• - La fin de l'été -

     

     

     

    Notre été  se prolonge

    la chaleur demeure

    les réserves d'eau s'épuisent

    la sécheresse atteint un maximum

    la "pelouse" ressemble de plus en plus à un paillasson

     

     

     - La fin de l'été -

     

     

    le sol se rétracte, même dans le jardin

    ou de véritables failles s'ouvrent dans le sol lui-même

     

     

     

     - La fin de l'été -

     

     

    ne laissez pas tomber votre sécateur, ou votre portable,

    vous pourriez avoir du mal à le récupérer

     

     

     - La fin de l'été -

     

     

     

    et pourtant, là où l'arrosage reste suffisant, la vie demeure

    ainsi dans la serre où malgré la grande chaleur elle resplendit.

    Les aubergines y ont presque constitué à elles seules une mini forêt

     

     

     

     - La fin de l'été -

     

     

    où dans une demi-pénombre grossissent une multitude de beaux fruits

     

     

     - La fin de l'été -

     

     

     

    si bien que je dois m'en faire  chaque jour, découvrant combien ce légume est délicieux.

     

     

     - La fin de l'été -

     

     

    et s'associe merveilleusement avec les tomates de toutes couleurs

     

     

     

     - La fin de l'été -

     

     

    y compris une nouvelle espèce (pour moi) la tomate ananas

    à la chair intensément jaune d'or.  

     

     

     - La fin de l'été -

     

     

    Les radis abondent

     

     

     - La fin de l'été -

     

     

     

    et les mûres sauvages s'offrent pour le dessert.

     

     

     - La fin de l'été -

     

     

     

    Certaines plantes souffrent, c'est vrai

     

    quelques-unes vont périr

    d'autres vont traverser l'épreuve.

     

    Ainsi va la vie. 

     

    Courage à vous tous. 

    Bientôt l'humidité va revenir

     

     le peuple des herbes reverdir !

     

     

    ***


  • Commentaires

    46
    Fan
    Lundi 1er Octobre à 10:05

    ... Bonjour Kasimir jeune homme de 1927, sage et mage donc l'anniversaire doit être au moins de novembre

    sous le signe astral du sagittaire, si je me trompe pas. J'ai juste une question pour ce matin, lis-tu les articles de Xavier Bazin, sous sa lettre "Corps et Esprit" ? 

    Je trouve son article plus que malsaine, de dire, si votre tension artérielle dépasse 120:80 vous devez-vous inquiétée, que penses-tu? Je sais, ton jardin prime en ce moment, mais là?

    Bonne journée

      • Lundi 1er Octobre à 19:49

        - Deuxième réponse   à   -  FAN  - - -

        et oui, c'est vrai, les années passent, de plus en plus vite semble-t-il,

        et nous commençons à être de vieilles  connaissances !

        encore quelques  dizaines d'années et nous aurons l'impression de nous connaitre depuis toujours. 

        Bonne semaine amie lacustre.

         

         

      • Fan
        Lundi 1er Octobre à 11:48

        ... le 24 j'avais oublié, mais le reste je le sais, suis une "fidèle" Fan...yes

        et pour le reste, je te dit un grand MERCI!!!

        avec des bisous du lac, une fois n'es pas coutume!

      • Lundi 1er Octobre à 11:23

        - Réponse   à   -  FAN  - - -

        Bonjour FAN. Comment as-tu trouvé "novembre" ? Car c'est bien cela (et le 24 !).

        Je n'ai pas lu l'article dont tu parles, mais s'inquiéter d'avoir 12/8 de tension est d'une absurdité totale !

        Plus ça va, et plus on baisse les chiffres ( "officiels" ) qui devraient déclencher la mise en oeuvre d'un traitement chimique de la tension qui serait soi disant trop élevée. 

        C'est une manoeuvre grossière (et criminelle) de l'industrie pharmaceutique mondiale (d'une puissance financière inimaginable qui pèse maintenant de plus en plus sur les décisions de tous les gouvernements ... ainsi pour cette décision en France des onze vaccins avant l'âge de un an, ce qui est une monstruosité !!!!!).

        Le seul but de la manoeuvre est d'augmenter sans cesse les vertigineux profits  de ces rois de la chimie qui ne visent pas moins que cet idéal (pour eux) de "soigner" un jour tous les habitants du monde en les persuadant qu'à partir de tel âge ils doivent prendre chaque jour une douzaine de médicaments (pour leur tension, leur cholestérol, éviter Alzheimer, etc etc ...).

        Et chaque fois que l'on arrive à baisser d'un point le chiffre maxima de la tension, on augmente de quelques millions le nombre des gens qui vont devoir avaler des comprimés chaque jour et ce jusqu'au jour de leur mort !

        C'est de la pure folie.

        Si tu me demandes quelle est ma tension artérielle ou mon taux de cholestérol ou tout autre résultat de tout autre autre dosage, navré FAN, je n'en sais rien, car ça fait au moins 30 ans que je n'ai plus fait la moindre mesure ou "examen". 

        Nous sommes des êtres libres, comme les oiseaux de nos forêts, pas des animaux en batteries. 

         

        Bonne journée pour toi aussi.

    45
    Fan
    Samedi 29 Septembre à 19:24

    ... bonsoir Kasimir le bien heureux,  comme je n'ai pas de jardin ni de légumes ou fruit, je ne peux pas parler de mes récoltes, hélas! J'ai acheter chez un paysan aujourd'hui un ou une curbitacé, mais comme ton correcteur souligne en rouge, donc c'est une courge couleur olive clair. Je l'a apporter sur la tombe de ma mère, la pierre est du même ton, très jolie, elle m'a sourit, je le sais! Ciel bleu, mais une bise très froid, c'est la bise noire, comme on dit ici. En entrant à la maison au bord du chemin une nuée d'étourneaux s'était installer. Chaque soir je les vois aussi depuis mes lucarnes,  leur vols ressemble à  des avions de chasse, quel spectacle. 

    Et pour le soupé, comme on parler de papilles ici,... j'ai concocter une "Papette Vaudoises" poireaux, patates et un saucissons de porc au choux... succulent, voilà...

    Belle soirée!

    PS, je te passera par l'écran une petite assiette, juste pour goûter...

     

      • Dimanche 30 Septembre à 19:57

        - Seconde réponse à  -  FAN  - - -

        Bonsoir FAN. Si les jeunes oiseaux partent avant les parents, et dans la bonne direction, comment se transmet ce savoir sur le trajet de la migration ? Le mystère ne cesse de s'épaissir.

        En 1927 (je l'ai mémorisé car c'est mon année de naissance) le savant Karl von Frisch a décrit comment les abeilles communiquaient entre elles par des danses, ce qui est déjà extraordinaire, mais en plus ces danses se réalisent dans l'obscurité de la ruche. Alors  ???? 

        Nous sommes complètement dépassés, FAN ! 

        Bonne nuit quand même.

      • Fan
        Dimanche 30 Septembre à 19:12

        ... bonsoir Kasimir, oui peut-être par transmission de pensée que les oiseaux se dirigent. J'ai vu une émission Suisse, où un ornithologue  explique que les jeunes oiseaux partent même avant leurs parents dans leurs quartiers d'été. Un grand mystère pour nous! Ici la pluie est venue, enfin...

        bon fin de dimanche, Buchfink der Buchfinke!

         

         

         

      • Samedi 29 Septembre à 20:05

        - Réponse   à   -  FAN  - - -

        Bonsoir FAN, toi qui vis chez les oiseaux, ou en tout cas au même niveau qu'eux.

         Quelle qu'en soit l'espèce,  ils ont toujours des prouesses fabuleuses à nous montrer , et par exemple le vol groupé des étourneaux dépasse en précision tout ce que nous pouvons imaginer. Lequel dirige ? Lequel dit "à droite", ou "à gauche" ? Et l'ordre circule comment ? Par transmission de pensée peut-être, c'est à dire par des procédés de relation bien plus subtils que ceux qui sont nôtres.

        Et nous qui nous imaginons tout connaître, et être les créatures les plus intelligentes qui existent. 

        Poireaux, patates, choux, et un saucisson, c'est ça une "papette" ? 

        Ah samedi ... heu, non, je voulais dire  "ça me dit"... 

        et si en plus j'ai droit à une assiette de la tienne, super !

        Bon dimanche FAN.

    44
    Danielle
    Samedi 29 Septembre à 10:14

    Coucou du samedi pinson Gâtinais (ou pourquoi pas Gâtinaisien ? Je ne sais pas, nous sommes bien des Languedociens... alors...) j'aurais pu commencer par essayer de chercher sur internet mais je ne le fais jamais avant de laisser un commentaire. Tout comme j'aurais pu rechercher ce qu'est un pâtisson dont parle ALN, je n'en sais absolument rien, quelle inculture pas vrai ? J'espère que tu m'expliqueras, je retiens toujours plus facilement lorsque je lis tes explications, je dois avoir besoin de retourner à l'école sarcastic Il est vrai que selon les régions les noms diffèrent souvent mais pâtisson évoque pour moi une pâtisserie... J'en profite pour te souhaiter une très bonne journée, consacrée au jardin sans aucun doute possible (!!!) Danielle

      • Samedi 29 Septembre à 13:49

        - Troisième réponse   à   -  Catline 111  - - -

        ah oui, voilà la solution !

        il me faudra les récolter bien plus tôt, ce que je ne fais pas assez avec mes cucurbitacées que je laisse bien trop grossir.

        Et je me régale déjà en imaginant un nituké de pâtisson et autres petits légumes bien frais... ravissement du palais ... et de l'âme !

      • Samedi 29 Septembre à 11:03

        Pour le pâtisson, ce qui est bien c'est de les récolter jeunes, comme ça leur peau reste tendre et si vous n'utilisez que les bienfaits de la nature pour les faire pousser, vous pouvez les cuisiner avec leur peau sans problème.
        Personnellement j'adore ce fruit/légume

      • Samedi 29 Septembre à 10:47

        - Réponse   à   -  Danielle  - - -

        Bonjour mouette languedocienne !

        Moi pinson gâtinaisien ? Ouais ...  tant que tu ne me diras pas "pinson gâteux" ... ça ira ! 

        La pâtisson est une superbe cucurbitacée, à la chair très fine, mais qui présente selon moi l'inconvénient d'avoir des côtes très importantes, ce qui fait sa beauté mais aussi la rend plus difficile à éplucher. J'en ferai peut-être l'an prochain si j'arrive à résoudre mon problème avec l'eau.

        Cette année j'ai par contre des patidoux qui sont venus tout seuls ! Eux aussi sont très jolis, et je vais en conserver les graines.

        Le problème avec les cucu.... est qu'ils s'hybrident très facilement les uns avec les autres (dans un joyeux bordel !) et qu'en utilisant les graines de son jardin, on a sans arrêt des surprises, parfois plaisantes (ainsi mes patidoux peut-être) , parfois moins (si le croisement s'opère avec une coloquinte, les fruits deviennent d'une amertume rédhibitoire !).

        Bon samedi Danielle, avec peut-être une petite sortie ?  

    43
    Samedi 29 Septembre à 10:04

    Bonjour

    il est vrai que cette année la pluie s'est fait désirer mais étonnement nous avons récoltés des quantités astronomique de cerise, mûres, figues et autres fruits... Et maintenant que le soleil est plus doux les jardins font la courses contre le temps pour donner le maximum de fruits, de graines et autres pour les futures générations de 2019

      • Samedi 29 Septembre à 13:42

        - Seconde réponse   à   -  Catline 111  - - -

        Et elle nous le montre à une condition : que nous ne prétendions pas dépasser sa phénoménale intelligence en nous substituant à elle, en la brutalisant, par exemple avec les labours , les engrais , les pesticides, ce qui n'a qu'un résultat, c'est de tuer la vie dans nos sols qui deviennent ainsi des déserts où plus rien ne pousse sans le secours de la chimie ... avec à la clé nos maladies "de civilisation" de plus en plus nombreuses, cancer, alzheimer, parkinson, stérilité, et la suite.

        Vive la petite mûre sauvage !

      • Samedi 29 Septembre à 11:01

        Oh, je suis persuadée que la nature est pleine de ressources ;-) et qu'elle nous le montre à grand coup d'abondance de ces bons fruits dont nous nous régalons

      • Samedi 29 Septembre à 10:26

        - Réponse   à   -  Catline 111  - - -

        Vous avez de la chance d'avoir tant de fruits !

        Est-ce une confirmation de ce que je disais à Mari jo ?

        Une autre hypothèse est que ces arbres (ou même certaines ronces) possèdent des racines si profondes qu'elles sont capables de descendre jusque dans les nappes phréatiques pour y puiser toute l'eau dont elles ont besoin. 

        Comme la nature est étonnante !

        Bonne fin de semaine.

    42
    Samedi 29 Septembre à 07:40

    Bonjour pinson,

    Un p'tit coucou pour te souhaiter un bon week-end.

    Il fait moins chaud maintenant nous pouvons œuvrer moins péniblement.  J'ai lu le commentaire de Charlène et ta réponse, tu as bien fait de replanter tes trois pieds de baies de mai. Parfois, il ne faut pas hésiter et tant qu'il y a de l’humidité en général ça repart, tu en as eu la preuve. Et puis on se dit aussi perdu pour perdu autant tenter.

    Tu as eu beaucoup de récoltes pas comme moi. Ce sera mieux l'année prochaine, ça m'apprendra d'écouter les conseils surtout que mes plantations étaient vraiment belles mais bon...

    Bonne journée et bise à toi pinson.

    Au fait veux-tu des rhizomes d'Anémone du Japon. Si oui dis-moi quand je peux les déplanter c'est avec plaisir que je t'en enverrai.  

      • Samedi 29 Septembre à 10:10

        - Réponse   à   -  Mari jo 21  - - -

        Perdu pour perdu, autant tenter : c'est exactement ce que je me suis dit ! Et voyant ces bourgeons j'ai cru mon pari gagné.

        Je me demande maintenant si je ne me suis pas réjoui trop vite car je m'étonne que ces plantes, sur le point de mourir de soif, utilisent leurs dernières forces pour .... faire des fleurs plutôt que des feuilles. Jettent-elles leurs dernières forces pour tenter de sauver l'espèce  par de dernières graines, plutôt que d'assurer leur propre salut  en se faisant des  feuilles ? 

        C'est ce que la suite va nous dire, mais de nombreuses plantes réagissent ainsi, des arbres fruitiers qui se mettent à fructifier quand on les maltraite, mettant ainsi leur vie en péril, jusqu'à nos laitues  qui "montent"  soudain à graines quand l'été se fait trop chaud. Ces végétaux sacrifient leur vie pour tenter de s'assurer (en catastrophe) une descendance, ce qui est assez troublant quand on y réfléchit. 

         

        Oh oui, je veux bien que tu me donnes à nouveau des rhizomes  d'anémone du Japon, et cette fois je vais les garder tout l'hiver dans la véranda ou dans la serre pour ne pas leur imposer la brutalité du froid hivernal.  Mais mieux vaut attendre fin octobre ou novembre pour prélever ces rhizomes, quand nous en aurons fini avec cet été lui aussi un peu brutal.

        Et une bonne nouvelle : ton aster qui lui a survécu est en pleine floraison. Merci encore à toi.

        Bon week-end Mari jo.

         

    41
    Charlène
    Lundi 24 Septembre à 11:34

    Coucou ! 

    Je ne sais pas ce qu'il en est de ton désert Loirétain mais chez nous il a bien plu cette nuit (enfin !). 

    Il est vrai que ces crevasses sont impressionnantes, mais la prolifération dans tes serres l'est encore plus ! Elles profitent de la comparaison c'est sur. La vraie question que je me pose cependant, c'est comment vas tu manger tout ça ?! Un bon plat de tomates farcies s'impose je crois, ou bien un gaspacho maison tant que les températures sont encore douces. Courgettes-menthe ou tomates-basilic, miam ! 

    Des bisous,

    Charlène

      • Lundi 24 Septembre à 14:28

        - Réponse   à     - Charlène - - -

        Merci ma chère petite fille ! Recevoir de toi un commentaire me fait un grand plaisir !

        Oh j'exagère un peu en parlant de désert : ce ne sont que des zones qui souffrent de la sécheresse, mais la nature à d'immenses ressources pour se régénérer (si l'homme ne s'acharne pas à l'assassiner par ses diableries stupides) et elle les mets déjà en route d'une façon étonnante sous mes yeux car figure toi que j'ai planté l'hiver dernier 3 pieds de "baie de mai" (Camérisier : "Lonicera caerulea) c'est un chèvrefeuille arbustif qui vit en Sibérie et qui résiste à moins 40, mais voilà il aime bien l'humidité et là où j'ai mis ces 3 pieds, ils ont vraiment crevé de soif. Les déplanter en plein été était une folie, mais les laisser où ils étaient, c'était en faire à coup sûr du petit bois d'allumage. Alors je les replantés, en pleine canicule, dans un nouveau lieu où je puis maintenir l'humidité du sol. Et là le miracle s'est produit : de ces branchettes qui semblaient mortes ont jailli des bourgeons.  Je croyais que des feuilles allaient en sortir,  et bien non, ce sont des fleurs, nombreuses, qui sont apparues et qu'aussitôt les  hyménoptères sont venues féconder. J'espère tout de même qu'ils vont aussi se préoccuper de se faire des feuilles ! 

        Les serres sont une autre surprise : les tomates que j'y ai plantées (en choisissant de  ne pas les tailler) ont envahi tout l'espace possible, mimant une forêt tropicale. Et  toute cette végétation a parfaitement supporté l'énorme chaleur  !

        Merci de tes suggestions culinaires (j'en ai bien besoin,  car c'est mon point le plus faible)

         

         

        Gros bisous chère Charlène.

         

    40
    Fan
    Dimanche 23 Septembre à 20:22

    ... un coucou, une belle soirée une brise de vent, du lac Léman svp, pas de Genève, les Vaudois ici ils tiennent,

    et un "Luftkuss" en plus!

      • Lundi 24 Septembre à 09:20

        - Réponse   à   - Réponse   à   -FAN - - -

        Coucou FAN .  Le lac Léman ... et pas " de Genève " ... ah que les Vaudois me pardonnent ! Ce nom de "lac Léman" résonne en moi comme : le lac clément. Est-ce vrai ? Je pense que oui : il doit être protégé des grands vents dans son écrin de montagnes.

        Bonne semaine auprès de lui.

    39
    Mercredi 19 Septembre à 18:58

    pas de potirons ?

      • Vendredi 21 Septembre à 13:42

        - Réponse   à   - Réponse   à   - LMPT 73- - -

        Non, pas cette année

        seulement des citrouilles et des potimarrons.

    38
    Mercredi 19 Septembre à 17:26

    Bonjour pinson,

    Mais un paillasson c'est bien joli et lorsque l'été aura enfin décidé de laisser sa place, tout redeviendra vert et ce sera un bonheur de voir le premier petit brin d'herbe vert.


    Ton sol est fichtrement craquelé et sa seconde photographie me fait penser à des crevasses.  On dirait une photographie prise en plongée. C'est assez impressionnant. Chez nous, nous avons eu une période de journées automnales avec des matins très frais comme j'aime 10°. Mais depuis quelques jours le soleil est revenu et il fait de nouveau chaud et lourd. Je pensais mes fraises terminées mais voilà que de nouvelles arrivent mais je doute qu'elles mûrissent ; des Crocus de printemps sont déjà bien sortis alors que ceux d'automne n'ont pas encore pointer un p'tit bout de feuille et plein de p'tites choses comme ça qui n'ont rien à voir avec la saison, mais qu'importe. 

    Tes aubergines sont superbes et comme toi je l'ai vraiment découverte cette année et je me régale à chaque nouvelle recette. Et quelle belle récolte de tomates variées que tu as et de radis. Je découvre la tomate ananas et sais-tu pourquoi ce nom ? Je vois aussi des poivrons, c'est bien bon aussi. Hum... les bonnes mûres. Ici, c'est terminé, elles ont été grillées par le soleil. J'en ai mangé mais elles n'étaient pas aussi sucrées que les autres années. Je n'ai pas eu le temps de faire de la confiture et je le regrette.

    De magnifiques photographies, j'aime beaucoup ainsi que ton fond de de page même s'il  nous montre la souffrance de la terre mais il nous montre aussi combien la pluie est nécessaire et combien elle est notre bienfaitrice.

    Bonne fin de journée et bise à toi pinson.

      • Mercredi 19 Septembre à 20:51

        - Réponse   à   - Réponse   à   - Mari jo 21- - -

        C'est pourtant vrai bien qu'incroyable, quand la pluie va revenir, c'est presqu'à un miracle que nous allons assister : en l'espace de 15 jours on va se croire dans la plus souriante des prairies normandes  ! 

        On dit souvent que l'automne est  un second printemps et c'est vrai sur beaucoup de points , si ce n'est que  ce n'est pas un été qui va cette fois survenir après ce printemps. Mais nous aurons tout de même le temps de nous faire pousser quelques radis bien tendres !

        Et pourquoi pas quelques bonnes fraises...

        Que de bonnes choses autour de nous... les mûres par exemple. Ici, à certains endroits , elles sont totalement desséchées, à d'autres non , et elles sont  délicieuses, parfumées, très sucrées... 

        Il faut aimer notre vie,  et toute la vie autour de nous, c'est ça le bonheur !

         

         Bonne soirée Mari Jo

    37
    Danielle
    Mercredi 19 Septembre à 09:23

    Bonjour pinson, en voyant ces belles aubergines tu m'as donné envie d'en consommer mais elles sont bien trop grosses ici et bien trop riches en pépins (graines ?) et donc moins bonnes, moins fermes. Si seulement je pouvais aller jusqu'au marché du centre-ville mais c'est totalement impossible, là on y trouve des légumes cueillis de la nuit ou de la veille tout au plus et c'est vraiment autre chose, les étals sont une fête pour le regard avec ces fruits et légumes sains et colorés ! Je voulais te demander si tu avais encore des dahlias car tu ne nous en parles plus, chez nous il y en a encore beaucoup, je suppose que tu en as aussi et que les jardinets vont en accueillir... Ce matin la colline est habillée de brume, on ne distingue que les contours, mais cette brume est légèrement dorée car le soleil est là bien entendu et l'étang reflète cette couleur étrange, sa surface n'a pas une seule ride, c'est un véritable miroir ce qui est quand même assez rare et on dirait que tout est figé. Et cette chaleur qui continue sans céder du terrain, on va finir comme les plantes : desséchées ! Alors on guette le mistral et on espère... cette année il semble nous avoir abandonnés. Je te souhaite une très belle journée pleine de soleil toi qui en es souvent privé. Danielle

      • Mercredi 19 Septembre à 14:12

        - Réponse   à   - Danielle - - -

        Bonjour mouette ! Les aubergines sont pour moi , cette année, une découverte. Avant  cela  nous n'en mangions qu'exceptionnellement. Nous les considérions comme un légume cotonneux et insipide. Et là j'ai découvert combien elles sont tendres et savoureuses ! Comme c'est bizarre l'opinion que l'on se fait sur les choses !

        Oui, c'est dommage que tu ne puisses te rendre sur les grands marchés de ta ville, le spectacle, coloré et parfumé, sans doute aussi sonore, est unique, et en plus d'acheter de bonnes choses, il y a ce plaisir d'assister à un spectacle digne de la caverne d' Ali Baba !

        Oui, j'ai de plus en plus de dahlias. Les "pompons" se tiennent bien, leurs tiges sont solides. Par contre les grandes fleurs des dahlias cactus sont bien trop lourdes et se cassent ou au moins se plient et ça fait un peu fouillis. L'an prochain il me faudra imaginer pour ces derniers un système de tuteurage discret mais efficace.

        Oui la chaleur semble s'éterniser, comme si l'anticyclone ne voulait pas nous quitter.
        Mais ne t'inquiète pas bientôt tout va basculer, et l'eau bienfaisante va revenir. 

        Bonne après-midi Danielle.

    36
    FAN
    Mardi 18 Septembre à 12:43

    Bonjour Kasimir, la première photo du sol ressemble à une fourrure d'animal, donc très beau, enfin pour moi!

    Et évidement tes fruits sont très appétissant. Vive ton jardin et l'été qui continue, mais j'espère pas trop chaud.

     

    Belle journée.

      • Mardi 18 Septembre à 13:31

        - Réponse   à   - FAN - - -

        Bonjour FAN

        Ah c'est vrai, je n'y avais pas pensé, mais c'est bien comme d'une douce fourrure que le sol semble revêtu. C'est habituel dans notre région que certaines zones herbues prennent cet aspect, ce qui ne va pas les empêcher de reverdir quasi instantanément lorsque débuteront les pluies d'automne.

        La chaleur est encore forte, mais un légère brise la rend très confortable. Bon après midi FAN

    35
    lenez o vent
    Lundi 17 Septembre à 08:27

    la sécheresse est chez toi, bientôt tout reviendra à la normale,

    savoir accepter et s'adapter

    tes récoltes sont belles, miam miam

     

    mûres et colchiques  c'est la fin de l'été

    courageux jardinier

    Bisous Pinson

      • Lundi 17 Septembre à 19:37

        - Réponse   à   - lenez o vent - - -

        Bonjour Armel. Des crevasses du sol se forment ici (dans la partie tout à fait  sud du Gâtinais) car le sol simplement sableux (20 à 30 cm) repose sur une énorme dalle d'argile (plusieurs mètres d'épaisseur) qui a été déposée par la Loire. Quand la sécheresse dessèche cette couche d'argile se fend, c'est bien connu ! 

        Oui, quand des pluies bienfaisantes vont se produire, les failles du sol vont se refermer. Mais pour la bonne tenue d'un jardin potager, il serait bien de le sortir de cette petite catastrophe annuelle !

        Oh pour les colchiques, c'est encore un peu tôt. Un pied apparait sous un pommier. je vais le surveiller, et vous le montrerai.

        Bonne semaine. 

    34
    Dimanche 16 Septembre à 10:13

    J'admire ceux qui ont la passsion du jardinage...C'est vrai que tes aubergines ont l'air bien appétissantes !

    Bon dimanche !

      • Dimanche 16 Septembre à 15:15

        - Réponse   à   - gazou - - -

        Elles sont de fait délicieuses, fermes et tendres, un régal.

        Bon dimanche drômois.

    33
    Dimanche 16 Septembre à 10:09

    Je viens de te trouver en indésirables, enfin pas toi , mais ton article de blog .Il est pourtant beau cet article .La sécheresse devient une cata pour les paysans .Mon neveu donne le foin, la paille aux bêtes dans les prés .Que tes tomates sont belles ! Et la Dame du Médoc va s'attirer des coups de râteau sur la tête .Sa soeur , bien sympa pourtant , risque de se vengerhappy Bon dimanche Amikas

      • Samedi 29 Septembre à 09:43

        - Seconde réponse   à   - ALN03 - - -

        Les plantes ont un langage, et ce que dis le pâtisson est sans doute que nous pâtissons tous de cette dure canicule ! 

        Bon automne Nicole.

      • Samedi 29 Septembre à 09:29

        Bonjour Kas .Elle habite le Médoc la Dame aux médocs light happy.Et je l'appelle souvent par ce noble nomhappy .Dans mon parterre en ville , tout a grillé sauf un pied de pâtisson que mon voisin avait jeté là ( le pâtisson ). Cette plante décore car elle s'étale .Bon week end , Kas.

      • Dimanche 16 Septembre à 15:13

        - Réponse   à   - ALN03 - - -

        " La dame du Médoc "

        ah l'expression me plait bien ! Elle habiterait donc le Médoc ? Ou bien est-ce une allusion  à sa profession ? 
        Bon dimanche pour toi aussi.

    32
    Samedi 15 Septembre à 19:18
    Catherine D

    Bonjour , tu as de belles récoltes... en plein air ici  les tomates rament, rament... en revanche, il n'y a jamais eu autant de mirabelles et de pommes !
    Ainsi va la vie (aussi)
    Bises

      • Dimanche 16 Septembre à 15:08

        - Réponse   à   - Catherine D - - -

        Bonjour Catherine. Tes tomates rament ????? Pourtant c'est une super année  pour ces solanées  qui ne risquent pas l'oïdium, au moins pour l'instant.

        Mais quelle chance pour les mirabelles et les pommes !

    31
    Danielle
    Samedi 15 Septembre à 16:10

    Bonjour pinson, pas très gai ton blog aujourd'hui avec ce fond d'écran tristounet, ta jolie pelouse si fraîche n'est plus qu'un souvenir et ce sol fissuré cette terre craquelée font peine à voir. Cette année la sécheresse persistante est une véritable catastrophe pour les éleveurs et les cultures, tout souffre notamment chez nous dans le Midi. Aujourd'hui encore nous avons dépassé les 30° et ça fait des mois que nous n'avons pas eu de pluie, quelle tristesse ! Par contre la serre est belle et accueillante (mis à part les serpents...) et les aubergines sont magnifiques mais pourquoi en manger tous les jours au risque de t'en lasser ? Avec tes tomates récoltées en abondance  et les beaux poivrons bien rouges tu pourrais faire une grosse ratatouille et en congeler des portions pour la mauvaise saison quand tu n'auras plus de légumes, tu apprécieras d'en retrouver dans ton assiette ! Quant aux radis ils sont superbes, on sent qu'ils sont tendres et croquants à la fois yes j'en ai encore acheté cette semaine mais ils n'ont rien de comparable avec ceux cultivés avec tant de soins dans la riche terre de la serre. J'admire les magnifiques tomates nouvelles aux teintes particulières.

    Quant on voit l'état du sol avec cette chaleur qui n'en finit plus on se dit que c'est une catastrophe... et on relativise les petits problèmes informatiques qu'on peut rencontrer (mad) mais bien ennuyeux quand même... enfin je patiente, comment faire autrement de toute façon ? Bonne fin de journée pinson, j'espère que le sol de ton jardin va vite guérir de ses blessures ! Danielle

      • Samedi 15 Septembre à 20:02

        - Réponse   à   - Danielle - - -

        J'aime bien, Danielle, me mettre à l'unisson avec la nature, et en ce moment elle nous fait traverser cette période que les Chinois (dans leur vision traditionnelle) appellent la cinquième saison, ou une intersaison, qui est marquée par une sécheresse sévère cette année.

        C'est une épreuve pour les plantes, mais pour les jardiniers aussi, et elle les forcent à comprendre quelques erreurs qu'ils auraient pu faire, ce qui est mon cas : mes îles jardins,  bien trop surélevées, faisaient merveille quand les pluies étaient abondantes. Mais là.... c'est assez catastrophique ! 

        Alors je suis en train de les remplacer par des petites îles basses, bien plus facile à maintenir humides, et que j'appelle des jardinets / J1  J2 J3 J4 .... que j'arrose deux fois par jour, et les radis n'ont pas poussé dans la serre, mais dans J2 (ceux là , car ceux de J1 sont entièrement mangés !!!!).

        Bonne soirée Danielle.

    30
    Simone
    Samedi 15 Septembre à 15:56

    Et voilà !!! Je me fais attraper par une frangine jalouse et en colère !!!!

    Au fait Mr K. l' été est loin d'être fini, qu'est-ce que tu racontes, j'ai encore plein de journées ensoleillées devant moi, elles tiédiront progressivement en octobre et parfois nous permettent de déjeuner encore dehors jusqu'à la mi-novembre et plus.

    Quand je passais les examens que tu as bien connus aussi, j'attendais pour réviser qu'il fasse bien chaud. Je m'installais au fond du jardin, sous les bananiers, poste de radio à côté  de moi et en avant le boulot. J'étais boostée.

      • Samedi 15 Septembre à 19:44

        - Réponse   à   - Simone - - -

        Transmets vite à ma consoeur jardinière , je t'en prie, toute ma sympathie et solidarité ! 

        Ah il est vrai que vous jouissez d'un climat bien plus généreux  qu'ici, avec presque 2 mois de soleil en plus.

        Quelle chance !

    29
    Simone
    Samedi 15 Septembre à 15:46

    Attends une minute Mr K que j'appelle ma soeur, responsable du potager pour lui faire honte et lui montrer tes légumes. Bravo à toi tu es le roi des jardiniers.

    Je viens de somnoler au soleil pendant près de 2h. Miam que c'est bon et que ça fait du bien......clown

    Bon week-end 

      • Samedi 15 Septembre à 19:38

        - Réponse   à   - Simone - - -

        oh pourquoi veux-tu faire honte à ta soeur qui jardine ? Elle rate certaines cultures sans doute, et en réussit d'autres.  Je suis dans ce cas là aussi, et je ne montre que ce qui est beau à montrer !!!! Si je montrais mes échecs, ça n'aurait aucun intérêt .

        Non je ne suis pas le roi des jardiniers, mais j'aime faire des essais, et quand ça réussit, il est vrai que je suis heureux comme un roi !

        Bon dimanche la femme lézard qui somnole au soleil.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :