• - Santé-Bien être - 9 - Il y a 12.000 ans commençait la révolution néolithique -

     

     

     

     

     il y a 12.000 ans commençait

    la révolution néolithique

     

     

    Il s'agissait bien d'une révolution, nous allons-le voir, aux conséquences incalculables.

    Mais si je répète à nouveau cette phrase c'est pour que nous prenions bien conscience

    qu'il s'agit d'une révolution très récente si on compare ces 12.000 ans

    d'une part aux 200.000 années durant lesquelles avaient déjà vécu les Sapiens,

    et plus encore aux 3.000.000 d'années de la présence d'Habilis, notre cousin

    et probablement aussi notre ancêtre le plus proche.

    Cette révolution s'est produite en même temps en au moins trois points de la planète

    car elle a été favorisée par la fin d'une longue période de glaciation ce qui veut dire qu'à cette époque de gigantesques réserves d'eau douce s'étaient accumulées et ceci, lié au réchauffement , a provoqué dans certaines zones favorisées une expansion considérable de la flore.

    Nous allons considérer une seule de ces trois zones, celle qui se situe au Moyen-Orient, et s'étend du sud de la Turquie (Anatolie) jusqu'à l'Euphrate en passant par la vallée du Jourdain, le Liban et la Syrie. 

    Cette région,  très fertile à cette époque, a été appelée, à cause de sa forme

    le Croissant Fertile.

    Là ont spontanément prospéré, en autres plantes, des céréales : du blé et de l'orge.

     

    Oh il ne s'agissait pas du blé que nous connaissons aujourd'hui,

    mais de blés sauvages bien plus modestes, très rustiques, peu productifs.

    Ces blés (et orges) primitifs existent encore de nos jours dans ces zones ravagées !

    Les hommes en ont d'abord cueilli les grains, souvent un à un  (car à cette époque les épis ne se tenaient pas bien). Le blé archaïque devait ressembler alors à l'engrain , appelé aussi Petit Epeautre . Cette variété qui ne porte que quelques grains,  parfois un seul, d'où son nom (qui signifie "un grain", d'ailleurs en allemand il s'appelle Einkorn ! ).

     

    - Santé-Bien être - 9 - Il y a 12.000 ans commençait  la révolution néolithique -

                                                                                Engrain - image Wikipédia

     

     

    Ces grains ont d'abord été mangé crus. 

    Habitude qui d'ailleurs est encore évoquée dans l'évangile de St Mathieu où nous lisons qu'un jour Jésus traversait un champ de blé : ses disciples eurent faim, se mirent à cueillir des épis et à les manger.

    Ils ont ensuite été grillés, puis broyés sur des pierres, transformés en une farine grossière avec laquelle furent préparées des galettes qui furent cuites au feu. 

    Fut ensuite inventé une sorte de couteau à moissonner, avec une lame en silex.

     

     

    - Santé-Bien être - 9  : il y a 12.000 ans, la révolution néolithique -

     

     

     

    L'homme était devenu cueilleur de grains !

    Bon, je vais accélérer un peu !!!

     

    Ensuite il eut l'idée de semer ces grains : il devint agriculteur !

    Il inventa le champ.

    Alors il devint sédentaire.

    Normal : si vous cultivez un jardin, vous n'allez pas déménager tous les trois mois !

     

    Devenu sédentaire, il se mit à domestiquer des animaux : il devint éleveur.

    Ses huttes légères devinrent plus importantes, plus solides.

    Finalement Homo Sapiens inventa le village.

     

     

    - Santé-Bien être - 9  : il y a 12.000 ans, la révolution néolithique -

     

     

     

    Les populations humaines se sont alors considérablement développées : une alimentation plus abondante et mieux assurée a en effet éloigné les graves épisodes de famine qui étaient jusque là fréquents et décimaient les groupes humains..

    L'abandon du nomadisme permettait aussi aux femmes de mener plus facilement à terme leurs grossesses.

    Alors, porté par cette prospérité agricole, Sapiens inventa la ville !

    Ceci se produisit 4000 ans avant notre ère, en Mésopotamie, l'Irak actuel,

    les plus célèbres des villes sumériennes étant Our, Ouruk, Babylone...

     

     

    - Santé-Bien être - 9  : il y a 12.000 ans, la révolution néolithique -

     

     

    La révolution agricole engendra ainsi une révolution urbaine.

    Puis vint le perfectionnement de diverses techniques, la naissance des sciences, de l'industrie, bref : c'est le monde moderne qui apparaissait.

     

     

    Vous allez peut-être dire que j'ai oublié le gluten.

    Patience : nous allons bientôt y revenir ! 

     

    Mais je me rends compte soudain que je n'ai pas encore expliqué le titre de cet article.

    Pourquoi "révolution néolithique" ? 

    Voici.

    Le tout premier progrès qu'accomplit Sapiens fut, bien modestement en apparence, une amélioration de la pierre taillée : il découvrit comment la polir, si bien qu'à la pierre taillée (la vieille pierre, un peu rudimentaire) succéda  une " pierre nouvelle", d'où le nom de cette nouvelle période à partir de 12.000 ans : le Néolithique.

     

    Il découvrit aussi la métallurgie, ce qui mit fin à l'âge de la pierre taillée puis polie  (Paléolithique puis Néolithique) : on entrait alors dans l'ère des métaux.

    Autre invention majeure : l'écriture. Elle se fait à la même période ( 4000 ans avant JC) et dans le même lieu que la révolution urbaine.

    Je devais vous la signaler, car elle met fin à la Préhistoire :

    nous entrons alors dans les temps modernes, les temps historiques. 

    Le paléolithique puis le néolithique, qui terminent la période préhistorique, sont désormais derrière nous.

     

    Dans le prochain article  je reviendrai au blé, et au gluten !!!!!!!!!

     

     

    ***

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    16
    Dimanche 29 Janvier à 15:45

    Bonjour pinson,

    Passionnant ton article. Je l'ai relu à plusieurs reprises bien qu'il soit très explicite. C'est un plaisir de te lire et de nous replonger chez nos ancêtres.

    Bonne journée et bise à toi pinson.

      • Dimanche 29 Janvier à 18:12

        Réponse        à    Mari jo 21   --

        Tu as raison de dire "nos ancêtres".

        Je n'ai pas connu mon GPP qui était agriculteur et forgeron 

        et pourtant je le sens tellement près de moi.

        Et bien ces premiers agriculteurs du Croissant Fertile, je les sens de même , tout près de moi. Le temps qui nous sépare d'eux, en apparence, est tout petit par rapport à l'évolution du monde.

        Bonne semaine Mari jo.

    15
    lenez o vent
    Mercredi 25 Janvier à 19:32

    Tu es un Enseignant sage

    tout évolue, avec des effets plus ou moins bons pour chacun

    Bisous Pinson

      • Mercredi 25 Janvier à 19:40

        Réponse        à   lenez o vent  --

        Sage ???? 

        Hum... si tu savais toutes les bêtises que je fais, tu ne dirais pas ça !

        Bonne soirée.

    14
    FAN
    Mercredi 25 Janvier à 11:36

    ... j'ignorais "das Einkorn" et j'attends avec impatience ton l'article sur le blé et... le "gluten"!

    Merci d'avance.

      • Mercredi 25 Janvier à 15:37

        Réponse        à   F A N   --

        Alors ... à bientôt !!!!

    13
    H2O-
    Mercredi 25 Janvier à 11:23

    Ne penses-tu pas que l'organisme de l'homme s'est adapté à cette nouvelle alimentation ? qu'il a fabriqué des enzymes capables de l'aider à digérer les céréales, le lait ou les œufs ? J'ai lu quelque part que si on ne consommait plus de lait ou d’œufs régulièrement, l'organisme cessait de générer les enzymes nécessaires à leur digestion, est-ce possible ?

    12 000 ans, c'est peu à l'échelle de l'humanité mais beaucoup à l'échelle d'une vie humaine... tout s’accélère alors on peut très bien imaginer qu'une nouvelle révolution est en marche.

    Merci pour ces articles toujours passionnants !

    Bonne journée ami-Kas

      • Mercredi 25 Janvier à 15:35

        Réponse        à   H2O   --

        Il y a probablement un début d'adaptation, mais jusqu'à quel point ?

        Et sans doute pas pour tous également. Si notre espèce ne disparaît  pas, il est possible que dans un million d'années nous puissions tous digérer beaucoup mieux le gluten, étant alors tous munis des enzymes nécessaires. Alors... confiance et patience !

        Ce qui s'est passé dans nos enfances : nos habitudes alimentaires d'alors, doivent beaucoup compter dans nos capacités  (individuelles) à digérer bien ou mal tel ou tel produit : gluten, protéines du lait, gluten et une multitude d'autres molécules.

        Bonne semaine H2O.

    12
    Mercredi 25 Janvier à 11:19

    Kaz , tu es passionnant. J'aurais aimé te connaître quand j'enseignais la passionnante période préhistorique.De plus, j'aurais montré ton dessin aux mômes.Il leur aurait mieux parlé que ceux des livres et des diapos .

    Par contre , je ne croyais pas que l'épeautre était aussi ancien , ignorant que "l'engrain " ( j'avais déjà croisé ce nom dans les bouquins) était son ancêtre .

    Je suis descendante des cueilleurs de grain ,mais je n'ai pas dû prendre beaucoup de gènes de mes cousins "Habilis "happy .

    Bon après-midi, avec la neige peut-être, comme en 03.

      • Mercredi 25 Janvier à 15:18

        Réponse        à   A L N 03   --

        L'épeautre actuel n'a pratiquement rien à voir avec l'engrain (qu'il vaudrait mieux ne pas appeler petit épeautre,  car cela entretient une confusion regrettable). L'épeautre moderne est très riche lui aussi en gluten, et sa vogue actuelle dans les magasins bio est une véritable tromperie !
        Pas de neige ici, le ciel est comme gelé, figé.  C'est une période à passer... au chaud !

    11
    Mercredi 25 Janvier à 10:07

    on a tous ramassé des épis de blé puis broyé les grains et obtenu ensuite une galette qui n'avait pas grand chose à voir  avec le pain...

    dominique

     

      • Mercredi 25 Janvier à 15:41

        - Seconde réponse        à   LMPT 73  --

        Alors nous sommes bien d'accord.

        Car nous nous sentons tous tellement proches deux !

      • Mercredi 25 Janvier à 15:22

        je le voyais comme un souvenir émouvant pour moi, non comme une critique

      • Mercredi 25 Janvier à 15:10

        Réponse        à   LMPT 73   --

        Oui, bien sûr, mais j'ai trouvé que ces lignes, dans un écrit vieux de 2000 ans, et relatant un fait de la vie de tous les jours à cette époque, et dans cette région même où l'homme avait domestiqué le blé, avait quelque chose d'émouvant. 

    10
    Danielle
    Mercredi 25 Janvier à 09:44

    Bonjour pinson, une petite piqûre de rappel toute simple mais indispensable pour nos connaissances un peu floues dans la préhistoire... et tes explications sont plus simples à retenir que certains cours bien lointains ! La révolution néolithique et ses conséquences incommensurables et le développement de la flore, le sol devenu fertile... toute une évolution : l'invention de l'agriculture, l'homme qui devient sédentaire, qui se regroupe en villages. Quel changement dans la vie de ces populations jusqu'alors nomades... ces hommes qui ne connaissaient pas le gluten puisqu'ils ne consommaient pas de céréales ! Ca fait rêver cette révolution, cette sédentarisation qui permet l'agriculture, l'élevage, une certaine prospérité et la naissance de l'ère des métaux, de l'écriture. On sort de la préhistoire pour entrer dans l'histoire... et on voit se profiler l'arrivée du gluten dans une alimentation d'où il était exclu ! Bonne journée pinson, nous avons un soleil éblouissant mais un ciel sans un seul petit nuage mais d'un bleu très pâle. Danielle

    Il aurait été préférable que je n'oublie pas de cliquer sur "envoyer" pour ce commentaire... c'est mieux pour qu'il t'arrive, et c'est que je fais immédiatement sarcastic

      • Mercredi 25 Janvier à 15:05

        Réponse        à   Danielle   --

        Oh oui ça fait rêver de réaliser à quoi tient notre civilisation actuelle.

        On la croit très solide, et ... là depuis toujours et devant durer toujours. C'est complètement faux ! Cela vient tout juste de se constituer et peut s'effondrer au moindre soubresaut climatique.

        Notre mépris pour la nature et son exploitation éhontée est .... une sorte d'inconscience... Mais mieux vaut que je m'arrête tout de suite.

        Ici, ciel désespérément gris et froid .

        Mais confiance, notre beau soleil remonte doucement.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :