• - Santé-Bien être - 6 - Paix, calme et sérénité - La respiration alternée -

     

     

     

     Je vais donc vous présenter cette variante de la respiration ventrale contrôlée que je vous annonçais hier. On l'appelle la respiration alternée.

     

     

    La respiration alternée

     

     

    Vous avez pratiqué la "respiration ventrale"

    et découvert que l'on peut la faire en toutes positions : en "lotus" bien entendu,

    mais aussi assis en tailleur, ou tout simplement assis sur une chaise. 

    Et même en marchant, ou en exécutant tel ou tel mouvement.

    En fait on peut la pratiquer à tout moment de la journée ou de la nuit,`

    ne serait-ce que pour une ou deux respirations.

     

    La respiration alternée est un exercice disons plus spécialisé.

    Nous allons le faire assis : en lotus, en tailleur, ou sur une chaise.

    La posture doit être confortable, stable.

    Il est important que le dos soit bien droit, la tête bien droite.

    Nous allons commencer d'une façon très simple, pour expliquer le mécanisme.

     

    Au début nos mains sont posées sur nos cuisses.

    Nous observons un moment notre respiration qui est (en principe) tranquille, ordinaire, spontanée. Elle peut aussi ne pas l'être si nous sommes stressés. 

    Nous l'observons d'abord un moment sans la modifier.

     

    Puis nous portons la main droite devant notre visage, index et majeur étendus

    ils viennent en contact avec la racine du nez. 

    Le pouce droit se trouve au niveau de la narine droite,

    l'annulaire se trouve en contact avec la narine gauche.

    L'auriculaire flotte quelque part dans l'espace, comme Thomas Pesquet.

    Laissons le flotter.

    Bravo ! Nous sommes prêts à commencer !

     

    Commencer, cela veut dire prendre le contrôle de notre respiration.

    Tout d'abord nous chassons l'air qui est en nous en creusant le ventre :

    cet air sort de nos deux narines : ffffffe !

     

    ZERO :  nous fermons la narine droite avec le pouce,

    et nous inspirons par la narine gauche, qui est libre, en comptant jusqu'à trois.

     

    UN : nous libérons la narine droite en levant le pouce,

    tout en  fermant la narine gauche avec l'annulaire,

    et nous expirons avec la narine droite ( 3 secondes )

    puis nous inspirons par cette même narine droite ( 3 secondes ).

     

    DEUX : nous libérons la narine gauche en levant l'annulaire,

    nous fermons la narine droite avec le pouce,

    nous expirons avec la narine gauche ( 3 secondes )

    puis nous inspirons par cette même narine gauche ( 3 secondes ).

     

    TROIS : comme UN

    QUATRE : comme DEUX

    et ainsi de suite.

     

    NON : pas vraiment ainsi de suite !!!

    Car pour commencer il ne faut faire que 3 ou 4 ou au maximum 5 respirations alternées.       

    Car il faut s'habituer très progressivement à cet exercice de respiration alternée :                   c'est une pratique très active !

    Remarquez que les temps  d'inspir et d'expir sont égaux ( 3 secondes environ)                               et ne sont séparés par aucun temps de rétention du souffle.                                                        L'exercice doit être agréable et facile. Ne pas forcer.                                                               Sinon risque d'étourdissement.

    Ensuite...

    Ensuite, peu à peu, on pourra augmenter progressivement les temps : 

    les temps de l'inspir : passer à 4 secondes  (4'')                                                                              les temps de l'expir, qui pourront même durer le double des temps de l'inspir (8'').

    Peu à peu, on pourra marquer des temps de pause entre les temps d'inspir et d'expir,      puis augmenter peu à peu la durée de ces pauses.

    Mais rien de tout cela ne presse : ça se fera tout seul petit à petit.

    L'exercice lui aussi pourra se prolonger un peu                                                                       mais 3 ou 4 minutes c'est déjà très bien                                                                                         et il n'y a aucun avantage à dépasser 5 minutes. 

    Voilà.

    En fait c'est plus difficile à expliquer qu'à faire.

     

    Un petit problème peut se poser : inspirer puis expirer par une narine ...                              suppose que cette narine soit bien libre ! Et bien oui, il va falloir qu'elle se libère. 

    Curieusement la pratique de cet exercice va y contribuer puissamment : chaque narine va être sollicitée par une forte circulation de l'air, et dans un sens, et dans l'autre. Cette double circulation de l'air est très importante, elle va agir sur le cerveau. Il y a en effet un lien direct mais croisé entre les narines et le cerveau : narine droite >>> cerveau gauche, narine gauche >>> cerveau droit , sur le modèle du chiasma des nerfs optiques. Et en retour le cerveau va agir sur le nez, le revitaliser.

    Il faudra aussi se préoccuper de redonner aux défenses immunitaires de la puissance

    mais ça c'est une autre histoire  !

     

    Pourquoi des exercices respiratoires aussi simples ont-ils un effet aussi fort sur notre état mental ?

     

    Je pourrais vous expliquer que, bien loin de nous placer dans une sorte de rêve intellectuel, un délire imaginatif et malsain, comme le croient beaucoup d'occidentaux, la pratique de tels exercices a un effet direct sur nos centres nerveux et provoque un bouleversement dans nos équilibres hormonaux : une baisse de production de nos hormones gérant le stress (adrénaline, cortisol, et quelques autres) et une montée spectaculaire du taux des hormones du bonheur, de la détente, de la gentillesse, comme la sérotonine et les endorphines. Ce qui va avoir des conséquences tout à fait importantes sur notre coeur, nos vaisseaux, notre système immunitaire. Donc notre santé la plus concrète.

     

    Mais non, trop complexe. Je vais vous faire une autre réponse.

     

    Parce que  le souffle, c'est  la vie !

    Du premier inspir du bébé

    jusqu'au dernier expir de celui qui, comme on le dit, expire.

    Contrôler sa respiration, c'est reprendre le contrôle de sa propre vie.

    C'est aussi dominer l'émotion violente qui, tel un tsunami, nous dévastait.

    C'est remettre à sa place l'évènement du jour qui, quelque soit sa gravité, n'est qu'un évènement de plus dans notre vie, douloureux peut-être, mais qui, dans 15 jours, ou un an, sera un évènement du passé.

    Et reprendre un contact intime avec le centre même de notre vie.

    Ce centre ne dépend pas des évènements du jour.

    Il est comme l'eau au fond d'un puits profond, sa surface est parfaite :

    le vent furieux des tempêtes n'y provoque pas la moindre ride. 

    C'est l'eau pure d'un lac inviolé et inviolable.

    C'est le lieu de notre paix, de notre calme souverain, de notre sérénité.

    Rejoignons souvent ce lieu mystique !

     

     

    - Santé-Bien être - 6 : La respiration alternée -

     

     

     

     

    ***

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    24
    Vendredi 20 Janvier à 20:47

    Bonsoir pinson,

    Tu attendais avec intérêts mes observations et bien tu ne vas rien avoir à lire. Je n'ai pas eu  le temps où peut-être n'ai-je pas pris le temps de lire tes pages. Je n'ai même pas encore regardé ton article de mercredi et demain un nouvel  va arriver. Là, je suis vraiment dans la panade. Mais je lirai quand même.

    Bonne soirée et bise à toi pinson.

      • Vendredi 20 Janvier à 23:41

        Mais il me faut plus de quatre minutes pour lire tes articles. Je ne suis pas très fufute tu sais il me faut les lire et relire. Très occupée, je ne sais pas car j'ai l'impression de ne pas faire grand chose, mais je perds beaucoup de temps avec ce fichu bras et j'ai deux commandes pour fin février alors pas facile avec une main et demie. Mais sûr que je me débrouille mal.

        Je me m'inquiète pas pour toi pinson car si tu m'attendais pour publier tes lecteurs n'auraient pas beaucoup de lectures.   

         

      • Vendredi 20 Janvier à 22:49

        Réponse        à  Mari jo 21   --

         

        Alors c'est que tu es vraiment très occupée !

        Bon courage.

         

    23
    FAN
    Mardi 17 Janvier à 12:49

    ... et je respire, ayant le nez bouché depuis longtemps, ( à cause de ma nuque?) je suit tes recommandations,  2-3 fois par jour, aussi au couché, merci! Une tornade en ce moment ici dans la cour, la neige tourbillonne sur un toit. Ciel bleu, des cumulus et un avion se dirigé vers Genève... le vent passe à travers les grandes vitres, j'ai des mains glacé et me réchauffe avec un thé de "Hagebutten". Vive le vent...

      • Mercredi 18 Janvier à 10:35

        Réponse        à  F A N   --

        Un nez bouché à cause de la nuque ? (d'un problème articulaire  et/ou ostéo-musculaire au niveau de la nuque) ... et bien pourquoi pas ? Toutes les parties de notre corps sont intimement liées avec toutes les autres et donc solidaires : quand une commence à être atteinte (par quoi ? cela reste à comprendre) les autres , par une sorte de contagion, le sont à leur tour. Comme pour une pomme : un premier point de pourriture se communique finalement à toute la pomme. Ce qui parait très inquiétant.

        Mais qui en même temps ouvre sur un espoir : cette solidarité joue aussi dans l'autre sens, et voici comment. Si par exemple grâce à la respiration alternée tu peux améliorer l'état de tes narines, les revitaliser, alors cette amélioration, ce déblocage, va entrainer une amélioration de l'état  de la nuque, un déblocage de la nuque. Il faut avouer que soigner une arthrose cervicale par des respirations alternées  peut paraitre étrange, mais je crois que c'est possible. 

        Alors bon vent, et vive le vent ! 

    22
    lenez o vent
    Mardi 17 Janvier à 11:39

    Merci !!!

     

    j'oublie et reste en apnée " paralysante "

    Bisous

      • Mardi 17 Janvier à 11:54

        Réponse        à   lenez o vent   -

        ?????

        ah bin j'espère que non !

    21
    Danielle
    Mardi 17 Janvier à 10:24

    Bonjour ensoleillé mais très froid pinson, j'espère que tu n'as pas de vent chez toi. Je crois que tu as tout résumé dans quelques mots très simples : le souffle c'est la vie ! Alors savoir comment contrôler sa respiration oui c'est contrôler sa vie, si nous pouvions arriver à maîtriser au moins en partie les émotions négatives qui nous envahissent... mais il n'est pas toujours évident d'arriver à dominer certains événements présents. Ah je rêve de cette eau dans le puits, calme et sereine, sans la moindre ride que le vent ne vient pas troubler, lorsqu'on atteint cette sérénité je crois qu'on arrive au bonheur mais le chemin est long et semé d'embûches. Pas toujours évident de ne voir que le positif dans le présent... Je retourne à mon rangement cool et je te souhaite une bonne journée. Danielle

      • Mardi 17 Janvier à 11:48

        Réponse        à   Danielle    --

        Maîtriser les émotions négatives qui nous envahissent....

        c'est aussi indispensable que de maîtriser le feu !

        Nous avons besoin de ces émotions négatives : elle nous sont nécessaires pour comprendre les situations qui se présentent et réagir. Comme nous avons besoin du feu pour cuire nos aliments.  Mais elles deviennent destructrices si nous les laissons nous envahir. Elles ont leur juste place, et pas plus.

        Il nous faut donc des instruments pour les maintenir dans des limites acceptables. Alors nous pouvons remettre et maintenir à sa juste place ce qui est essentiel : le fait même de la vie dont le "prix", la valeur, dépasse tout le reste infiniment, que ce soit la vie d'un être aimé que nous perdons  ou que ce soit la nôtre. Préservons la vie !

        Mais je sais : ce n'est pas facile, c'est un effort permanent, à reprendre sans cesse, sans se lasser, mais au nom de quoi ? Au nom de l'amour : de l'amour de la vie.

        Bonne journée Danielle, dans la belle lumière du jour, même s'il fait froid :  la joie a sa demeure en nous.

    20
    Dimanche 15 Janvier à 21:07

    Bonsoir pinson,

    J'ai sortit ton article et vais le lire attentivement. Ces exercices si j'arrive à les faire me feront le plus grand bien.

    Je reviendrai te dire et en attendant je te souhaite une bonne soirée et bise à toi pinson.

     

      • Lundi 16 Janvier à 10:10

        Réponse        à   Mari jo 21   --

        J'attends avec intérêt tes observations !

        Bonne semaine Mari jo.

    19
    Ramon
    Dimanche 15 Janvier à 21:00

    Superbes ces techniques!

    J'aime!

    Salut, l'ami.

      • Lundi 16 Janvier à 10:07

        Réponse        à   Ramon   --

        Paroles qui sont pour moi un zéphyr !

        Merci, bonne semaine.

    18
    H2O-
    Dimanche 15 Janvier à 19:30

    Ce paysage apporte à lui seul, paix, calme et sérénité et cette respiration est un bon conseil de plus que tu nous donnes. Pour l'instant, avec un bon rhume, ce n'est pas très facile à  mettre en pratique mais c'est peut-être une technique qui permet aussi de dégager les bronches ?

    Merci de nous faire partager tes astuces et ton savoir.

    Bonne soirée ami-Kas

      • Lundi 16 Janvier à 10:05

        Réponse        à   H2O    --

        En effet, une phase aiguë  d'inflammation des fosses nasales ou des bronches ne permet pas d'utiliser pleinement cette technique de respiration , mais dès que ce sera  possible, ce sera excellent pur accélérer la convalescence !

        Bon rétablissement.

         

    17
    Danielle
    Dimanche 15 Janvier à 16:46

    Oh... super pinson, c'est tellement plus facile de le faire comme tu viens de me l'expliquer que j'ai déjà essayé et fait sans aucun problème 4 respirations par les narines puisque tu dis qu'il faut progresser doucement... et le dessin devient donc inutile, c'est bien plus clair ! J'aime bien ta comparaison avec le courant qui circule dans les deux sens pour un couple amoureux !!! Je viens de faire une balade ensoleillée à l'abri du violent mistral le long du quai qui passe devant notre restaurant, c'est-à-dire le canal qui va jusqu'à la sortie Est de Sète ! Le quai était totalement désert puisqu'il n'a pas d'issue pour les véhicules, à son extrémité il rejoint le canal de La Peyrade qui relie ensuite Sète à Beaucaire et ne dessert que des entreprises fermées le dimanche. Et là j'ai pensé à ton titre : Paix, calme et sérénité... et je te remercie d'avoir unifié les titres. Bonne fin d'après-midi pinson, rentre un peu de bois pour la cheminée car je crois que tu vas en avoir besoin yes Danielle

      • Dimanche 15 Janvier à 17:17

        Réponse        à   Danielle    --

        Ah parfait ! En fait il faut faire comme c'est le plus simple.

        Ces exercices là ne sont pas faits pour que l'on se prenne la tête avec des trucs compliqués ou acrobatiques, mais pour nous guider vers l'harmonie, autant pour le corps que pour l'esprit.

        Ainsi tu as pu sortir malgré le vent, mais avec le soleil.

        Ici, pluie et grisaille et le froid annoncé : je ne suis pas sorti (sauf pour le marché). Bonne soirée.

    16
    Dimanche 15 Janvier à 14:02

    Ton dessin est superbe. Une orthophoniste m'a fait pratiquer cette respiration avec des quantités d'autres exercices quand j'ai eu un nodule à une corde vocale suite à une "beuglante "en classe alors que j'étais enrouée 

    Tu as raison de dire qu'il faut commencer doucement .Je ne savais pas qu'elle avait autant de bénéfices sur notre corps .

    Bon dimanche Amikas

      • Dimanche 15 Janvier à 21:45

        Nodule considéré comme disparu .Mais "Nodule " était -ce le bon mot ?J'ai pu reparler correctement au bout de de 20 séances. Je n'ai jamais récupéré ma voix d'avant pour le chant .Mais j'ai évidemment fait beaucoup d'autres exercices de pronociation, de respiration , de syllabes à chanter...

      • Dimanche 15 Janvier à 15:01

        Réponse        à   A L N 03  --

        Et ton nodule est devenu quoi ? 

        Les bénéfices ? Ils sont pour le corps entier !

        Les ondes bénéfiques n'ont aucune raison de ne pas se propager jusqu'aux orteils. 

        De même que, quand tu respires, tu fais du bien à tout ton corps, et à ton esprit aussi.

        Bon dimanche pour toi aussi Nicole.

    15
    Simone
    Dimanche 15 Janvier à 13:48

    Un seul mot : bravo

    Non, un autre : bise

      • Dimanche 15 Janvier à 14:55

        Réponse        à   Simone    --

        alors un de plus :  O  K   ! 

    14
    Danielle
    Dimanche 15 Janvier à 09:40

    Bonjour Doc-Pinson, une petite requête : tu ne pourrais pas nous faire un petit dessin de la position de la main droite devant le visage stp ? Si je mets les doigts (index et majeur) à la racine du nez, le pouce droit est au niveau de la narine droite mais l'annulaire ??? j'en fais quoi ? Il ne se trouve pas en contact avec la narine gauche mad !!! Alors quelque chose doit m'échapper et je ne risque pas de commencer ! Tu crois que si je bouchais à gauche sarcastic avec l'autre main l'effet ne serait pas le même  ? Tu vas me répondre non bien entendu alors vite un petit croquis car le démarrage est difficile, tu me diras qu'avec le froid c'est normal ou presque, ou alors c'est mon cerveau qui doit être... revitalisé d'urgence, pourtant j'aimerais bien aussi bénéficier des hormones du bonheur et de la détente et dominer certaines émotions en trouvant paix, calme et sérénité. J'ajoute d'ailleurs que tu aurais pu réécrire ces jolis mots en titre et "respiration alternée" en sous-titre puisque cet article est la suite de celui d'hier (ceci n'est qu'une idée qui me vient subitement).Bon je vais tenter de faire mieux dans la position des doigts mais hum... Je relis attentivement et je recommence, je ne t'ai livré que ma première impression en écho à tes lignes. Ton dessin est très beau, très doux, ces reflets dans l'eau... Bon, je te souhaite un très bon dimanche plein de soleil. Danielle

      • Dimanche 15 Janvier à 14:54

        Réponse        à   Danielle    --

        Heu ... je vais essayer pour le dessin ... pas facile.

        Mais tu peux bien sûr chercher une autre façon de boucher alternativement tes narines  : ce n'est pas un point essentiel. Par exemple joindre tes deux mains comme pour une prière, placer tes deux pouces sous le menton, joindre les doigts 3, 4 et 5, placer la pointe de ton nez vers les médius joints. Alors tes deux index, un peu écartés, se trouvent chacun face à une narine, et il sera facile de boucher l'une ou l'autre.

        Revitaliser le cerveau par cet exercice ? Je n'avais pas envisagé cela dans ce sens, mais l'idée me semble excellente ! Je pense réellement que cet exercice vitalise les narines, mais l'inverse est vrai : comme dans un couple amoureux, le courant amoureux circule en même temps dans les deux sens, ou comme pour un couple de bons danseurs. Les cellules cérébrales doivent donc bénéficier de cet exercice autant que les cellules de l'épithélium nasal ! C'est une stimulation mutuelle, réciproque. Notre corps, d'ailleurs, est une unité, et pas fait d'organes indépendants collés les uns aux autres.

        Je suis d'accord pour unifier les 2 titres.`

        Merci de toutes tes bonnes suggestions.

        Bonne après-midi, Danielle.

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :