Non. Cela s'est fait d'une façon bien naturelle : on a ressemé des grains qui étaient plus gros, et ainsi, petit à petit, on a sélectionné des variétés à gros grains. Puis on a fait des croisements entre des variétés  qui possédaient diverses qualités pour améliorer encore les performances, et cela a réussi. Puis on a privilégié les variétés produisant des farines faisant de mieux en mieux lever la pâte. Le succès a dépassé les espérances. Puis comme on a dopé les cultures avec des engrais chimiques puissants, on est parvenu à des rendements vraiment phénoménaux. On pourrait continuer dans ce sens, surtout avec nos connaissances actuelles. Espérons que la sagesse nous fera garder la mesure. 

        Bonne soirée.

    23
    Lundi 13 Février à 18:16

    Bonsoir pinson,

    Ca travaille dur dans notre corps, ils n'ont pas de répit.

    Tu écris " les protéines du blé sont pour nous des protéines étrangères, donc toxiques (pour nous)" j'en déduirai presque qu'il y a beaucoup de maladies que les médecins disent ne pas savoir ce qu'ont leurs patients et tous ces cancers quelque soit les âges, par rapport à tout ce que nous mangeons car il reste beaucoup de pesticide dans les fruits et légumes et en plus il y a le gluten que l'on trouve pratiquement partout et qui est très mauvais pour la santé.

    J'aime beaucoup ton cheval de Troie, joli dessin.

    Bonne fin de journée et bise à toi pinson.

     

     

      • Lundi 13 Février à 19:34

        Réponse        à         Mari jo 21          --

        Oui, nous devons faire attention à ce que nous mangeons, à ce que nous buvons, à ce que nous respirons. 

        Mais à ce que nous pensons aussi, à nos paroles, à nos écrits, aux dessins que nous traçons, aux photos que nous faisons, car tout cela entre en nous d'une façon ou d'une autre. 
        Si nous rentrons en nous des choses laides, cela va nous faire du mal : cela va nous enlaidir et nous abîmer ! 

        Misons sur la beauté et la vérité. 

        Et sur la gentillesse.

    22
    Simone
    Mercredi 8 Février à 16:19

    OH OUI ! OH OUI ! MÊME AVEC ROULETTES ET GLUTEN

      • Mercredi 8 Février à 18:19

        Réponse        à         Simone          --

        Tu ne crois pas si bien dire ! Car dans la pâte que j'utilisais pour "fabricoler" des objets, j'ajoutais de la farine de blé à 45%, qui est vraiment, grâce au gluten, une super colle.

        Mais je ne l'utiliserai plus, car si une petite souris passe par là, elle se met à grignoter... l'oeuvre d'art ! C'est fâcheux .

    21
    Mercredi 8 Février à 15:29

    SEP déclarée quelques mois après vaccin contre hépatite B pour le cas dont je parle .Mais ????

      • Mercredi 8 Février à 18:12

        Réponse        à         A L N 03          --

        Quelques mois après un vaccin contre l'hépatite B... 

        ce n'est pas qu'une coïncidence hélas !

    20
    FAN
    Mercredi 8 Février à 11:48

    ... bonjour Kasimir.

    Heureux ceux, qui n'ont pas de problèmes, de poids ni avec le gluten ou même avec le lait de vache. Oui, le gluten est partout, même dans l'arôme de Maggi. Demain cela fera 4 semaines, depuis que j'ai supprimer, pains,pâtes, enfin tout avec la farine. Le lait depuis 3 semaines. Avant cela, j'ai souffert tous les jours des maux d'estomac et là, ô miracle... que de temps à autre, mais rien  avoir avec "avant". Alors, mille merci pour tes articles, et le chemin qui tu m'as ouvert, pour pouvoir espérer que le reste suit.

    Belle journée!

     

     

     

     

      • Mercredi 8 Février à 13:07

        Réponse        à         F A N        --

        Ah quel plaisir de lire de telles lignes ! Rien ne peut me faire plus plaisir que de lire des choses de ce genre, cela justifie tous les efforts nécessaires pour obtenir  un tel résultat. 

        Mais oui , le reste va suivre !

        Du gluten dans l'arôme Maggi ? Ah je ne savais pas. Alors cela va donner encore plus d'importance à l'herbe maggi (qui n'est autre que le céleri perpétuel) qui pousse si facilement dans nos jardins, et qui n'a nul besoin de gluten pour offrir sa saveur unique à nos plats et à nos soupes.

        Le soleil va revenir sur ton beau lac, j'en suis sûr.

         

    19
    Dominique PB
    Mercredi 8 Février à 11:36

           Flûte alors!... A cause de toi, je ne connais plus le charme (qui m'aidait à sortir du lit ) du petit déjeuner savoureux et délicieusement odorant du café au lait et tartines de pain grillé....  Pour le lait, le passage au végétal n'est pas trop frustrant, ça va... Mais je ressens encore le manque de pain grillé et "craque" pour ce qui croque, encore, certains matins... Bref, à cause de toi, on ne peut plus manger tranquille... C'est pas sympa!

                          Mais non, je plaisante, bien-sûr! C'est au contraire très sympa et généreux de ta part de prendre la peine d'expliquer à tes lecteurs, toutes ces choses si importantes et même essentielles, pour la santé!

                  Ce faisant, c'est vrai que tu nous compliques la vie... mais pour l'améliorer ( par une meilleure santé )!

                                                                          Gros bisous de ta grande fille, reconnaissante,

                                                                                                                                                                      Dominique PB

          PS: Et, en plus, je pourrai retrouver le charme du pain grillé, quand je saurai faire du pain sans gluten. Alors, au travail!

      • Mercredi 8 Février à 12:51

        Réponse        à         Dominique PB                 --

        C'est vrai Dominique, ces souvenirs sont inoubliables. Durant toute mon enfance j'ai été réveillé chaque matin par l'odeur délicieuse du pain (tranches de gros pains de 2 kg) que mon père faisait griller sur des braises. Et on le mangeait avec du beurre frais et du miel... Cela n'est peut-être pas perdu pour toujours : il nous faut seulement mettre au point la recette d'un nouveau pain, et nous allons y arriver.

        Je vais même te dire que le blé pourrait peut-être se modifier, et ainsi garder sa noble place (cela s'est fait pour une autre plante dont je parlerai un jour, pourquoi pas pour le blé ?). Et notre nouveau pain pourra (devra !) être excellent (et avec un peu de farine de châtaigne, il sera inimitable). 

        Gros bisous pour toi aussi ma chère fille. 

    18
    Simone
    Mercredi 8 Février à 10:59

    Je sens que je vais aller repasser les exams. Je révise avec toi et en plus j' aimais bien ça. Dis tu ne peux pas faire un petit cheval de Troie en bois comme ton dessin, tu le vendrais sur le net et j' en achèterais un.

    Allez, je vais faire mon couscous. Bises

      • Mercredi 8 Février à 12:30

        Réponse        à         Simone          --

        Ah c'est une demande bien sympathique !  Voici un bon bout de temps que je n'ai plus fait d'objets de ce genre, mais si j'en trouve le temps, ce sera avec plaisir. Il me vient même à l'idée que je pourrais en faire un grand modèle sur lequel tu pourrais monter pour te balancer (donc sans roulettes).

        Bon coucous (mais avec gluten !)  

    17
    Danielle
    Mercredi 8 Février à 10:06

    Bonjour pinson, je vais essayer de résumer ce que m'inspire ton article car aujourd'hui ce n'est pas la grande forme, je suis vaseuse, fatiguée et je plane dans un flou cotonneux erf. Donc il semble que de nos jours on ne puisse plus ignorer la relation entre le gluten et la santé. Mais voilà le gluten est partout et nous en consommons souvent sans le savoir, ce sont donc les individus qui sont plus ou moins sensibles et les intestins ont intérêt à être sains pour se protéger (nous protéger) contre les inflammations et leur conséquences. Lorsque la muqueuse intestinale est agressée et affaiblie, détruite, le corps réagit contre lui-même et des maladies apparaissent qui ne peuvent être traitées qu'en excluant le gluten ! C'est bien ça ? J'essaie d'y voir clair dans ma tête mais c'est difficile, Mouette est dans le brouillard même si dehors le soleil brille de tous ses feux. Bonne journée pinson dans ton "jardin" tranquille. Danielle

    Ah j'ai oublié d'envoyer ce comm !

      • Mercredi 8 Février à 10:45

        Réponse        à          Danielle --

        Bonjour mouette. Et oui, une mouette dans le brouillard, c'est pas la joie ! J'espère que tu vas bientôt réussir à te dégager de cet état cotonneux !!!

        Oui, l'état de nos intestins est une des clés majeures de notre santé ! Des intestins sains (et heureux !) nous protègent et nous sauvent de maints périls. Des intestins déglingués... font ce qu'ils peuvent, mais ne parviennent plus à nous guérir des conséquences de toutes nos folies. Alors on peut le dire... le feu risque de prendre à la baraque.

        Pourquoi le gluten peut-il nous nuire ? Est-il le seul en cause ? Mille questions surgissent. Il nous faut toutes les lister, et tenter d'y répondre. Une à une.

        Bonne journée Danielle.

    16
    Mercredi 8 Février à 09:54

    Cet article m'ayant mis en appétit, je vais de ce pas au marché m'approvisionner.

    bonne journée

    dominique

      • Mercredi 8 Février à 13:10

        - Troisième  (!) réponse        à         LMPT  73 --

        Chouette !

      • Mercredi 8 Février à 12:59

        quand tu veux Kasimir tongue

      • Mercredi 8 Février à 12:22

        - Seconde réponse        à         LMPT  73 --

        Hummmm ! Miam miam ....

        Quand c'est que tu m'invites ?

      • Mercredi 8 Février à 11:04

        poires locales, mâche, endives, et chou-fleur locaux, tome au marc et margeriaz ( beaufort local) plus de la charcuterie locale. Seule la tranche de boeuf je ne sais pas...

      • Mercredi 8 Février à 10:26

        Réponse        à         LMPT  73 --

        T'approvisionner en quoi ? Je suppose que ton marché est bien achalandé en légumes et en fruits. Ce matin pas de marché dans mon village, mais, en sortant de ma séance de gym-tonic, je suis passé à l'épicerie que j'ai dévalisé en conserves de haricots blancs, haricots rouges, pois chiches et petits pois. Les légumes son déjà à la maison.

        Bonne journée ami Dominique.

    15
    Mercredi 8 Février à 09:27

    Khaz, Bravo!

    Tu es un super pédago .Quand tu expliques, tout devient simple. Je pense que tes patients avaient beaucoup de chance de t'avoir comme toubib .

    Ton  cheval de Troie est superbe.

    On entend de plus en plus parler de maladies auto-immunes. Un médecin- nutritionniste a conseillé à mon beauf la suppression du gluten, du lait de vache etc.., il y a bien 6 ou 7 ans. Ceci n'a pas empêché la SEP d'évoluer ( premiers signes , il y a 17 ans ). Mais la forme est beaucoup moins douloureuse.

    Merci pour cet article très clair. Bonne journée Amikas!

      • Mercredi 8 Février à 10:18

        Réponse        à          A L N   03 --

        Bien entendu la SEP  ("Sclérose En Plaques ") qui a été longtemps une maladie d'apparition mystérieuse, et dont on vient de découvrir le caractère auto-immun, est une maladie multifactorielle : il serait simpliste d'en attribuer l'origine à une seule cause, car tout ce qui vient bousculer et exciter et affoler notre système immunitaire est susceptible de la déclencher (par exemple des vaccinations abusives  qui font entrer en nous des molécules volontairement excitantes que l'on appelle des "adjuvants", comme des sels d'aluminium ou des squalènes !!!!).

        Il faut bien commencer par quelque chose si l'on veut assainir un terrain : on ne nettoie pas tout d'un coup, c'est impossible. On commence par ce qu'on peut, et c'est déjà quelque chose.

        Bonne journée Nicole.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :