• - Santé-Bien être - 8 : Le Paléolithique : une longue période de la préhistoire... sans gluten -

     

     

    Le Paléolithique :

    une longue période de la préhistoire  

    ...  sans gluten  

     

     

     

    Pour bien comprendre le problème que pose le gluten dans notre alimentation, je vous invite à remonter avec moi dans le passé, et même dans un passé assez lointain, à une époque où l'alimentation des hommes ne leur apportait pas cette protéine.

     

     

    Il était une fois,

     

     

    mais c'était il y a bien longtemps :

    c'était il y a trois millions d'années

    apparurent sur la planète terre les premiers hommes véritables !

    Ce n'était pas encore nous !!!

    C'était une autre race, pardon, une autre espèce d'hommes :

    c'était des "  Homo habilis  " ce qui veut dire " hommes habiles  ".

    Leur habileté les a amené à tailler des silex pour en faire des armes ou des outils.      De là est venu le nom donné à cette période de la préhistoire durant laquelle ils ont vécu de "  Paléolithique  ", ce qui signifie " vieille pierre ".

     

     

     

     

    - Santé-Bien être - 8 : Le Paléolithique : une longue période de la préhistoire...  sans gluten  -

     

     

     

     

    Ces hommes étaient des nomades, déplaçant sans cesse leur campement.  

    Ils ne cultivaient aucune plante, ils n'élevaient aucun animal.

    Ils ont seulement  fait alliance avec des chiens  (des loups ?) pour qu'ils les aident à chasser, et peut-être pour être avertis par eux en cas de danger.

    Ce sont eux qui ont maitrisé le feu, et ils ont réussi cet exploit il y a 400.000 ans. 

    De quoi se nourrissaient-ils ? 

    Ils se nourrissaient avec les produits de la pêchede la chasse, de la cueillette de fruits et de feuilles comestibles, de la récolte de racines :

    c'est pourquoi on les a appelés des  " chasseurs-cueilleurs  ".

    Et bien on peut affirmer qu'ils ne consommaient aucun gluten, car ils ne connaissaient pas le blé, et même si, dans leur recherche d'aliments, il leur est arrivé de trouver quelques tiges de blé sauvage à maturité (ou d'une autre céréale contenant du gluten), et même s'ils en ont croqué quelques graines crues, ils n'ont reçu là qu'une dose infime de gluten, car les blés sauvages ne formaient alors que des graines très petites et ne contenant que très peu de cette protéine. 

     

    Que sont devenus ces hommes ? Ils étaient de vrais hommes ( c'est-à-dire du genre HOMO) mais de l'espèce Habilis. Ils ont cohabité avec plusieurs autres espèces d'hommes, comme les "Homo erectus" ce qui ne signifie pas ce que vous pensez ...  ! ... mais  "homme dressé" ou plus simplement "homme qui marche debout".

    Et puis, il y a 200.000 ans ( retenez bien ce chiffre ) une nouvelle espèce d'hommes est apparue, et ce fut notre espèce, que nous nommons : " Homo Sapiens " = " Homme sage " !!!

    Or cette nouvelle espèce d'homme allait supplanter toutes les autres, et, pour une raison que nous ignorons, toutes les autres espèces d'hommes se sont éteintes.  Toutes !

     

    Homo sapiens est resté le seul représentant du genre "Homme" ....

    Pour combien de temps ?... Question vertigineuse !

    Mais j'y résiste et reviens à notre sujet : l'alimentation.

    De quoi se nourrissait Homo Sapiens ? 

    Au départ, et pendant bien longtemps, il a été, comme Habilis, un chasseur-cueilleur. 

    Mais il y a 12.000 ans .....

    (ce n'est pas très loin de nous : c'est avant-hier !!!)      

    il s'est produit quelque chose d'extraordinaire ...    

    je vous en parle la prochaine fois.

     

    ***

     

     

     


  • Commentaires

    16
    Mercredi 25 Janvier à 20:44

    Bonsoir pinson,

    Je retourne sur les bancs de l'école avec ton article. C'est vrai que 12 000 ce n'est pas bien loin. C'est une période que j'aimais beaucoup apprendre.

    Homo sapiens = Hommes sages, au début ils étaient sages et avec toutes ces découvertes et surtout celui de l'argent on ne peut plus dire que l'homme est sage. Bien au contraire et ça ne s'arrange pas. Je me demande comment la nouvelle espèce se nommera.

    Bonne soirée et bise à toi pinson.

     

     

      • Jeudi 26 Janvier à 08:58

        - Seconde réponse        à  Mari jo 21    --

        Oui je vois ce que tu veux dire...

        c'est un très vaste problème !

      • Jeudi 26 Janvier à 08:47

        Mais depuis bien longtemps l'être humain n'est plus sage et beaucoup sont devenus fous (grâce à la science) et je pense qu'un jour nous finiront par disparaître. Mais c'est vrai comme tu l'écris que ce ne sera pas forcément de la famille du genre humain. Maintenant avec toutes ces sciences, je pense à la chirurgie esthétique, aux implantations, opérations pour changer de sexe etc. la folie d'un grand nombre de gens pour être beau, ne pas vouloir vieillir et beaucoup d'autres choses encore peuvent amener l'être humain à ne plus rien avoir avec celui-ci. A devenir quelqu'un d'autre. Je m'explique mal, je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire.

      • Jeudi 26 Janvier à 07:22

        Réponse        à  Mari jo 21    --

        La nouvelle espèce ?    (si nous disparaissons )

        Elle ne sera pas nécessairement de la famille humaine.

        Des décapodes peut-être, qui s'adapteraient à la vie terrestre. 

        Essayons d'être assez sages pour ne pas nous auto détruire !

    15
    H2O-
    Mercredi 25 Janvier à 11:12

    En novembre 2016, il y a eu à un colloque sur la préhistoire dans la France Centrale qui m'a permis de découvrir bien des choses sur cette période mais c'était un peu compliqué pour les non-initiés.

    Il y avait déjà des hommes qui circulaient dans notre région. Ils chassaient essentiellement le renne le long des vallées mais on peut quand même penser qu'ils mangeaient aussi du poisson des rivières. Ces chasseurs devaient remonter au sud du bassin parisien car les silex utilisés à cette époque étaient majoritairement ceux du turonien.

      • Mercredi 25 Janvier à 14:44

        Réponse        à   H2O    --

        Bien sûr du poisson ! Très abondant à l'époque. Et des fruits de mer. Ici même j'ai trouvé un silex taillé (un biface) dans la terre déblayée pour creuser un petit étang.... quelle émotion !

    14
    Dimanche 22 Janvier à 15:19

    Tu as l'art du suspense...j'attends la suite

    Bonne fin de dimanche

      • Dimanche 22 Janvier à 16:40

        Réponse        à  Gazou       --

        Alors tu es comme Charles !

        Mais au fait, tu attends quoi ?

        Bonne soirée.

    13
    Simone
    Dimanche 22 Janvier à 14:31

    Localisable !! Mais nous le sommes déjà : quand nous utilisons notre portable, quand nous faisons chauffer la carte bancaire..........quand on se fait piquer par le radar.....quand on passe un péage etc.....j' en passe et il y en aura d' autres. En disant déconnectus tu ne voudrais pas dire déconnotus par hasard ?

    Il a raison LMPT73, on marche sur la tête.

      • Dimanche 22 Janvier à 16:39

        Réponse        à  Simone       --

        Si c'est bien plutôt ce mot que je cherchais,

        ou peut-être déconnantus. 

        ça va être dur à inverser.

    12
    Dimanche 22 Janvier à 09:37

    Maintenant "les hommes qui marchaient debout" marchent sur la tête.

    bonne journée

    dominique

      • Dimanche 22 Janvier à 10:38

        Réponse        à      LMPT 73      --

        Belle image !

        Et pour paraphraser Simone, nous changerons peut-être de nom et deviendrons des " homo déconnectus ". ça promet...

        Bon dimanche Dominique.

    11
    Simone
    Dimanche 22 Janvier à 09:24
    Mr K. roi du suspense...... Je ris quand même un peu quand je pense que nous sommes des sapiens !!!! Le prochain, pas si loin, homo connectus....pour notre plus grand malheur ! Hop, une puce dans le corps du bébé qui vient de naître ! hop, un bon formatage à l' école, et hop, un cerveau connecté à un gros cerveau artificiel qui régentera nos vies du lever au coucher de la naissance à la mort. Ne pense pas, travaille et boucle-la.
    Bisous cher confrère en dinosaurie medicale
      • Dimanche 22 Janvier à 10:33

        Réponse        à  Simone       --

        Et même, selon l'appellation exacte, des  "  Sapiens-Sapiens ". Quelle fatuité !

        La puce insérée en chaque bébé, hélas des gens y pensent réellement car cela remplacerait non seulement la carte d'identité et la carte vitale, mais aussi le bracelet électronique puisque chacun serait en permanence localisable. Et notre tout puissant ministre de la santé saurait si tu as bien reçu les 200 ou 300 vaccins obligatoires, sinon un drone automatisé viendra te chercher, ou même te piquer à domicile. L'ordre régnera sur le peuple ! 

        En attendant cette nouvelle ére, essayons de profiter de ce dimanche.

    10
    Samedi 21 Janvier à 21:53

    Khaz , j'aime bien la période que tu abordes .Homo néanderthalensis et Homo sapiens étaient contemporains et pourtant différents .Je suis persuadée que tu vas nous trouver quelques raisons alimentaires, à cette différence. Allez , on va leur regarder les dents pour voir ce qu'ils mangeaient smile J'attends la suite avec impatience .

    J'aurais aimé avoir ton dessin quand je parlais du paléolithique 

    Bon dimanche Amikas et merci pour cet article 

      • Dimanche 22 Janvier à 10:04

        Réponse        à  ALN 03       --

        Je n'ai pas cité Néanderthal pour ne pas allonger trop mon texte. On l'a longtemps considéré comme une sous-espèce de Sapiens, mais pourtant il en diffère par son génome. Il y a cependant eu des fécondations croisées si bien que certains d'entre-nous portons des gènes qui proviendraient de lui. Il avait un plus gros cerveau que Sapiens, était plus fort, grand chasseur de mammouths, très carnivore, et pourtant l'examen de ses dents nous a appris qu'il cuisait non seulement la viande mais aussi les végétaux. Mieux : on a trouvé sur ses dents des traces de triticum ! Il aurait donc rencontré la molécule "gluten" !

        Bon dimanche Nicole.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :