• - Santé-Bien être - 16 - L'union fait la force - le lichen -

     

     

    L'union fait la force 

     

     

     

    La dernière fois je terminais en vous suggérant cette idée que, pour résoudre notre grande difficulté actuelle concernant notre alimentation, nous pourrions... 

    trouver des alliés qui vont nous aider.

    Je pourrais vous dire tout de suite à qui ou à quoi je pense

    mais je préfère vous proposer un grand détour qui a un but précis : nous rapprocher du mystère qu'est la vie, comprendre sur quoi elle repose, ce qui l'a aidé à naître, ce qui lui permet de se développer, de subsister malgré tous les dangers.

    Ne croyez pas que nous nous éloignons de nous-mêmes en faisant ce grand détour : la vie palpite d'un même coeur dans la moindre de ses formes. Quand nous aurons compris ce dont je vais vous parler, nous serons mieux à même de comprendre ce qui se passe dans notre propre corps, et donc de savoir éventuellement mieux le soigner. 

    Ce dont je veux vous parler ce jour c'est de la forme la plus modeste de la vie que nous pouvons observer autour de nous : celle du lichen.  

     

     

     Le lichen

     

     

    Cet être végétal est des plus étranges. Souvent il se colle à son support, ce qui lui a valu son nom qui dérive d'un mot grec  " leikhein " signifiant " lécher ".

     

    - Santé-Bien être - 16 -  L'union fait la force  - le lichen -

     

     

    Souvent il se ramifie  et affecte mille formes possibles.

      

    - Santé-Bien être - 16 -  L'union fait la force  - le lichen -

     

     

     

    Il y a de quoi s'émerveiller devant les formes qu'il invente.

    Il arrive même que certains lichens apparaissent soudain durant des périodes très pluvieuses sous une forme gélatineuse, de couleur brunâtre, à même le sol, dans les chemins : on les appelle des "crachats de lune" !

     

    On connait désormais quelques 20.000 espèces de lichens

    mais on estime que cela ne doit représenter que 2% de celles qui existent sur notre planète. 

     

    - Santé-Bien être - 16 -  L'union fait la force  - le lichen -

    image Wikipedia

     

    Pourquoi est-il si intéressant ? 

    Parce qu'il est formé par l'union intime de deux êtres différents :

    un champignon et une algue ! 

    Le champignon représente 90% de sa masse, on peut donc dire que c'est le champignon  qui héberge en son sein une algue. 

    Le champignon s'accroche au substrat ( roche, écorce d'un arbre, ou le sol nu, carapace d'une tortue, etc ... ) mais dans l'intimité de sa chair il ménage des lieux qui sont comme de petites piscines intérieures dans lesquelles il va faire vivre des algues microscopiques. 

    Et voyez, cette association, se fait au bénéfice des deux parties, des deux "partenaires".

    Le champignon fournit protection et toute l'eau nécessaire, avec les sels minéraux (qu'il sait extraire de la roche grâce aux acides organiques qu'il secrète : grâce à eux il mange littéralement la roche, ou, si vous préférez, il la digère).    

    L'algue elle possède de la chlorophylle qui lui permet de capter l'énergie des rayons solaires et grâce à cette énergie de fabriquer ( photosynthèse ) des molécules d'amidon et de lipides, dont elle rétrocéda une partie à son logeur : le champignon.      

    Cette association permet au lichen de coloniser des lieux où ni l'un ni l'autre ne pourraient vivre. Par exemple une paroi rocheuse verticale en haute montagne, ou au bord de l'océan, frappée par les plus hautes vagues. Aucun champignon ne pourrait vivre en des lieux aussi inhospitaliers (il ne trouverait pas la moindre trace de nourriture organique), aucune algue non plus (elle n'aurait rien pour s'accrocher), et évidemment pas la moindre plante.  Et bien le lichen, lui, le peut ! Et il le fait.

    Et comme il est le végétal qui arrive en premier, on dit qu'il est est une plante pionnière.  Ainsi c'est le premier végétal  à s'implanter sur une coulée de lave volcanique dès qu'elle sera refroidie !   Il va arrêter quelques grains de sable et quelques poussières amenées par le vent, et quand il va mourir il laissera assez de matière organique pour constituer un petit point d'humus ...    où pourra s'implanter une mousse : plus tard pourront arriver des plantes supérieures, plus exigeantes ! Il assure donc les tous premiers pas de la vie.

    Il est vraisemblable que les lichens ont été les premières formations vivantes, sortant de l'océan, à commencer la conquête des continents il y a plus de 400 millions d'années

     

    Voici ce qu'on peut dire pour présenter d'une façon simple les lichens : ces étranges végétaux dans le sein duquel se réalise une association entre un champignon et une algue, et ce pour leur bénéfice mutuel, et cette association, on l'appelle une symbiose

     

    Pour les curieux : on en sait un peu plus dès maintenant, car on a découvert que cette symbiose peut être bien plus complexe que ce que j'ai exposé plus haut. Ainsi les algues hébergées peuvent être de plusieurs types, et non d'une seule ! Et parfois ce ne sont pas des algues, mais des cyanobactéries, lesquelles possèdent aussi la fonction chlorophyllienne. Il arrive que soient présentes en même temps plusieurs types d'algues et des cyanobactéries, et même qu'une levure s'ajoute à ce cheptel  !

    Et ce n'est pas tout ! On sait maintenant qu'il existe des symbioses inverses de celle que nous venons de décrire, des symbioses où ce sont des algues qui abritent dans leurs tissus des champignons microscopiques. On pense que pour les algues cette façon de faire  leur permet de mieux résister à la dessiccation, en particulier en mer dans les zones de balancement des marées, mais également dans les eaux douces.

     

     

     

    Voilà ce que je voulais vous dire aujourd'hui.

    La vie n'est rendue possible que par l'union des êtres,

    par l'aide qu'ils s'apportent mutuellement.

    De l'union nait la force de vivre.

    Vous pensez peut-être que tout cela à bien peu à voir avec les êtres humains.

    Détrompez-vous  : nous sommes (en quelque sorte) des super-lichens ! 

     

    De le savoir est très important, je vais essayer de vous le montrer.   

     

     

    ***

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    28
    lenez o vent
    Jeudi 23 Février à 19:41

    Merci tu es formidable de nous instruire

    Bisous Pinson

      • Vendredi 24 Février à 10:12

        Réponse        à          le nez o vent          --

        merci, tu es une bonne élève !!!!!!

        tu mérites un bon point 

        te souviens-tu des bons points ?

    27
    Fan
    Mardi 21 Février à 20:33

    ... bonsoir Kasimir. Je viens de lire dans un journal entre autre de cuisine, que le chef du restaurant de l'ancien monastère de Monthéron ou j'ai séjourné à l'âge de 15 ans, pour apprendre le français, concocte entre autres, des feuilles mortes, jeunes branches de sapins et... du "lichen". Je suis très intrigué et veut aller en fin de semaine dans les bois du Jorat, chercher du lichen et le gouter. Par-it-il que les peuples scandinaves et les Japonais utilisent le lichen,  comme des champignons.

    Belle fin de soirée à toi! 

      • Mercredi 22 Février à 09:21

        Réponse        à          F A N          --

        Oh prudence , FAN ! Le monde  (car il s'agit bien d'un monde discret mais immense)  le monde des lichens nous est largement inconnu, et il faut vraiment être un spécialiste pour s'y retrouver un peu. Dans le passé de nombreux peuples en ont consommé, mais leur savoir est perdu, ou très confidentiel. Certains lichens sont toxiques (de la même façon que les champignons), certains sont susceptibles de devenir des médicaments : c'est le cas de la Mousse d'Islande, connue depuis très longtemps, qui est un bon anti-inflammatoire, par exemple pour les affections des voies respiratoires. 

        Certains sont très amers et nécessitent des cuissons répétées.

        J'ai l'habitude de mâcher un type de lichen, vert très pâle, qui se ramifie beaucoup, en forme de corail. Il est très commun je crois et  (ici) il pousse surtout sur les chênes. Pas de saveur marquée. Je le mastique un peu comme du chewing-gum. Mais je ne connais pas son nom.

        Alors prudence, et tiens nous au courant de tes trouvailles et expériences !

         

         

    26
    hélène
    Mardi 21 Février à 15:28

    article fort intéressant même  pour les  non botanistes, et les réponses sontO.K.

      bonne journée ensoleillée       Héléne mais la comparaison avec les géniteurs humains me semble aller trop loin...

      • Mardi 21 Février à 18:54

        Réponse        à          L N          --

        Aller trop loin ? Je ne crois pas. Cette impression provient sans doute de ce que la réalité dépasse de beaucoup notre imagination, qui est bien trop timide et en quelque sorte myope. Qu'une relation sexuelle ait pour résultat un enfant, c'est-à-dire l'apparition d'une être qui possède les chromosomes des deux parents est en soi parfaitement stupéfiant, inimaginable. Mais il semble que nous ayons perdu notre capacité d'étonnement ! Quel dommage. 

    25
    Lundi 20 Février à 19:31

    Bonsoir pinson,

    Voilà que j'aie appris beaucoup sur le Lichen que je n'arrête pas d'admirer chaque fois que j'en vois. Et j'en vois chaque jour car chez nous, nous en avons beaucoup; il est surtout sur les arbre. Maintenant, je le regarderai encore autrement. Ce qui m'agace un peu ce sont les gens qui n'arrêtent pas de me dire de le supprimer car il abîme les arbres. Pour moi, c'est faux, nos arbres ont beaucoup de Lichen et ils sont en bonne santé et ne sont pas tout jeunes. Il y a quelque temps j'ai ramassé du petit bois et il y avait un p'tit bout de bois joliment décoré avec le Lichen que du coup, je l'ai posé sur mon meuble. J'aime le Lichen.

    Bonne soirée et bise à toi pinson.

      • Lundi 20 Février à 19:43

        Réponse        à          Mari jo 21       --

        Tu as raison : les lichens se servent des troncs comme support mais ne se nourrissent  pas au détriment de l'arbre, et si de vieilles branches (de chêne par exemple) cassent et tombent, c'est parce qu'elles sont mortes, et pas de la faute du lichen.

        Notre nature est admirable, Mari jo !

    24
    hélène
    Lundi 20 Février à 15:44

    etranges plantes que les lichens, coupe artistique, tout pour les peindre

     

    un joli bouquet dans un vase.....et  voila l'union etlvoilal'Union   et  l'Amour  reconstitues.... Hum§.............

    Bonne cueillette de lichens pour éclairer ta journée°°°°°°°°

     

        SALUT AMICAL      héléne

      • Lundi 20 Février à 16:48

        Réponse        à          L N          --

        Exact : malgré leur petite taille, ils donnent l'envie de les peindre. Et De plus certains lichens permettent de teindre des tissus de diverses couleurs : même bleu, rouge violacé, et même en rose pour certains kilt écossais !

        Bonne journée.

    23
    Ramon
    Lundi 20 Février à 15:20

    Encore un super article!

    Je ne connaissais rien au lichen.

    Merci l'ami!

      • Lundi 20 Février à 16:29

        Réponse        à          Ramon        --

        Mais si Ramon ! 

        Je suis sûr que tu savais  que c'était l'aliment des caribous ! 

        Et c'est sans doute ce que disait le soir la maman de Robert Kennedi à son fils : " Au lit, Ken ! ".

    22
    Danielle
    Lundi 20 Février à 10:27

    Bonjour pinson, bien récalcitrant ton blog aujourd'hui, c'est la troisième fois que j'essaie d'ouvrir la case "Commentaire" et qu'elle disparaît, mais je suis têtue... J'aimerais bien savoir si le lichen est sensible à la pollution de l'air puisque certains arbres en souffrent beaucoup ? Et une autre question me vient en tête : on les voit surtout sur des vieux arbres, est-ce que c'est parce qu'ils s'y "accrochent" plus facilement sur l'écorce rugueuse et fendillée ? Parfois les lichens ressemblent à une croûte collée au tronc. Comme c'est étrange de songer à ces échanges réciproques entre le champignon et l'algue ou chacun trouve un bénéfice, l'un ne pourrait vivre sans l'autre, tu as raison l'union fait la force... la force de la vie ! Sur les murets très anciens que nous avons en grand nombre dans notre région, le lichen qui s'y fixe a la douceur du velours, pourtant la chaleur est violente mais je suppose qu'il trouve l'humidité nécessaire dans la pierre elle-même. Je vais les regarder d'une autre façon maintenant ces lichens ! Parfois nous ne sommes pas assez curieux et c'est bien dommage... Très bonne journée pinson. Danielle

      • Lundi 20 Février à 12:53

        Réponse        à          Danielle         --`

        Bravo pour ta persévérance !!!!

        Oh que oui les lichens sont très sensibles  à la pollution de l'air ! En effet ils dépendent beaucoup de l'atmosphère : ils n'ont pas de racines (et donc n'attaquent pas les arbres). On les observe donc avec attention dans les grandes villes pour évaluer le niveau de la pollution, et ce depuis longtemps... depuis qu'en 1866 un botaniste finlandais,  William Nylander, a étudié les lichens qui poussaient sur les troncs des marronniers du jardin du Luxembourg, à Paris ! On les étudie en de nombreux lieux en France, ainsi dans la zone de Fos sur Mer (très polluée), mais aussi (par exemple) en Lorraine , où un guide de la reconnaissance des lichens a été publié pour sensibiliser les gens au problème de la pollution. Les lichens résistent bien aux polluants, mais jusqu'à un certain point. Par exemple si le taux de dioxyde de soufre est trop élevé, ils meurent.

        Mais par eux-mêmes ils peuvent vivre plus de 100 ans, et ainsi ils accumulent des déchets, métaux lourds, atomes radioactifs, ce qui est un danger pour les rennes, grands consommateurs de lichens... Mais nos mésanges aussi mangent des lichens..

        C'est un sujet immense !

        Bonne journée.

         

         

         

    21
    Fan
    Dimanche 19 Février à 16:29

    ... j'ai tout lu! La semaine passé pendant une promenade, j'ai ramasser des branches de chêne sur un chemin. Tellement décoratif par divers couleurs de lichen, du brun clair au noir et parfois presque jaune mais aussi un vert pâle. Elles trônes dans un vase en verre sur ma table.

    Bon fin de dimanche!

      • Dimanche 19 Février à 19:27

        Réponse        à        F A N        --

        Voilà un bouquet sec bien de saison.  Chez moi aussi les chênes laissent souvent tomber ainsi des branches mortes joliment décorées  : c'est ainsi que ces arbres s'élaguent par eux-mêmes, et parfois ce sont de grosses branches qui tombent : ne jamais planter sa tente sous un chêne. Ni sa tante non plus ! 

        Ce matin même j'ai moi aussi ramassé des branchettes (de chêne) avec des lichens  verts pâles et j'ai admiré leur architecture. 

        Bonne semaine, FAN. 

    20
    Dimanche 19 Février à 14:56

    Trop fort ,Khaz .Ton article est passionnant et super bien illustré .

    Je te mets un article que je viens de lire sur la culture de blés anciens en Haute-Loire. Ceci apportera peut-être un peu d'eau à ton moulin .Bon dimanche 

    http://www.lamontagne.fr/chaise-dieu/ruralite/gastronomie/2017/02/19/rachel-et-antoine-font-prosperer-des-bles-anciens-en-haute-loire_

      • Dimanche 19 Février à 19:20

        Réponse        à          A L N 03         --

        Ah merci Nicole.

        Je vais me plonger dans et article dès demain matin

        et, oui, je vais sans doute apprendre des choses intéressantes.

        Bonne soirée et bonne semaine. 

    19
    Simone
    Dimanche 19 Février à 11:53
    Ce n' est pas une entorse c' est une simple foulure quand à Victor.... en ce moment il est boulimique alors je ne vais pas risquer de faire croquer une cheville à laquelle il a déjà goûtée, tu te rappelles ma jambe comme elle était ?
    Mais tous les jours je prends un bon bain de soleil au jardin, ça fait du bien et je commence à bronzer.
    Salut Mr le Professeur
      • Dimanche 19 Février à 14:14

        Réponse        à          Simone         --

        Oui je me souviens de la photo que tu m'avais envoyée, c'était pas joli joli.... C'est pour te taquiner que je te proposais de livrer une fois de plus ta cheville à ce fauve caractériel.

        Le soleil est moins dangereux.

        Mais arrête, toi, de faire gonfler les miennes, de chevilles !

        Bon dimanche

    18
    Dimanche 19 Février à 11:50

    un article remarquable 

    chapeau!

    dominique

      • Dimanche 19 Février à 14:06

        Réponse        à          LMPT 73       --

        T'as même pas de chapeau !

        Ah si : une casquette. Alors ... zankiou 

        Dinosaure déplumé. 

    17
    Dimanche 19 Février à 10:46

    Très belle conclusion !

    J'approuve

    bon dimanche Khaz !

      • Dimanche 19 Février à 11:04

        Réponse        à          Gazou        --

        smile bon dimanche Gazou.

    16
    Simone
    Dimanche 19 Février à 09:42
    Sais-tu que je n' ai jamais vu de " crachats de lune " ! Dommage, c' est sans doute que je n' ai pas fait attention. A la prochaine pluie j' irai voir. A crapahuter dans le sable des dunes, je me suis foulée la cheville D. Quelle nouille ! Comment j' ai fait ? Mystère ! Bon c' est l' affaire de quelques jours, juste un peu de patience ! Bon dimanche Mr K.
      • Dimanche 19 Février à 10:17

        Réponse        à          Simone         --

        Ces crachats de lune sont rares, mais quand ils se produisent ils peuvent être très abondants, et par exemple recouvrir presque entièrement le petit chemin qui serpente sous les chênes. 

        Une entorse ? Ah ce serait le moment d'avoir un pied de consoude dans ton jardin ! Tu pourrais aussi demander à Victor de bien vouloir te lécher la cheville  ... ! 

        Bon dimanche pour toi aussi. 

    15
    Danielle
    Dimanche 19 Février à 09:14

    Bonjour pinson en ce beau dimanche ensoleillé ! Superbe et passionnant article sur le lichen. Première réaction à chaud car tu sais que le dimanche... Etrange végétal ce champignon qui héberge une algue et cette association permet le début de la vie qui ne pourrait exister sans l'humidité nécessaire. Certains lichens sont magnifiques notamment sur l'écorce des arbres, sur la roche ils ont une couleur différente, parfois jaunâtre, quelquefois ces teintes font un dégradé qui peut aller jusqu'à la couleur rouille, ils habillent joliment les murets anciens chez nous, ou bien les tuiles des vieux toits. Quant à ta conclusion, je dirais que pour l'humain aussi la vie n'est possible que par l'union des êtres... quoique maintenant ce n'est plus tout à fait vrai (enfin différemment sarcastic) Il faudra toujours que chacun apporte quelque chose (directement ou pas), naturellement ou pas, mais de "ce complément" naît la vie !!! Bon, je ne relis pas car je suis assez pressée, ah ces retraités... passe une très belle journée pinson. Danielle

      • Dimanche 19 Février à 10:11

        Réponse        à          Danielle         --

        Bonjour mouette. Oh oui, les lichens méritent d'être admirés,  dans leurs couleurs si variées, la forme de leurs franges, festons, reliefs, et le contact rugueux ou doux qu'ils procurent au doigt.

        Vie naissant de l'union ?  La sexualité en est une autre démonstration. Et c'est peut-être l'invention la plus spectaculaire de la vie, car elle crée des êtres sans arrêt différents de leurs géniteurs, des êtres à chaque fois uniques. C'est tout simplement prodigieux !

        Le gel est revenu ce matin , à cause sans doute du ciel clair, mais le soleil monte et la journée s'annonce superbe. 

        Bon dimanche. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :