• - Santé-Bien être - 4 : La piste de l'arthrose -

     

    Une découverte inattendue : la piste de l'arthrose.

     

     

    Pourquoi avais-je décidé  de me débarrasser de mon surpoids ? 

    Pour soulager mes genoux qui commençaient à ... protester.

    Mais pas seulement, même si la fatigue des articulations ( surtout hanches, genoux et chevilles principalement)  est la plus évidente.

    Le surpoids représente une surcharge  permanente supplémentaire  pour tous les organes. Pour le coeur et tout l'appareil circulatoire.  Pour l'appareil digestif. Pour les organes épurateurs.

    Imaginez-vous portant un sac de 20 kg ( ou même seulement 10 kg ) de pommes de terre. Mais un sac que vous porteriez en permanence. Même étant assis. Même assistant à une messe, un concert, même au cinéma. En attendant votre tour pour voter. Et même en vous couchant. Et même en dormant ! Le tenant alors à bout de bras ! Ne pensez-vous pas que vous seriez réellement fatigué ?

     

    Et bien...  il y a plus.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   

    Le surpoids 

    est comme une porte mal fermée sur la coque d'un navire surchargé,

    il est le signe d'un dysfonctionnement majeur dans le métabolisme :

    il rend évident l'existence d'un danger majeur !

     

     

    - Santé-Bien être - 4 : Découverte d'une autre piste : celle de l'arthrose -

     

     

     

    En d'autres termes il est la porte ouverte pour TOUTES les maladies !

    C'est quoi une "maladie" ?

    Ce mot est... rigolo, il me fait tout de suite penser à Molière !

    C'est le nom que l'on donne à tout ce qui vient troubler, dégrader, perturber, le fonctionnement physiologique  optimum et harmonieux de l'organisme. 

     

    Maladies digestives, puisque c'est là que s'initie le dysfonctionnement. 

    Maladies métaboliques bien sûr , comme le diabète.

    Maladies dégénératives que l'on croit à tort être un effet du vieillissement

    alors qu'elles résultent d'une souffrance anormale de toutes nos cellules.

    Maladies infectieuses par affaiblissement des défenses immunitaires.

    Cancers enfin, car les tissus gras excédentaires sont très mal vascularisés et de ce fait forment dans notre corps des sortes de "zones de non-droit " où notre système de défense a de plus en plus de mal à patrouiller. Les cellules suspectes peuvent y prospérer à leur aise en dehors de tout contrôle.

     

    Mais la découverte que j'ai faite concernait un autre domaine ...

    et je ne m'attendais pas du tout à cela.

    Je m'explique.

     

    Depuis une bonne dizaine d'années l'index et le majeur de ma main droite s'étaient raidis, en légère flexion, articulations gonflées, et j'étais dans l'impossibilité de les allonger complètement. Un peu gênant.. sans plus.

    Mais depuis 4 à 5 ans, ce sont les 4 doigts de ma main gauche qui se sont mis à se déformer d'une autre façon : enraidissement en légère flexion, mais surtout impossibilité  de les plier complètement dans ma main. Comme ces processus sont progressifs, je me suis adapté dans la vie courante, mais il y a 2 ans j'ai eu l'occasion de monter sur un toit. Pour monter pas de problème, mais pour descendre ... une sacrée frayeur, je me suis rendu compte que, ne pouvant pas serrer correctement le montant de l'échelle, d'une façon ferme, de ma main gauche, je ne pouvais plus descendre. J'ai passé une dizaine de minutes d'angoisse avant de trouver la bonne façon de contourner cette difficulté.

     

    Je me suis simplement dit : tu ne remonteras plus jamais sur un toit !

     

    Mais que faire contre ces déformations ?

    Mon expérience de médecin était entièrement négative. Sur le nombre considérable de personnes âgées venues me consulter au fil des années pour déformation de leurs doigts, je n'en ai jamais vu une seule qui ait tiré le moindre bénéfice de tous les "traitements" que j'avais pu leur proposer. Pas une seule, même transitoirement. La doctrine était que l'on ignorait l'origine de l'arthrose, que ça venait avec l'âge, et qu'on n'y pouvait rien. J'ai donc considéré que pour moi-même il en serait de même et qu'il fallait que j'accepte, à mon tour, les conséquences inéluctables de mon vieillissement.

    C'était à mon tour de goûter aux charmes de l'arthrose.

    Et de supporter le sort commun.

    Chacun son tour !!!!

     

     

    - Santé-Bien être - 4 : Découverte d'une autre piste : celle de l'arthrose -

     

     

    Or... voici ce qui s'est passé.

     

    Mon poids, certes, avait baissé : j'étais débarrassé de mes kg inutiles.

    Bien. C'était donc la fin de l'aventure.

    Mais là, un jour, quelle n'a pas été ma surprise quand j'ai découvert....

    que je pouvais à nouveau serrer les 4 doigts de ma main gauche, et serrer fort !

    Et que je pouvais allonger complètement les 2 grands doigts de ma main droite                             et les reposer bien à plat sur une table.

    Ces gestes sont tellement ordinaires que je ne m'étais même pas rendu compte tout de suite qu'ils étaient redevenus possibles..

    Mais alors... comment comprendre ce changement si peu attendu, si étonnant ?                     Que je n'avais jamais observé même sur un seul de mes patients.                                                             Que je croyais impossible. 

                                                                               

    Plusieurs questions nouvelles se sont alors gravées dans ma tête.

    Pourquoi mes doigts avaient-ils retrouvé leur état normal ?

    Qu'est-ce que cela avait à voir avec ma perte de poids ?

    Et d'une façon plus générale : 

     

     

    c'est quoi l'arthrose ? 

    quelles en sont les causes ?

    peut-on la guérir ?

    et si oui, comment ?

     

    C'est cette piste que je suis maintenant .

     

     

     

     

    - Santé-Bien être - 4 : Découverte d'une autre piste : celle de l'arthrose -

     

     

     

     

    ***

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    20
    H2O-
    Dimanche 15 Janvier à 19:13

    Il me semble qu'on appelle parfois "arthrose" des douleurs qui n'ont rien à voir avec l’arthrose. Il m'arrive d'avoir mal au poignet gauche sans raison et un médecin m'avait dit que c'était de l'arthrose mais je ne sais pas...

      • Dimanche 15 Janvier à 19:44

        Réponse        à   H2O     --

        Ton médecin ne prend aucune risque en te disant que c'est de l'arthrose dans la mesure où... on ne sait pas ce qu'est l'arthrose, mis à part que ça fait mal, que ça gêne la fonction, et qu'au microscope (éventuellement) on constate des lésions de l'os : perte de calcium ici (foyers ostéoporotiques) dépôts ailleurs,formant des aspérités, inflammation et épaississement des ligaments, de la synoviale, bref, tout un ensemble de signes qui nous disent que l'articulation ne va pas bien, est en souffrance, mais on ne sait pas pourquoi. Dire c'est de l'arthrose ne fait que cacher notre ignorance, un peu comme les médecins de Molière déclarait : c'est le poumon. Car cela n'est qu'un mot, pas un savoir, pas une intelligence du processus en cours qui lui nous échappe. 

    19
    Vendredi 13 Janvier à 22:00

    Bonsoir pinson,

    Jusqu'à maintenant pas d'arthrose ni autre "bobos". Je touche du bois. Mais le surpoids oui  et qui n'est pas dû à la nourriture car je mange très peu. Ce sont les soucis qui me font prendre du poids et pour d'autres personnes il y a peut-être aussi d'autres raisons que la nourriture. A part ce surpoids je suis consciente que j'ai beaucoup de chance avec ma santé. Car je te l'ai déjà dit je ne suis jamais malade.

    J'aime beaucoup les deux mains que tu as mises. Je reconnais les mains de la peinture de : Le doigt de Dieu. J'aime beaucoup cette peinture.

    J'ai hâte de voir la suite car d'après les médecins on ne guérit pas l'arthrose on calme seulement la douleur d'après ce que j'aie entendu.  Mais l'intrigue reste le rapport de ta perte de poids avec l'arthrose. Je suis curieuse de savoir.

    Quelle aventure pour descendre de ton échelle. Ca m'est arrivée en faisant de la barre fixe; j'étais jeune bien sûr à l'époque. Ca me plaisait beaucoup c'était de la double barre. Je ne sais plus si ça appelle ainsi. Je sautais d'une barre à l'autre, tournais etc. j'avais l'impression de voler. Mais un jour pourquoi est-ce que j'aie été prise de panique et que je suis restée coincée assise sur la barre du haut ça je n'en sais rien  et j''en ai mis du temps pour redescendre et comme toi, je me demande comment j'ai he.

    Par contre tu me fais penser que lorsqu'au printemps je referai le toit de la véranda de prendre mon portable dans une poche, on ne sait jamais...

    Bonne soirée et bise à toi pinson.

      • Samedi 14 Janvier à 11:27

        Réponse        à   Mari jo 21     --

        Pardon de te contredire, mais un surpoids est toujours en rapport avec l'alimentation. Simplement on se fait une idée fausse sur nos besoins vitaux : ils sont très faibles, et très souvent largement dépassés (en occident !), si bien qu'une très faible quantité d'aliments peut amener bien assez de calories pour stocker des corps gras si l'organisme a de lui-même décidé de fonctionner en "mode survie".

        Compte aussi (+++) le choix des aliments.

        Reste à savoir pourquoi, chez certaines personnes, le corps décide de fonctionner ainsi. Et comment ça fonctionne. 

        Quant à la réfection de ta véranda... prends aussi un parachute !

    18
    Danielle
    Vendredi 13 Janvier à 10:50

    Bonjour pinson, c'est vrai qu'on nous dit que l'arthrose vient avec l'âge et que ses dégâts sont irréversibles, qu'il faut faire avec et s'adapter, pas d'amélioration possible, simplement la possibilité (et encore) de diminuer un peu la douleur par une prise de médicaments ! Je crois finalement que la plupart des médecins eux-mêmes sont convaincus qu'il n'y a pas de solution, simplement essayer de ralentir si possible le processus évolutif de la détérioration articulaire. C'est vrai aussi que les douleurs ressenties n'incitent pas à faire des activités très physiques, les mouvements sont douloureux, les articulations forcément moins souples et ces douleurs entravent et limitent la vie quotidienne, incitent à se préserver en diminuant notre activité... et ça aggrave la situation, finalement on a l'impression de tourner en rond !!! Bon je vais continuer mon ménage sans grand enthousiasme et je vais abandonne provisoirement le transport de vaisselle car j'ai mal au dos sarcastic, tu vois je ne suis pas raisonnable (!) Bonne journée pinson-imprudent (aussi), le mistral souffle violemment mais quel soleil, pas de promenade aujourd'hui ! Danielle

      • Vendredi 13 Janvier à 12:14

        Réponse        à   Danielle     --

        Bonjour mouette. Les malades, dans leur espoir,veulent croire que les médecins savent tout, et donc vont pouvoir les guérir, les sauver. Evidemment c'est faux. Je ne dirai pas qu'ils ne savent rien, mais ils ont encore beaucoup à découvrir ! Dans 50 ans, on en saura un peu plus, c'est une certitude. Mais ne devons-nous pas nous interroger dès aujourd'hui ? C'est ce que j'essaie modestement de faire dans mon petit coin de campagne. Et par exemple à propos de l'arthrose.

        C'est vrai, aujourd'hui les médecins sont impuissants face à la mystérieuse arthrose qui ronge silencieusement les articulations des gens. Et comme ils suivent (dans leur grande majorité) les chemins tout tracés qu'on leur a dit de suivre, ils ne risquent pas d'en trouver d'autres ! C'est plus simple pour eux, et leur excuse est qu'ils sont très occupés. Je n'ai pas totalement échappé à cette ornière confortable, mais maintenant je suis libre de réfléchir et j'en ai le temps.

        L'arthrose une fatalité ? 

        Et si c'était faux ???? 

        Bonne journée.

    17
    Ramon
    Jeudi 12 Janvier à 20:25

    Bel article! J'ai hâte de connaître la suite. A bientôt cher ami.

      • Vendredi 13 Janvier à 11:55

        Réponse        à   Ramon     --

        J'y travaille, j'y travaille !  Salut à toi.

    16
    Simone
    Mercredi 11 Janvier à 14:32
    J' aime bien ce chien à l' allure de sioux sur la piste de Santa Fé, J' attends ta piste pour voir où elle mène. J' ai bien une petite idée mais je ne vais pas (encore) t' entraîner sur des chemins de traverse. J' ai du pot, je ne souffre pas d' arthrose, et pourtant..." normalement " à mon âge, je devrais en avoir. Mais suis-je normale ? Depuis que ce terme a été galvaudé je n' aime pas l' employer pour moi. Ma mère n' en a jamais souffert, mon père n' en a pas eu le temps, mes grands-parents ? Il eut fallu que ce salaud d' Hitler me les rende ! Alors quelle est mon hérédité véritable ??? Comme je ne peux pas le savoir exactement, j' ai décidé qu' elle était super bonne. Voilà pourquoi votre fille est muette...euh ! qu' est-ce que je dis, voilà pourquoi je n' ai pas d' arthrose (manifestée pour l' instant). Mon ami avait raison, je suis dingo.
    Bise Mr K
      • Mercredi 11 Janvier à 15:15

        Réponse        à   Simone     --

        L'hérédité ne dicte pas sa loi (comme un nouveau destin implacable), elle propose, et réalise ce qu'on lui permet d'organiser : c'est bien la grande découverte qui est venue corriger nos premières conclusions. Si donc tu as décidé que ton hérédité est super bonne, elle l'est. 

        Dingo ? Tiens voilà un joli nom pour mon petit chien renifleur !

    15
    Fan
    Mercredi 11 Janvier à 12:49

    ... bonjour Kasimir, alors j'attends avec impatience la suite de ta piste, car mon arthrose est multiple, épaules, nuque et genoux... évidemment mon surpoids joue un grand rôle, mais pas que! Les bétabloquants  que je prends depuis 6 mois, sont pour quelques chose également. Un grand merci pour l'article, et... je suit mon régime...

      • Mercredi 11 Janvier à 14:01

        Réponse        à   F A N     --

        L'arthrose commence ici ou là,  mais elle a pour avenir de toucher toutes les articulations. Pourquoi cesserait-elle d'étendre son territoire si la cause qui en est l'origine demeure active ? 

        Dévoiler cette origine est nécessaire  pour ouvrir  la voie d'une sortie de son programme de destruction. Courage !

    14
    Mercredi 11 Janvier à 11:40

    Là, Khaz, tu m'intéresses. Je venais de perdre plusieurs kilos, quand j'ai eu ma première crise d'arthrose ( il y a 15 ans ).Je marchais beaucoup et tous les jours . J'étais presque contente de n'avoir que de l'arthrose , ayant de la polyarthrite rhumatoïde dans la famille et de l'arthrose aussi. Mais c'est un genou qui a "morflé" le premier ,en descendant un escalier .

    Dès le mot "arthrose" prononcé par le toubib après radio, j'ai filé faire une cure thermale à Balaruc parce que c'était ouvert en fin d'année et que je connaissais le coin. Mon médecin de l'époque m'avait bien trouvé un peu "bredine" quand je lui avais dit : "Je pars en cure thermale" alors qu'on était fin septembre et qu'il fallait trouver de la place dans des thermes.

    Je fais des cures thermales en divers lieux depuis cette époque, m'asperge d'eau chaude tous les jours et je n'ai jamais pris d'anti-inflammatoires.Bon, c'est supportable !Et les cures thermales sont efficaces pour une dizaine de mois.

    Mais depuis quelques temps , j'ai mal dans les doigts ( index droit qui se déforme et pouce gauche ) et je pense à ma mère qui avait tous les doigts recroquevillés, une hanche en ferraille , une valve d'aorte en peau de ????.

    Donc ta piste m'intéresse et ce chien est vraiment superbe .Est ce un autoportrait ???happy

    Bonne journée, Pinson Chercheur !

     

      • Mercredi 11 Janvier à 11:54

        Réponse        à   ALN 03    --

        La cure "thermale" a toute mon admiration ! J'en parlerai probablement : c'est pour moi un outil polyvalent, très puissant, et en quelque sorte irremplaçable.

        Mais contre l'arthrose... et bien non, ça ne suffit pas.

        Pourquoi ? 

        Parce qu'il y a ... autre chose.

        Une cause qui engendre des atteintes articulaires diverses, soit explosives (comme les polyarthrites),  soit plus sournoises (comme l'arthrose), mais c'est le même processus.

        Qui engendre aussi , nous allons le voir, une multitude d'autres maladies.

        Une cause  jusqu'ici ignorée, qu'il faut absolument débusquer.

        C'est la piste de cet autre chose que je suis, et....

        Mais un peu de patience ! 

    13
    Danielle
    Mercredi 11 Janvier à 10:39

    Bonjour pinson, dans ton article il y a des explications évidentes et d'autres qui le sont moins. Bien sûr que le surpoids est néfaste pour la santé, bien sûr qu'on est conscient que notre corps, nos organes seraient bien mieux sans une surcharge pour notre bien-être en général, nous nous passerions volontiers d'un excédent de poids. Mais les causes peuvent être multiples, il n'y a pas que l'alimentation qui soit en cause. Même si quelques erreurs bien installées ont provoqué ce processus, même si le manque ou l'insuffisance d'activité physique en est responsable également. Alors comment expliquer qu'un adulte qui mange le plus sainement possible (qui essaie au moins) et qui pratique une activité physique assez régulièrement (oui "assez" car ce n'est pas toujours possible), qui ne fait pas d'excès et qui prend quand même du poids... il y a bien un facteur génétique et bien d'autres certainement ? C'est vrai que travailler derrière un bureau, où on se rend en voiture bien entendu vu la distance, doit favoriser ces inconvénients, mais après pour les femmes il y a le ménage, les enfants, les courses et tout le reste qui n'est pas négligeable, chaque minute compte et pourtant... les kilos s'installent. Les grossesses, la ménopause aggravent souvent cette situation et les difficultés de la vie, les états dépressifs, le manque de sommeil pour ne citer que ça. Alors les douleurs physiques s'ajoutent aux problèmes psychiques car il est difficile d'assumer une prise de poids avec toutes les conséquences qui en découlent, je pense que dans ce cas-là ça fait naître une véritable souffrance intérieure, différente et intense... Toutes ces perturbations, ces maladies que tu évoques sont plus ou moins connues mais l'arthrose... et surtout dans les mains, c'est assez surprenant cette régression que tu connais, la déformation des doigts parait irréversible pourtant. Les hanches, les genoux, le dos on comprend mieux mais les doigts... (d'ailleurs si tu ne m'en avais pas parlé je n'aurais jamais remarqué que tu avais un problème aux doigts, te voir dessiner, peindre ou fabricoler happy ne laisse rien deviner). Alors suis la piste pour nous éclairer (j'aime beaucoup cette image qui conclut ton article yes) Oh, il est temps que je m'arrête, passe une très bonne journée pinson. Danielle

      • Mercredi 11 Janvier à 11:31

        Réponse        à   Danielle    --

        Bonjour Mouette ! Tout ce que tu dis est vrai (en gros) à l'exception du facteur génétique. Certes il existe, mais il est tout à fait secondaire, et on sait maintenant que les gènes n'ont pas le pouvoir de s'imposer comme on l'a cru un moment. Certes aussi les femmes ont un problème particulier, mais là encore il n'est pas incontrôlable, loin de là.

        Tu fais une longue liste des causes (très diverses) qui mettent en place la surcharge pondérale, et qui s'opposent à son départ. Tout cela est juste. Mais quand on veut sortir d'une forêt, l'important n'est pas de répertorier les ronciers impénétrables, mais de trouver LE sentier dégagé qui va permettre de retrouver l'air libre !

        Ce sentier existe : c'est cela l'excellente nouvelle.

        Quand à l'arthrose, tu as raison : le fait qu'elle s'attaque à des articulations comme celles des mains est une fait extraordinairement important, car c'est la preuve qu'il existe un autre mécanisme que la simple surcharge pondérale.

        Trouver ce mécanisme est d'une importance capitale, qui va peut-être changer complètement ... la médecine : rien de moins !!!!

        Bonne semaine Danielle.

    12
    Mercredi 11 Janvier à 09:39

    suspense jusqu'au prochain épisode

    comment es-tu descendu de ton perchoir finalement?

      • Mercredi 11 Janvier à 11:04

        Réponse        à   LMPT 73    --

        Comment ? Je me le demande encore moi-même !  J'avais le choix entre attendre que les pompiers veuillent bien venir me chercher, mais comment auraient-ils été prévenus ? Et tenter de me sortir de là moi-même, en prenant quelques risques, ce que j'ai fini par faire après avoir pas mal essayé... et réfléchi. Ce qui n'est pas vraiment à recommencer !!!

         

    11
    Mercredi 11 Janvier à 08:22

    Tu m'intéresses beaucoup....depuis un an, l'arthrose, je connais bien et les traitements que l'on m'a proposés n'ont pas été très efficaces

    Bonne journée Khaz

      • Mercredi 11 Janvier à 11:04

        Réponse        à   Gazou    --

        Actuellement il n'y a (officiellement) AUCUN traitement qui puisse guérir l'arthrose, ce qui est très curieux ! On la considère comme une maladie chronique inguérissable !!!! Il n'y a que des méthodes pour diminuer les douleurs, ou au moins essayer... et à quel prix ? Avec quels inconvénients et même dangers ? Toutes ces méthodes sont vouées à un échec certain, et souvent rapide. 

         

        La piste que je suis est donc réellement passionnante. 

        Bonne semaine Gazou.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :