• - Santé-Bien être - 17 - Une amie nommée Tochondrie -

     

    Une amie nommée Tochondrie 

                                                                                                                                                                                                             (accouchement en catastrophe à 2 H 52 du matin !)

     

     

    Avant de vous parler des alliés qui vont nous venir en aide

    j'ai encore autre chose à vous expliquer !

    Quelque chose de bouleversant. 

    Je vous disais : nous ne sommes pas des lichens. 

    C'est vrai, nous ne possédons pas comme eux, dans notre corps, des algues vertes qui grâce à leur chlorophylle pourraient capter directement l'énergie des rayons solaires. Ce serait bien pratique : nous pourrions nous mêmes recharger les accus des voitures électriques que nous aurons demain ! Nous serions de petits hommes verts avec peut-être des feuilles en place de cheveux et de poils ..... 

    Et pourtant, nous vivons grâce à une symbiose au moins aussi étonnante que celle que nous observons chez les lichens. 

    En fait le corps de tous les animaux est né d'une multitude d'unions, d'une multitude de symbioses, que nous commençons tout juste à découvrir !

     

    Petit rappel de l'histoire de la vie. 

    Avec des dates très arrondies.

    Pardonnez moi si c'est un peu ardu, mais il serait dommage que vous zappiez !

     

     

     

    La vie est née dans des eaux chaudes voici 4 milliards d'années. 

    D'abord sous forme de virus : molécules capables de se multiplier dans un milieu  chimiquement très favorable  ( la "soupe primitive" ). 

     

    - Santé-Bien être - 17 - Une petite amie nommée Tochondrie -

     

     

    Puis sous forme de bactéries, qui sont plus grosses que les virus. Je ne veux pas vous donner de chiffres mais vous propose une comparaison : une bactérie est à un virus ce qu'une petite maison est à une brique. Les bactéries sont déjà des cellules, délimitée par une membrane, disons plutôt des "protocellules", encore toute petites, très élémentaires, en forme de petites sphères, ou de petits bâtonnets.

    Ces bactéries ne se débrouillent pas mal du tout ! Elles ont même déjà de l'ADN !

    Dans les brins d'ADN est inscrit comment on fait pour vivre et pour se reproduire.  Ce sont à la fois des recettes et des outils pour réaliser les actions. A l'intérieur des bactéries les brins d'ADN se baladent ici ou là car les bactéries n'ont pas de noyau.

     

    Pendant 2 milliards d'années ce système va se poursuivre tout en se perfectionnant. Les brins d'ADN  vont, par prudence, se regrouper en formant un "noyau", et ainsi vont se former  les premières véritables cellules que l'on appelle des cellules EUCARYOTES, ce qui veut dire des cellules possédant un noyau. Ce noyau est à la fois une bibliothèque où le savoir est regroupé, et un centre d'action, une tour de contrôle qui donne des ordres : c'est en somme le cerveau de la cellule ! Une cellule est beaucoup plus grosse qu'une bactérie. Si la bactérie était une petite maison, la cellule serait un château de la Loire, et son noyau le donjon.

    Les cellules eucaryotes se forment il y a 3 milliards d'années.

    Tout ceci se passe dans les eaux marines. Les continents ne sont que déserts de lave refroidie sans la moindre trace de vie , mais dans les eaux se prépare une révolution : les cellules tendent à se regrouper en communautés. Cette tendance à se regrouper, à former des amas, existait déjà chez les bactéries, mais avec les cellules elle aboutit  à la formation de nouveaux êtres formés par plusieurs cellules qui scellent entre elles une sorte de pacte de solidarité ! 

    C'est la naissance des êtres polycellulaires, il y a 2 milliards d'années.

    Les eaux marines chaudes, en bordure des continents, commencent à grouiller de vie. Et ces êtres vivants, de plus en plus variés et nombreux, vont tenter de coloniser les continents. Mais cette conquête n'est pas facile car la vie est liée à l'eau et l'un des problèmes à résoudre est de ne pas mourir en cas de dessiccation. 

    Les premiers êtres qui réussirent à s'implanter sur le sol ferme furent les végétaux, et pour commencer les  lichens, et nous avons vu grâce à quelle alliance ils y sont parvenus : une alliance entre un champignon et une algue, et nous en avions conclu que de l'union naissait la force, jaillissait une solution à un problème qui semblait insoluble, tel que : comment vivre sur une pierre ? 

    Tout de suite après les lichens vinrent les mousses, puis les fougères... l'aventure des plantes commençait. 

    Cette première sortie de l'eau eut lieu voici 440 millions d'années. 

    Je brûle du désir de vous en parler bien plus mais dois me retenir !!!!! Je vais seulement vous dessiner une petite plante sans racine (comme les lichens) qui avait noué un autre type de symbiose avec les champignons (il serait trop long de vous en parler) mais se reproduisait comme une mousse, et c'est le Cooksonia Caledonica

     

     

     

    - Santé-Bien être - 17 - Une petite amie nommée Tochondrie -

     

     

     

    Laissons à regret le monde végétal.

    Mais la fascination (justifiée) qu'a exercé sur nous cette merveilleuse symbiose entre un champignon et une algue telle qu'elle s'est réalisée dans le lichen nous a caché une symbiose encore bien plus étonnante, et bien plus fondamentale, dont bénéficient tous les eucaryotes, c'est-à-dire  tous les êtres formés par des cellules  munies d'un noyau, dont nous sommes, ainsi que tous les animaux, toutes les plantes et tous les champignons ! 

    Cette symbiose a uni une cellule et une bactérie

    et a eu lieu voici  2 milliards d'années (entre 1,5 et 2 milliards d'années).

    Cette bactérie, tous les cytologistes l'observaient depuis qu'on a inventé les microscopes modernes, quand ils étudiaient les cellules, mais il ne savaient pas que c'était à l'origine une bactérie. L'idée n'est apparue qu'en 1966, et n'a été confirmée qu'en 1980. C'est donc tout récent !

    Cette bactérie qui vit en chacune de nos cellules (et en fait totalement partie, au point que nous ne serions même pas en vie sans elle ) existe toujours comme une bactérie sauvage et libre (si l'on peut dire !) dans notre monde , elle a un nom qui est vraiment très joli , et je ne résiste pas au plaisir de vous l'écrire :  c'est Rickettsia Prowazekii ! Ou disons que cette rickettsie est la plus proche de sa cousine qui non seulement vit en nous mais fait partie de nous !

     Rickettsia Prowazekii est une bactérie qui peut nous rendre très malade : c'est l'agent du typhus ! Mais celle qui vit dans nos cellules est l'un de nos plus grands trésors, et avant de connaître sa lointaine origine, nous lui avions donné un autre nom  : 

    la mitochondrie !

    mot qui se prononce : mitoquondri.

     

     

    - Santé-Bien être - 17 - Une petite amie nommée Tochondrie -

     

     

    Pardon, comme je savais que ça allait être très difficile à vous expliquer, j'avais fait ce mauvais jeu de mot  de " l'amie Tochondrie ", ou " l'amie Tochon de riz" .

    En fait ce que je voulais , c'était vous dire que ces mitochondries qui vivent dans nos cellules sont vraiment nos amies, aussi importantes au niveau cellulaire que nos jambes ou notre coeur parmi nos organes. 

     

    Quelques mots sur ces mitochondries, et après je m'arrête, promis ! 

    Elles vivent dans nos cellules, mais quelle fonction remplissent-elles ? Elles sont nos centrales énergétiques ! Ce sont elles qui "brûlent" le glucose (ou les acides gras et les acides aminés) afin de nous ravitailler en énergie. Aussi plus une cellule travaille, plus elle a besoin d'énergie, et plus les mitochondries vont se multiplier pour remplir le rôle qui est le leur. Une cellule activée en permanence peut voir le nombre de ses mitochondries  se multiplier par 5 ou même par 10 ! C'est ainsi qu'une cellule hépatique, une cellule musculaire, peuvent en posséder jusqu'à  2.000 !

     

    - Santé-Bien être - 17 - Une petite amie nommée Tochondrie -

     

     

    Par contre nos globules rouges, tout à l'opposé, n'en ont aucune : ils se contentent d'être transportés par le courant sanguin.

    Les mitochondries, comme toutes les bactéries, ont une membrane qui limite leur territoire, possèdent un génome, c'est à dire leur ADN particulier, et se reproduisent en fonction des besoins de la cellule où elles se trouvent.

    Mais comme tous les êtres vivants elles peuvent être malades. Ainsi, comme toutes les bactéries, elles sont sensibles aux antibiotiques ! A certains poisons aussi, et par exemple elles n'aiment pas du tout les barbituriques ! 

    Quand nos mitochondries ne vont pas bien, cela peut entraîner de la fatigue (ce qui est logique puisque ce sont elles qui nous fournissent en énergie) mais ça peut aller beaucoup plus loin, par exemple engendrer des myopaties, des cardiopathies, des maladies neuro-dégénératives et diverses neuropathies. 

     

     

    Bravo à ceux qui auront eu le courage de me lire jusqu'ici !  

     

    Vous allez voir la prochaine fois  que cette idée (que de l'union nait la force) va nous éclairer d'une façon étonnante sur les moyens de  nous garder en bonne santé :

    en trouvant des amis qui vont nous aider.

     

    à bientôt

     

     

    *** 

     

     


  • Commentaires

    24
    lenez o vent
    Dimanche 5 Mars à 13:51

    super  enseignement Merci

    Bisous Pinson

      • Dimanche 5 Mars à 15:33

        Réponse        à         lenez o vent          --

                                            madmad !

    23
    Vendredi 3 Mars à 19:34

    Bonsoir pinson,

    Comme j'ai sorti ton texte et ça m'a permis de le lire plusieurs fois bien tranquille. Je ne saurai dire quoi que ce soit car en ce moment, je m'exprime tellement mal mais, ça va j'ai bien suivi et oh ! miracle bien tout compris. Mais il faut dire aussi que tu as l'art d'expliquer. Et je sais combien il faut y passer des heures pour un tel article car j'ai bien vu le temps que mon mari passait un faire un bel article. Et toi aussi tu me fais regretter de ne plus retenir.

    Accouchement prématuré à heure précise 2h52, remarque en maternité c'est toujours très précis happy

    Bonne soirée et bise à toi pinson.

      • Vendredi 3 Mars à 23:01

        Réponse        à        Mari jo 21         --

        Tu as bien deviné : c'est vrai que la rédaction de ce type d'article ne se fait pas du tout en une fois. Ce qui est dans ma tête, c'est très simple et très clair. Mais trouver les bons mots pour le dire, essayer d'être exact, mais tout de même en termes simples : c'est ça qui est le plus difficile.

        Bon week end  Mari Jo.

    22
    Mardi 28 Février à 21:48

    Le sujet me paraissait trop difficile pour mes neurones .Mais en lisant ligne par ligne, j'ai pigé la plupart de tes explications. Kas, tu es un SUPER PROF . Avec tes explications accompagnées de tes dessins si clairs, je comprends vraiment ces notions. Je ne dis pas que j'ai retenu tous les noms.Mais je vais relire.

    J'ai adoré Maths et Sciences Nat' jusqu'en troisième. Ensuite, je ne comprenais plus rien aux Sciences nat' expliquées par un prof qui lisait des fiches qu'il ne semblait pas comprendre. J'ai donc abandonné cette matière non obligatoire pour conserver Maths et latin.

    Si tu avais été mon prof, je serais peut-être devenue prof de sciences nat'!!!!

    Bravo Passionnant Kas !

      • Vendredi 3 Mars à 22:53

        Réponse        à          A L N   03       --

        Mais oui, je le pense aussi

        si un prof est passionné, (et pédagogue) il nous transmet sa passion.

        Pendant quelque années j'ai appris l'hébreu biblique et le grec ancien à la faculté catholique de Paris. Ce sont des études difficiles, surtout l'hébreu. Je m'y suis retrouvé assis près du pasteur d'un temple protestant voisin de mon domicile  et que je connaissais très bien. Et bien nous avions 2 prof si extraordinaires, tellement passionnées ( c'étaient 2 femmes)  que nous suivions nous mêmes ces cours avec une sorte d'élan, de joie, une sorte d'émerveillement d'apprendre, de découvrir. Si nous n'avions pas eu des bons profs, nous aurions sans doute abandonné très vite. 

        L'enseignement ne peut être que cela : la transmission d'une passion. D'une passion pour le savoir.

        Bonne fin de semaine Nicole.

         

    21
    Mardi 28 Février à 20:47

    Incroyable tout ce qu'on apprend en te lisant...

    Enfin je retiens surtout combien nous sommes en solidarité avec tout ce qui est vivant

    Merci khaz !

      • Vendredi 3 Mars à 22:38

        Réponse        à          Gazou          --

        C'est ça en effet que je voulais exprimer : nous sommes fait de la même pâte que tous les autres vivants, et c'est même cette idée que je veux développer encore : ce sont eux qui vont nous aider, mais il nous faut apprendre à les respecter, et à leur parler.

    20
    Fan
    Mardi 28 Février à 20:10

    ... ô Kasimir et pinson des bois et champs, "fôte" était une plaisanterie... smile 

      • Vendredi 3 Mars à 22:33

        Réponse        à          F A N          --

        Oh alors tu es trop forte !!!

        Et tu m'as eu : j'ai marché (comme on dit )

         

    19
    hélène
    Mardi 28 Février à 17:39

    trop savant pour mes neurones....je préfère suivre les travaux  de l'étang.......Simplicité.....

    Soir"e douce..

      • Mardi 28 Février à 18:44

        Réponse        à          L N          --

        D'accord, c'est un langage qui peut dérouter. Dit en langage biblique ça donnerait ceci : dieu prit dans ses mains de l'argile (de la boue !!!) et façonna des virus, des bactéries, des cellules, des moustiques, des éléphants, et des hommes.... Il façonna tous ces êtres avec le même argile. Tu préfères ? 

    18
    FAN
    Mardi 28 Février à 15:48

    ... un peux perdue  "peu perdu"... 2 fôtes  que dans 2 mots mais bon... le reeeste ? Je viens de lire que chaque flocon de neige est unique, ou presque, en plus "l'amie Tochondrie," alors j'ai mis de la cannelle dans mon yaourt à midi pour mes neurones, parait-t-il, ça aide! Neige annoncer pour cette nuit, j'irais attraper les flocons

    pour comparer...à moins que  j'ai trop consommer du lichen?

      • Mardi 28 Février à 18:36

        Réponse        à          F A N          --

        Tes fautes sont sympathiques, FAN, car le français n'est pas ta langue, et je t'admire de parler librement  et sans crainte comme tu le fais. Mais en écrivant   je suis un peux  perdue     tu n'as fait qu'une faute : il faut écrire "un peu", par contre tu as raison de mettre un e à perdue car tu es une femme. Moi je n'en mets pas c'est valable pour tout le monde, et dans ce cas là le masculin prévaut (!!!).

        Par contre c'est une faute et pas une fôte !!!! Ah le français est décidément très difficile.

        Chaque flocons de neige unique ? Oui on le dit : transmets nous, si tu veux bien, tes observations. Ici pas de neige mais beaucoup de pluie : ça coule ça coule, et je suis aux anges !

    17
    FAN
    Mardi 28 Février à 11:22

    ... merci, mais je suis un peux  perdue malgré ton enthousiasme et dessins et explications. Alors, je comprends enfin ta force, ton énergie (je pense à tes travaux du jardin), tout devienne lumineux, tu as trouvé ces amies donc tu nous parles, depuis un moment, déjà...

    J'ai goûter du lichen de chêne samedi, un goût un peut "terre et mer" mais il me plait. J'ai aussi lu, que les parfumeur l'utilisent comme base pour des fragrances boisé.

     

      • Mardi 28 Février à 12:31

        Réponse        à          F A N          --

        C'est tout à fait normal d'être un peu perdu quand on réalise notre solidarité avec la totalité du monde, notre rapport aux atomes, mais aux étoiles aussi, au soleil, à la lune. Pourquoi les femmes sont-elles réglées tous les 28 jours ? C'est justement le cycle lunaire ... Tout cela est fabuleux, dépasse notre entendement : nous sommes forcément "perdus", complètement éblouis par le réel !

        Le lichen du chêne, enfin le seul que je mastique de temps en temps (vert clair, avec de nombreuses branches ramifiées) est ... curieux, je ne saurais définir sa saveur, aussi  "Terre et Mer" ...  j'aime bien cette expression. Mais si j'en prends un morceau trop grand, je le trouve un peu amer. Mer, amer ... il y a peut-être un rapport.

        Tchao !

         

    16
    Danielle
    Mardi 28 Février à 11:02

    Non, ton jeu de mots n'est pas nul, il est un peu tiré par les cheveux et surtout énigmatique (!). Quand je dis "c'est nul" c'est de mes propres mots dont je parle ! Mais on devine bien tes hésitations pour te lancer dans des explications pratiquement impossibles à simplifier, tu arrives pourtant à faire passer le message : nous sommes en équilibre, solidaires avec les autres formes de vie étant de même nature, une bonne relation est indispensable à notre santé. C'est vrai que ce petit rappel de l'histoire de la vie est un peu complexe (et pourtant bien simplifié dans tes lignes), cette vie née dans l'eau à partir de virus puis de bactéries. On a du mal à imaginer ce long, si long cheminement vers la formation des cellules, leur regroupement et... la vie. Et là on comprend tes explications nécessaires sur les lichens, l'alliance qui permet la vie... quelle fabuleuse aventure !!! J'ai eu un petit jet de vapeur sarcastic mais tout est encore bien brumeux dans ma tête. Très bonne journée en ce mardi (!). Danielle

      • Mardi 28 Février à 12:15

        Réponse        à          Danielle          --

        C'est exactement ça : 

        nous sommes en équilibre, solidaires avec les autres formes de vie étant de même nature,

        avec les abeilles et les papillons, avec les mésanges et les loups, avec les vers de terre et tous les micro-organismes, qu'ils soient virus, bactéries ou cellules. Nous ne pouvons vivre qu'ensemble, tous ensemble. 

        Oui, quelle fabuleuse aventure !

        Mais je vois que tes mitochondries se sont remises au travail...   Super ! La brume va se dissiper, mais n'oublie pas de dormir car cela fait aussi partie du bel équilibre du monde !

    15
    Mardi 28 Février à 10:10

    avec toi comme prof de sciences nat j'aurais presque fait médecine mais l’attrait des chiffres fut le plus fort

    dominique

      • Mardi 28 Février à 10:41

        Réponse        à        LMPT 73          --

        Les chiffres sont la quintessence du réel et m'attirent beaucoup aussi

        mais je suis également attiré par l'autre pôle du réel qui est celui que nous fait toucher notre corps, nos sens : avoir dans mes mains une poignée de terre, ou de sable, me comble infiniment, autant (plus même) que si c'était de la poudre d'or !

        Mais dans mes articles je me méfie des chiffres car ils peuvent très vite devenir incompréhensibles.

        Cruelle contradiction !

        Salut à toi.

    14
    Danielle
    Mardi 28 Février à 09:42

    Hum... un peu juste ton jeu de mots !!! Je ne sais pas si "l'amie Tochondrie" est en vacances mais le ravitaillement en énergie est aux abonnés absents (je sais, c'est nul) J'ai la tête dans le coton avec une très désagréable sensation de cerveau comprimé, pas vraiment l'idéal pour commenter un tel article. J'ai l'impression d'être sur un bateau avec une mer tourmentée, je m'accroche au cordage ! Bonne journée. Danielle

      • Mardi 28 Février à 10:29

        Réponse        à          Danielle          --

        Je te l'accordes : mon jeu de mot est nul, et j'aurais pu m'en abstenir. Il montre seulement mon hésitation à me lancer dans cette explication... que j'aurais voulue plus claire.

        Puis-je essayer de la formuler autrement ?

        Notre "santé" ne peut être que le résultat de notre bonne relation avec l'ensemble du monde vivant, même les bactéries, car nous sommes de la même nature qu'elles. Il faudrait que nous mettions fin à cet état de guerre continuel entre nous et le reste du monde.

        La maladie, c'est la guerre.

        La santé , c'est la paix retrouvée.

        J'essaierai de dire ça encore autrement, car ça me tient beaucoup à coeur. 

        Tête dans le coton, cerveau comprimé ???? Alors en effet ce n'est pas le moment de faire de telle lectures !

        Détends-toi d'abord afin que les courants énergétiques puissent reprendre leur cours. C'est ce que je te souhaite Danielle.

         

    13
    Beatrice
    Mardi 28 Février à 07:33

    Bonjour,

    J ai hâte de lire la suite , bravo pour vos explications et illustrations, si tous les sujets pouvaient être traités comme ça tout le monde s intéresserait à tout . 

    Merci et très bonne journée

    ba

      • Mardi 28 Février à 10:13

        Réponse        à          Béatrice         --

        Ah que je suis heureux (et surpris!) que mes explications vous aient parues claires ! Je craignais tant d'être trop compliqué, et ces chiffres, même réduits au minimum, sont un peu difficiles à saisir . 

        Merci à vous et bonne journée aussi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :