• - Vaillante pâquerette -

     

     

    Nous connaissons tous les pâquerettes,

    ces toutes petites marguerites qui parsèment nos pelouses sauvages,

    nos chemins aussi,

    et sur lesquelles nous marchons sans même y penser,

    dont les feuilles sont parfois presque aplaties sur le sol.

    D'où l'expression, sans doute, "être au ras des pâquerettes" !

     

     

    - Mutation chez les pâquerettes ? -

     

     

    Voici un an Domi et moi en avions remarqué une un peu particulière.

     Je ne sais plus si c'est Dominique ou moi qui l'a vue d'abord.

    Son centre jaune était bien plus réduit

    et ses pétales beaucoup plus nombreux, serrés, formant comme un petit pompon. 

     

    Comme le pied de cette pâquerette un peu particulière était encerclé d'herbes, je l'ai retiré et placé dans une zone libre pour qu'elle y prospère. A l'automne dernier je l'ai divisée en plusieurs pieds que j'ai installés dans des pots séparés.

    Je viens d'installer ces pots dans la bordure de la rocaille.

     

    - Mutation chez les pâquerettes ? -

     

     

    Depuis cette mise en sécurité, j'observe cette plante.

    Le matin, quand les pétales sont encore un peu serrés, ce pompon, presque sphérique, est un peu rose, car l'extrémité de chaque pétale est marquée à son extrémité d'une touche d'un rose assez vif.

    Mais que s'est-il passé ? 

    Une mutation ? 

    Est-ce un phénomène tout nouveau ? Ou fréquent ?

    Avons-nous découvert une nouvelle variété de pâquerette que l'on pourrait appeler "pâquerette double" ?

     

     

    - Mutation chez les pâquerettes ? -

     

    La "fleur" d'une pâquerette est en réalité composée d'un grand nombre de minuscules fleurs bisexuées, jaunes, qui composent le centre jaune de ce que nous appelons la fleur. Et ce que nous appelons des pétales sont en fait des fleurs femelles munies de ce prolongement blanc, dont le but évident est d'attirer les insectes pollinisateurs.

     

    - Mutation chez les pâquerettes ? -

    image Wikipédia 

     

    Dans ces "pâquerettes doubles", la couronne des faux pétales est formée non d'une seule rangée, mais de plusieurs rangées, et le centre jaune est très réduit. 

     

    Je vais poursuivre la multiplication de cette variété, et soigner les plants afin qu'ils deviennent plus vigoureux et donc plus florifères.

    Et voici que je songe au nom latin de cette modeste plante :

     

    Bellis perennis

     

    Belle, elle l'est, cette petite marguerite. 

    Pérenne elle l'est aussi.

    On peut la piétiner, elle résiste , et repousse, et demeure.

    On peut passer la tondeuse, ses petites étoiles reviendront.

    Elle semble douce et insignifiante.

    Mais elle est forte, sage, tenace, intelligente.

    Et pleine de bonté : on peut la manger, feuilles et fleurs.

    Pourquoi ne pas en mettre dans votre soupe : elle l'enrichira en sels minéraux. 

     

    Alors je dédie cette petite pâquerette à toutes ces personnes qui, là où elles sont,

    aux prises avec les difficultés de la vie, parfois cruelle,

    résistent, résistent, résistent...

    et continuent à vivre,

    et à sourire. 

     

    - Vaillance de la petite pâquerette -

     

     

    Elles ont leur place dans ma rocaille.

     

     

    - Vaillance de la petite pâquerette -

     

     

    Elles ont leur place dans mon coeur.

     

     

     

     

    ***

     

     

     


  • Commentaires

    21
    Dimanche 21 Mai à 20:57

    Moi aussi j'aime bien les pâquerettes et j'en ai beaucoup dans mon jardin

    20
    Dominique PB
    Vendredi 19 Mai à 13:04

      Coucou! Je crois bien que c'est moi qui ai découvert cette si jolie petite fleur , dans le jardin Nord. je suis allée te chercher pour te la montrer et toi aussi en as été charmé; nous partageons ce goût pour les toutes petites fleurs, simples, frêles, modestes. Je suis bien contente que tu aies réussi à développer ces ravissantes pâquerettes .  Je viens très vite les observer, dans le rocaille!

                                           A dimanche, mon cher papa jardinier!

                                                                                                                                         Dominique PB

                                                                                                                       

      • Vendredi 19 Mai à 14:15

        - Réponse   à   - Dominique PB -  --

        Coucou Domi ! Merci de me rappeler les circonstances de la découverte. Tu vas pouvoir en emporter pour les installer dans ton jardin.

        à dimanche : du travail t'attend !!!!

    19
    Simone
    Jeudi 18 Mai à 19:21

    Ah ! tu me rassures !!!

    18
    Simone
    Jeudi 18 Mai à 18:18

    Tu es donc traumatisé Mr K ??????sarcastic

      • Jeudi 18 Mai à 18:35

        - Réponse   à   -  Simone -  --

        non, c'est une mesure préventive !

    17
    Jeudi 18 Mai à 16:05

    Bonjour pinson,

    Ces petites Pâquerettes, comme je les aime. Elles sont extraordinaires, petites faisant semblant d'être fragiles alors comme tu m'écris, ce sont de grandes résistantes. Dans le jardin, j'en ai eu moins cette année. Je fais toujours attention de ne pas marcher dessus mais en évitant de marcher sur certaines, je marche sur d'autres, les pauvrettes. Mais, je leur demande pardon à chaque fois. Et peu de temps après, elles ont relevé la tête. Aujourd'hui, vu la pluie elles sont fermées. J'aime les voir s'ouvrir et se fermer lorsque le temps est au soleil. Ton article me donne à réfléchir car vois-tu, j'aime la nature. Tout autant la faune que la flore et pourtant, il m'est impossible de manger une fleur mais j'aime manger une bonne viande. Est-ce logique ? je me pose la question maintenant.

    J'aime beaucoup la fin de ton article. Car je pense que nous avons tous des moments difficiles et parfois ou souvent cruels dans la vie, il faut se batailler, pour certains sans cesse (ce qui fut mon cas durant les trois quarts de ma vie) maintenant moins, mais il faut résister et savoir ou vouloir ou pouvoir se relever comme le font ces jolies fleurettes et tant d'autres. Une très belle dédicace, très émouvante.

    Bonne journée et bise à toi pinson.

    Sais-tu que mon petit Chardon Marie m'a fait une jolie fleur. Je l'ai photographié en bouton et en fleur mais j'ai un souci avec le dossier d'enregistrement lorsque je vide mon appareil. Je ne retrouve pas mes photographies. Depuis deux jours, je passe plusieurs heures à chercher....

      • Vendredi 19 Mai à 14:09

        - Seconde réponse   à   - Mari jo 21 -  --

        Si tu manges des choux fleurs, hé  ! tu manges des fleurs !!!!

        Pire, des fleurs en bouton. Mais je ne te le reproche pas, ils sont à tout point de vue excellents.

        Merci de m'encourager à montrer mon Chardon Marie, je vais aller le photographier.

        Bonne journée.

      • Jeudi 18 Mai à 22:39

        Ce n'est pas que je n'ose pas manger les fleurs mais que je ne veux pas. C'est en lisant ton article que je me suis posé cette question. Maintenant, je ne mange pas de la viande tous les jours. Justement, je me suis fait cuire un p'tit choux fleur pour demain. Si, je mange et j'aime ça. Je me demande pourquoi cette question mais tu vas me donner la réponse.

        Si Ton Chardon Marie t'as fait une belle, c'est qu'il se plait. J'ai mesuré il fait 50cm. Mais je l'ai surveillé aujourd'hui, car ave les grosses pluies, j'avais peur que ça me le casse. Mais ça va il est bien contre le tuteur.

        Faut nous le montrer pinson le tien. Il est petit mais il a une fleur c'est qu'il est bien et il se peut qu'il reste petit un p'tit moment tranquille puis il va démarrer. Tu sais, ce Chardon aime l'ombre. Là, où je l'ai pris, il était à l'ombre et là où j'ai planté le mien, il est à l'ombre.

        Bise pinson.

      • Jeudi 18 Mai à 16:19

        - Réponse   à   - Mari jo 21 -  --

        Bonjour Mari jo

        Ah si tu n'oses pas manger une fleur mais n'hésite pas à manger une viande bien saignante... oui, c'est assez étonnant ! Et dis-moi, ne manges-tu jamais des choux-fleurs ? 

        Pour ce qui est du chardon-marie , chez moi aussi il a fleuri, mais il est si petit que j'ai honte de le montrer ! J'ai bien peur de ne pas parvenir à l'acclimater, je suis bien trop au nord probablement. 

        Bonne journée.

    16
    Simone
    Jeudi 18 Mai à 14:02

    Comme toi j' aime bien les pâquerettes. Elles nous aiment aussi, et nous soignent, car Bellis Perennis fait partie du trio des traumatismes avec Arnica et Calendula. Bellis P. est " spécialisée " dans les traumatismes glandulaires (seins, testicules) où elle est supérieure à l' arnica.

    Je vais aller explorer mon jardin pour voir si une pâquerette extraordinaire n' y nicherait pas. En tout cas, tu les as mises en pot..... et la liberté alors ?

      • Jeudi 18 Mai à 14:45

        - Réponse   à   -  Simone -  --

        Ah tu me donnes une idée : je vais remplacer ma feuille de vigne par un bouquet de pâquerettes, on ne sait jamais !

        Rassure-toi : je ne l'es ai mises en pot que provisoirement. Ma rocaille est en pleine transformation. Là, j'ai déjà commencé à en installer directement dans la petite bande de terre que je constitue le long du muret. A terme elles seront toutes en liberté et pourront divaguer à leur guise. 

         

         

    15
    FAN
    Mercredi 17 Mai à 12:38

    ... comme toi, Kasimir, je m'extasie devant les tout petites fleurs. J'adore la pâquerette depuis toujours, en allemand elle s'appelle "Gänseblümchen" peut- être parce que les oies les mange, tout comme moi smile... Oui, c'est une adorable petite fleur, je ne savait pas,  que les pétales sont des fleurs femelles, donc merci! Alain Suchon chante également, "Au ras des pâquerettes". J'ai copié ton poème, l'enverrait à ma cousine, qui lutte contre sa tumeur de poumon! Belle journée à tous, samedi dés que je peux, j'y vais aller saluer les pâquerettes dans les champs, et m'inspiré de leurs forces.

     

     

     

      • Mercredi 17 Mai à 15:15

        - Réponse   à   -  FAN -  --

        Gänseblümchen ! J'aime bien le nom allemand de cette fleur : "petite leur des oies". Je trouve que ces noms sont très importants. Ils sont la présence en nous de l'objet qu'ils désignent : ici un être vivant. De même la "Vergissmeinnicht" (ne m'oubliez pas). J'éprouve ces mots comme de petits trésors qui meublent nos esprits. J'ai récemment écouté un motet de J C Bach : "Fürchte dich nicht", or je suis bien incapable de fredonner la mélodie , mais je me souviens du nom de ce motet "N'ayez pas peur", et ce seul nom résonne en moi avec toute la beauté du motet lui-même. 

        Bonne balade ce week end , FAN,

        et salue pour moi les Gänseblümchen !

    14
    Danielle
    Mercredi 17 Mai à 08:55

    Bonjour pinson des jardins, les pâquerettes m'émeuvent et je les aime beaucoup dans leur fragilité apparente, elles sont toutes petites et pourtant semblent capter et refléter la lumière du soleil, si timides dans les pelouses elles sont des touches de joie ces marguerites minuscules, elles sont si belles et si tenaces à la fois ! Quelles sont belles ces petites fleurs qui s'épanouissent au soleil et qui ont tendance à se refermer par temps de pluie, comme les gazanias ou les dimorphotécas de mon jardin, je sais quand il va pleuvoir  ! La pâquerette que tu as découverte avec Domi est certainement une "pâquerette-pompon", ma soeur les adorait et elle les soignait avec amour, ces fleurs formaient des petites boules par contre j'ignore si c'est leur véritable nom, nous on les appelait ainsi ! Ta conclusion est émouvante, il faut parfois résister face aux difficultés de la vie même si c'est compliqué et pénible souvent et comme cette petite fleur... redresser la tête et aller de l'avant ! Encore une fois j'admire le rebord de ta rocaille, tu avais fait là un travail magnifique smile Douce journée pinson, soigne tes fleurs avec amour, elles te le rendent bien !!! Danielle

      • Mercredi 17 Mai à 11:09

        - Réponse   à   -  Danielle -  --

        Bonjour mouette languedocienne. Je me trouve dans une situation climatique bien différente de chez toi. Les gazanias que tu m'avais donnés et que j'avais réussi à cultiver l'an passé, et bien ils ont totalement disparu cet hiver. Ils n'apprécient sans doute pas ni l'humidité ni le froid. Si bien que, loin d'avoir une profusion de fleurs de toutes couleurs, j'en suis à m'extasier devant les plus modestes qui se hasardent ici ou là : véroniques, petites pervenches, ...

        Le nom de   "pâquerette-pompon"  me va bien, je l'adopte !

        Le mur de la rocaille à encore besoin de recevoir de la terre, en particulier de la fine et très sèche qui descendra dans ses anfractuosités  et je pourrai alors y planter des joubarbes, sédums,et autre petites plantes.

        Bon mercredi et .. bonne balade !

    13
    héléne
    Mercredi 17 Mai à 08:14

    Belle hisstoire pour ces petites fleurs! Le résumé de leurs vertus  me plait, elles viennent d'un homme de coeur que tu es!!Merci

      • Mercredi 17 Mai à 10:48

        - Réponse   à   -  hélène -  --

        Leurs vertus sont réelles mais la plante est devenue presque méprisée. Bonne journée Hélène.

    12
    lenez o vent
    Mercredi 17 Mai à 06:44

    dès le matin, très fort

      • Mercredi 17 Mai à 08:01

        - Réponse   à   -  lenez o vent -  --

        ton expression "dès le matin" me fait penser à une chanson de mon enfance : 

              hop dès le matin, lève-toi, l'heure sonne !

              hop dès le matin, lève-toi gaiment

              tu n'es pas la première, entends tous les oiseaux qui chantent

              hop dès le matin, lève-toi, l'heure sonne !

              hop dès le matin, lève-toi gaiment

        Bonne journée, A.

    11
    lenez o vent
    Mercredi 17 Mai à 06:43

    très fort.....je reviendrai

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :