• - Santé-Bien être - 7 : L'arthrose : une maladie auto-immune -

     

    L'arthrose

    une maladie auto-immune  

     

    ***

     

    Toute recherche est passionnante, que ce soit une énigme policière, une tentative de percer les secrets d'un volcan, l'essai de comprendre comment vit un lichen sur une falaise de granit, ou comment apparait ce que nous appelons une "maladie", laquelle va nous gâcher la vie, ou même nous faire mourir.

    Il en est de même pour les questions que je me posais il y a une semaine.

    Pourquoi mes doigts avaient-ils retrouvé leur état normal ?

    Qu'est-ce que cela avait à voir avec ma perte de poids ?

    C'est quoi l'arthrose ? 

    Quelles en sont les causes ?

    Peut-on la guérir ?

    Et si oui, comment ?

     

    J'avais appris ( dans le passé !) qu'il y avait 2 sortes de rhumatismes :

    les rhumatismes inflammatoires,

    qui sont de vraies maladies ... où une articulation  prend feu !  

    (Parfois plusieurs en même temps, ou successivement )

    L'articulation atteinte devient très rouge, très chaude, très grosse, très douloureuse,        et cette inflammation violente provoque à plus ou moins long terme sa destruction           conduisant cette personne à ne plus pouvoir se servir de cette articulation.

    On appelle aussi ces rhumatismes "inflammatoires" des " Arthrites ",                              et on parle de "mono-arthrite"  si une seule articulation est touchée,                                       ou de "poly-arthrite" si plusieurs sont atteintes (en particulier dans la redoutable polyarthrite rhumatoïde). 

     

     

    - Santé-Bien être - 5 : L'arthrose : une maladie auto-immune ? -

     

     

    Par opposition aux  Arthrites  on décrit l' Arthrose comme n'étant pas un rhumatisme inflammatoire mais un rhumatisme "dégénératif " , entendez par là qu'il serait provoqué par le vieillissement, et qu'en conséquence il est inévitable, et inguérissable. 

     

    La bonne nouvelle, c'est que c'est faux !

     

    L'arthrose est elle aussi  provoquée par une inflammation des articulations (toutes possiblement : des mains, des membres, de la colonne vertébrale), mais avec un niveau d'intensité moindre par rapport aux arthrites. Seulement voilà, ne comprenant pas d'où pouvait bien venir cette inflammation a minima , on a décidé qu'elle n'existait pas.

    Or elle existe !

    Reste à trouver sa cause. 

     

    Et bien il se pourrait qu'on l'ait trouvée !

    Mais voilà, c'est un peu comme si je réalisais un puzzle.

    J'avais mis de côté une pièce dont je ne savais pas trop quoi faire.

    Et qui même, je l'avoue, dérangeait mes habitudes de penser.. et de vivre !

    Je ne suis pas seul à l'avoir mise de côté : c'est l'attitude officielle du monde médical,

    un monde très conservateur qui reçoit très mal les idées nouvelles.

    Et je réalise soudain que c'est juste la pièce qu'il me faut en ce moment !

    Cette pièce, la voici : c'est le gluten

     

    Depuis quelque temps des gens, qu'il est de bon ton de considérer comme un peu dérangés,  cherchent à promouvoir une alimentation sans gluten. Mais comme ça m'arrangeait de penser qu'ils avaient tort, je voulais continuer à croire que le gluten était une très bonne chose, ce qui me permettait de continuer à manger tranquillement une ration conséquente de cet aliment sacré que j'aimais tant : le pain !

    Mais de même que le Titanic, malgré la certitude stupide de son capitaine  qu'il était indestructible, s'est trouvé stoppé net dans son triomphal voyage, de même ma certitude têtue concernant le gluten a volé en éclat quand j'ai réalisé ce qui s'était passé.

    Car voilà : 

    en éradiquant complètement (à 100 pour 100 !) et pendant 18 mois le blé sous toutes ses formes mais aussi l'avoine, l'orge et le seigle, j'ai fait sans le vouloir un régime strict sans gluten. Mon organisme s'est trouvé soulagé, on peut dire  "détoxiqué", et les troubles que provoquait l'ingestion quotidienne de cette protéine, ont tout simplement disparu.

    C'est la seule explication que je vois pour comprendre la normalisation de mes mains,

    l'étonnante récupération de la mobilité de mes doigts !

     

     

    - Santé-Bien être - 5 : L'arthrose : une maladie auto-immune ? -

     

     

     

    Reste à comprendre pourquoi le gluten a cet effet.

    C'est une merveilleuse piste d'exploration qui s'ouvre devant moi, devant nous,

    car en la suivant nous allons découvrir des choses passionnantes concernant  l'immense groupe des maladies auto-immunes.

    L'arthrose en est une. Mais elle est très loin d'être la seule.

    Il me reste à vous parler du gluten et des maladies auto-immunes.  

    Et à voir en particulier comment on peut éviter, ou éteindre, cette inflammation souvent sournoise, presque inapparente, qui est la cause de ce que l'on appelle l'arthrose.

    C'est un gros morceau !

     

     

    *** 

     

     

     

     


  • Commentaires

    28
    H2O-
    Mercredi 25 Janvier à 11:01

    Je mange très peu de pain mais ne connais pas vraiment les aliments qui contiennent le gluten... Ce serait peut-être un truc à essayer pour les douleurs des genoux...

    Sans farine, sans sucre et sans lait... très, très dur comme régime pour moi ! je ne suis pas des plus courageuses...

     

      • Mercredi 25 Janvier à 14:34

        Réponse        à   H2O    --

        Mais TOUT ce qui est fait avec de la farine ! Pâtes, biscottes, semoule et boulgour, céréales évidemment, viennoiseries en tout genre, sauces diverses épaissies à la farine, de ce fait tous les plats préparés dans le commerce (probablement), confiseries, biscuits et gâteaux bien sûr, mais aussi poissons panés.

        Changer ses habitudes est dur. Mais avoir des articulations douloureuses aussi ! Cela vaut le coup de faire un essai sérieux !

         

    27
    FAN
    Mardi 24 Janvier à 15:25

    ... bonjour Kasimir, ciel bleu aujourd'hui ici. J'ai une requête à Dr Ramon, pourra-t-il expliqué plus en détail son régime sans gluten? Et après combien de temps a-t-il trouver un soulagement ?

    Un grand MERCI d'avance!

      • Mardi 24 Janvier à 15:44
        khaz

         Éditer

        Réponse        à                F A N             --

        J'espère que Ramon va te lire

        mais je lui envoie aussi un petit mail.

    26
    Samedi 21 Janvier à 18:11

    Bonjour pinson,

    Je pensais que manger sans gluten était encore une trouvaille pour nous faire consommer plus cher. Je n'y croyais pas du tout. Mais en te lisant, je vois que je me suis trompée. Il n'est pas facile de manger sans gluten. Il faut bien connaître tous les aliments qui n'en contiennent pas et je ne m'embête pas à lire les étiquettes car comme on a pu le constater à plusieurs reprise,  ils nous mentent là-dessus aussi. Maintenant, je comprends mieux ta réponse à mon commentaire concernant le surpoids (je voulais te répondre mais je n'ai pas eu le temps ou pas pris le temps de le faire).  Je mange par jour un ou deux p'tits pains de soixante grammes et en plus aux céréales plus les aliments qui en contiennent. Ca me plairait de faire l'essai, mais pas évident car beaucoup d'aliments contiennent du gluten.

    Pour l'arthrite et l'arthrose, je vois mieux la différence. Ton article est bien explicite. Mais jusqu'à maintenant, je touche du bois, tout va bien pour moi.

    Mais que prends-tu en remplacement du pain car dans un article, tu nous avais présenté une belle assiette préparée pour ton repas. J'avais vu que ce n'était pas du pain mais je n'ai pas osé te demander.

     Bonne fin de journée et bise à toi pinson.

     

      • Samedi 21 Janvier à 18:42

        Réponse        à                Mari jo21              --

        Mais non, Mari jo, cette idée d'éviter le gluten n'a pas été inventée pour créer une nouvelle source de profit, par contre  que des commerçants se précipitent dans le créneau pour essayer de gagner des sous, ça c'est une possibilité ! A nous d'être vigilants.

        Dans in premier temps je n'ai pas cherché à remplacer le pain, mais c'est vrai qu'il manque beaucoup, cet aliment si familier. Depuis peu de temps je cherche à faire du pain sans gluten, et pour l'instant sans succès. Il faut dire que cette recherche n'est pas ma priorité.  Dès que j'aurai réussi à faire quelque chose de correct et même d'agréable j'en parlerai sur mon blog. En attendant on peut acheter des sortes de crackers (?) au sarrasin ou au maïs, mais ... ils sont bien secs. Les pains sans gluten des boulangers sont je crois assez chers, je ne les jamais essayés. Bon week-end Mari jo.

    25
    Fan
    Vendredi 20 Janvier à 16:50

    Bonjour Kasimir, et mille merci à Ramon, cela m'encourage à continuer sur ce chemin sans gluten et peut-être sans lait même de brebis, sauf au fromage je la peine d'y renoncer pour l'instant! J'ai lu un article d'une scientifique  du Canada, Jacqueline Lagacé, qui vit sans gluten et lactose et qui n'a plus beaucoup de problème avec son arthrose!

    Belle journée encore à tous!

      • Vendredi 20 Janvier à 18:46

        Réponse        à                  F A N              --

        Je suis bien d'accord avec toi, FAN, le témoignage de Ramon nous encourage avec force !

        Pourquoi est-il également très utile de ne plus consommer de lait de vache, c'est un sujet que nous creuserons aussi. Mais dès maintenant j'ai envie de dire que le fromage présente moins d'inconvénients que le lait car il a subi une fermentation qui l'a beaucoup transformé. Il est tout de même plus prudent de ne prendre que des quantités minimes de fromage : des petites portions prises comme des aliments-plaisir, de temps en temps (et c'est tellement bon !).

        Bon week end.

         

    24
    Danielle
    Vendredi 20 Janvier à 10:43

    Bonjour pinson, une fois de plus commentaire envolé ! Allez je recommence. Le commentaire de Ramon est très intéressant  et il vient conforter ce que tu dis sur le gluten. Je crois que ressentir dans son corps et soigner des patients doit être très différent. Vos témoignages sont extrêmement intéressants car vous avez vécu personnellement ces expériences et le résultat bénéfique qui en découle mais vous, les médecins, vous avez l'avantage de savoir éviter les pièges cachés, de bien mieux contrôler les aliments à proscrire et d'en connaître les effets néfastes qui peuvent provoquer d'autres problèmes. C'est un changement total dans l'alimentation, une petite révolution difficile à maîtriser, une autre façon de manger. Tu vois par exemple la suppression du lait de vache, je n'y aurais jamais pensé, or tant de produits en contiennent dans notre vie quotidienne... tout est à repenser, à apprendre et... à accepter ! Bonne journée pinson sans gluten oops je suppose qu'il fait très froid chez toi alors sois prudent ! Danielle

      • Vendredi 20 Janvier à 14:21

        Réponse        à       Danielle     --

        Oui, il fait très froid, mais le soleil brille enfin, et en plus ici nous n'avons pas de vent (pas encore) alors ça m'a incité ce matin à travailler dehors, mais très bien vêtu !

        Une petite révolution dis-tu ? Non, une très grande révolution ! Et elle sera lente et difficile, pour des raisons morales, identitaires, et aussi  pour des raisons économiques : la résistance des circuits actuels va être féroce, sois-en sûre. Mais ce n'est pas ce qui va nous empêcher de réfléchir, et de décider pour nous mêmes  (ce qu'il faut aussi rendre possible pour les vaccins)  la liberté doit décidément être défendue avec une vigilance incessante. 

        Les médecins sont-ils en une meilleure position pour... pas sûr : ce qu'ils savent, ou croient savoir, leur sert parfois de carapace. Pas facile de changer de carapace ! Regarde les crabes, quand ils font ça pour pouvoir grandir, ils se retrouvent tout nus pendant quelques jours, et donc très vulnérables.

        Et puis les habitudes ont une force invraisemblable : je me souviens de nos difficultés pour nous, jeunes médecins, à abandonner la cigarette, alors que nous savions ... et que pour mon cas j'avais soigné des cancéreux du poumons pendant 6 mois à l'hôpital Cochin, or ces hommes (il n'y avait pas de femmes atteintes à cette époque) ces hommes étaient 19 fois sur 20 de grands fumeurs, et ils mettaient 6 mois à mourir dans d'effroyables souffrances. Et bien cela ne nous suffisait pas : nous nous retrouvions à la salle de garde et allumions une cigarette, pour nous déstresser ! De la folie pure.

        Bonne journée Danielle.

    23
    lenez o vent
    Vendredi 20 Janvier à 08:16

    très  intéressant, oublions notre pain quotidien et aux produits dérives

    du blé transformé

    pour passer à une  autre alimentation

    Merci, Bisous Pinson

      • Vendredi 20 Janvier à 10:32

        Réponse        à     lenez o vent      --

        oh tu sais ce ne sera pas facile !

        Individuellement c'est réalisable. Mais à un niveau plus étendu, il faudra peut-être des siècles, car ce n'est pas autre chose qu'un changement majeur au niveau de nos habitudes alimentaires...

        nous allons y revenir.

        Bonne journée.

    22
    Ramon
    Jeudi 19 Janvier à 21:05

    Merci pour cet article! Entièrement d'accord, et pour cause!

    Je me suis traité (et j'ai été traité) pendant 15 ans pour poly arthrite rhumatoïde (déformation en coup de vent, facteur rhumatoïde +, VS au plafond, etc) Le rhumato, un ami, voulait me mettre sous Methotrexate, que j'ai refusé à cause de ses effets pleuro-pulmonaires, il m'a suggéré de la cortisone séquentielle, que j'ai refusé aussi. Je me suis raccroché au Diclofénac, seule molécule qui me soulageait sans trop de dégâts… avec protecteur gastrique, bien sûr (IPP). Sauf que le Diclofénac est cardiotoxique. Conséquence: apparition d'une méchante FA. Donc, prescription d'antiarythmiques + anticoagulants etc… Bref, l'artillerie lourde.

    Ma fille, naturopathe, me courait après pour que je fasse un régime sans gluten… J'ai fini par accepter (en maugréant).

    Résultat? Je ne prends pratiquement plus aucun médicament. Faudra que je raconte ça plus en détail.

    A bientôt, l'ami!

      • Vendredi 20 Janvier à 10:22

        Réponse        à        Ramon      --

        Bonjour ami.

        Ton témoignage est extrêmement intéressant et important. Ce que j'ai dit me concernant est minuscule à côté de ce que tu nous expliques. Il ne s'agissait, pour moi, que de la raideur de quelques doigts, du très banal, du quotidien, et ce pour des millions de personnes. Mais pour toi il s'agit d'une attaque majeure de tes articulations par une inflammation aiguë, par une des plus redoutables polyarthrites,   avec des répercussions générales imprévisibles.

        Et quand je vois la liste de la grosse artillerie qui en effet t'a été proposée et a commencé à être utilisée, je tremble pour toi ! Car Methotrexate, Diclofénac, antiarythmiques et anticoagulants sont tous des anti quelque chose, c'est à dire des poisons qui attaquent directement notre physiologie avec une extraordinaire violence ! Même les protecteurs gastriques (nom rassurant !) sont des anti eux aussi, qui bloquent nos sécrétions gastriques. Quel gâchis! Quel risque de déglinguer plus avant un équilibre de santé qui était déjà menacé par un danger dont on n'imaginait même pas les causes. Ces traitements modernes surpuissants se font avec une très bonne conscience mais sont en fait décidés par des aveugles et, après des effets symptomatiques immédiats, conduisent, de nouvelles complications en nouvelles complications, conduisent... j'ose à peine le dire, mais je le pense : à l'abîme ! 

        La cortisone elle-même, la merveilleuse hormone, est d'un maniement des plus risqué, et l'utiliser me fait penser à ce qui se passerait si on voulait nettoyer un piano avec un karcher : c'est de l'acrobatie !

        Bref, merci à ta fille ! Il est des moments où cette science dont nous étions si fier doit s'incliner devant ce que nos enfants nous apprennent ! C'est ... difficile, mais c'est merveilleux, et cela nous rajeunit ! Nous libère.

        Je profite de ma réponse pour te dire que je ne reçois plus rien de toi m'avertissant de tes publications. Pourrais-tu m'inscire à ta newsletter ?

        à bientôt.

    21
    Mercredi 18 Janvier à 20:45

    Hors sujet pour cet article .Mais voilà peut-être une bonne nouvelle pour les vaccins :

    http://www.ouest-france.fr/sante/vaccins-les-seuls-produits-obligatoires-bientot-rendus-disponibles-4742881?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

     

      • Jeudi 19 Janvier à 18:57

        Réponse        à  ALN 03       --

        Oui, ça a l'air de bien tourner`

        donc nos efforts ont payé, super !

    20
    Simone
    Mercredi 18 Janvier à 20:09
    Et de toute façon le cerveau réagit au goût sucré d' où qu' il vienne..... et en plus tu es très chouette en danseuse balinaise !!!
    mais ce que je préfère c' est ton dessin n° 1, très expressif!
    Bises Mr K.
      • Jeudi 19 Janvier à 19:29

        Réponse        à      Simone       --

        Tu as vu comme j'ai rajeuni d''un seul coup ... 

        et le changement de sexe est à la mode, pas vrai ? 

    19
    FAN
    Mercredi 18 Janvier à 13:28

    ... MERCI!!! Je ne voulais pas croire au gluten, je me suis moqué souvent et même quand mon petit fils avait soit disant pour moi, une intolérance au gluten. Depuis 15 jours, je ne mange plus de pain, ni de produits farineux, sauf 2 petits pommes de terre parfois, (les Allemands sont des bouffeurs de cet légumes), je n'ai pas encore perdue du poids vraiment, mais mon tour de taille à diminuer de 3 centimètres, il me semble... enfin bref, je mange beaucoup de soupe aux légumes faits maison et... pour Danielle, c'est plus que simple... j'ai bânit le lait de vache et bois un verre de lait de Brebis BIO, par jour.

     Côté sucre, j'ai pris 2 c. de miel dans 14 jour. Que pense-tu du Xylitol? Il a un goût rafraichissante et il doit être bon pour l'émail des dents. Encore merci pour l'article  je te suit en lecture...smile scrupuleusement!

    Ciel bleu, froid et le président de la Chine est parti pour Genève. Hier au soir des héèlicopters  (il souligne toujours en rouge, alors j'ai mis 2 "e" différentes) ont survoler le lac, vu qu'il dormait à  quelques pas de chez moi...

     

      • Mercredi 18 Janvier à 15:39

        Réponse        à  F A N        --

        Un aveu : je me suis moi aussi longtemps moqué  des gens renonçant au gluten. Dans nos convictions et croyances entre un énorme facteur affectif ! J'étais un amoureux inconditionnel du pain et je ne voulais a aucun prix le faire descendre du trône sur lequel mes ancêtres bien-aimés l'avaient hissé. jusqu'au jour où... j'ai vu mes doigts libérés après avoir cessé sa consommation durant une période prolongée.

        De même qu'on prouve la marche en marchant, on prouve l'intérêt de la suppression du gluten en le supprimant, et en constatant les effets de cette suppression. Ce n'est pas théorique, idéologique, c'est une expérience vécue, et personnelle.

        Par contre les pommes de terre , pas de gluten. Chouette !!!

        La suppression du lait de vache (et peut-être son remplacement par du lait de petits animaux ... ) oui, c'est aussi un sujet important à traiter, nous en parlerons.

        Quant au xylitol, c'est un cousin-germain du sucre  (comme l'alcool) et c'est  un produit naturel que nous consommons quand nous mangeons des framboises, des fraises, d'autres fruits comme les prunes, les bananes, et même des légumes comme les choux fleurs.

        Quel est l'intérêt du xylitol ? D'avoir un goût sucré comparable au sucre tout en procurant une charge glycémique bien inférieure.

        Mais à mon avis il a un double inconvénient. Tout d'abord celui qui est vendu dans le commerce n'est pas du xylitol naturel,mais une molécule synthétisée dans l'industrie, avec diverses étapes comme par exemple une hydrogénation , comme pour fabriquer de la margarine. Et ça m'ennuie d'acheter un substitut au sucre fabriqué par des firmes chimiques (genre Monsanto ou Bayer). Bien sûr c'est bien préférable à l'horrible aspartame, qui est une molécule entièrement artificielle, donc toxique. La Stévia serait peut-être préférable : c'est simplement une plante. 

        Mais le second inconvénient est celui-ci. Ce que nous devons diminuer, et même supprimer, c'est notre accoutumance au sucre, et donc au goût sucré : accoutumance qui devient une dépendance aux effets catastrophiques (obésité, diabète, et bien plus encore). Alors ce n'est pas en remplaçant un goût sucré par une autre goût sucré que nous serons libérés ! Mais en apprenant à diminuer le sucre d'une façon définitive. 

        Nous n'avons aucun besoin de prendre du xylitol industriel, donc le plus simple est de s'en passer.

        Des Chinois dans le ciel ? N'as-tu pas vu une traînée jaune ??? 

         

         

         

    18
    Mercredi 18 Janvier à 10:51

    Ayant eu quelques élèves reconnus très jeunes allergiques au gluten, je sais que les produits sans gluten existent .On en trouve même maintenant  dans les rayons des grandes surfaces comme ici .

    Les vrais allergiques au gluten ne pouvaient manger à la cantine et apportaient le repas préparé par les parents.

    Un de mes proches, atteint de sclérose en plaques , fait un régime sans gluten depuis des années. Il se trouve moins fatigué, mais sa maladie a sans cesse évolué.

    Une question: sans gluten, l'arthrose s'améliore. Mais, en mangeant du pain , des pains au chocolat sans gluten , on conserve ses kilos ???

    Je suis contente que tu aies fait cette démonstration car le" no gluten " me semblait devenir une mode commerciale et coûteuse et j'avais quelques doutes sur sa raison d'être ( sauf en ce qui concerne les allergies ).

    Bon mercredi Amikas!

      • Mercredi 18 Janvier à 12:14

        Seconde réponse  à              ALN 03                         --

        Je n'avais pas repris cette partie de ton commentaire où tu parlais d'une personne atteinte de cette grave atteinte de son système nerveux qu'est la SEP. Ce qu'à remarqué cette personne comme effet bénéfique d'un régime sans gluten  va tout à fait dans le sens que ce que je découvre progressivement avec un intérêt grandissant. Ce qui ne veut pas dire que cette sclérose  des gaines qui entourent les nerfs (gaines qui  sont absolument indispensables à la bonne circulation de tous nos influx nerveux !) que cette sclérose  ne serait due qu'au gluten : elle à d'autres causes (auto-immunes également, c'est à dire à l'action d'autres toxines, par exemple l'aluminium que l'on introduit follement dans certains vaccins !!!!!). Mais les toxines s'ajoutent évidemment les unes aux autres pour dégrader nos tissus, c'est une évidence.

        Merci Nicole d'avoir repris ce point, si important.

      • Mercredi 18 Janvier à 11:37

        J'avais pigé Khas et je connaissais bien un peu ta réponse.

        Mais j'avais omis de dire que la personne dont je parle atteinte de SEP avait une forme très douloureuse et elle pense que ses douleurs sont devenues beaucoup moins violentes, parfois nulles en mangeant sans gluten .Les galettes de riz remplacent le pain, pour lui.Il a également supprimé le lait de vache depuis 10 ans , au moins 

      • Mercredi 18 Janvier à 11:19

        Réponse        à  ALN 03       --

        J'ai 2 réponses à te faire, mais toutes les 2 sont en fait des têtes de chapitre qu'il faudra creuser très sérieusement.

        Bien sûr que le commerce se jette immédiatement sur ce nouveau courant de pensée pour en tirer un profit maximum. A nous de contrôler cela et de ne pas nous faire avoir ! C'est pourquoi il est essentiel de comprendre, et ainsi d'éviter de retomber dans l'ornière de la passivité qui ferait très vite de nous le jouet de nouvelles arnaques. 

        Pour ce qui est du pain, et de tout ce qui est fait à base de farine, il y a deux problèmes distincts : celui du gluten, oui, d'accord... mais il y a en a un autre : celui de l'apport glucidique Si on se bourre de riz ou de galettes de riz soufflé (pour prendre un exemple précis), nous ne prenons pas de gluten, bravo ! mais nous allons avoir tout de même un pic glycémique, et donc un pic insulinique, qui va provoquer un stockage de graisses.

        Autrement dit la question du gluten est un problème à prendre en compte, mais il y en a d'autres.

        Bon mercredi Nicole. 

    17
    Danielle
    Mercredi 18 Janvier à 10:09

    Bonjour Doc-Pinson, la différence entre arthrite et arthrose était un peu floue pour moi, cette fois tout est clair après tes explications car ce mot est quelquefois employé indifféremment pour l'une ou l'autre de ces maladies. Une alimentation sans gluten ce n'est pas facile à respecter car s'il n'y avait que le pain à supprimer (encore que cela ne soit pas facile non plus) Eradiquer totalement le gluten, aussi strictement que tu l'as fait n'est pas du tout évident, le blé et les autres céréales : seigle, avoine, orge... c'est tout un changement, un bouleversement ! Même si on décide d'éviter strictement les produits céréaliers finalement on ignore bien souvent où se trouve le gluten à part bien sûr les gâteaux, les pâtes... mais il y en a bien d'autres que nous ignorons, qui se cachent dans certains produits. Alors il faut éviter toutes les farines mais ce n'est pas facile à faire même en scrutant les étiquettes lors de nos achats, est-ce que leur présence est signalée partout ? Il semble que l'idéal serait de consommer des préparations entièrement "maison" mais (si je prends mon exemple) compte-tenu de mes faibles connaissances culinaires c'est difficile et même mission impossible sarcastic mais ça tu le sais (!) Alors se rabattre sur les produits commercialisés sans gluten ? Ah que c'est compliqué tout ça... je comprends pourquoi tu adores consommer du poisson smile et plein de légumes. J'attends la suite avec impatience et je te souhaite une bonne journée, ici il fait froid mais le soleil est présent, j'espère que tu as autant de chance. Danielle-mouette, après-midi j'affronte le froid alors je prépare mes plumes !!!!!

      • Mercredi 18 Janvier à 10:58

        Réponse        à   Danielle    --

        Oui Danielle, mille fois oui : une alimentation sans gluten est difficile à mettre en place. Et même très difficile. Mais marcher sur la lune aussi , et nous l'avons fait (yes, we did !!!). Ou plus simplement conduire une voiture, mais on peut apprendre, et ensuite prendre du plaisir à conduire.

        Pourquoi est-ce si difficile ? Parce que nous avons pris des habitudes alimentaires depuis de nombreux siècles et même des millénaires, et on ne change pas ainsi ce qui semble ancré en notre chair elle-même.

        La question essentielle est de savoir si c'est utile ou pas. Si nous pouvons démontrer que notre santé est attaquée par cette pratique, fut-elle millénaire, que nos ancêtres nous pardonnent, mais nous allons changer cette pratique !

        Telle est en tout cas ma position. Et bien sûr il faudra voir dans le détail comment ça peut se réaliser. Je n'en suis pas encore là sur mon blog, mais seulement à comprendre pourquoi le gluten est nocif et nous joue (silencieusement) ce sale tour qui aboutit  à des destructions dans nos corps.

        Oui,  le froid s'installe, mais le soleil aussi :

        chouette, l'été revient !

    16
    Mercredi 18 Janvier à 09:13

    tu peux donc remanger du pain sans gluten, si ça existe?

    Dominique

     

      • Mercredi 18 Janvier à 10:39

        Réponse        à   LMPT 73    --

        Je sais qu'il s'en vend (cher).

        Mon intention est d'en faire moi-même, mais je suis seulement au tout début de mes essais, et ceux-ci sont pour l'instant ... ratés. Pas de panique : je vais y arriver.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :