• - Santé Bien être - 23 - Notre microbiote - Les prébiotiques - 1 : quelques premières notions théoriques sur les sucres -

     

     

     

     

    Les prébiotiques

    en préliminaire quelques notions théoriques sur les sucres 

     

     

     

     

    Si vous aviez des poules dans votre jardin, je suis sûr que vous les bichonneriez, que vous les nourririez avec plaisir, un plaisir que vous partageriez avec elles. 

     

    - Santé Bien être - 23 - Notre microbiote : comment en prendre soin ? - Les prébiotiques -

     

    C'était du temps où nous avions des poules naines

    le matin elles attendaient le repas en se perchant le long des fenêtres

     

    Et bien, pour prendre soin de notre microbiote, nous allons faire pareil, nous allons, plusieurs fois par jour, bien le nourrir. Il sera content, et nous aussi.

    Qu'allons-nous donner à ce peuple bactérien pour qu'il se régale et prospère ? 

    Nous allons lui donner ce qu'il aime. Or ces bactéries amies qui vivent en nous sont des bactéries végétariennes. Nous allons donc dans notre alimentation faire la part belle à tout ce qui, venant des plantes, petits végétaux ou arbres, est comestible, autrement dit  

    aux légumes et aux fruits  

     

    Mais avant d'arriver dans le concret de nos repas

    il me semble indispensable  de bien mettre en lumière le problème des sucres. 

    On a d'abord nommé les sucres " HYDRATES DE CARBONE " car ils résultent de l'union toute simple de l'eau et du carbone, union qui se réalise dans les plantes grâce à la molécule de chlorophylle qui est capable d'utiliser l'énergie des rayons solaires pour réaliser cette synthèse. Bravo la chlorophylle : le premier des panneaux solaires !

    On appelle maintenant ces hydrates de carbone    " glucides "

    qui ne sont donc composés que d'atomes de carbone, d'hydrogène et d'oxygène :

     C,    H   et   O.

    C'est donc extrêmement simple au départ, mais vous allez voir que vont, à partir de là, se former des milliers et des milliers de sucres particuliers.  Rassurez-vous, nous n'allons  survoler cette multitude que de très haut !

     

    - Santé Bien être - 23 - Notre microbiote - Les prébiotiques - 1 : quelques premières notions théoriques sur les sucres -

     

    Les formes les plus simples de ces glucides sont des " OSES "

    C + H2O  >>>>> C H2 O   :  C H2O est un ose.

    Les végétaux ne conservent pas ces " oses " tels que : ils les regroupent tout de suite en petits paquets, et par exemple ils rassemblent 6 "oses" pour former ce que l'on va donc appeler des " Hexoses" = hexa-oses, hexa signifiant six (rappelez-vous l'hexagone !).

    Six fois C H2O  >>>  C6 H12 O6

    On appelle aussi ces hexoses des "Monosaccharides". 

    Pardonnez-moi tous ces noms qui peuvent vous paraître barbares mais nous risquons fort de devoir les utiliser de temps en temps !

     Parmi ces  "Monosaccharides", je vais vous en citer 3 qui sont très courants : le glucose, le galactose et le fructose. 

    Le glucose est le sucre de notre sang, notre carburant préféré, dont le consommateur le plus gourmand est le cerveau, bien avant les muscles : nous pensons grâce au glucose ! Et puisque tout notre glucose vient des plantes, nous pensons grâce aux plantes...

     

    voici sa majesté le glucose (molécule à six atomes de carbone, donc : C6 H12 O6) 

     

    - Santé Bien être - 23 - Notre microbiote : comment en prendre soin ? - Les prébiotiques -

     

     Les végétaux poursuivent le regroupement de paquets de molécules en rassemblant d'abord deux hexoses pour former ce que nous appelons des " Disaccharides ". Par exemple en rassemblant une molécule de glucose et une molécule de fructose, ils ont inventé une plus grosse molécule nommée " saccharose ".

    Je vous cite 3 disaccharides courants :

    outre le saccharose,  le lactose et le maltose.

    Toutes ces molécules sont encore relativement petites, solubles dans l'eau, très faciles à digérer pour nous. Et elles ont un goût sucré, ce qui ne va plus être le cas pour les regroupements suivants, comme par exemple l'amidon, qui lui va réunir 5 molécules de glucose. L'amidon constitue pour de nombreuses plantes une forme de réserve d'énergie : céréales (blé , riz, maïs, ....), pommes de terre, manioc, bananes.....

    Voici cette déjà assez grosse molécule d'amidon :  

    - Santé Bien être - 23 - Notre microbiote : comment en prendre soin ? - Les prébiotiques -

    Notre tube digestif est encore capable de digérer très vite l'amidon. Si vous mangez une grosse assiettée de pâtes très cuites ou de purée très cuite, c'est un peu comme si vous mangiez ... du sucre ! Par contre si vos pâtes ou vos pommes de terre sont cuites "al dente", alors la transformation en sucre sera moins brutale et vous ne provoquerez pas  en vous, dans votre sang, un pic glycémique aussi élevé.

     

    L'amidon n'est pas sucré, et donc on ne l'appelle plus "sucre"

    mais c'est un sucre caché !

     

    Les végétaux ne s'arrêtent pas là. C'est qu'ils ont une idée en tête : grandir, monter vers le ciel, et pour cela il faut inventer quelque chose de solide. Ils vont y parvenir en poursuivant le regroupement (que l'on appelle aussi "polymérisation") de ces grosses molécules de sucres.

     

    Je vous présente d'abord la lignine :

    - Santé Bien être - 23 - Notre microbiote : comment en prendre soin ? - Les prébiotiques -

    La lignine est déjà très solide 

    mais les végétaux vont aller encore plus loin dans ce processus de polymérisation

    dans des molécules qui vont rassembler jusqu'à 15.000 molécules de glucose (!)

    en inventant la CELLULOSE

    dont évidemment la représentation graphique va devenir difficile : 

     

    - Santé Bien être - 23 - Notre microbiote : comment en prendre soin ? - Les prébiotiques -

     

    Mais quelle solidité !

    La cime des séquoias va pouvoir s'élever vers le soleil à plus de 100 mètres de haut.

     

     

    - Santé Bien être - 23 - Notre microbiote - Les prébiotiques - 1 : quelques premières notions théoriques sur les sucres -

    image Wikipedia 

     

     Je ne voudrais pas provoquer chez vous une indigestion de mots bizarres

    alors je crois que c'est assez pour aujourd'hui.

     

    Si dieu le veut,

    et mon jardin aussi,

    je poursuivrai mercredi prochain.

     

    Bon appétit,

    bonne cuisine, 

    et bonne santé.

     

     

     

    ***

     

     

     

     


  • Commentaires

    23
    Dimanche 2 Avril à 16:29

    Bonjour pinson,

    Voilà qui tombe bien ton article. Il m'apprends des choses et je crois que je ne vais pas les oublier car je me sens concernée. Je m'alimente peu et mal et il y a quelques jours, j'étais faible avec la tête et la vue bizarre. J'ai quand même eu un doute. Je me fais des repas normaux et chic en deux jours, mes forces sont revenues et ma tête elle aussi. Donc, c'était bien mon "alimentation" et encore le mot est bien grand, qui n'allait pas.

    Donc, si j'ai bien compris, les aliments trop cuits se digèrent plus vite et apportent plus de sucre. Mais ce sont tous les aliments où une catégorie seulement ? Mais que pensez de la salade cuite ou des épinards que je fais cuire. Comment ça se passe?  Je te pose la question car j'ai décidé d'être sage et de bien m'alimenter car j'avoue que là, j'ai eu un peu peur.

    Les mots compliqués mais très bien expliqués, je vais les oublier c'est sûr et les croquis participent bien à la compréhension de tes explications. Mais j'ai relu plusieurs fois dans la semaine. Et puis en survolant sur un bel oiseau, ça permet tout; magnifique dessin.

    Superbe ta photographie avec tes poules. Comme j'aimerai vivre cela, les animaux sont fantastiques. Depuis quelques temps j'y réfléchis. Elles seraient bien dans le moulin, mais j'hésite car j'ai peur qu'elles me mangent les fougères.

    Gigantesque le Séquoia, j'ai cru qu'il était dans ton jardin.

    Bonne après-midi et bise à toi pinson.

      • Mardi 4 Avril à 15:39

        Mais ce n'est pas grave pinson si tu oublies de me répondre. C'est normal, je suis toujours à retardement et je sais que tes articles prennent beaucoup de temps.

        Pour mes poules alors c'est génial, je vais m'en occuper. J'en ai parlé autour de moi mais je n'ai jamais eu de réponse.

        Bonne journée et bise toi pinson.

      • Mardi 4 Avril à 07:56

        Réponse        à   Marie jo 21 --

        Ah ma pauvre, j'ai bien failli ne pas te répondre ! Car voilà j'ai fait rentrer ton commentaire et me suis dit : je vais répondre un peu plus tard. Et là mon nouvel article m'a repris tout entier. 

        Je pense que je donnerai peu à peu des réponses à toutes les questions que tu te poses, mais je peux déjà te rassurer : les poules ne mangeront pas tes fougère enfin.... ça m'étonnerait beaucoup, elles vont préférer gratter les feuilles mortes pour y trouver des vers de terre.

        Bonne journée  Mari jo.

    22
    Danielle
    Vendredi 31 Mars à 20:57

    Coucou du soir pinson, ne t'inquiètes pas pour les mots nouveaux introduits dans cet article, c'est vrai que ça fait du bien d'apprendre et ça nous permet de rajeunir puisque apprendre provoque l'acquisition de cellules nouvelles, nous en avons bien besoin !!!!! Alors instruisons-nous pour rester jeunes ! Douce soirée à toi. Danielle

      • Vendredi 31 Mars à 21:08

        Réponse        à   Danielle --

        Mais oui, c'est vrai !!! On pourrait même dire qu'on est jeune tant qu'on apprend quelque chose. Le jour où l'on cesse d'apprendre, parce qu'on croit tout savoir par exemple, ou parce que plus rien ne nous intéresse, ce jour là nous inscrivons notre nom sur la liste d'attente des prochaines maladies d'Alzheimer.

        Dans le fond la nature est logique. 

        Bonne soirée Danielle.

    21
    héléne
    Jeudi 30 Mars à 11:35

    Je fais court...car j'ai oublié la photo des poules, trés amusante, ainsi que Khaz en planeur.Mais quelle cette partition musicale de cellules????? Bach, Henddel ou Rameau???? Belle journée sans nuages.....

     

     

      • Jeudi 30 Mars à 15:52

        Réponse        à   hélène --

        Les poules naines ont enchanté le jardin pendant plus de dix ans. Elles passaient la nuit dans les arbres, souvent très haut dans les chênes, pour se protéger des renards. Et comme il y avait de nombreux coqs, c'était un orchestre à eux tout seuls !

        La partition des cellules, je ne sais pas, mais celle du microbiote, elle est plus évidente, et faite uniquement pour un instrument à vent bien connu ... qui mériterait d'être mieux mis en valeur.

         Belle après-midi... presque d'été !

    20
    Danielle
    Jeudi 30 Mars à 10:31

    Bonjour pinson, qu'il fait chaud déjà, tu ferais comme les lézards toi qui aime la chaleur yes J'attends que tu nous parles des repas que pourrait apprécier notre microbiote. En attendant, pas facile à comprendre quoique la deuxième lecture est plus claire, en plus avec tous ces changements de noms : la flore intestinale est le microbiote, les hydrates de carbone s'appellent les glucides et s'ajoutent des formules (?) avec des "OSES" qui se regroupent en petits paquets qui prennent de nouveaux noms... ça évoque un peu les jeux de pistes ! Pour le cerveau il faut du glucose qui nous permet de penser, vive les plantes !!!. Alors glucose, saccharose, lactose c'est connu mais maltose je ne connaissais pas et je vais dire une bêtise car ça me fait penser au malt, qui me fait penser à la bière, ce qui voudrait dire que la bière est sucrée ? Je crois que je déraille un peu. Et l'amidon qui réunit plusieurs molécules n'a pas un goût sucré ? Hum... je m'arrête car je perds le fil et je vais sagement attendre la suite. Alors je te souhaite une très belle journée dans ton jardin ! Danielle

      • Jeudi 30 Mars à 15:43

        Réponse        à   Danielle --

        Je dois présenter mes excuses pour ces nombreux termes introduits dans cet article sans toujours assez d'explications. Le microbiote est le nom officiel moderne de la communauté formée par nos bactéries intestinales, mais pour alléger un texte on peut aussi utiliser l'ancien nom de flore intestinale, qui a une sorte de charge poétique ! Le terme hydrates de carbone est abandonné car il était trop général, le terme de glucides est plus précis, plus rigoureux. Le maltose est le sucre du malt, c'est-à-dire de l'orge germé (ou une autre céréale germée, comme le blé ou l'épeautre). C'est donc le sucre de la bière, mais dans la bière il est pour l'essentiel transformé en alcool. La bière n'est pas véritablement sucrée mais encore très riche en glucides, et on l'a d'ailleurs appelée "le pain liquide". Quant à l'amidon, il a en effet perdu son goût sucré. Il est "insipide". Mais si tu mastiques un peu longuement un morceau de pain, assez rapidement le goût sucré apparait, ce qui traduit que la salive a déjà commencé la digestion et que l'amidon, dès la bouche, est en train de se retransformer en sucres simples. 

        Oui, comme chez toi, mouette, plein soleil : un temps à se mettre torse nu pour faire de la vitamine D tout en travaillant ! Je file dehors !!!

    19
    Fan
    Mercredi 29 Mars à 19:56

    smile oui, oui, je mange des légumes et autres bonnes choses, plein de vitamines  également, mais souvent à midi

    peu, merci Simone et Kasimir, belle soirée!

      • Jeudi 30 Mars à 08:41

        Réponse        à   FAN --

        Ah j'en étais sûr !

        Je fais souvent de même le soir : un petit en cas très léger et très agréable.

        Belle journée sous un joli soleil.

    18
    Mercredi 29 Mars à 17:02

    Je connaissais le terme "monosaccharide " mais pas le terme "OSES " ,plus simple .

    Tes croquis de molécules me rappellent le bon temps des cours de chimie .

    Que tu es beau sur ton oiseau .Tu es aussi joli que tes poules naines .Ces poules , je les adore. Nous en avions chacun 2 avec mon frère quand nous étions petits .

    Dure à doser la bonne quantité de glucose !

    Un peu dur à piger ton article de ce jour A la deuxième lecture, ce fut nettement plus facile .T'es vraiment un super prof ! 

    Bonne fin de journée

    Nicole 

      • Mercredi 29 Mars à 19:31

        Réponse        à   ALN03 --

        Le terme "ose" n'est pratiquement jamais utilisé seul. Je ne l'ai dit ici  que pour montrer qu'on le retrouve aussi bien dans glucose,  dans galactose (qui sont incontestablement des sucres) que dans cellulose, dans ribose, ... qu'on ne range pas instinctivement dans la famille des sucres.

        Dur à doser le glucose ? Heureusement nous n'avons pas besoin de le doser ! Notre foie se charge de l'opération. Notre rôle se limite à choisir des aliments qui ne vont pas faire bondir notre glycémie au plafond. Une alimentation frugale mais agréable et saine, où les féculents ont leur place, à la fois importante et cependant modeste.

        Bonne soirée Nicole.

         

         

         

    17
    Simone
    Mercredi 29 Mars à 14:53
    Salut M. le Pédagogue ! Hier j' ai assisté à un séminaire sur la maladie coeliaque et le gluten. Il t' aurait intéressé.
    Je me permets de dire que le régime " oeuf/banane " de Fan ne me parait pas très raisonnable, même s' il est efficace. Il ne faut pas que ça dure trop longtemps sinon....bonjour les carences vitaminiques et minérales....entre autres
      • Mercredi 29 Mars à 19:03

        Réponse        à   Simone --

        Salut toi ! Bien sûr qu'il m'aurait intéressé. Tu pourrais peut-être nous faire un article sur ce sujet. Après Ali Baba !

        Je pense le plus grand bien des oeufs et des bananes, mais j'espère bien que FAN ne se contente pas de ces deux aliments ! Il faut beaucoup d'autres choses en effet !

         

    16
    FAN
    Mercredi 29 Mars à 11:49

    ... un peu barbare pour moi ce matin, mais je relirais. A midi je mange: 1 banane et 1 oeuf dur, toujours

    régime sans gluten,  perdue 4 kg, mais rien encore de remarquable... La photo des poules, un petit bonheur

    du matin!

      • Mercredi 29 Mars à 13:45

        Réponse        à   FAN --

        un peu barbare.. 

        AÏE !!! j'en avais bien peur !

        Mais j'avais besoin d'établir quelques bases (termes et catégories) avant de faire mon prochain article, qui, je l'espère, sera moins rébarbatif.

        Bonne continuation dans ton évolution.

    15
    Danielle
    Mercredi 29 Mars à 09:52

    Bonjour pinson, aïe... aujourd'hui ça se complique (pour moi). Si nous pensons grâce au glucose alors je dois en manquer erf ! Il faudra que je reprenne ton article plus attentivement, ce sont les molécules qui me perturbent (la lignine, la cellulose... et pas mal de mots nouveaux). Je résume ce que je comprends : donc ce sont nos aliments qui nous apportent les prébiotiques, les fruits et légumes, ce sont des sucres végétaux. Tu dis que les cuissons excessives sont néfastes et que la cuisson plus brève est préférable pour certains aliments afin d'éviter un pic glycémique soudain ! Il me vient une question : il y a certains "légumes secs" (pois-chiches, lentilles etc...qu'il faut faire "tremper" avant cuisson, peux-tu préciser pourquoi ? Pour cuire mieux ensuite certainement mais il doit bien y avoir d'autres raisons je suppose ? Les  fruits et légumes qu'on peut pratiquement consommer toute l'année maintenant ont-ils les mêmes propriétés que lorsque la saison est respectée ? Je sais que ce n'est pas clair, alors je vais dire lorsqu'ils sont "de  saison"... J'ai oublié de te dire combien j'aime la photo de tes poules naines sur le bord de la fenêtre, c'est un joli spectacle ! Sur ces mots assez confus je vais continuer activement, c'est mercredi aujourd'hui... je fonce !!! Bonne journée pinson, quel soleil aujourd'hui dans un ciel uniformément bleu, j'aimerais bien voir apparaître un petit nuage... mais non ! Il fait déjà chaud. Danielle

      • Mercredi 29 Mars à 10:57

        Réponse        à   Danielle --

        Bonjour Danielle. Penser est un acte incroyablement complexe qu'à vrai dire on ne comprend pas du tout. La seule chose que nous savons est que la pensée met en oeuvre une multitude de cellules cérébrales  qui se mettent en intense communication les unes avec les autres, un peu comme si tous les musiciens d'un immense orchestre jouaient une grande symphonie. Ce qui est étrange est que cela demande une grande quantité d'énergie, et en effet cette énergie est fournie dans les conditions normales par le glucose. Cependant ce glucose, dès qu'il est en excès, devient une sorte de poison qui met en péril la vie !

        Si on mange de grandes quantités d'un aliment très sucré, le taux de sucre dans le sang monte soudain à des niveaux dangereux et l'organisme réagit violemment pour le faire baisser... mais cette violente réaction a de graves conséquences. Les aliments riches en amidon se digèrent assez vite et ainsi se transforment intégralement en sucres simples. Ils peuvent provoquer des pics glycémiques d'autant plus nets que ces aliments sont plus cuits : la cuisson prolongée fonctionnant comme un début de digestion.

        Il y a d'autres raisons pour lesquelles mieux vaut éviter des cuissons prolongées.

        Par contre pour les légumes secs, le problème est différent. Le légume sec est très dur et s'il n'était pas bien cuit, il ne serait même pas digéré. Le tremper quelques heures avant la cuisson favorise celle-ci. Et puis les légumes secs n'apportent pas autant d'amidon que les légumes farineux : pratiquement pas de risque de pic glycémique avec eux. Vive le cassoulet !

        Quant à la supériorité des légumes de saison, oui bien sûr ! Mais nous y reviendrons.

        Bon mercredi au soleil, heureuse languedocienne !

         

    14
    héléne
    Mercredi 29 Mars à 08:37
    Tout parait simple comme tu nous l'expliques dessins à l'appui. Quel laboratoire perfectionné que notre corps, et comme j'apprends que le sucre est indispensable au cerveau....je vais consommer du sucre sous ses formes.......pour continuer à faire des blogs ....que tu apprécis! Tes longues réponses le prouvent!!! Bon travail de coupe-coupe....bises de l'aurore.
      • Mercredi 29 Mars à 10:18

        Réponse        à   hélène --

        Oui, le sucre est indispensable

        mais en quantité très limitée : l'excès est catastrophique !

        C'est comme pour une voiture dont le carburateur doit être réglé avec une extrême précision.

        Bonne journée Hélène.

    13
    lenez o vent
    Mercredi 29 Mars à 07:23

    une encyclopédie naturopathe illustrée et détaillée Bravo !!!

    Merci

    bon jardinage

    bisous Pinson

      • Mercredi 29 Mars à 10:11

        Réponse        à   lenez o vent --

        A ça j'adore : avoir la nature aux pattes !

        Bonne journée, A.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :